La cadence du conteur

9 avril 2017  à 19:30 avec Stéphane Guertin

Réservez vos billets à l'avance

La cadence du conteur est un spectacle de contes qui oscille entre le théâtre de performance, la musique et le théâtre d’objet. Le tout, en flânant du côté de la poésie slam et de la musique. Le conteur et musicien Stéphane Guertin revoit de manière contemporaine quatre contes phares canadiens français :  La Chasse GalerieJoe MontferrandLe loup de Lafontaine et Alexis le Trotteur.

La cadence de ses mots nous bousculent, nous amusent et propose un nouvel éclairage historique.

Note supplémentaire :

La version du Loup de Lafontaine présenté dans La cadence du conteur est celle-là même qui a valu d’être médaillé d’or aux Jeux de la Francophonie internationaux de Nice en septembre 2013.

Stéphane Guertin

Voilà peut-être ce qui explique ma démarche sinueuse qui me ramène toujours aux contes. D’abord, je suis musicien folklorique depuis le tout jeune âge. Mon apprentissage du violon s’est fait entre deux bouillies d’eau d’érable dans un contexte familial, un contexte de grands rassemblements, de chants et d’histoires à dormir debout de mes grands-parents. Assoiffé d’expériences, j’ai débuté à 18 ans une longue suite de voyages qui me firent découvrir de multiples cultures dans une quinzaine de pays d’Europe et d’Amérique latine. Ces voyages m’ont donné la soif d’apprendre et de transmettre mes expériences. J’ai alors écrit quelques articles journalistique sur ces voyages en plus d’animer des rencontres d’explorateurs où j’ai pu raconter en long et en large mes aventures exotiques. Elles furent mes premières expériences de conteur.

Stéphane Guertin est un excellent conteur (…) Un spectacle novateur! (Anne Michaud, Radio-Canada, 9 février 2012)

Il voulait faire rire, c’est réussi. Il voulait inciter à la réflexion, là aussi, c’est réussi. (Marc-André Joanisse, Le Droit, 14 septembre 2007)

Talentueux comédien, improvisateur et conteur ! (Mélissa Proulx, Hebdomadaire Voir, 9 décembre 2007)

Bravo encore une fois pour C’est arrivé à Sainte-Utopie. Stéphane Guertin a entre les mains, dans la tête et dans la bouche un spectacle sublime.  Longue vie!  (Benoît Osborne, Rock-Détente, 20 décembre 2007)