Duo découverte : « Les Dames du Fleuve vous racontent ! »

 

Les Duos découvertes

Avec ces duos, le Diable Vert veut donner la chance à des conteurs de la relève, qui ont déjà fait leur preuve à l’occasion de la soirée « Nouveaux visages du conte au Québec », de se « faire les dents » en duo avant éventuellement de présenter un spectacle solo dans le cadre des Dimanches du conte.

« Les Dames du Fleuve vous racontent ! » avec Anaïs Fournier et Geneviève falaise

Elles vous présentent ainsi leur territoire imaginaire. Petite-fille du Saint-Laurent, Geneviève donne la parole aux femmes, une parole sensible, aérienne et sauvage. Anaïs quant à elle plongera avec vous dans ses contes de l’avenir proche : des histoires jaseuses de ce qui s’en vient bientôt ! Laissez les Dames du Fleuve vous émerveiller dans leur parlure et elles ouvriront ainsi votre horizon droit devant vers le large.

Anaïs Fournier

Anaïs Fournier est native de la Gaspésie jusque dans son ADN. Elle est arrivée dans le racontage comme on entre chez soi : pas besoin de cogner à la porte ni d’avertir d’avance… il suffit juste d’avancer le pas. Pour la nommer, on la dit « contesse » de ses lieux. Car ses lieux de contes prennent naissance dans son imagination et ce qui l’entoure. Elle dit que c’est la mer qui lui raconte ses histoires ! Anaïs taquine le théâtre de marionnettes, l’illustration d’histoires, le film d’animation et, depuis peu, la réalisation d’émissions jeunesse. Elle a conté à gauche et à droite dans son coin de pays, mais pas encore sur une île !

Geneviève Falaise

Surnommée la fée papillon qui conte si délicatement vrai (Pierrot Rochette, vagabond poète), Geneviève Falaise choisi la voie des contes après une initiation à cet art en 2011. Cette conteuse émergente se sent attirée par la lumière, et les histoires l’éclairent. Son passage le long des rives du Saint-Laurent, lors de La grande virée des Semeurs de contes en 2013 et 2014, lui confirme sa voie/voix. Dans son répertoire, les légendes amérindiennes et les contes de création dominent. Soutenue à l’écriture et à la mise en scène par des conteurs d’expérience, Geneviève donne naissance à un premier spectacle en solo : La Fleuve. Et comme elle aime mener sa barque, elle crée, en 2014, son entreprise : Les productions Conte fleuve.

22 janvier – « Nouveaux visages du conte au Québec » depuis 2007

Depuis 2007, la scène des Dimanches du conte a vu défiler un nombre grandissant de conteurs émergents dans le cadre de la série « Nouveaux visages du conte au Québec ». Cette année, Jean-Marc Massie nous présente ceux qu’il a remarqués parmi tous les nouveaux talents qui ont foulé les planches du  Cabaret du Roy depuis cinq ans. Au menu : Anaïs Fournier, Marc Sauvageau, Marc André Fortin, Christian St-Pierre, Richard Gamache, Yolaine, Patrice Michaud, Dany L. Boucher et Mathieu Barrette.

Anaïs Fournier

Anaïs Fournier est native de la Gaspésie jusque dans son ADN. Elle est arrivée dans le racontage comme on entre chez soi : pas besoin de cogner à la porte ni d’avertir d’avance… il suffit juste d’avancer le pas. Pour la nommer, on la dit « contesse » de ses lieux. Car ses lieux de contes prennent naissance dans son imagination et ce qui l’entoure. Elle dit que c’est la mer qui lui raconte ses histoires ! Anaïs taquine le théâtre de marionnettes, l’illustration d’histoires, le film d’animation et, depuis peu, la réalisation d’émissions jeunesse. Elle a conté à gauche et à droite dans son coin de pays, mais pas encore sur une île !

Christian St-Pierre

Christian St-Pierre est un fils du Grand Chemin qui marche. Sur ses rives, une petite ville appelée Montmagny, qui vit des années noires, voit passer bien des voyageurs. Ils sont bateliers, camionneurs, mais aussi Grande Oie Blanche. Tous ces êtres de passage sèment alors le goût de partir. Il voyage ainsi physiquement, mais aussi sur le plan littéraire. Pour lui, chaque conte est une odyssée où le parcours est encore plus important que la destination. Car autrement, ce serait du tourisme, et non du voyage. Il est donc capitaine conteur, pilote raconteur, et il se promène où bon lui semble afin de dire qui il est et d’où il vient. Il cherche plus que des passagers, mais bien des compagnons d’aventure.

Dany L. Boucher

L’humour est l’arme de prédilection de cet enfant terrible au cynisme débordant. Dany L. Boucher prend un malin plaisir à se moquer du conte traditionnel, en transgressant allègrement ses règles absurdes. Ce jongleur des mots utilise le pastiche pour emporter les spectateurs dans un tourbillon de pure folie, où l’irrévérence est au rendez-vous et où il fait bon rire et réfléchir à la fois.

Marc Sauvageau

Fasciné par la sonorité des mots et les images poétiques qui leur sont associées, Marc Sauvageau, dit le Marchand d’idées, est un électron libre qui refaçonne la réalité à l’aide de ses fantaisies et de ses rêves. Dans ses histoires, de simples faits deviennent fantastiques, le monochrome revêt les couleurs de l’arc-en-ciel. D’inspiration bédéistes, son univers parallèle puise à la source même de notre quotidienneté.

Lauréat du prix Lizette-Gervais en 1999 et du Prix de reconnaissance ESSOR régional (centre du Québec/Mauricie) en 2011, Marc Sauvageau est très actif dans le milieu du conte au Québec. Il a été boursier du conseil des Arts du Canada à deux reprises, a été sélectionné pour faire la tournée Coup de Cœur des nouveaux visages du conte au Québec et a participé à la compilation « Nuits du conte à Montréal », coffret de CD triple publié en France aux éditions Oui’dire. Son spectacle interactif Et Dieu créa les animaux à notre image a été présenté à plus de cent-cinquante reprises.

Mathieu Barrette

Pistolois d’origine au verbe renversant et au chant décapant, Mathieu Barrette parle à tous ceux qui ont le coeur à vif et l’esprit à la dérive. Par un étrange équilibre entre fabulation et réalité, il nous pousse vers une corde raide où les points de repère viennent au compte gouttes. Sa parole bouscule et brasse nos entrailles pour mieux dévoiler les tréfonds de l’âme humaine. Ici, point de compromis, seulement un artiste qui ne bullshit pas. Chose assez rare à l’ère de la langue de bois !

Mathieu Barrette a étudié et pratiqué la régie de scène et animé de nombreux spectacles, festivals et compétitionn artistiques. Depuis quelques années, il se consacre entièrement à l’écriture et aux différentes formes d’oralité.

Patrice Michaud

Grand gagnant du Festival International de la chanson de Granby en 2009, récompensé à trois reprises au Festival en chanson de Petite-Vallée en 2008, (Prix de la Chanson Socan pour C’est chien pour les singes, le Prix du Public et le Prix du Grand 8 franco-québécois) le chansonneur et conteur gaspésien originaire de Cap-Chat, Patrice Michaud, nous présente ici Les produits du tiroir, un spectacle intimiste où la chanson, le conte et l’humour s’entrecroisent au fil des histoires que nous trimbalons tous, au fond de nous. C’est drôle, c’est fou, c’est triste mais avant tout beau et touchant.

Richard Gamache

« Qui suis-je ? Artiste. Poète, auteur-compositeur, palabriste, écrivain publique, producteur … J’ai jeté tant de bouteilles à la mer que si elles me revenaient toutes je pourrais en faire un radeau et enfin la traverser. »

Maire de Norbertville de 2005 à 2009, récipiendaire en 2010 du prix Georges-D’Or remis par la Société Saint-Jean-Baptiste Centre du Québec pour mon implication dans la promotion et la défense de la langue française, j’ai écris plus de cent chansons et quelques plaquettes de poèmes et n’en finirai jamais de me faire entendre partout où je le pourrai.

Instruments : stylos, guitare,  piano, voix, etc.

Yolaine

Depuis plus de 10 ans, Yolaine compose ses contes autour de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Yolaine a remporté la première place au concours de menteries de Moncrabeau, en France, et est ainsi devenue la reine des menteurs 2014. Lancée, elle a aussi remporté le 1er prix au concours de menteries du festival Atalukan en 2015 et 2016, ainsi que le prix du jury au Concours intermondial de menteries des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion en 2016. Elle s’occupe de la programmation des événements de l’organisme Les Ami.e.s Imaginaires, diffuseur de contes, de légendes et de menteries à Québec.

Anaïs Fournier

Anaïs Fournier est native de la Gaspésie jusque dans son ADN. Elle est arrivée dans le racontage comme on entre chez soi : pas besoin de cogner à la porte ni d’avertir d’avance… il suffit juste d’avancer le pas. Pour la nommer, on la dit « contesse » de ses lieux. Car ses lieux de contes prennent naissance dans son imagination et ce qui l’entoure. Elle dit que c’est la mer qui lui raconte ses histoires ! Anaïs taquine le théâtre de marionnettes, l’illustration d’histoires, le film d’animation et, depuis peu, la réalisation d’émissions jeunesse. Elle a conté à gauche et à droite dans son coin de pays, mais pas encore sur une île !

13 septembre – Nouveaux visages du conte au Québec

Pour la septième année consécutive, nous vous présentons les nouveaux visages du conte qui ont retenu l’attention du Diable Vert aux quatre coins du Pays Incertain. L’instant d’une soirée, les Dimanches du conte vont renouer avec l’esprit cabaret qui a fait sa popularité à ses débuts. Pour l’occasion, vous pourrez entendre Karine Gibouleau, Anik April, Marie-Pier Fournier, Jocelyn Caron, Yolaine Carrier, Isabelle Larouche, Johanne Jourdain et Anaïs Fournier et Patti Warnock.  Cette année, la relève féminine débarque en force. Bonne chance Jocelyn !

Yolaine

Depuis plus de 10 ans, Yolaine compose ses contes autour de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Yolaine a remporté la première place au concours de menteries de Moncrabeau, en France, et est ainsi devenue la reine des menteurs 2014. Lancée, elle a aussi remporté le 1er prix au concours de menteries du festival Atalukan en 2015 et 2016, ainsi que le prix du jury au Concours intermondial de menteries des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion en 2016. Elle s’occupe de la programmation des événements de l’organisme Les Ami.e.s Imaginaires, diffuseur de contes, de légendes et de menteries à Québec.

Isabelle Larouche

Telle une véritable nomade, Isabelle Larouche migre constamment entre l’imaginaire et la réalité. Les mains pleines de trésors et la tête remplie d’histoires, elle affectionne ce qui est intemporel, sans corps ni prix; ce quelque chose qui fluctue dans l’âme, qui donne raison, espoir et vie. Auteure et conteuse, elle a le verbe pour ami, les mots pour nourriture et un petit feu qui crépite au fond des yeux. C’est tout ce dont elle a besoin pour vivre.

Jocelyn Caron

J’ai obtenu mon diplôme en art dramatique profil interprétation à l’UQAM en 2000. Bien que je vive du métier de comédien, je chemine loin des soubresauts et atermoiements des grandes scènes puisque je travaille comme clown thérapeutique (DR. Clown !) auprès des plus petits dans les centres pédiatriques de la région de Montréal.. C`est lors d’une rencontre déterminante avec Alexis Roy (Alexis le conteur) que j’ai décidé de m’initier à la tradition orale du conte.. En 2007, j’ai été finaliste du concours de la Poule noire du Festival de conte De Bouche à Oreille, de Montréal. En octobre de la même année, j’ai fait partie des Rendez-vous des Grandes Gueules (Trois-Pistoles), lors de la soirée de conte intitulée «Carte blanche à André Lemelin».. Je travaille actuellement à la création de mon premier spectacle solo de conte : Forge-moi un fait.

Karine Gibouleau

Karine est arrivée aux arts de la parole par le récit de vie et le conte de création. Elle est aussi clowne à l’hôpital et performeuse. Fascinée par le langage des rêves et les univers fantaisistes, elle puise ses récits aux confins des paysages imaginaires et ceux du réel. C’est avec un plaisir délecté qu’elle vous convie à la poésie souterraine et ludique de ses histoires.

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.

Anaïs Fournier

Anaïs Fournier est native de la Gaspésie jusque dans son ADN. Elle est arrivée dans le racontage comme on entre chez soi : pas besoin de cogner à la porte ni d’avertir d’avance… il suffit juste d’avancer le pas. Pour la nommer, on la dit « contesse » de ses lieux. Car ses lieux de contes prennent naissance dans son imagination et ce qui l’entoure. Elle dit que c’est la mer qui lui raconte ses histoires ! Anaïs taquine le théâtre de marionnettes, l’illustration d’histoires, le film d’animation et, depuis peu, la réalisation d’émissions jeunesse. Elle a conté à gauche et à droite dans son coin de pays, mais pas encore sur une île !

Anik April

Redoutable écouteuse et apprentie conteuse, Anik est aussi et surtout animatrice et formatrice. Comme le Prince Charmant, elle est prête à affronter le dragon pour aller réveiller la belle âme endormie, la créativité qui s’est fait enfermer. Petite, elle a appris qu’on n’est jamais seul avec un imaginaire animé. Grande, elle a appris qu’on peut non seulement l’exprimer, mais qu’il vaut mieux le faire.

Anik croit à la magie des histoires, à la puissance des mots, au pouvoir des contes et aux bienfaits de les partager.  Pour le plus grand bien de tous.

Parole de femme !

Patti Warnock

Devenue une incontournable dans le monde du conte en Estrie, cette artiste touche-à-tout venue des arts visuels que certains surnomment « la contesse » nous propose tantôt de petits contes faussement naïfs, tantôt des créations où la réalité et la fiction ne font souvent qu’un… ses origines irlandaises confèrent à ses contes un je-ne-sais-quoi en dehors du temps… à découvrir, dans les deux langues officielles.