Contes insolites de Bretagne !

29 septembre 2013  à 19:30 avec Jean-Marc Derouen

Réservez vos billets à l'avance

Contes autour du globe

Comme à chaque année, une partie de notre programmation d’automne est consacrée aux conteurs du monde avec la série « Contes autour du globe ». Pour l’occasion, nous accueillerons la conteuse franco-algérienne  Myriam Pellicane, la conteuse Pioupioulandaise Colette Migné, les conteurs bretons Patrik Ewen et Jean-Marc Derouen, la conteuse d’origine gabonaise Gisèle Ndong Biyogo   ainsi que la conteuse du Congo-Brazaville et de la Nouvelle-Calédonie Amélence Darbois. Dans ce voyage sur les routes du Pacifique et de l’Afrique en passant par les chemins de traverse de la Bretagne et de la Pioupiouland, vous serez envoûtés par des paroles tous azimuts.

Contes insolites de Bretagne !

De la forêt de Brocéliande à la baie de Douarnezez, du fossoyeur de Plogoff au curé de Doëlan, de la maison de sa grand-mère au lavoir du bas-bourg, les chemins empruntés par Jean-Marc n’ont strictement rien de conventionnels,

Les histoires qu’il se plait à vous conter vous entraînent dans l’imaginaire breton, dans ce qu’il a de plus fantastique, d’onirique, de surprenant et d’insolite ! Chaque image en cache une autre, et vous appelle à la rêverie, au rire et au voyage

Jean-Marc Derouen

Conteur du délire, des situations quelque peu bouleversées, Jean-Marc Derouen raconte les lieux où il habite. Mais comme toujours chez lui, cela dérape dans des images hautes en couleur, en poésie et en frissons. Ses contes basculent sans prévenir, passent du rire aux larmes, de la tradition au contemporain. Ses mots sont empreints de la Bretagne profonde, de l’enfance qui est en nous, de sentiments enfouis et soudainement s’ancrent dans un humour imagé qui nous conduit très loin. On s’échappe, on voyage… et on ne voit pas le temps passer !

Ce que les gens en disent

«Bref, le talent à l’état pur que celui de cet enchanteur ! Et si c’était un Korrigan, ce barde à l’oeil bleu et à la barbe fleurie ? Le public en a redemandé, friand de cette fantasmagorie alliant modernité, actualité et passé. Magnifique soirée !»

(Ouest-France)

«Il y a quelque chose d’envoûtant dans le physique et la manière de conter de cet artiste aux cheveux et à la barbe moutonnant autour de ses yeux d’un bleu profond»

(L’Observateur)

«Jean-Marc Derouen donne à la tradition un sérieux coup de plumeau qui sait chatouiller les zygomatiques …»

Le Télégramme