Conte à rebours

28 mai 201719:30 avec Danielle Godin

Réservez vos billets à l'avance

Conte à rebours, c’est l’odyssée métaphorique de trois femmes qui, à l’image de la légende des lavandières de nuit, doivent expier leurs crimes passionnels en lavant leur linge jusqu’au jugement dernier. Les soirs de pleine lune, elles reviennent hanter les rives par leurs contes, leurs chants et leurs danses. Condamnées à mort, elles nous livrent du fond de leur cœur, le témoignage de leur vie. À quoi pense-t-on lorsque la potence nous attend? La peur nous habite, les souvenirs nous assaillent, le désir pressant de se confesser, peut-être l’espoir d’être délivré? Hautement musical et percussif, Conte à rebours est un conte multidisciplinaire inspiré des grandes criminelles du Québec!

Pour incarner ces personnages hauts en couleur : Danielle Godin, Carol Jones et Lyne Tremblay.

Danielle Godin

Artiste multidisciplinaire oeuvrant dans le domaine théâtral et chorégraphique, diplômée d’une maîtrise en danse de l’UQAM, Danielle poursuit ses recherches comme praticienne dans le monde des Arts par des projets fusionnant le théâtre, la percussion et la danse. Également diplômée d’un certificat en sciences sociales et en mouvement expressif, sa formation en danse est très diversifiée, elle a cheminé doucement du ballet classique au flamenco contemporain en passant par le jazz et le moderne. En tant que comédienne, on a pu la voir dans plusieurs productions télévisées ; Lance et compte, Scoop, Ramdam et Rivière des Jérémie qui lui a valu une nomination aux prix Gémeaux en 2002. Elle a dirigé pendant plusieurs années des ateliers de comédie musicale pour les enfants de 7 à 17 ans avec les Ateliers Patrick Labbé. Elle a apporté sa contribution comme chorégraphe dans le film «Jack Paradise» de Gilles Noël et dans plusieurs émissions télévisées. Ses champs d’intérêts sont présentement les composantes cognitives du processus créatif dans une perspective communicationnelle et elle se penche plus particulièrement sur l’interrelation entre le rythme et les mots dans une approche corporelle dramatique. Lorca beat et Poesia y flamenco présentés dans plusieurs festivals et Maisons de la culture témoignent de cette recherche artistique. Elle a participé au festival des percussions de Longueuil en présentant des performances alliant contes japonais, maori et percussions.