Cabaret Drag-Conte

Rencontre entre l’univers des drags et celui du conte, cet extravagant cabaret de mots en résille et paillettes vous présentera sur scène les dragqueens Tracy Trash et Barbada de Barbadesles ainsi que nos artistes de la parole: la fabuleuse Véronique Béchard, l’étrange Jérome Bérubé, le musical Francis Désilets et l’excentrique Yoda Lefebvre.

Barbada de Barbadesles

Francis Désilets

Le conte dans la bouche de Francis Désilets, c’est la tradition qui ne mâche pas ses mots. Ce conteur d’expérience vous emmène avec lui dans son imaginaire pour un voyage dans le temps et dans ces lieux à revisiter. Car le conteur dialogue avec le public, l’écoute, le questionne et s’inspire de ses réactions pour nourrir son histoire. Il dévoile une manière de conter bien à lui. Les traces de sa formation en histoire lui servant aussi à enrichir ses contes. Vous ne serez pas que diverti, vous serez transportés ! Enfin, Francis Désilets, c’est la chanson à répondre qui s’invite pour la soirée. Il en ponctue ses histoires pour vous enchanter et offrir le conte sous un jour nouveau.

Jérome Bérubé

Conteur lumineux, Jérome Bérubé, à un cerveau comparable à une encyclopédie troué : les connaissances s’y connectent de façons absurde et inattendu.  Écouter ses histoires à l’effet de se verser des bonbons pétillants sur la matière grise. Jérome Bérubé est originaire de Baie Comeau sur la Côte Nord.  Ses contes l’on mené de Natashquan aux Îles de la Madeleine en passant par Montréal, Trois Pistoles et Québec (ce qui n’est pas nécessairement l’itérative optimale si on veut sauver du temps). Son spectacle l’Imaginite: Contes absurdes et sensés lui a valu le Prix à la création en  région pour la Côte Nord, du CALQ en 2013, le prix Relève artistique 2011 du Conseil de la Culture Côte Nord ainsi que la première place au concours J’te fait une scène 2009 du Centre des arts de Baie Comeau.Jérome est vice-président du Regroupement du Conte au Québec.  Il fait également partie de La Dérive, un collectif d’artistes en art actuel Baie-Comois spécialisé dans l’art relationnel.

Tracy Trash

Véronique Béchard

Véronique vient d'arriver sur la planète conte; en juin 2013, elle réussit son atterrissage en raflant à la fois le prix du public et le prix du jury au  Concours International de Menteries de Vaudreuil. Sincère et pertinente, elle fait dans la création et s'intéresse surtout à ces moments où la vie est si intense qu'elle en devient absurde et ridicule... comme ce moment de grande déclaration où l'orateur a quelque chose de pris entre les dents. Car alors une question intéressante s'élève; qu'est-ce qui attirera le plus l'attention : l'éloquence d'un homme ou le de ti-boutte de laitue qui détonne entre sa canine et sa pré-molaire?

Yoda Lefebvre

Yoda Lefebvre est un exhibitionniste de l'imaginaire qui abuse du fait que le pluriel du mal sont les mots. Jeune écrivain et dramaturge, il ronge son frein dans la relève qu'on agenouille. Pour se faire entendre, donc, il développe depuis quelques années des soirées de contes dont le ton ne laisse pas indifférent. (Plus scato que le pape; La bile ne fait pas le moine; La morale, c'est pour les faibles) Entre temps, il gère le théâtre parascolaire au Cégep de St-Jérôme, il poursuit sa maîtrise à l'UQAM, et il tente d'éduquer son fils sans trop le traumatiser.

Un extrait du journal intime d'Aurélie Brûlée, jeune nymphe qui a subi trop jeune une exposition prolongée à ses contes :

Le monde me paraît soudain plus compliqué... Jusqu'à hier, je croyais que tout autour de moi allait de soi. Je pensais que je n'avais qu'à me servir dans le buffet « all-you-can-eat » de la vie. Mais aujourd'hui... après avoir été confrontée à cet univers... Je me sens comme si j'avais ouvert la boîte de Pandore... J'aimerais bien arriver à me concentrer, pour réussir à me retrouver dans ce chaos, mais il y a ce chatouillement, cette chaleur qui est apparue dans mon bas-ventre... Je ne sais plus... Je n'arrive pas à mettre le doigt dessus... 

Aurélie Brûlée, Journal intime, le 16 décembre 2011.

Concours : Que le meilleur conte !

Généralement disputée dans le cadre du cercle des conteurs de Trois-Rivières, cette édition fera escale à Montréal cette année. Variation sur un même thème, 5 conteuses et conteurs vous raconteront leur version du « Petit Chaperon rouge ». Seul règlement : aucun ne peut raconter la version dite « originale » qui sera plutôt racontée par l’animateur de la soirée, Marc André Fortin.  Les conteuses et conteurs seront Véronique Béchard, Yoda Lefebvre, Ronald Larocque et Christine Bolduc.

 

1 Marc André Fortin

Bachelier en psychologie et ayant une formation en enseignement à l’université du Québec, Marc-André jongle professionnellement avec le conte depuis près de 10 ans. À l’affût des rumeurs et des mythes, il vous transporte dans son monde géantesque ; pays dont rêvent encore les fous et les poètes. Agrémenteur d’histoires sûrement vraies, il pige dans les faits historiques et les légendes pour leur donner une couleur singulière, profonde et humoristique.

Amoureux d’anecdotes de village et d’images langagières, Marc-André vous funambulise la ligne de nos ancêtres, celle qui départage le réel du doute. Il donne de la folie à ses récits et du fabuleux à ses personnages, du grand étendu qui dépasse l’étendement ! De la petite histoire quotidienne s’ouvrant sur du grandiose. Parce que parfois, mille mots valent mieux qu’une image.

Christine Bolduc

La pratique de Christine est multidisciplinaire et indisciplinée. Issue d’abord du théâtre, de la littérature et de la musique, elle a eu en 2011 un coup de foudre pour la parole conteuse. Elle y a plongé avec une grande fougue et ne l'a plus quittée depuis. Christine prend la parole avec conviction, audace, et parfois même, impertinence. Ses héros, ou anti-héros, sont des poètes de la vie. Qu’ils soient tragiques ou ludiques, résistants ou résilients, ils s’insurgent contre la banalité et le conformisme.

Ronald Larocque

Conteur de la première heure des Dimanches du conte, il raconte depuis plus de seize ans. Il a participé à plusieurs festivals de contes et promené ses histoires de Natashquan à la baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse, et même en France comme invité d’honneur à Fontaine–Le Comte près de Poitiers où il a été réinvité pour une série de sept spectacles. Il a aussi conté en français et en anglais, en Inde à Mumbai, Goa et Delhi. Il a présenté son précédent spectacle <L’homme qui lisait dans les mamelons et autres contes de l’émotion> plus d’une quarantaine de fois dont huit fois en rafale à Valleyfield au Cabaret d’Albert (livre-disque chez Planète rebelle). Il est Arbraconteur et conte pour les enfants dans le cadre du programme  « La culture à l’école » du ministère de l’Éducation.  Son projet d’avenir c’est d’être globe-conteur (mot qu’il a créé) pour le partage et l’amitié.

Véronique Béchard

Véronique vient d'arriver sur la planète conte; en juin 2013, elle réussit son atterrissage en raflant à la fois le prix du public et le prix du jury au  Concours International de Menteries de Vaudreuil. Sincère et pertinente, elle fait dans la création et s'intéresse surtout à ces moments où la vie est si intense qu'elle en devient absurde et ridicule... comme ce moment de grande déclaration où l'orateur a quelque chose de pris entre les dents. Car alors une question intéressante s'élève; qu'est-ce qui attirera le plus l'attention : l'éloquence d'un homme ou le de ti-boutte de laitue qui détonne entre sa canine et sa pré-molaire?

Yoda Lefebvre

Yoda Lefebvre est un exhibitionniste de l'imaginaire qui abuse du fait que le pluriel du mal sont les mots. Jeune écrivain et dramaturge, il ronge son frein dans la relève qu'on agenouille. Pour se faire entendre, donc, il développe depuis quelques années des soirées de contes dont le ton ne laisse pas indifférent. (Plus scato que le pape; La bile ne fait pas le moine; La morale, c'est pour les faibles) Entre temps, il gère le théâtre parascolaire au Cégep de St-Jérôme, il poursuit sa maîtrise à l'UQAM, et il tente d'éduquer son fils sans trop le traumatiser.

Un extrait du journal intime d'Aurélie Brûlée, jeune nymphe qui a subi trop jeune une exposition prolongée à ses contes :

Le monde me paraît soudain plus compliqué... Jusqu'à hier, je croyais que tout autour de moi allait de soi. Je pensais que je n'avais qu'à me servir dans le buffet « all-you-can-eat » de la vie. Mais aujourd'hui... après avoir été confrontée à cet univers... Je me sens comme si j'avais ouvert la boîte de Pandore... J'aimerais bien arriver à me concentrer, pour réussir à me retrouver dans ce chaos, mais il y a ce chatouillement, cette chaleur qui est apparue dans mon bas-ventre... Je ne sais plus... Je n'arrive pas à mettre le doigt dessus... 

Aurélie Brûlée, Journal intime, le 16 décembre 2011.

Duo découverte : Sophie Boissonneault et Robert Simard

Robert Simard

Historien de profession, Robert Simard est un raconteur hors pair, sachant marier l’invraisemblable au véritable, quelque part entre la fantaisie et le patrimoine. Il est un lien entre l’histoire et les livres où le raconteur trouve son conte. Laissez-vous transporter dans une rencontre située à la frontière du devoir de mémoire et des histoires à dormir debout.

Sophie Boissonneault

Sophie Boissonneault, comédienne depuis plus de 30 ans, conteuse depuis quelques années, elle crée ses propres textes depuis 2011. Originaire de la ville de Québec, elle vit maintenant à Notre-Dame-de-Ham, au Centre-du-Québec où sa création s’est déployée en même temps que l’immersion rurale ! Elle s’amuse avec les mots, le monologue, le conte, le drôle, le tragique… En 2011, naquit un personnage : Penouche, qui l’amena à explorer une poésie philosophique et clownesque pour patcher les cœurs troués. Son matériel original s’inspire de l’isolement social, la marginalité, l’appropriation du pouvoir d’agir, la quête du bonheur, etc. La scène et la création sont des terrains de jeux fertiles, loufoques et salvateurs. La création, c’est sa résilience. Ses mots-clés : Créer, Aimer et Rassembler pour patcher des cœurs troués. L'anthropologie, l'intervention sociale et la création artistique coexistent en elle créant ainsi, le temps d’une performance, une rencontre authentique, humaine et enveloppante.

Nouveaux Visages du conte

Depuis déjà plus de 20 ans, nous vous présentons les nouveaux visages du conte qui ont retenu l’attention du Diable Vert aux quatre coins du Pays Incertain. L’instant d’une soirée animée par Jean-Marc Massie, les Dimanches du conte vont renouer avec l’esprit cabaret qui a fait sa popularité à ses débuts. Cette année, vous pourrez entendre Elsa Halberstadt, Christian Lalonde, Isabelle Gosselin, Fred Péloquin, Stephanie David, Jean-Maxime Lévesque, Steven Slab, Simon Trottier, le duo Les contes de la Barouette et plusieurs autres. Invité spécial : l’électron libre de la saison Lucie Bisson.

Christian Lalonde

Originaire de Québec, Christian Lalonde possède une riche expérience en communication. Il pratique l'art oratoire depuis 2001. Il a cumulé plus de 15 années d'expérience au sein des clubs d'art oratoire, Toastmasters International. Au fil des années, il a remporté de nombreuses compétitions dans les plus hauts niveaux. En 2014, il obtient la première place au concours de discours improvisés en français pour l'ensemble du Québec et la Vallée de l'Outaouais (Ontario).

Il a aussi remporté plus d'un prix en participant à divers concours de contes à l'extérieur du mouvement Toastmasters. En 2013, il s’est mérité la 3e place au concours de contes des Fêtes de la Nouvelle-France à Québec et en 2014, il y a ravi la première place. En 2015, il a remporté la première place au concours de menteries de Bécancour. À la suite de ces prestations, notre conteur a été sollicité pour produire et présenter deux spectacles pour la région de Trois-Rivières. Ce fut le départ d'une nouvelle aventure!

Découvrez Christian Lalonde, conteur de l’étrange!

Elsa Halberstadt

Venue des planches du théâtre en suivant les pas du Clown, Elsa Halberstadt s'est formée à tous les Arts de la scène depuis l'âge tendre, et se consacre toujours à la création. Ayant croisé tardivement sur son chemin un haricot géant, elle tente depuis de poursuivre son ascension dans le monde merveilleux du conte. Le conte lui a rendu son identité, sa capacité d'émerveillement, et toute sa liberté de création, et tout ça dans la même formule magique ! Elsa Halberstadt a également un bagage universitaire en Arts du Spectacle et de l'Image, en Cinématographie et en Dramaturgie, et elle continue de se former à la Littérature orale au gré des formations et de façon autodidacte.  

Fred Péloquin

Fred Péloquin, c'est de la chanson réaliste, entre coupée de slams et de contes, un peu teigneux et pince sans rire... Fred fait réfléchir et rire en compagnie de son accordéon !!

Isabelle Gosselin

Isabelle Gosselin est auteure, comédienne et violoniste. Elle a reçu sa formation auprès de la dramaturge Jovette Marchessault, de la nouvellière Sylvie Massicotte et de l'écrivain Patrick Nicol. De plus, elle a été formée par la comédienne Rita Lafontaine qui l’a marquée au plus haut point par son jeu naturel désarmant. Madame Gosselin détient également un baccalauréat de l’université McGill en interprétation violon. Mon oncle Bébé est sa 15e création scénique (précédé par Le Trapèze ainsi que 13 spectacles pour jeune public). Elle a été aussi l’interprète du personnage unique du conte théâtral et musical César et Drana, écrit par Isabelle Doré, et avec les Contes Valeureux, compilation de neuf spectacles-lectures elle nous présentait la parole des aînés du Val-Saint-François. En 2018, elle est nouvellement boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec; un encouragement palpable pour assurer la diffusion de son nouveau spectacle Mon oncle Bébé.

Jean-Maxime Lévesque

Né à Amqui, Jean-Maxime Lévesque a une pratique artistique qui embrasse large. Il a foulé à peu près toutes les scènes de la région, que ce soit par la chanson, le slam, le conte, ou la danse. Avec son  humour décalé, il a coanimé en compagnie de Marilie Bilodeau,  le Rendez-vous des Grandes Gueules de Trois-Pistoles pour une deuxième année de suite.

Les contes de la Barouette

Les contes de la Barouette, c'est Audrey "Bartòk" Bellerose-Battaglini et Joël ''La Mouette'' Ménard, deux conteurs qui se sont connus lors de leurs études en théâtre à Lionel-Groulx. Ils ont commencé à conter dans les camps chacun de leur côté avant de former un duo et de se convertir à un public plus adulte. L'une forte de sa formation en musique et en chant classique, l'autre animé par une passion insatiable d'histoire et d'études de la mythologie, ils nourrissent chacun de leurs contes de leurs forces respectives ainsi que de leur passion pour la scène. Ensemble, ils racontent leurs créations autant que les contes du répertoire en explorant différents styles de racontage, certains classiques et d'autres moins. Ils jouent, en personnage ou non, avec l'imaginaire de ces univers autant qu'avec les réalités historiques de chaque époque.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Simon Trottier

Simon Trottier est un véritable amoureux de l’anecdote. Natif du Lac St-Jean, il ne mâche pas ses mots pour vous emmener avec lui dans ces histoires toutes aussi absurdes qu’authentiques. Se qualifiant lui-même de raconteur humoristique, il a déjà hâte de vous en poussez une ! Vous pouvez le voir sur scène en solo ou avec le duo comique Chauffé, Éclairé.

Stephanie David

Née en 1985  et native de  l'Île Madame en Nouvelle-Écosse, elle vit au Nouveau-Brunswick depuis 2004 et détient un baccalauréat en arts dramatiques de l'Université de Moncton. En 2015, elle a été lauréate du concours « Tremplin » de l'Office National du Film, en produisant son premier documentaire « Le goût des belvas » qui a été présenté au Festival International du Cinéma Francophone en Acadie, aux Grands Rendez-Vous du Cinéma Québécois, puis à la chaîne télévisée de Radio-Canada. Pendant plusieurs années, elle a travaillé comme comédienne au Pays de la Sagouine (Bouctouche, Nouveau-Brunswick). Elle a aussi donné des ateliers et conférences : théâtre, voix, mouvement, écriture, langue, identité, improvisation dans les écoles et les communautés francophones du Nouveau-Brunswick. Lorsqu’elle est de retour à l’Île Madame, on peut l’entendre sur les ondes de La Radio Communautaire de Richmond et lors de divers évènements culturels.

simplementstephanie@live.com

Steven Slab

Conteur extravagant fermenté sur levures sauvages. Raconteux d’histoires depuis toujours, ce n’est qu’en 2015 que je me suis introduit dans le merveilleux monde du conte. Formations pratiques et expériences parsemées de folies m’ont permis de me construire un registre passant de l’anecdote éclatée au conte traditionnel d’ici et d’ailleurs, et ce tout en continuant une perpétuelle exploration artistique. Vous me trouverez actif dans de multiples contextes, passant de ma salle de classe au primaire à des prestations improvisées en public.