Western

17 septembre 2017  à 19:30 avec Achille Grimaud et François Lavallée

Réservez vos billets à l'avance

Avec Western, Achille Grimaud (Bretagne) et François Lavallée (Québec) entreprennent une très personnelle conquête de l’Ouest. Une traversée en duo à dos de cheval sur un territoire imaginaire empreint de codes et de personnages sauvages.

Ils concevaient la liberté comme une déconnexion numérique, une rupture informatique, un détachement des réseaux. Ils racontaient un monde où la communication était directe, sans artifice, humaine.

Dans la poussière du désert, le long des lignes télégraphiques en constructions, ils vont réalisé que le monde a toujours cherché à communiquer plus, plus vite, plus loin.

Dans leurs histoires et dans leurs mots, ce sont alors deux mondes qui se rencontrent: celui des pionniers, du train et des poteaux télégraphiques, et celui de nos contemporains, des flux d’informations et des réseaux de fibre optique.  Du télégraphe à l’internet, du train postal aux courriers électroniques, se joue la même envie d’aller de l’avant, d’aller plus vite, de communiquer mieux.Des convois de pionniers aux nouveaux médias de transmissions, tout renvoie toujours au chemin, tout indique une destination.

Achille Grimaud

On pourrait parler de lui comme de l’homme aux chutes terribles, aimant tailler des vestes dans le costard des habitudes. Achille Grimaud, ce n’est pas « il était une fois », c’est « ici et maintenant »! Comment vous dire ? On compare trop souvent les artistes à des voitures. Si Achille était un carrefour, il serait plutôt celui du cerveau humain, exactement à la jonction de l’antenne parabolique, de l’artère corrosive et de la veine poétique.

François Lavallée

Dans un univers qui se situerait à la frontière de celui de Tim Burton et du Baron de Münchausen de Terry Gilliam, François Lavallée livre un hommage tout personnel au Québec et à sa mémoire collective, au travers d’histoires où pointe une douce folie teintée d’une poésie sincère et vibrante. Avant tout, homme de paroles et d’idées, forgeron de menteries et rêveur de réalités, c’est aussi un bricoleur d’images, le nez au vent de la modernité.