La Belgique à l’honneur avec Sophie Clerfayt

CONTES AUTOUR DU GLOBE
Comme à chaque année, depuis déjà plus de 20 ans, le mois d’octobre est consacrés aux conteurs du monde avec la série « Contes autour du globe ». Pour l’occasion, nous accueillerons le conteur d’origine japonaise Pascal Mitsuru-Guéran, la Belge Sophie Clerfayt, la Française Jeanne Ferron et la Québécoise Marie-Pier Fournier. Dans ce voyage sur les routes du Soleil-Levant et du Plat Pays en passant par la Belle Province sans oublier le Royaume de Charlemagne, vous serez envoûtés par des paroles tous azimuts.

 

 » Belgitude et autres zwanzes du pays plat « 
Histoires, contes et légendes poussés en terre du chicon. Rien n’est sérieux et pourtant tout est vrai.
Histoires truculentes et poétiques dont les racines s’enfoncent dans les terres marécageuses de Bruxelles.
On y croise entre autres : un roi qui ne veut pas marier sa fille, Chaperonske rouchke et Sire Hallewijn.
logo_wbi_blanc_basse_resolution

 

 

Sophie Clerfayt

Sophie Clerfayt raconte comme elle aime.

Et elle aime le waterzooïe, l’humour, la poésie, le rouge, les silences, la chanson « les haricots », les histoires tendres, le bon sens bruxellois, les changements, les champs de coquelicots, les choses farces, la truculence, voyager, les points de suspension, un bon verre de vin rouge, les bonbons à la violette, le doute, la douceur, le Brésil et l’honnêteté.

Après avoir beaucoup voyagé, habité en Afrique et au Brésil  en travaillant dans la coopération au développement ;  elle a renoué avec le plaisir de dire.

Un plaisir qu’elle a découvert enfant grâce à Bourvil, Brel ou Beaucarne.
Les jalons important de sa route de conteuse se nomment Michel Hindenoch, Catherine Zarcate, Christine Horman, les Conteurs en balade, la Troupe du marché, le Collectif Lampadaire à 2 bosses, la Marche des conteurs,…

Sophie Clerfayt est conteuse professionnelle depuis 2005.

Le Québec à l’honneur avec Marie-Pier Fournier

CONTES AUTOUR DU GLOBE
Comme à chaque année, depuis déjà plus de 20 ans, le mois d’octobre est consacrés aux conteurs du monde avec la série « Contes autour du globe ». Pour l’occasion, nous accueillerons le conteur d’origine japonaise Pascal Mitsuru-Guéran, la Belge Sophie Clerfayt, la Française Jeanne Ferron et la Québécoise Marie-Pier Fournier. Dans ce voyage sur les routes du Soleil-Levant et du Plat Pays en passant par la Belle Province sans oublier le Royaume de Charlemagne, vous serez envoûtés par des paroles tous azimuts.

 

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.

La France à l’honneur avec Jeanne Ferron

CONTES AUTOUR DU GLOBE
Comme à chaque année, depuis déjà plus de 20 ans, le mois d’octobre est consacrés aux conteurs du monde avec la série « Contes autour du globe ». Pour l’occasion, nous accueillerons le conteur d’origine japonaise Pascal Mitsuru-Guéran, la Belge Sophie Clerfayt, la Française Jeanne Ferron et la Québécoise Marie-Pier Fournier. Dans ce voyage sur les routes du Soleil-Levant et du Plat Pays en passant par la Belle Province sans oublier le Royaume de Charlemagne, vous serez envoûtés par des paroles tous azimuts.

 

Histoires d’en rire / Jeanne Ferron

Récital de contes soit disant trad’ Un Best off

Pour ceux qui connaissent Jeanne : vous savez qu’elle mène des travaux exploratoires sur la fracture du bocal, vulgairement appelée petit vélo dans le caisson ou, selon les régions, araignées au plafond. Dans ce spectacle-ci, elle s’attache à dépeindre des figures féminines assez frappées, mi-dingues, mi-sages.

Avec toute la rigueur scientifique que vous lui connaissez, elle analyse le phénomène du neurone fêlé sur des mammifères supérieurs, essentiellement des sujets femelles issus d’un contexte bio-narratif.

N.B. : Mais qui nous dira si Jeanne Ferron a un grain ou pas ?

Jeanne Ferron

Jeanne Ferron nous emmène avec humour et tendresse dans son univers singulier, quelque peu déjanté, construit d’histoires extraordinaires. Parfois timide, parfois extravertie, elle rit beaucoup, le public autant ! Jeanne Ferron est une artiste attachante qui ne laisse pas indifférent. De grands moments en perspective !
Jeanne Ferron est une drôle de zèbrette, on la dirait sortie de l’une de ses histoires.

Elle a voyagé de l’université à l’usine, du monde de l’éducation aux feux de la rampe (1er prix pour le rôle de Marie Tudor), d’un doctorat de philosophie à des rôles de reine, de soldat qui bouffe du rat, ou de gueuse qui passe par là… , en tournée en France, dans plusieurs pays d’Europe, et au Québec.

Jeanne Ferron poursuit également son travail d’adaptation et d’interprétation de contes traditionnels. Dans ses spectacles, avec ses histoires, Jeanne Ferron s’y montre à la fois timide et
extravertie, et fait vivre un univers fantasque et merveilleux teinté d’un rire enfantin.

Elle a interprété la Baronne Rogère de la Ferronie dans La Taverne Münchausen (mise en scène de Gwen Aduh), elle a également joué dans ‘Oncle Vania’ produit par le Théâtre de l’Union de Limoges au coté de Romane Borhinger.

Au cinéma, elle joue dans Entre Adultes (Stéphane Brizé), dans Coluche (Antoine de Caunes), dans La troisième partie du monde (Eric Forestier), dans Jusqu’à toi (Jennifer Devoldère), dans deux séries TV Avocats et associés et Boulevard du palais, et très récemment dans le premier long métrage « Zouzou » de la réalisatrice Blandine Renoir, sortie en 2014.

(Crédit photo Nicolas Brodard)

Le Japon à l’honneur avec Pascal Mitsuru-Guéran

CONTES AUTOUR DU GLOBE
Comme à chaque année, depuis déjà plus de 20 ans, le mois d’octobre est consacrés aux conteurs du monde avec la série « Contes autour du globe ». Pour l’occasion, nous accueillerons le conteur d’origine japonaise Pascal Mitsuru-Guéran, la Belge Sophie Clerfayt, la Française Jeanne Ferron et la Québécoise Marie-Pier Fournier. Dans ce voyage sur les routes du Soleil-Levant et du Plat Pays en passant par la Belle Province sans oublier le Royaume de Charlemagne, vous serez envoûtés par des paroles tous azimuts.
Les évaporés du Japon. Récits de disparitions volontaires

Qui n’a jamais pensé à changer de vie ? Tout recommencer, repartir à zéro… ?

En s’inspirant d’une enquête, menée au Japon par la journaliste Léna Mauger, Pascal Mitsuru Guéran s’est intéressé au phénomène des disparitions volontaires et propose des récits de personnes, qui, du jour au lendemain, décident de « disparaître  » et de recommencer une « nouvelle » vie.

Mais peut-on vraiment tout abandonner, et prétendre effacer le passé ?

Et quand un homme, ou une femme, ou même un enfant, en arrivent à ne plus pouvoir faire face à la réalité, et choisissent la fuite, cela donne des récits singuliers, mystérieux, où l’être humain est forcé d’aller au bout de lui-même…

Un sujet passionnant, qui interroge l’évolution d’une société et qui pose la question de l’épanouissement de la personne et des valeurs de chacun et chacune.

Des récits, où l’humanité cherche à se déployer !

logo_wbi_blanc_basse_resolution

 

Pascal Mitsuru Guéran

C’est lors d’une rencontre avec le vieux Jean-Pierre Chabrol, conteur français des Cévennes, en 1995, que Pascal Guéran découvre le monde fascinant des histoires racontées sur scène. Dès lors, il délaisse le théâtre pour se consacrer à l’exploration de « la voie des contes », qu’il se met à arpenter avec assiduité. Et cette voie-là, il ne l’a plus quittée depuis bientôt 14 ans ! Initié à la culture traditionnelle du Japon par sa mère japonaise, Pascal Guéran partage avec le public ses Histoires au Pays du Soleil Levant. Il livre un univers, nourri de la philosophie du zen, des récits des arts martiaux et des contes traditionnels, qu’il présente, tant en Belgique qu’en France, qu’au Québec et ailleurs encore (Brésil, Pologne, Suisse…) : « Je me situe, par mes parents, à la rencontre de deux cultures. Né d’un père belge et d’une mère japonaise, j’ai grandi dans la culture occidentale, mais  j’ai ressenti le besoin d’explorer plus en profondeur mes origines, de partir à la découverte de cette culture japonaise, qui m’a imprégné durant mon enfance. Ce « voyage », je l’ai effectué à travers les arts martiaux, l’art du sabre, le zen, et surtout par l’étude des contes traditionnels du Japon. Je le poursuis encore aujourd’hui, et il constitue pour moi une source inépuisable de découvertes et d’enrichissement. »