18 novembre – Paroissiens du village global

18 novembre 2012  à 20:00 avec Éric Gauthier, Eric Michaud et Lucie Bisson

Novembre 2012
Les Contes du Diable Vert
Série spéciale 15e anniversaire

Depuis déjà 15 ans, non seulement les Productions du Diable Vert ont  diffusé les Dimanches du conte mais elles ont aussi produit leurs propres spectacles de contes. Ceux-ci ont fait l’objet de nombreuses tournées que ce soit au Québec, au Yukon ou en France sans oublier le Sénégal et le Maroc.

C’est plus d’une dizaine de spectacles qui ont été produit par le Diable Vert sous la direction artistique de Jean-Marc Massie. Au cours du mois de novembre, trois de ces productions seront présentées au Cabaret du Roy dans le cadre des Dimanches du conte. Vous reconnaîtrez assurément la patte du Diable Vert,  un verbe de fer sur une langue de velours.

Paroissiens du village global

À l’automne 2005, le Musée des religions de Nicolet avait demandé aux Productions du Diable Vert de créer spécialement pour l’institution muséale un spectacle de contes intitulé «La nuit des curés». Dans la foulée du succès de ce dernier et avec la bénédiction du directeur du Musée, Jean-François Royal, le Diable Vert a remis cela avec avec le spectacle suivant : «Paroissiens du village global». Je crois, tu crois … y croirez-vous ?» Cette fois-ci, les curés sortent de leurs paroisses pour aller à la rencontre des rabbins, pasteurs, chamans, brahmanes, sorciers vaudous et autres officiants religieux ou païens.

Vous serez amenés à croire à la surprenante destinée d’un cheval noir bâtisseur d’églises, ou encore à ce conte du sorcier aux veaux doux antidotes miraculeux contre les poulets porteurs de la grippe aviaire ! On vous racontera comment, chacun à leur manière, le rabbin, le pasteur et le curé se sont débarrassés des écureuils envahissant leurs églises, l’hiver venu. Vous serez aussi témoins de l’admiration d’un chaman amérindien devant l’incroyable résistance à la douleur d’un martyr jésuite. De plus, vous apprendrez pourquoi Ganesh, l’un des nombreux dieux de l’Inde, s’est retrouvé avec une tête d’éléphant. Enfin, vous découvrirez les étranges pouvoirs du double dieu de la résidence universitaire d’Ottawa qui lavait tous les péchés des étudiants du campus.

Quand les conteurs Lucie Bisson, Éric Gauthier et Éric Michaud, sous la direction artistique de Jean-Marc Massie, se mettent de la partie pour explorer à leur manière les religions, divinités et croyances en tous genres peuplant l’imaginaire des hommes, Dieu seul sait où cela peut nous mener… Et si les dieux étaient tombés sur la tête ? Peu importe, nos trois conteurs serviront de paratonnerre afin de vous protéger de la foudre des divinités qu’ils libéreront par la magie de leurs paroles conteuses.

Eric Gauthier

Depuis son enfance en Abitibi, Éric Gauthier adore les histoires étranges. Informaticien défroqué, il se plaît maintenant à raconter sur scène et sur papier. C’est en 1999 qu’il a répondu à l’appel du Sergent recruteur et ses Dimanches du conte; depuis, il est allé conter jusqu’en France et au Yukon. On le reconnaît à sa manière de présenter la vie moderne dans tout ce qu’elle a de fantastique, de drôle et de déroutant. Ses écrits et ses contes lui ont valu plusieurs prix, dont le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois. Après son recueil de contes Feu blanc(Planète rebelle, 2009) et son ambitieux roman Montréel (Alire, 2011), il propose un nouveau roman, La Grande Mort de mononc’ Morbide (Alire, 2015), qui met en évidence sa voix de conteur et son style singulier. Il habite maintenant Sherbrooke où il poursuit sa chronique de l’insolite. Pour en savoir plus: ericgauthier.net.

« Il est de ces conteurs mutants qui inventent leur matière en puisant à toutes les formes de récits, fictions médiatiques, légendes urbaines, contes traditionnels. »
— Anne Dupuis, Spirale

« Éric Gauthier nous présente un univers moderne, où subsistent toutefois quelques traces des légendes d’autrefois. Mais contrairement au folklore qui peut parfois nous paraître absolu et lointain, la verve du conteur nous mène plutôt vers ce qui fait le caractere du Québécois d’aujourd’hui. »
— Sadrina Brochu, Le Girafe

« C’est ainsi que Gauthier structure ses contes, en réunissant les principes d’un espace-temps (la vie des étudiants de nos jours) à un autre espace-temps (le mode de vie tribale, l’oralité). »
— Nicolas Tremblay, Lettres québécoises

Eric Michaud

Éric Michaud, parfois connu sous le sobriquet de Ubert Sanspré, son alter-ego historique, reste un conteur de l’Histoire. Depuis 1995, il a conté à plusieurs endroits dont les Dimanches du Conte, Les Grandes Gueules de Trois-Pistoles, les fêtes de la Nouvelle-France, le festival interculturel du conte, le festival Bouches à oreilles, l’auberge du Dragon Rouge, le festival Alianait du Nunavut, etc. En 2009, il a été le premier hors-Européen, depuis 1748, à être sacré Roi des Menteurs au concours international de la menterie de Moncrabeau en France. Du XIIe siècle au XXIe siècle, laissez-vous emporter dans son monde bien personnel.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Nous remercions le Musée des religions de Nicolet
pour son apport à la création du spectacle La nuit des curés