CABARET POÉSIE ALL-STAR #2

Laissons s’exprimer la directrice artistique et animatrice de la soirée Isabelle St-Pierre : « La poésie se porte bien au Québec et ne cesse de nous étonner par sa vivacité et sa diversité. Longuement associée à des cercles littéraires fermés et obscurs, la parole poétique a repris sa place avec force sur les scènes, avec l’avènement du Slam dans la belle province il y a 10 ans. Une parole vivante, incarnée, politique et intime. Le Spoken Word peut se décliner de mille façons. L’Oralité dans toute sa splendeur. Le Cabaret Poésie All-Star est une rencontre de sept poètes, qui sont aussi des acteurs importants du milieu notamment en production, animation, interprétation, médiation culturelle, édition et éducation ». Nos sept étoiles de la soirée seront Isabelle St-Pierre, Christian Vézina, Moe Clark, Paul Bradley, Julie Dirwimmer (Mme. Cosinus), Mathieu Arsenault, et Tanya Evanson.

1 Isabelle St-Pierre

Fait entendre sa voix depuis 20 ans (poésie, slam, conte) au Québec, au Canada, en Acadie et en France. Artiste engagée, elle dirige et anime depuis 2005, des dizaines de spectacles, micro ouverts, concours, ateliers : Festival de conte de Bouche à Oreille (2005-2007), Festival Interculturel du conte du Québec (2005-2017). Elle dirige pendant 6 ans le volet conte/slam de l’État d'Urgence (ATSA) de 2005 à 2010, invitant plus d’une vingtaine d’artistes et donnant la parole aux sans-abris. Elle coorganise et anime depuis 2012, les Slam Sessions Montréal, soirées mensuelles avec une formule artiste invité et micro ouvert. En janvier 2016, elle crée un événement sans précédent à la librairie Port de Tête avec Caroline N. Hotte (CBC North), Paroles Fauves : vigile poétique contre la violence faite aux femmes autochtones. En avril 2017, elle a fait une résidence au Banff Centre for Arts, dans le cadre du programme de Spoken Word. En 2018, elle a survécu à la Grande nuit de la poésie de St-Venant-de-Paquette, elle a fait partie de la distribution du Cabaret des Hypothèses (FIL) dédié au croisement entre la science et la littérature, et a été régisseuse artistique du cabaret Dada Love (festival Phénoména). (Crédit photo : Mathieu Poirier)

Christian Vézina

Quelques années de radio consacrées principalement à la chanson puis quelques décennies à faire voir et entendre la poésie sur scène. Récent retour à la radio comme chroniqueur et billettiste, depuis 2015 sur la Première chaîne de Radio-Canada, à l’émission Dessine-moi un dimanche. Voilà en gros l'itinéraire de Christian Vézina, poète, homme de scène et de radio, fils, père, frère, ami, amoureux, voisin, citoyen, rêveur, travailleur très autonome et post-doctorant en vie intérieure. Né en 1958 entre le cap Tourmente et le cap Diamant. En 2018, il a fait paraître deux livres, aux éditions Somme Toute, Un dimanche à ma fenêtre, et Pêche à la ligne.

Julie Dirwimmer

Titulaire d’un Master en communication scientifique de l’Université de Strasbourg, Julie Dirwimmer évolue depuis dix ans au sein de la communauté scientifique québécoise. À l’Association francophone pour le savoir – Acfas, une organisation de chercheurs, elle a développé le concours étudiant Ma thèse en 180 secondes et les Journées de la relève en recherche. Elle est aujourd’hui à l’emploi du Bureau du scientifique en chef du Québec en relations publiques. Slameuse scientifique, sous le nom de Madame Cosinus, elle utilise les mots et les concepts issus des savoirs académiques pour produire une poésie populaire qui traite de sujets de société actuels. Elle a participé à la compétition nationale de slam pendant plusieurs années, effectué des interventions dans des émissions de radio comme Les années lumière, ou à la télévision sur TV5 monde.

Mathieu Arsenault

Il est né à Rimouski, a fait des études en sciences pures au Cégep de Rimouski, avant de se diriger en Études françaises à l'Université de Montréal. C'est alors qu'il poursuit un doctorat en littérature comparée qu'il fait paraître en 2004 son premier livre, Album de finissants (Triptyque), dont on saluera la justesse et l'intensité1. Trois ans plus tard, soit à l'automne 2007, il publie sa thèse remaniée sous la forme d'un essai, Le Lyrisme à l'époque de son retour (Nota Bene), suivi en 2008 d'un deuxième livre de fiction, Vu d'ici (Triptyque). À l'automne de la même année, une adaptation de Vu d'ici sera créée à Montréal au théâtre La Chapelle par Christian Lapointe et le Théâtre Péril. Depuis il a publié La vie littéraire en 2014 (Quartanier), qui a été aussi mis en scène par Christian Lapointe. Mathieu Arsenault multiplie aussi les lectures publiques, aussi bien dans les soirées de poésie que sur la scène slam québécoise. En tant que critique et essayiste, Arsenault est finalement un collaborateur régulier de la revue Spirale et un des membres-fondateurs du magazine OVNI.

Moe Clark

Elle fusionne dans ses œuvres sonores sa vision unique de la narration-performance avec les traditions du chant tribal et du « spoken word ». Ses chansons poétiques expriment le pouvoir de guérir, de célébrer la présence de l’esprit et de se brancher sur l’essence de la quête. Elle est une artiste métisse nomade et multidisciplinaire avec des racines tissées dans le sol du « Traité 7 » en Alberta (Calgary et ses environs) mais qui vit depuis 2008 à Montréal. Elle donne des ateliers sur l'écriture et l'expression orale. Elle organise des festivals, produit des spectacles, tout en étant codirectrice de « Transcestal », un lieu de convergence des musiques gnawa, soufi et autochtones. Auteure de deux albums de musique Circle of She: Story & Song (2008) et Within (2014) et d'un livre de poésie bilingue, Fire & Sage / De sauge et de feu (éditions Maelstrom). Elle s'est produite notamment au Lincoln Centre de New York, au Festival de poésie du Queensland en Australie, au Festival planète IndegenUs en Californie. Depuis 2016, elle est aussi chroniqueuse, Mâmawi Musique, sur Espaces Autochtones sur le site web de Radio-Canada.

Paul Bradley

Paul Bradley un artiste multidisciplinaire dont le travail s’articule autour de la narration de fictions quotidiennes. Les dispositifs employés cherchent à produire un décloisonnement entre le réel et la fiction, entre le créateur et le spectateur afin d’instaurer une communication multi-latérale. Les récits qu’il met en scène sont parsemés de symboles issus du quotidien, du présent, même lorsqu’il traite du futur. La musique rock des années 1990, la peinture de type surréaliste, le conte oscillant entre le traditionnel ré-inventé et le contemporain vieillie, le slam et plus récemment le blog; sont ses outils de prédilections afin de contaminer les médias. L’appartenance à un groupe, la réutilisation des performances précédentes, et la boucle (loop) autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie, des maisons des jeunes aux maisons de la culture. Nouvelle vague, un ouvrage collectif sur la relève en conte contenant trois de ses histoires a paru cet automne aux éditions Planète Rebelle.

Tanya Evanson

Elle est une poète, interprète, productrice et éducatrice artistique antiguaise-canadienne de Tiohtià:ke / Montréal. Directrice du programme Spoken Word du Banff Centre for Arts depuis quelques années, elle performe au niveau international dans de nombreux festivals, aux États-Unis, en Angleterre, en Australie, en Afrique du sud, depuis 20 ans. En 2013, elle a reçu le prix du Golden Beret Award et a été poète d'honneur au Canadian Festival of Spoken Word. Avec quatres albums studio de spoken word dans son sac et six livres d’art, elle publiera coup sur coup Bothism (éditions Ekstasis 2017), un texte expérimental soufi, et Nouveau Griot - textes rassemblés de ses quatre albums (éditions Frontenac 2018). Elle travaille au noir comme derviche tourneur.

Soirée d’ouverture

Venez vous joindre à nous pour ouvrir la 21e saison des Dimanches du conte. Plus d’une douzaine de conteuses et de  conteurs se relaieront sur scène à une folle vitesse proverbiale. Sous la houlette des animateurs Francis Désilets et Jean-Marc Massie, vous pourrez entendre Carine Kasparian, Marc André Fortin, Marie Pier Fournier, Sophie Boissonneault, Ronald Larocque, Céline Jantet, Isabelle Saint-Pierre et bien d’autres artistes. Invitée spéciale : l’électron libre de la saison Lucie Bisson

1 Isabelle St-Pierre

Fait entendre sa voix depuis 20 ans (poésie, slam, conte) au Québec, au Canada, en Acadie et en France. Artiste engagée, elle dirige et anime depuis 2005, des dizaines de spectacles, micro ouverts, concours, ateliers : Festival de conte de Bouche à Oreille (2005-2007), Festival Interculturel du conte du Québec (2005-2017). Elle dirige pendant 6 ans le volet conte/slam de l’État d'Urgence (ATSA) de 2005 à 2010, invitant plus d’une vingtaine d’artistes et donnant la parole aux sans-abris. Elle coorganise et anime depuis 2012, les Slam Sessions Montréal, soirées mensuelles avec une formule artiste invité et micro ouvert. En janvier 2016, elle crée un événement sans précédent à la librairie Port de Tête avec Caroline N. Hotte (CBC North), Paroles Fauves : vigile poétique contre la violence faite aux femmes autochtones. En avril 2017, elle a fait une résidence au Banff Centre for Arts, dans le cadre du programme de Spoken Word. En 2018, elle a survécu à la Grande nuit de la poésie de St-Venant-de-Paquette, elle a fait partie de la distribution du Cabaret des Hypothèses (FIL) dédié au croisement entre la science et la littérature, et a été régisseuse artistique du cabaret Dada Love (festival Phénoména). (Crédit photo : Mathieu Poirier)

1 Marc André Fortin

Bachelier en psychologie et ayant une formation en enseignement à l’université du Québec, Marc-André jongle professionnellement avec le conte depuis près de 10 ans. À l’affût des rumeurs et des mythes, il vous transporte dans son monde géantesque ; pays dont rêvent encore les fous et les poètes. Agrémenteur d’histoires sûrement vraies, il pige dans les faits historiques et les légendes pour leur donner une couleur singulière, profonde et humoristique.

Amoureux d’anecdotes de village et d’images langagières, Marc-André vous funambulise la ligne de nos ancêtres, celle qui départage le réel du doute. Il donne de la folie à ses récits et du fabuleux à ses personnages, du grand étendu qui dépasse l’étendement ! De la petite histoire quotidienne s’ouvrant sur du grandiose. Parce que parfois, mille mots valent mieux qu’une image.

Carine Kasparian

Auteure, sémiologue et conteuse, Carine puise ses histoires dans des récits vieux comme le temps ou de son imaginaire insolite. Son regard humaniste la plonge toujours plus en profondeur dans les tissus mystérieux de la nature humaine.  Ce qu’elle aime, ce sont ces histoires qui nous enracinent, nous jardinent, parsemant une pluie de mystère qui  nous pousse à grandir. Sur scène, son registre d’expression à la fois drôle et profond  prend sa source  au cœur d’un silence fertile, comme le note le journal Le Devoir : « Sans élever la voix, la conteuse murmure une histoire de mélodies intérieures[…] Entassée devant elle, la foule, muette, est suspendue à ses mots. Le brouhaha de l’entracte s’est complètement éclipsé. » Ses contes se sont promenés tant au Québec qu’en France ou ailleurs. Entrepreneuse dans l’âme, elle a participé à la création et au développement de plusieurs événements  tels que la Fabuleuse Nuit du conte, le Bal des ménestrels,  le Balai des Conteurs et les Semeurs de Contes.

Céline Jantet

Céline est conteuse, c'est à dire qu'elle partage avant tout des histoires. Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline porte des récits d'hier qui résonnent aujourd'hui et écrit des histoires contemporaines ouvertes sur le monde de demain. Depuis 2006, Céline est conteuse pour des publics de tous les âges. Elle offre aux plus jeunes et à leur famille des spectacles imagés. Elle crée des solos féminins percutants pour le public adulte. On peut la voir œuvrer auprès d'autres conteurs ou d'autres artistes pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l'attendrait pas.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.

Ronald Larocque

Conteur de la première heure des Dimanches du conte, il raconte depuis plus de seize ans. Il a participé à plusieurs festivals de contes et promené ses histoires de Natashquan à la baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse, et même en France comme invité d’honneur à Fontaine–Le Comte près de Poitiers où il a été réinvité pour une série de sept spectacles. Il a aussi conté en français et en anglais, en Inde à Mumbai, Goa et Delhi. Il a présenté son précédent spectacle <L’homme qui lisait dans les mamelons et autres contes de l’émotion> plus d’une quarantaine de fois dont huit fois en rafale à Valleyfield au Cabaret d’Albert (livre-disque chez Planète rebelle). Il est Arbraconteur et conte pour les enfants dans le cadre du programme  « La culture à l’école » du ministère de l’Éducation.  Son projet d’avenir c’est d’être globe-conteur (mot qu’il a créé) pour le partage et l’amitié.

Sophie Boissonneault

Sophie Boissonneault, comédienne depuis plus de 30 ans, conteuse depuis quelques années, elle crée ses propres textes depuis 2011. Originaire de la ville de Québec, elle vit maintenant à Notre-Dame-de-Ham, au Centre-du-Québec où sa création s’est déployée en même temps que l’immersion rurale ! Elle s’amuse avec les mots, le monologue, le conte, le drôle, le tragique… En 2011, naquit un personnage : Penouche, qui l’amena à explorer une poésie philosophique et clownesque pour patcher les cœurs troués. Son matériel original s’inspire de l’isolement social, la marginalité, l’appropriation du pouvoir d’agir, la quête du bonheur, etc. La scène et la création sont des terrains de jeux fertiles, loufoques et salvateurs. La création, c’est sa résilience. Ses mots-clés : Créer, Aimer et Rassembler pour patcher des cœurs troués. L'anthropologie, l'intervention sociale et la création artistique coexistent en elle créant ainsi, le temps d’une performance, une rencontre authentique, humaine et enveloppante.

Cabaret Poésie All-Star

Laissons s’exprimer la directrice artistique et animatrice de la soirée Isabelle St-Pierre : « La poésie se porte bien au Québec et ne cesse de nous étonner par sa vivacité et sa diversité. Longuement associée à des cercles littéraires fermés et obscurs, la parole poétique a repris sa place avec force sur les scènes, avec l’avènement du Slam dans la belle province il y a 10 ans. Une parole vivante, incarnée, politique et intime. Le Spoken Word peut se décliner de mille façons. L’Oralité dans toute sa splendeur. Le Cabaret Poésie All-Star est une rencontre de sept poètes, qui sont aussi des acteurs importants du milieu notamment en production, animation, interprétation, médiation culturelle, édition et éducation ». Nos sept étoiles de la soirée seront Isabelle St-Pierre, Amélie Prévost, Jocelyn Thouin, Marie-Paule Grimaldi, Queen KA, Rachel McCrum et Sébastien B Gagnon.

1 Isabelle St-Pierre

Fait entendre sa voix depuis 20 ans (poésie, slam, conte) au Québec, au Canada, en Acadie et en France. Artiste engagée, elle dirige et anime depuis 2005, des dizaines de spectacles, micro ouverts, concours, ateliers : Festival de conte de Bouche à Oreille (2005-2007), Festival Interculturel du conte du Québec (2005-2017). Elle dirige pendant 6 ans le volet conte/slam de l’État d'Urgence (ATSA) de 2005 à 2010, invitant plus d’une vingtaine d’artistes et donnant la parole aux sans-abris. Elle coorganise et anime depuis 2012, les Slam Sessions Montréal, soirées mensuelles avec une formule artiste invité et micro ouvert. En janvier 2016, elle crée un événement sans précédent à la librairie Port de Tête avec Caroline N. Hotte (CBC North), Paroles Fauves : vigile poétique contre la violence faite aux femmes autochtones. En avril 2017, elle a fait une résidence au Banff Centre for Arts, dans le cadre du programme de Spoken Word. En 2018, elle a survécu à la Grande nuit de la poésie de St-Venant-de-Paquette, elle a fait partie de la distribution du Cabaret des Hypothèses (FIL) dédié au croisement entre la science et la littérature, et a été régisseuse artistique du cabaret Dada Love (festival Phénoména). (Crédit photo : Mathieu Poirier)

Amélie Prévost

Amélie Prévost est comédienne et monologuiste. Auteur et interprète de deux spectacles de spoken word, (L'histoire de la fille, 2010-12 et Ma langue dans ton oreille, 2013-15) en compagnie de ses complices Philippe Lonergan (musique) et Émilie Gauvin (mise en scène). Elle a aussi publié le recueil de poésie Corps Flottants aux éditions Neige-Galerie et la bande dessinée fantastique Le fil d'Ariane chez BerBer 13-13. Couronnée gagnante de la finale Montréalaise de la ligue Québécoise de slam deux années de suite, en 2014 et 2015. Elle a remporté la coupe du monde de slam en 2016.

Jocelyn Thouin

Jocelyn Thouin est présent sur les scènes de poésie depuis 1998 et sur celles du slam depuis 2007, il propose une poésie imagée et engagée. Son oeuvre dépeint la marche de l'humain social qui, a bout de souffle de tant de bonheur, pratique l'indifférence comme mode de survie. Sa poésie, portée par une voix forte et incarnée, a résonnée aux quatre coins du Québec dans quelques villes françaises. Récipiendaire du prix Littérature aux Grands prix Desjardins de la culture de Lanaudière 2016 et champion slam de l'Association Québec-France en 2014, Jocelyn Thouin anime mensuellement les soirées littéraires Micro Joliette et présente chaque été le Slamboree de Lavaltrie. (Crédit photo : Normand Laporte)

Marie-Paule-Grimaldi

Marie-Paule-Grimaldi est poète, performeuse et productrice d’événements poétiques- spectacle collectif Des Filles qui ont de la gueule, soirées mensuelles Slam Session Montréal (2012-2017). Aux Éditions Rodrigol, elle publie en 2014 le recueil Lame crépuscule, puis le fanzine  Fûdosei (médiance) en 2015 et Little Beast – une collaboration avec l’artiste Maridza Kim Sarah en 2016. Elle publie également dans divers revues et collectifs au Québec, en Corse et en France. Elle œuvre comme médiatrice intellectuelle, culturelle et sociale auprès de personne en situation d’exclusion, donne des ateliers d’écriture et de slam dans les écoles, en prison et dans des centres d’hébergement, et s’implique dans plusieurs projets d’art communautaire. Elle est aussi critique culturelle, et signe de courts essais. (Crédit photo : Julie D'Amour-Léger)

Queen KA

Queen KA est une artiste de Spoken word (poésie à l’orale). Avec Blaise Borboën-Léonard elle a créé en 2010 son premier spectacle Délîrïüm. L’année suivante, Stéphane Leclerc s’est rajouté à l’équipe pour la création de Ceci n’est pas du Slam. E En 2014, elle sort son premier album Les Éclats Dépareillés avec la collaboration musicale de Yann Perreau, Jorane, Marie-Jo Thério ainsi que Dj Champion. En février 2015, elle crée Chrysalides mise en scène par Yann Perreau qu’elle présente un peu partout depuis. Elle est aussi collaboratrice à Radio-Canada entre autres à l’émission plus on est de fou plus on lit. Elle s’apprête à publier son premier recueil de poésie début 2018.

Rachel McCrum

Rachel McCrum est une poète, performeuse et animatrice d’événements de poésie. Elle est née en Irlande du Nord et a passé les sept dernières années à Edimbourg, où elle a été la première poète en résidence de la BBC Écosse et où elle a coanimé la série de cabarets Rally & Broad. Elle a joué et enseigné des ateliers de poésie et de performance en Grèce, en Afrique du Sud, en Haïti et partout au Royaume-Uni. En août 2015, elle a écrit et joué son premier show solo à Edinburgh Fringe, dans le cadre du nouveau collectif de spoken word SHIFT /. Son premier recueil  'The First Blast To Awaken Women Degenerate' a été publié en juillet 2017. Elle vit aujourd'hui à Montréal. (Crédit photo : Colin Usher, Studio Faire.)

Sébastien B Gagnon

Sébastien B Gagnon (né à Rimouski en 1978) est poète, musicien et anarchitecte. Il a fait ses armes dans le rap et le spoken word avant de s’appliquer à l’écrit pour ensuite revenir vers la performance, tant qu’elle contient une dose de poésie. Éditeur indépendant aux éditions Le Cosmographe, performeur avec le musicien Joël Lavoie au sein du duo boutefeu, il pense que toute la poésie n’est pas faite pour rester sur les tablettes et que certains volcans portent leurs pas. Il a publié Disgust and Revolt Poems Mostly Written in English by an indépendantiste (Rodrigol, 2012), Mèche (Oie de Cravan, 2016) ainsi que des poèmes dans diverses revues. Lauréat du Prix des libraires du Québec 2017. (Crédit photo: Félix Geffray)

1 Isabelle St-Pierre

Fait entendre sa voix depuis 20 ans (poésie, slam, conte) au Québec, au Canada, en Acadie et en France. Artiste engagée, elle dirige et anime depuis 2005, des dizaines de spectacles, micro ouverts, concours, ateliers : Festival de conte de Bouche à Oreille (2005-2007), Festival Interculturel du conte du Québec (2005-2017). Elle dirige pendant 6 ans le volet conte/slam de l’État d’Urgence (ATSA) de 2005 à 2010, invitant plus d’une vingtaine d’artistes et donnant la parole aux sans-abris. Elle coorganise et anime depuis 2012, les Slam Sessions Montréal, soirées mensuelles avec une formule artiste invité et micro ouvert. En janvier 2016, elle crée un événement sans précédent à la librairie Port de Tête avec Caroline N. Hotte (CBC North), Paroles Fauves : vigile poétique contre la violence faite aux femmes autochtones. En avril 2017, elle a fait une résidence au Banff Centre for Arts, dans le cadre du programme de Spoken Word. En 2018, elle a survécu à la Grande nuit de la poésie de St-Venant-de-Paquette, elle a fait partie de la distribution du Cabaret des Hypothèses (FIL) dédié au croisement entre la science et la littérature, et a été régisseuse artistique du cabaret Dada Love (festival Phénoména).

(Crédit photo : Mathieu Poirier)