CABARET POÉSIE ALL-STAR #2

Laissons s’exprimer la directrice artistique et animatrice de la soirée Isabelle St-Pierre : « La poésie se porte bien au Québec et ne cesse de nous étonner par sa vivacité et sa diversité. Longuement associée à des cercles littéraires fermés et obscurs, la parole poétique a repris sa place avec force sur les scènes, avec l’avènement du Slam dans la belle province il y a 10 ans. Une parole vivante, incarnée, politique et intime. Le Spoken Word peut se décliner de mille façons. L’Oralité dans toute sa splendeur. Le Cabaret Poésie All-Star est une rencontre de sept poètes, qui sont aussi des acteurs importants du milieu notamment en production, animation, interprétation, médiation culturelle, édition et éducation ». Nos sept étoiles de la soirée seront Isabelle St-Pierre, Christian Vézina, Moe Clark, Paul Bradley, Julie Dirwimmer (Mme. Cosinus), Mathieu Arsenault, et Tanya Evanson.

1 Isabelle St-Pierre

Fait entendre sa voix depuis 20 ans (poésie, slam, conte) au Québec, au Canada, en Acadie et en France. Artiste engagée, elle dirige et anime depuis 2005, des dizaines de spectacles, micro ouverts, concours, ateliers : Festival de conte de Bouche à Oreille (2005-2007), Festival Interculturel du conte du Québec (2005-2017). Elle dirige pendant 6 ans le volet conte/slam de l’État d'Urgence (ATSA) de 2005 à 2010, invitant plus d’une vingtaine d’artistes et donnant la parole aux sans-abris. Elle coorganise et anime depuis 2012, les Slam Sessions Montréal, soirées mensuelles avec une formule artiste invité et micro ouvert. En janvier 2016, elle crée un événement sans précédent à la librairie Port de Tête avec Caroline N. Hotte (CBC North), Paroles Fauves : vigile poétique contre la violence faite aux femmes autochtones. En avril 2017, elle a fait une résidence au Banff Centre for Arts, dans le cadre du programme de Spoken Word. En 2018, elle a survécu à la Grande nuit de la poésie de St-Venant-de-Paquette, elle a fait partie de la distribution du Cabaret des Hypothèses (FIL) dédié au croisement entre la science et la littérature, et a été régisseuse artistique du cabaret Dada Love (festival Phénoména). (Crédit photo : Mathieu Poirier)

Christian Vézina

Quelques années de radio consacrées principalement à la chanson puis quelques décennies à faire voir et entendre la poésie sur scène. Récent retour à la radio comme chroniqueur et billettiste, depuis 2015 sur la Première chaîne de Radio-Canada, à l’émission Dessine-moi un dimanche. Voilà en gros l'itinéraire de Christian Vézina, poète, homme de scène et de radio, fils, père, frère, ami, amoureux, voisin, citoyen, rêveur, travailleur très autonome et post-doctorant en vie intérieure. Né en 1958 entre le cap Tourmente et le cap Diamant. En 2018, il a fait paraître deux livres, aux éditions Somme Toute, Un dimanche à ma fenêtre, et Pêche à la ligne.

Julie Dirwimmer

Titulaire d’un Master en communication scientifique de l’Université de Strasbourg, Julie Dirwimmer évolue depuis dix ans au sein de la communauté scientifique québécoise. À l’Association francophone pour le savoir – Acfas, une organisation de chercheurs, elle a développé le concours étudiant Ma thèse en 180 secondes et les Journées de la relève en recherche. Elle est aujourd’hui à l’emploi du Bureau du scientifique en chef du Québec en relations publiques. Slameuse scientifique, sous le nom de Madame Cosinus, elle utilise les mots et les concepts issus des savoirs académiques pour produire une poésie populaire qui traite de sujets de société actuels. Elle a participé à la compétition nationale de slam pendant plusieurs années, effectué des interventions dans des émissions de radio comme Les années lumière, ou à la télévision sur TV5 monde.

Mathieu Arsenault

Il est né à Rimouski, a fait des études en sciences pures au Cégep de Rimouski, avant de se diriger en Études françaises à l'Université de Montréal. C'est alors qu'il poursuit un doctorat en littérature comparée qu'il fait paraître en 2004 son premier livre, Album de finissants (Triptyque), dont on saluera la justesse et l'intensité1. Trois ans plus tard, soit à l'automne 2007, il publie sa thèse remaniée sous la forme d'un essai, Le Lyrisme à l'époque de son retour (Nota Bene), suivi en 2008 d'un deuxième livre de fiction, Vu d'ici (Triptyque). À l'automne de la même année, une adaptation de Vu d'ici sera créée à Montréal au théâtre La Chapelle par Christian Lapointe et le Théâtre Péril. Depuis il a publié La vie littéraire en 2014 (Quartanier), qui a été aussi mis en scène par Christian Lapointe. Mathieu Arsenault multiplie aussi les lectures publiques, aussi bien dans les soirées de poésie que sur la scène slam québécoise. En tant que critique et essayiste, Arsenault est finalement un collaborateur régulier de la revue Spirale et un des membres-fondateurs du magazine OVNI.

Moe Clark

Elle fusionne dans ses œuvres sonores sa vision unique de la narration-performance avec les traditions du chant tribal et du « spoken word ». Ses chansons poétiques expriment le pouvoir de guérir, de célébrer la présence de l’esprit et de se brancher sur l’essence de la quête. Elle est une artiste métisse nomade et multidisciplinaire avec des racines tissées dans le sol du « Traité 7 » en Alberta (Calgary et ses environs) mais qui vit depuis 2008 à Montréal. Elle donne des ateliers sur l'écriture et l'expression orale. Elle organise des festivals, produit des spectacles, tout en étant codirectrice de « Transcestal », un lieu de convergence des musiques gnawa, soufi et autochtones. Auteure de deux albums de musique Circle of She: Story & Song (2008) et Within (2014) et d'un livre de poésie bilingue, Fire & Sage / De sauge et de feu (éditions Maelstrom). Elle s'est produite notamment au Lincoln Centre de New York, au Festival de poésie du Queensland en Australie, au Festival planète IndegenUs en Californie. Depuis 2016, elle est aussi chroniqueuse, Mâmawi Musique, sur Espaces Autochtones sur le site web de Radio-Canada.

Paul Bradley

Paul Bradley un artiste multidisciplinaire dont le travail s’articule autour de la narration de fictions quotidiennes. Les dispositifs employés cherchent à produire un décloisonnement entre le réel et la fiction, entre le créateur et le spectateur afin d’instaurer une communication multi-latérale. Les récits qu’il met en scène sont parsemés de symboles issus du quotidien, du présent, même lorsqu’il traite du futur. La musique rock des années 1990, la peinture de type surréaliste, le conte oscillant entre le traditionnel ré-inventé et le contemporain vieillie, le slam et plus récemment le blog; sont ses outils de prédilections afin de contaminer les médias. L’appartenance à un groupe, la réutilisation des performances précédentes, et la boucle (loop) autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie, des maisons des jeunes aux maisons de la culture. Nouvelle vague, un ouvrage collectif sur la relève en conte contenant trois de ses histoires a paru cet automne aux éditions Planète Rebelle.

Tanya Evanson

Elle est une poète, interprète, productrice et éducatrice artistique antiguaise-canadienne de Tiohtià:ke / Montréal. Directrice du programme Spoken Word du Banff Centre for Arts depuis quelques années, elle performe au niveau international dans de nombreux festivals, aux États-Unis, en Angleterre, en Australie, en Afrique du sud, depuis 20 ans. En 2013, elle a reçu le prix du Golden Beret Award et a été poète d'honneur au Canadian Festival of Spoken Word. Avec quatres albums studio de spoken word dans son sac et six livres d’art, elle publiera coup sur coup Bothism (éditions Ekstasis 2017), un texte expérimental soufi, et Nouveau Griot - textes rassemblés de ses quatre albums (éditions Frontenac 2018). Elle travaille au noir comme derviche tourneur.

A beau mentir qui vient de loin

Des vérités et des mensonges, des fou-rires et de l’angoisse, du nouveau et de l’ancien avec nul autre que Jean-Marc Chatel

Une soirée merveilleuse qui vous amènera dans l’imaginaire déjanté et mystérieux de contes tous plus originaux les uns que les autres. Un voyage dans le temps, dans les sentiments et les émotions.

Des surprises à la pelle.

 

Jean-Marc Chatel

Jean-Marc Chatel est biologiste de formation, il s’est spécialisé en écologie et en environnement. Auteur de plusieurs ouvrages scientifique il est venu au conte en l’an 2000 au «Sergent Recruteur» où il a fait ses débuts. Il conte depuis près de 20 ans. Réputé par la diversité de ses contes qui ont le don de susciter des images fortes chez le spectateur, il a reçu divers prix littéraires. Ayant conté partout au Québec, de Natashquan à Gatineau, de Sherbrooke à Chibougamau, il a été invité à conter en Europe, principalement en France et en Belgique, puis ensuite c’est en Afrique qu’il a transporté ses pénates : au Cameroun, au Niger, et au Burkina-fasso. Montréalais d’origine, depuis quelques années il vit à Québec d’où ses contes essaiment.

Concours de menteries

Pour une sixième année consécutive sera déclaré le « Grand Endimancheur de la menterie ». Le très sélect Jury votera pour le meilleur menteur de la soirée, celui qui saura les enfirouaper, les enguirlander, bref les séduire! La soirée sera animée par Éric Michaud et les participants seront  ??? et l’électron libre de la saison Lucie Bisson.

Une menterie est une des plus vieille forme du conte : un récit de vie grandement exagéré qui reste dans le domaine du possible (douteux mais possible!). Ce spectacle de conte est chapeauté par la Confrérie des menteurs du Québec

Fondée par les conteurs Éric Michaud, Francis Désilets et Marc-André Fortin, La Confrérie des Menteurs du Québec (CMQ) est un regroupement faisant la promotion de la menterie comme forme d’expression artistique. La devise de la CMQ est : artifex mendacium (forgerons de mensonges). Hormis l’organisation de concours de menterie, la CMQ a notamment pour objectif de rapporter et dénoncer les menteurs sans scrupules sévissant au Québec tout en récoltant des dons afin de dédommager une personne, un regroupement, une entreprise ou un organisme ayant été lésée par voie mensongère.

 

Eric Michaud

Éric Michaud, parfois connu sous le sobriquet de Ubert Sanspré, son alter-ego historique, reste un conteur de l’Histoire. Depuis 1995, il a conté à plusieurs endroits dont les Dimanches du Conte, Les Grandes Gueules de Trois-Pistoles, les fêtes de la Nouvelle-France, le festival interculturel du conte, le festival Bouches à oreilles, l’auberge du Dragon Rouge, le festival Alianait du Nunavut, etc. En 2009, il a été le premier hors-Européen, depuis 1748, à être sacré Roi des Menteurs au concours international de la menterie de Moncrabeau en France. Du XIIe siècle au XXIe siècle, laissez-vous emporter dans son monde bien personnel.

Michel Payer en solo

Michel Payer

Michel Payer est un calleux de sets carrés, un chanteux de chansons à répondre et un conteux d’histoires et de légendes : plus traditionnel que ça, tu meurs! Comme conteur, en plus de donner des ateliers de contes dans des écoles de sa région et de présenter son spectacle « Contes à Payer », il collabore  avec des groupes musicaux pour des spectacles contes-musique, il présente des extraits de ce mélange de contes, de légendes et d’anecdotes historiques lors de la Fête Nationale ainsi que pour la Société d’Histoire de Saint-Jérôme (lors de la reconnaissance de dix personnages historiques). Choisissez votre profil : « En place pour un set »,  « Excusez-la » ou « Ça d’l’air qu’y paraît que j’ai entendu dire… »