Les origines

En août 1998, les écrivains-conteurs Jean-Marc Massie et André Lemelin ont fondé les Productions du Diable Vert (organisme sans but lucratif). La corporation a comme but de faire la promotion du conte, des conteurs et conteuses en produisant notamment les populaires « Dimanches du conte » à la microbrasserie du Sergent recruteur à Montréal, tout en privilégiant autant le conte traditionnel que le conte contemporain. Jean-Marc Massie a organisé et animé les Dimanches du conte de 1998 à 2008. En 2009, Francis Désilets a pris la relève en tant que directeur artistique et animateur de l’événement.

Cette initiative s’est révélée nécessaire à la suite d’une soirée de «racontage» organisée dans le cadre du Festival interculturel du conte de Montréal. Plusieurs conteurs et conteuses avaient alors manifesté le désir de se produire régulièrement dans un endroit propice ; désir partagé, il faut le dire, par le public que nous retrouvons nombreux et de façon régulière aux Dimanches du conte.

Voici, en l’occurence, la liste des conteurs ayant déjà participé aux Dimanches du conte:

[ hana-code-insert ] '’conteur_cloud’' is not found

Notons que depuis l’automne 2002, la programmation des Dimanches du conte a pu faire une place plus importante aux conteurs établis (ex.: la série des soirées hommages). Et cela grâce à de nouveaux venus dans le milieu du conte montréalais. Le Productions Cormoran et les Productions Vif-Argent qui, en organisant des soirées de contes principalement axées sur la relève, ont en effet permis au Diable vert de mieux partager sa programmation entre les conteurs établis et les conteurs de la relève. Ces derniers ont maintenant l’occasion de conter au Sergent à l’occasion de la soirée collective «Nouveaux visages du conte au Québec» et dans le cadre de notre nouvelle série «Les duos découvertes». Ces duos sont des spectacles
réunissant deux conteurs de la relève ayant déjà fait leurs armes lors des collectifs présentés dans le cadre des Dimanches du conte.

En plus des Dimanches du conte, les Productions du Diable Vert ont présenté, depuis 1998, seules ou en coproduction, de nombreux
événements marquants qui leur ont assuré une large diffusion. Voici les dix spectacles les plus importants:

  • Paroissiens du village global, spectacle de contes conçu pour le Musée des religions de Nicolet (automne 2006) ;
  • La nuit des curés, spectacle de contes conçu pour le Musée des religions de Nicolet (automne 2005) et présenté dans les cégeps dans le cadre du programme «Circulation au Québec» du CALQ (2006-2007) ;
  • L’incroyable odyssée du Sergent recruteur, spectacle conçu pour les maisons de la culture de Montréal et pour les cégeps du Québec, dans le cadre des programmes «Le Conseil des arts de Montréal en tournée» (2004-2005) et «Circulation au Québec» du CALQ (2004-2005 et 2005-2006) ;
  • Sens dessus dessous, spectacle de contes conçu pour Odace Événements à l’occasion du Grand Parcours – Sens et cultures, présenté à la place Gérald-Godin
    (Montréal, automne 2005) ;
  • Personnages plus grands que nature, nuit du conte présentée au Musée Pointe-à-Callière, à l’occasion du Festival Montréal en lumière (hiver 2005) ;
  • Histoires à dormir debout, nuit du conte présentée au Musée McCord d’histoire canadienne, à l’occasion du Festival Montréal en lumière (hiver 2005) ;
  • La Veillée des Girouettes cuivrées, premier Gala annuel du conte au Québec, présenté dans le cadre du Festival de conte De Bouche à Oreille (Cabaret La Tulipe, hiver 2005), en coproduit avec les Productions si on rêvait encore ;
  • Conteurs étoiles, nuit du conte présentée au Planétarium de Montréal, à l’occasion du Festival Montréal en lumière (Planétarium, hiver 2004) ;
  • La banlieue dans tous ses états, premier spectacle de conte présenté à la Place des Arts, dans le cadre de la série «Le Studio littéraire, un espace pour les mots» (Studio-Théâtre Stella Artois, printemps 2003) ;
  • Les soirées d’ouverture et de fermeture du Festival interculturel du conte du Québec (Sergent recruteur, automne 1999, automne 2001 et automne 2003) ;
  • Hommage à Jacques Ferron, spectacle coproduit avec Luc Gauvreau de la Société des amis de Jacques Ferron et présenté dans le cadre du Festival international de la littérature (Lion d’Or, printemps 2003) ainsi que du Festival Le Rendez-vous des grandes gueules de Trois-Pistoles (Auditorium de Trois-Pistoles, automne 2003) ;
  • Le cabaret québécois, coproduit avec l’ODDC (Office Départemental de Développement Culturel des Côtes d’Armor) et présenté dans le cadre du festival Paroles d’Hiver de Dinan, en Bretagne (Théâtre des Jacobins, automne 2000 et
    automne 2002) et des activités du Centre culturel d’Avoine, en France (automne 2002) ;
  • La parole dans tous ses états, tournée de contes coproduite avec le service culturel de l’Ambassade du Canada et présentée dans le cadre des Premières Journées de la Francophonie, au Maroc (Rabat, Tanger, Casablanca, hiver 2001).

La couverture médiatique a, pour sa part, été en constante progression depuis 1998 et on compte maintenant un grand nombre d’articles de journaux et de revues spécialisées sur les conteurs du Sergent recruteur et les spectacles des Dimanches du conte (voir notamment les articles «Où en est le renouveau du conte ?» dans la revue littéraire Lettres québécoises (hiver 2006), «Un sergent qui recrute bien ses disciples» dans Le Devoir des 12-13 novembre 2005, «Populaire, le conte !» dans le magazine Elle Québec de mars 2005, « Le retour de la mémoire » dans La Presse du 18 octobre 2004, et « Paroles contemporaines. Le renouveau du conte » dans le numéro 192 (septembre-octobre 2003) de la revue Spirale). Plusieurs émissions radiophoniques et télévisuelles ont également traité du sujet.

De 2000 à 2002, les meilleurs moments des Dimanches du conte étaient radiodiffusés sur les ondes de CIBL 101,5 FM, lors de l’émission Zigzags bohèmes, chaque mardi, à 19 h. Depuis l’automne 2002, ils sont radiodiffusés lors de l’émission L’Heure du conte de CIBL, chaque dimanche, à 14h. De plus, un site Internet (www.dimanchesduconte.com) affiche maintenant la programmation des Dimanches du conte et des autres événements produits par Les Productions du Diable Vert, tout
en divulguant de l’information sur les conteurs du Sergent Recruteur. Enfin, les Éditions Planète rebelle ont enregistré, avec l’accord des Productions du Diable Vert, de nombreux spectacles de contes présentés dans le cadre des Dimanches du conte. Depuis 2000, 11 livres-disques ont déjà été réalisés à partir de ces enregistrements : Contes coquins pour oreilles folichonnes de Renée Robitaille, Ma chasse-galerie de Marc Laberge, Dans mon village, il y a belle Lurette. de Fred Pellerin, Le bonhomme La Misère de Denis Gadoury, Terre des pigeons d’Éric Gauthier, Les contes de la Poule à Madame Moreau de Claudette L’Heureux, Paroles de terroir de Jacques Pasquet, Delirium tremens de Jean-Marc Massie, Raconte-moi que tu as vu
l’Irlande
de Mike Burns, Les Dimanches du conte : Déjà 5 ans !, par les conteurs du Sergent recruteur, et Conte-moi un poème avec, entre autres, Michel Garneau, Christine Germain, Herménégilde Chiasson et José Acquelin. Il est à noter que la sélection des conteurs publiés est entièrement du ressort de Planète rebelle.