La Conteuse étoile Claudette L’Heureux

Au cours des 20 dernières années, nous avons paré du titre de Conteur étoile les conteuses et conteurs ayant fait rayonner le conte au Québec et à l’étranger. Tous ceux ayant déjà reçu le titre de Conteur étoile auront cette saison une soirée bien à eux. La conteuse étoile de ce dimanche sera nul autre que Claudette L’Heureux !

Claudette L’Heureux

Dans le cadre des Dimanches du conte, Claudette aura été de la première et la dernière soirée des Paroles de femmes. Elle en a connu des belles, errant, cherchant sa vérité du moment. Une chance que la Poule à Madame Moreau veillait au grain. « Tu as fait longue vie pleine d’histoires et ce n’est pas la fin. Tu as une voix faite pour les contes. Tu es : : charmante  L:   loyale  A : adorable  U : unique  D : droite E:  énergique  T:  tenace T : tendre  E : étincelante LUNA SAURIOL 12 ANS

Déjà 20 ans de narratrices et narrateurs atypiques

Depuis déjà 20 ans, la scène des Dimanches du conte a vu défiler un nombre grandissant de conteuses et de conteurs atypiques  dans le cadre de la série « Soirée hors conte ». Cette année, Jean-Marc Massie nous présente celles et ceux qu’il a remarqués parmi toutes les conteuses et conteurs atypiques qui ont foulé les planches des Dimanches du conte depuis 20 ans. Au menu : Richard Gamache, Marie-France Bancel, Mathieu Lippé, Arleen Thibault et Ivy. Invité spécial : l’électron libre de la saison Ronald Larocque.

 

Arleen Thibault

La finesse de ses textes, une touchante présence sur scène, Arleen Thibault mène sa chasse- galerie d’histoires dans une écriture originale, rythmée et pleine d’humour. À la manière des groupes de musique néo-trad ( Mes Aîeux, les Batinses), elle flèche la ceinture de ses contes de thèmes traditionnels et contemporains qu’elle aménage dans des spectacles a géométries variables. Les pieds ferrés à ses histoires qu’elle accompagne de podorythmie, comme une Rose Latulippe qu’on aurait forcée de s’assoir pendant la danse du diable, Arleen fait grimper l’énergie de son public qu’elle attrape dans le détour et ratoure du plaisir de son foisonnant imaginaire à répondre. Prix porteur de tradition 2011, la conteuse a représenté le Canada aux Jeux de la Francophonie 2009, raconté en France, en Belgique, au Liban, au Congo en Cote d’Ivoire, en Acadie et un partout au Québec. SITE INTERNET: arleenthibault.com

Ivy

Auteur, artiste de scène et poète, IVY est un incontournable dans le spoken word au pays et l’instigateur du slam au Québec.  Avec sa passion pour la poésie, il propose une œuvre qui transporte les mélomanes et les amoureux des mots bien tournée vers les hauts lieux de la performance.  Il parcourra le Québec et la francophonie en présentant des ateliers et des spectacles d’envergure (Montréal en Lumières, Francofolies, Mythos, Sommet de la Francophonie à Dakar, Coup de cœur francophone, etc).  En 2015, il publie le livre Slam à  toi (Ed. Bayard Canada) pour initier le public au slam et transmettre sa passion pour cet art déclamatoire. Le livre-disque SLAMÉRICA (2008), le disque Hors des sentiers battus (2012) et l’excellent disque S’armer de patience, sorti à l’automne 2016, dévoilent sa grande habileté à déclamer sur de la musique.  Ils sont encensés par la critique et le public.      www.ivycontact.com Émouvant! Quasiment génial! (Joel Le Bigot-SRC) Avant Catherine Ringer, le public a pu goûter au verbe fleuri d'un poète et slameur québécois.  Virtuose de la rime, avec humour et une bonne dose d'auto-dérision, IVY a charmé l'assistance, en toute décontraction (Ouest-France) . Grandissime ! (Jean-François Côté - Radio-Canada Saguenay). Un album très fort, intelligent et à la fois accessible (Monique Giroux). Une réalisation des plus allumées (Valérie Lessard, Le Droit). Une œuvre riche, belle, touchante et qui porte à réfléchir tant par sa poésie que par sa musicalité (Frédéric Bussières, Poste d’écoute). L’exercice est ambitieux : Ivy fait évoluer ses mots, la phonation et la poétique de son propos (Alain Brunet, La Presse).

Marie-France Bancel

Marie France Bancel – alias tatie èmèf – représente un croisement entre conteuse, poète et chroniqueuse. Au cours des quinze dernières années, elle a participé à plusieurs festivals de conte, cabarets littéraires et autres soirées multidisciplinaires. Ses textes ont parus dans diverses revues littéraires, zines et recueils collectifs. Elle représente également l’hémisphère nord du duo de poésie franspagnole KoraZón NordSud. En décembre 2016, elle se produisait à la Place des Arts en compagnie du « BLT de la poésie » (Bancel, Lebeau, Thérien) dans un numéro d’ouverture pour la chansonnière Francine Christie. Actuellement, elle se consacre au recueil des Microaventures urbaines de tatie èmèf, chroniques singulières d'une ville plurielle.

Mathieu Lippé

Natif du Bas-du-Fleuve, Mathieu Lippé performe, slam, chante, conte professionnellement depuis dix ans. Il a pu faire entendre ces histoires inspirés de contes traditionnels, ses talents d’improvisateurs et son verbe surréaliste dans différents lieux et événements de la francophonie et même par delà. Du festival Les jours sont contés en Estrie jusqu’au Lycée français de Bucarest en Roumanie en passant par Trois-Pistoles, Bordeaux, Genève, et même Bangalore en Inde, il poursuit son chemin de diseur tout public. Poète invité pour le film Un cri au bonheur  sorti à l’automne 2007, il poursuit sa route sur la scène slam montréalaise où on le voit régulièrement présenter ses textes sensible, vibrant et claquant. Auteur-compositeur-interprète, il a sorti en 2007 son 1er album Là où le cœur mène. Après s’être mérité la deuxième place à la Coupe du Monde de Poésie Slam 2009 à Paris, il a remporté la médaille d’or dans la catégorie Conte-Conteur au 6ième Jeux de La Francophonie qui se tenait à Beyrouth en octobre 2009

Richard Gamache

"Qui suis-je ? Artiste. Poète, auteur-compositeur, palabriste, écrivain publique, producteur ... J’ai jeté tant de bouteilles à la mer que si elles me revenaient toutes je pourrais en faire un radeau et enfin la traverser."

Maire de Norbertville de 2005 à 2009, récipiendaire en 2010 du prix Georges-D’Or remis par la Société Saint-Jean-Baptiste Centre du Québec pour mon implication dans la promotion et la défense de la langue française, j’ai écris plus de cent chansons et quelques plaquettes de poèmes et n’en finirai jamais de me faire entendre partout où je le pourrai.

Instruments : stylos, guitare,  piano, voix, etc.

Ronald Larocque

Conteur de la première heure des Dimanches du conte, il raconte depuis plus de seize ans. Il a participé à plusieurs festivals de contes et promené ses histoires de Natashquan à la baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse, et même en France comme invité d’honneur à Fontaine–Le Comte près de Poitiers où il a été réinvité pour une série de sept spectacles. Il a aussi conté en français et en anglais, en Inde à Mumbai, Goa et Delhi. Il a présenté son précédent spectacle <L’homme qui lisait dans les mamelons et autres contes de l’émotion> plus d’une quarantaine de fois dont huit fois en rafale à Valleyfield au Cabaret d’Albert (livre-disque chez Planète rebelle). Il est Arbraconteur et conte pour les enfants dans le cadre du programme  « La culture à l’école » du ministère de l’Éducation.  Son projet d’avenir c’est d’être globe-conteur (mot qu’il a créé) pour le partage et l’amitié.

Le Conteur étoile Mike Burns

Au cours des 20 dernières années, nous avons paré du titre de Conteur étoile les conteuses et conteurs ayant fait rayonner le conte au Québec et à l’étranger. Tous ceux ayant déjà reçu le titre de Conteur étoile auront cette saison une soirée bien à eux. Le conteur étoile de ce dimanche sera nul autre que Mike Burns !

 

Mike Burns

"Mike est un irlandais majuscule. Il sculpte, pratique le aïkido et rêve en gaélique. C’est le seul individu que nous connaissons qui raconte les yeux fermés, de sorte que ce sont les images que fabriquent sa voix et sa langue qui aveuglent, criantes et visibles." (Eric Premel, festival Paroles d'Hiver) "Mike Burns est un roc : Le monde pourrait partir en poussière pendant qu’il raconte il n’en serait que peu affecté. Les yeux fermés, la voix basse mais tranchante, l’Irlandais du Québec fait partie de la race des conteurs au long souffle, ancré dans la terre qu’il porte en lui." (La Parole) "Mike Burns is an Irish storyteller living in Montreal. He is funny, magical, mysterious." (Erica Wagner, chief literary editor, The Times)

Nicole O’Bomsawin en solo

Nicole O’Bomsawin

Nicole O'Bomsawin est membre de la Première nation Abénakise et vit à Odanak son village natal. Elle a une formation en anthropologie et en muséologie. Elle enseigne présentement à l’Institut postsecondaire Kiuna. Seul collège qui offre des cours de niveau collégial aux Premières nations du Québec. Elle est aussi agente de développement culturel auprès des familles abénakises d’Odanak et de Wôlinak.  Ce qui l’anime : Apprendre à se réconcilier avec la nature qu'elle soit minérale, végétale, animale ou humaine, qu'elle soit d'ici ou d'ailleurs, parce nous respirons le même air qui voyage autour de la terre. Depuis l’an 2000 elle voyage aussi ses contes issus de son patrimoine en les parsemant ici et là de trait culturels afin de faire connaître l’imaginaire, les valeurs et les couleurs de son héritage abénakis.

Duo Découverte : Caroline Legault et Claude Hamel

 

 

À LA VIE, À L’AMOUR

Deux femmes, deux mondes. Deux voix qui aiment l’harmonie et les atmosphères chargées d’iode. Deux conteuses reliées par leur sensibilité et des histoires qui parlent de quête, de ciels étoilés, de mers agitées…

Deux filles volontaires, deux filles solidaires, avec en poche quatre contes et des chants qui célèbrent la vie. Du Grand Nord à la Croix du Sud, du fond de l’âme aux confins du pays de la mort, des contes tendres et troublants, poétiques et vibrants. Un coeur de pierre, des étoiles qui s’émiettent, une femme « que le vent traverse sur un rivage sans chemin », une promesse de fidélité…

Un conte afro-cubain, un autre breton où l’ankou sera du rendez-vous, un conte Inuit puis un du Japon… Des histoires d’héritage et d’esclavage, de mort et de renaissance.

Deux filles, un soir, quatre voyages. Nous tenterons le tout pour le tout. Croix de bois, croix de fer, nous ferons chanter la salle entière !

Réservez vos billets. Envolez-vous avec nous.  Caroline et Claude

Caroline Legault

Animatrice tout-terrain au cœur tendre, à l’esprit vif, au flair fantaisiste et aux accents du terroir, Caroline Legault trouve son chemin vers le conte alors qu’en 2004, ses ovaires littéraires lui hurlent d’enfanter les histoires et personnages qu’elle porte. Un premier recueil de prose et récits poétiques voit ainsi le jour en 2007. Ce petit livre intitulé Tricot sacré et autres text’îles pour passer l’hiver au chaud pousse l’artiste à voyager par-delà sa banlieue montréalaise, ailleurs au Québec et en France. Partout où elle passe, ses talents de conteuse sont remarqués. Depuis, cette originale saisit toutes les occasions qui se présentent pour partager son univers à la fois drôle et émouvant… Toujours avec le même souci de raccommoder le merveilleux au quotidien ! Et le reste du temps, que fait-elle ? Elle étoffe… elle étoffe.

Claude Hamel

Claude Hamel est native de l'Abitibi et résidente des Cantons de l'Est depuis 2006. Initiée à l'art du conte urbain en 1981 au sein du collectif Wondeur Brass, elle ajouta les contes traditionnels à sa pratique lors de son implication au coeur des Productions Coeur.com, un regroupement d'artistes et de thérapeutes où elle codirigea des ateliers,         de 1998 à 2008, en France, en Belgique, en Égypte et au Québec. Claude écrit, explore et présente depuis lors des contes traditionnels et historiques ainsi que des récits de vie issus de son expérience personnelle qui l'a menée de plateaux de tournage en lieux mythiques aux quatre coins du monde. Preneuse de son en cinéma documentaire de 1986 à 2012, Claude réalise cette année un long métrage portant sur les conteuses autochtones du Québec, en collaboration avec l'O.N.F. La conteuse aux mille chapeaux a signé huit contes à colorier illustrés de sa main. Ces huit contes font parti du Parcours Patrimonial des Mille et une vies de la Vallée de la Missisquoi, parcours créé par cette auteure ayant aussi effectué la recherche historique, la direction artistique et l'écriture du circuit patrimonial A cœur vaillant de la Ville de Contrecoeur, et du tour autoguidé du Vieux Yellowknife en 2013. Claude Hamel a représenté le Québec en 2014 au Festival International Contes et Musique dans la Cité en Martinique et poursuit une carrière internationale. Également présente sur la scène québécoise, elle a participé aux Festivals Festilou à Montréal, Contes et Légendes en Abitibi Témiscamingue, Atalukan à Mashteuiatsh et au Rendez-vous des Grandes Gueules de Trois Pistoles.