Duo de choc avec Denis Gadoury et Daniel Boiteau

Daniel Boiteau

Conteur traditionnel, Daniel Boiteau  nous emmène à travers différentes régions du Québec ou d’ailleurs et nous fait connaître des  personnages imaginaires, tels curés, bûcherons, fous de villages, diables ou souvenirs d’enfance…

Avec son art,  il fait revivre les vieilles coutumes  d’antan qui nous réunissaient en famille et qui comblaient si bien nos longues soirées d’hiver.

Denis Gadoury

Né à Saint-Thomas-de-Joliette, Denis Gadoury raconte depuis plus de vingt ans. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses. Revenu au Québec, il a continué à partager ses récits et sa façon traditionnelle de faire vivre l’histoire. On retrouve quelques-uns de ses meilleurs contes dans le recueil Le bonhomme La Misère, publié chez Planète rebelle.

11 novembre – La nuit des curés

Novembre 2012
Les Contes du Diable Vert
Série spéciale 15e anniversaire

Depuis déjà 15 ans, non seulement les Productions du Diable Vert ont  diffusé les Dimanches du conte mais elles ont aussi produit leurs propres spectacles de contes. Ceux-ci ont fait l’objet de nombreuses tournées que ce soit au Québec, au Yukon ou en France sans oublier le Sénégal et le Maroc.

C’est plus d’une dizaine de spectacles qui ont été produit par le Diable Vert sous la direction artistique de Jean-Marc Massie. Au cours du mois de novembre, trois de ces productions seront présentées au Cabaret du Roy dans le cadre des Dimanches du conte. Vous reconnaîtrez assurément la patte du Diable Vert,  un verbe de fer sur une langue de velours.

La nuit des curés

À l’automne 2005, par l’entremise de Jean-François Royale, le Musée des religions de Nicolet a demandé aux Productions du Diable Vert de créer spécialement pour le musée un spectacle de contes ayant pour thème «les curés». Désireux de donner suite au succès de ce dernier, en 2006-2007, les conteurs sont partis en tournée dans les cégeps du Québec. Pour la saison 2007-2008, ils ont remis cela en visitant les maisons de la culture de l’île de Montréal, dans le cadre de l’événement «Le conseil des arts de Montréal en tournée». Ce dimanche, nos trois conteurs en profiterons une fois de plus pour faire lever les soutanes et rougir les bonnes soeurs.

Ces trois conteurs, le verbe en bandoulière, proposent par ce spectacle trois tempéraments, trois visions du monde ecclésiastique, trois occasions de voyage entre les croyances religieuses et les croyances païennes. Un spectacle déjà bien rôdé et nourri à de belles complicités de longue date, qui a le pouvoir de mettre la parole dans tous ses états.

Denis Gadoury

Né à Saint-Thomas-de-Joliette, Denis Gadoury raconte depuis plus de vingt ans. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses. Revenu au Québec, il a continué à partager ses récits et sa façon traditionnelle de faire vivre l’histoire. On retrouve quelques-uns de ses meilleurs contes dans le recueil Le bonhomme La Misère, publié chez Planète rebelle.

Francis Désilets

Le conte dans la bouche de Francis Désilets, c’est la tradition qui ne mâche pas ses mots. Ce conteur d’expérience vous emmène avec lui dans son imaginaire pour un voyage dans le temps et dans ces lieux à revisiter. Car le conteur dialogue avec le public, l’écoute, le questionne et s’inspire de ses réactions pour nourrir son histoire.

Il dévoile une manière de conter bien à lui. Les traces de sa formation en histoire lui servant aussi à enrichir ses contes. Vous ne serez pas que diverti, vous serez transportés !

Enfin, Francis Désilets, c’est la chanson à répondre qui s’invite pour la soirée. Il en ponctue ses histoires pour vous enchanter et offrir le conte sous un jour nouveau.

Jean-Marc Chatel

Jean-Marc Chatel conte depuis 2000, il a conté partout au Québec, en Europe et en Afrique.

Les contes qu’il a écrit s’inspire de la forêt comme de la ville, toujours teintées d’humour et de tendresse ses histoires suscitent des émotions variées.

Lauréat de plusieurs prix et bourses littéraires, c’est un enchanteur.

Nous remercions le Musée des religions de Nicolet
pour son apport à la création du spectacle La nuit des curés

2 septembre – Ouverture des festivités du 15e anniversaire des Dimanches du conte

Les conteurs de la première heure, ceux qui par vague successives ont donné leurs lettres de noblesse aux Dimanches du conte, seront de la partie pour marquer le début des  festivités du 15e anniversaire de ces soirées contées devenues un incontournable à Montréal. Au menu : Ronald Larocque, André Lemelin,  Claudette L’Heureux, Denis Gadoury, Éric Gauthier, Éric Michaud, Éveline Ménard, François Lavallée, Lucie Bisson, Jean-Marc Chatel, Mike Burns, Myriame Martineau (El Yamani), Yves Robitaille.

André Lemelin

Je raconte depuis le milieu des années 1990 où j’ai tour à tour exploré les contes urbains et merveilleux, pour finalement approfondir la manière traditionnelle de conter : je brode mes histoires sur des canevas en relation avec l’auditoire, j’improvise au besoin et je choisis mes contes selon les gens présents et l’environnement dans lequel j’évolue.

En marge de ma pratique de conteur professionnel, j’explore la forme et questionne l’esthétique de la narration orale au moyen de procédés narratifs et de différentes technologies afin de porter ma pratique vers un art de la contemporanéité.

Site personnel

Claudette L’Heureux

Dans le cadre des Dimanches du conte, Claudette aura été de la première et la dernière soirée des Paroles de femmes. Elle en a connu des belles, errant, cherchant sa vérité du moment. Une chance que la Poule à Madame Moreau veillait au grain.

« Tu as fait longue vie pleine d’histoires et ce n’est pas la fin. Tu as une voix faite pour les contes. Tu es :

: charmante  L:   loyale  A : adorable  U : unique  D : droite

E:  énergique  T:  tenace T : tendre  E : étincelante

LUNA SAURIOL 12 ANS

Denis Gadoury

Né à Saint-Thomas-de-Joliette, Denis Gadoury raconte depuis plus de vingt ans. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses. Revenu au Québec, il a continué à partager ses récits et sa façon traditionnelle de faire vivre l’histoire. On retrouve quelques-uns de ses meilleurs contes dans le recueil Le bonhomme La Misère, publié chez Planète rebelle.

Eric Gauthier

Depuis son enfance en Abitibi, Éric Gauthier adore les histoires étranges. Informaticien défroqué, il se plaît maintenant à raconter sur scène et sur papier. C’est en 1999 qu’il a répondu à l’appel du Sergent recruteur et ses Dimanches du conte; depuis, il est allé conter jusqu’en France et au Yukon. On le reconnaît à sa manière de présenter la vie moderne dans tout ce qu’elle a de fantastique, de drôle et de déroutant. Ses écrits et ses contes lui ont valu plusieurs prix, dont le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois. Après son recueil de contes Feu blanc(Planète rebelle, 2009) et son ambitieux roman Montréel (Alire, 2011), il propose un nouveau roman, La Grande Mort de mononc’ Morbide (Alire, 2015), qui met en évidence sa voix de conteur et son style singulier. Il habite maintenant Sherbrooke où il poursuit sa chronique de l’insolite. Pour en savoir plus: ericgauthier.net.

« Il est de ces conteurs mutants qui inventent leur matière en puisant à toutes les formes de récits, fictions médiatiques, légendes urbaines, contes traditionnels. »
— Anne Dupuis, Spirale

« Éric Gauthier nous présente un univers moderne, où subsistent toutefois quelques traces des légendes d’autrefois. Mais contrairement au folklore qui peut parfois nous paraître absolu et lointain, la verve du conteur nous mène plutôt vers ce qui fait le caractere du Québécois d’aujourd’hui. »
— Sadrina Brochu, Le Girafe

« C’est ainsi que Gauthier structure ses contes, en réunissant les principes d’un espace-temps (la vie des étudiants de nos jours) à un autre espace-temps (le mode de vie tribale, l’oralité). »
— Nicolas Tremblay, Lettres québécoises

Eric Michaud

Éric Michaud, parfois connu sous le sobriquet de Ubert Sanspré, son alter-ego historique, reste un conteur de l’Histoire. Depuis 1995, il a conté à plusieurs endroits dont les Dimanches du Conte, Les Grandes Gueules de Trois-Pistoles, les fêtes de la Nouvelle-France, le festival interculturel du conte, le festival Bouches à oreilles, l’auberge du Dragon Rouge, le festival Alianait du Nunavut, etc. En 2009, il a été le premier hors-Européen, depuis 1748, à être sacré Roi des Menteurs au concours international de la menterie de Moncrabeau en France. Du XIIe siècle au XXIe siècle, laissez-vous emporter dans son monde bien personnel.

Éveline Ménard

Éveline Ménard est tombée dans les histoires comme un cheveu sur la soupe. Elle y a découvert sa passion et en a fait sa profession. Atterrie au Dimanche du conte en 1998, elle y a pris son envol et depuis, elle sillonne les routes pour raconter aux petits et grands des histoires incroyables. Elle puise son inspiration dans les contes de tradition orale et les mâche et remâche pour les rendre contemporains. Voyageuse dans l’âme, elle se déplace dans plusieurs régions du Québec, effectue chaque année une tournée en France, et porte sa parole dans de nouveaux pays chaque année : Belgique, Équateur, Martinique, Mexique. Depuis deux ans, elle prend plaisir à découvrir les communautés francophones canadiennes, et a participé à des événements de contes au Manitoba et en Acadie.

Reconnue pour la qualité de son travail, elle a été accueillie en résidence à la Maison Gabrielle-Roy à Saint-Boniface au Manitoba au cours des deux dernières années. Elle a travaillé, avec l’auteur Bertrand Nayet, à la création d’un livre-disque de contes originaux sur le thème du voyage et de la rencontre. Le livre Contes de fils et d’eaux a été lancé au Québec en novembre dernier, lors du Salon du livre de Montréal et est publié aux Éditions des Plaines.

François Lavallée

Dans un univers qui se situerait à la frontière de celui de Tim Burton et du Baron de Münchausen de Terry Gilliam, François Lavallée livre un hommage tout personnel au Québec et à sa mémoire collective, au travers d’histoires où pointe une douce folie teintée d’une poésie sincère et vibrante. Avant tout, homme de paroles et d’idées, forgeron de menteries et rêveur de réalités, c’est aussi un bricoleur d’images, le nez au vent de la modernité.

Jean-Marc Chatel

Jean-Marc Chatel conte depuis 2000, il a conté partout au Québec, en Europe et en Afrique.

Les contes qu’il a écrit s’inspire de la forêt comme de la ville, toujours teintées d’humour et de tendresse ses histoires suscitent des émotions variées.

Lauréat de plusieurs prix et bourses littéraires, c’est un enchanteur.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Mike Burns

Mike est un irlandais majuscule. Il vit un pied au Québec et l’âme en Irlande. Il sculpte, pratique le aïkido et rêve en gaélique. C’est le seul individu que nous connaissons qui raconte les yeux fermés, de sorte que ce sont les images que fabriquent sa voix et sa langue qui aveuglent, criantes et visibles.

Source :Eric Premel

« Mike Burns est un roc : Le monde pourrait partir en poussière pendant qu’il raconte il n’en serait que peu affecté. Les yeux fermés, la voix basse mais tranchante, l’Irlandais du Québec fait partie de la race des conteurs au long souffle, ancré dans la terre qu’il porte en lui.. « 

La Parole, décembre 2003

« Mike Burns is an Irish storyteller living in Montreal. He is funny, magical, mysterious. »

Erica Wagner, chief literary editor, The Times

Myriame El Yamani

Conteuse et écrivaine, Myriame El Yamani a flâné sur plusieurs continents à la recherche de ce métissage des cultures et des rêves de l’humanité. Elle en a ramené des sons et des images uniques qu’elle partage avec passion depuis 20 ans. Elle a promené son sac à histoires, du Canada en France, en passant par le Bénin, l’Espagne, l’Allemagne, les États-Unis, le Brésil, etc. Elle a fondé et dirigé de 2002 à 2007 un festival de conte en Acadie (la NICA) et, de 2006 à 2012, la Maison internationale du conte à Montréal. Elle enseigne depuis 2013 la sociologie de la culture et de l’oralité ainsi que la pratique du conte à l’UQAM. Elle est vice-présidente de DAM (Diversité artistique Montréal).

Voir www.myriameelyamani.com

Voir https://sociologie.uqam.ca/professeur?c=martineau.myriame

Ronald Larocque

Conteur de la première heure des Dimanches du conte, il raconte depuis plus de seize ans. Il a participé à plusieurs festivals de contes et promené ses histoires de Natashquan à la baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse, et même en France comme invité d’honneur à Fontaine–Le Comte près de Poitiers où il a été réinvité pour une série de sept spectacles. Il a aussi conté en français et en anglais, en Inde à Mumbai, Goa et Delhi. Il a présenté son précédent spectacle <L’homme qui lisait dans les mamelons et autres contes de l’émotion> plus d’une quarantaine de fois dont huit fois en rafale à Valleyfield au Cabaret d’Albert (livre-disque chez Planète rebelle). Il est Arbraconteur et conte pour les enfants dans le cadre du programme  « La culture à l’école » du ministère de l’Éducation.  Son projet d’avenir c’est d’être globe-conteur (mot qu’il a créé) pour le partage et l’amitié.

Yves Robitaille

Vétéran du Sergent recruteur (lieu d’origine des Dimanches du conte 1998 à 2008) et membre du collectif des Semeurs de contes depuis 2013, Yves Robitaille se promène avec ses histoires dans sa besace pour qui en veut bien. Il a présenté plusieurs spectacles dont Les contes de Canterbury,(d’après Chaucer), Au matin du monde, (mythes grecs de la création), Kwaidan, (histoires fantastiques japonaises). Conteur du mois des Dimanches du conte, il a présenté sa Suite troyenne, l’histoire de la guerre de Troie, des origines jusqu’à la vengeance d’Ulysse, une épopée de huit heures contée en cinq épisodes chaque dimanche du mois de mai 2015. Pour préparer cette série, il fut le 2e conteur à obtenir la résidence en conte à Saint-Élie-de-Caxton qu’offrent conjointement Fred Pellerin, le Regroupement du conte au Québec (RCQ) et le Conseil des Arts et des lettres du Québec (CALQ). De 2003 à 2015 Il fut l’animateur de l’émission de radio Aux portes du conte que réalisait Luc Desnoyers sur les ondes de CIBL 101,5 à Montréal. En avril 2017, il présentera le Décaméron, d’après Boccace aux Dimanches du conte.

25 mars – Soirée bénéfice pour notre capteur d’étoiles

Depuis la nuit des temps,  Luc Desnoyers capte encore et encore tout ce qui se dit et se raconte aux quatre coins du Pays incertain. Amant de la tradition orale, Luc traque sans relâche la pépite cachée entre les multiples replis de la tradition orale. Sans lui, les paroles toutes azimuts des conteurs de la première heure des Dimanches du conte se seraient envolées depuis belle lurette sans jamais laisser de traces. Il ne lui reste plus maintenant qu’à archiver le nombre incroyable de soirées de contes captées depuis déjà plus de 15 ans.  Tâche titanesque s’il en et une. Pour ce faire, les conteurs de la première heure vont conter bénévolement afin que les recettes de la soirée permettent à notre capteur d’étoiles préféré d’amorcer son travail d’archivage.  Les conteurs suivants et bien d’autres seront de la partie :  Claudette L’Heureux, Yves Robitaille, André Lemelin, Ronald Larocque, Lucie Bisson, Francois Lavallee, Denis Gadoury, etc.

André Lemelin

Je raconte depuis le milieu des années 1990 où j’ai tour à tour exploré les contes urbains et merveilleux, pour finalement approfondir la manière traditionnelle de conter : je brode mes histoires sur des canevas en relation avec l’auditoire, j’improvise au besoin et je choisis mes contes selon les gens présents et l’environnement dans lequel j’évolue.

En marge de ma pratique de conteur professionnel, j’explore la forme et questionne l’esthétique de la narration orale au moyen de procédés narratifs et de différentes technologies afin de porter ma pratique vers un art de la contemporanéité.

Site personnel

Claudette L’Heureux

Dans le cadre des Dimanches du conte, Claudette aura été de la première et la dernière soirée des Paroles de femmes. Elle en a connu des belles, errant, cherchant sa vérité du moment. Une chance que la Poule à Madame Moreau veillait au grain.

« Tu as fait longue vie pleine d’histoires et ce n’est pas la fin. Tu as une voix faite pour les contes. Tu es :

: charmante  L:   loyale  A : adorable  U : unique  D : droite

E:  énergique  T:  tenace T : tendre  E : étincelante

LUNA SAURIOL 12 ANS

Denis Gadoury

Né à Saint-Thomas-de-Joliette, Denis Gadoury raconte depuis plus de vingt ans. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses. Revenu au Québec, il a continué à partager ses récits et sa façon traditionnelle de faire vivre l’histoire. On retrouve quelques-uns de ses meilleurs contes dans le recueil Le bonhomme La Misère, publié chez Planète rebelle.

François Lavallée

Dans un univers qui se situerait à la frontière de celui de Tim Burton et du Baron de Münchausen de Terry Gilliam, François Lavallée livre un hommage tout personnel au Québec et à sa mémoire collective, au travers d’histoires où pointe une douce folie teintée d’une poésie sincère et vibrante. Avant tout, homme de paroles et d’idées, forgeron de menteries et rêveur de réalités, c’est aussi un bricoleur d’images, le nez au vent de la modernité.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Ronald Larocque

Conteur de la première heure des Dimanches du conte, il raconte depuis plus de seize ans. Il a participé à plusieurs festivals de contes et promené ses histoires de Natashquan à la baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse, et même en France comme invité d’honneur à Fontaine–Le Comte près de Poitiers où il a été réinvité pour une série de sept spectacles. Il a aussi conté en français et en anglais, en Inde à Mumbai, Goa et Delhi. Il a présenté son précédent spectacle <L’homme qui lisait dans les mamelons et autres contes de l’émotion> plus d’une quarantaine de fois dont huit fois en rafale à Valleyfield au Cabaret d’Albert (livre-disque chez Planète rebelle). Il est Arbraconteur et conte pour les enfants dans le cadre du programme  « La culture à l’école » du ministère de l’Éducation.  Son projet d’avenir c’est d’être globe-conteur (mot qu’il a créé) pour le partage et l’amitié.

Yves Robitaille

Vétéran du Sergent recruteur (lieu d’origine des Dimanches du conte 1998 à 2008) et membre du collectif des Semeurs de contes depuis 2013, Yves Robitaille se promène avec ses histoires dans sa besace pour qui en veut bien. Il a présenté plusieurs spectacles dont Les contes de Canterbury,(d’après Chaucer), Au matin du monde, (mythes grecs de la création), Kwaidan, (histoires fantastiques japonaises). Conteur du mois des Dimanches du conte, il a présenté sa Suite troyenne, l’histoire de la guerre de Troie, des origines jusqu’à la vengeance d’Ulysse, une épopée de huit heures contée en cinq épisodes chaque dimanche du mois de mai 2015. Pour préparer cette série, il fut le 2e conteur à obtenir la résidence en conte à Saint-Élie-de-Caxton qu’offrent conjointement Fred Pellerin, le Regroupement du conte au Québec (RCQ) et le Conseil des Arts et des lettres du Québec (CALQ). De 2003 à 2015 Il fut l’animateur de l’émission de radio Aux portes du conte que réalisait Luc Desnoyers sur les ondes de CIBL 101,5 à Montréal. En avril 2017, il présentera le Décaméron, d’après Boccace aux Dimanches du conte.

13 novembre – Conteur étoile : Denis Gadoury

Cette année, notre conteur étoile est nul autre que Denis Gadoury, un homme de parole ayant fait rayonner le conte au Québec et à l’étranger. Après que Denis nous ait livré un florilège de ses meilleurs contes, le public prononcera les paroles sacrées suivantes : Leurs langues meurtries nous tendent le flambeau. À nous toujours de le porter bien haut. Par la suite, une photo format géant de Gadoury sera hissée au plafond du Cabaret du Roy pour y rester accrochée en permanence.

Denis Gadoury

Né à Saint-Thomas-de-Joliette, Denis Gadoury raconte depuis plus de vingt ans. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses. Revenu au Québec, il a continué à partager ses récits et sa façon traditionnelle de faire vivre l’histoire. On retrouve quelques-uns de ses meilleurs contes dans le recueil Le bonhomme La Misère, publié chez Planète rebelle.

4 Septembre – Soirée d’ouverture

Soirée d’ouverture de la 14e saison avec  Claudette L’heureux, Francis Désilets, Danielle Brabant, Éric Michaud, Richard Gamache, Denis Gadoury, Richard Léveillée, Lucie Bisson et Éric Gauthier

Le 4 septembre, un cabaret déjanté inaugurera la saison 2011-2012. Y défileront sur scène plusieurs conteurs. Vous voulez avoir un aperçu de la prochaine saison ? Venez à la soirée d’ouverture et entendez les artistes qui ponctueront notre programmation de l’année.

Claudette L’Heureux

Dans le cadre des Dimanches du conte, Claudette aura été de la première et la dernière soirée des Paroles de femmes. Elle en a connu des belles, errant, cherchant sa vérité du moment. Une chance que la Poule à Madame Moreau veillait au grain.

« Tu as fait longue vie pleine d’histoires et ce n’est pas la fin. Tu as une voix faite pour les contes. Tu es :

: charmante  L:   loyale  A : adorable  U : unique  D : droite

E:  énergique  T:  tenace T : tendre  E : étincelante

LUNA SAURIOL 12 ANS

Danielle Brabant

Depuis 10 ans, Danielle Brabant tire le meilleur du conte traditionnel et écrit de plus en plus ses propres histoires. Elle crée des univers sensibles, poétiques, teintés de réalisme magique qui font écho à nos doutes, nos espoirs, nos quêtes. Sur scène, son énergie ouvre en nous l’espace où se côtoient le rire et l’émotion.

Elle se distingue comme une voix singulière au Québec et dans une dizaine de pays, en français et en espagnol, de la France à la Roumanie, en passant par Cuba, l’Argentine et les Iles Canaries. Elle a reçu plusieurs bourses de création et de déplacement du Conseil des Arts et des lettres du Québec (CALQ) et du Conseil des Arts du Canada (CAC).

Site personnel

Denis Gadoury

Né à Saint-Thomas-de-Joliette, Denis Gadoury raconte depuis plus de vingt ans. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses. Revenu au Québec, il a continué à partager ses récits et sa façon traditionnelle de faire vivre l’histoire. On retrouve quelques-uns de ses meilleurs contes dans le recueil Le bonhomme La Misère, publié chez Planète rebelle.

Eric Gauthier

Depuis son enfance en Abitibi, Éric Gauthier adore les histoires étranges. Informaticien défroqué, il se plaît maintenant à raconter sur scène et sur papier. C’est en 1999 qu’il a répondu à l’appel du Sergent recruteur et ses Dimanches du conte; depuis, il est allé conter jusqu’en France et au Yukon. On le reconnaît à sa manière de présenter la vie moderne dans tout ce qu’elle a de fantastique, de drôle et de déroutant. Ses écrits et ses contes lui ont valu plusieurs prix, dont le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois. Après son recueil de contes Feu blanc(Planète rebelle, 2009) et son ambitieux roman Montréel (Alire, 2011), il propose un nouveau roman, La Grande Mort de mononc’ Morbide (Alire, 2015), qui met en évidence sa voix de conteur et son style singulier. Il habite maintenant Sherbrooke où il poursuit sa chronique de l’insolite. Pour en savoir plus: ericgauthier.net.

« Il est de ces conteurs mutants qui inventent leur matière en puisant à toutes les formes de récits, fictions médiatiques, légendes urbaines, contes traditionnels. »
— Anne Dupuis, Spirale

« Éric Gauthier nous présente un univers moderne, où subsistent toutefois quelques traces des légendes d’autrefois. Mais contrairement au folklore qui peut parfois nous paraître absolu et lointain, la verve du conteur nous mène plutôt vers ce qui fait le caractere du Québécois d’aujourd’hui. »
— Sadrina Brochu, Le Girafe

« C’est ainsi que Gauthier structure ses contes, en réunissant les principes d’un espace-temps (la vie des étudiants de nos jours) à un autre espace-temps (le mode de vie tribale, l’oralité). »
— Nicolas Tremblay, Lettres québécoises

Eric Michaud

Éric Michaud, parfois connu sous le sobriquet de Ubert Sanspré, son alter-ego historique, reste un conteur de l’Histoire. Depuis 1995, il a conté à plusieurs endroits dont les Dimanches du Conte, Les Grandes Gueules de Trois-Pistoles, les fêtes de la Nouvelle-France, le festival interculturel du conte, le festival Bouches à oreilles, l’auberge du Dragon Rouge, le festival Alianait du Nunavut, etc. En 2009, il a été le premier hors-Européen, depuis 1748, à être sacré Roi des Menteurs au concours international de la menterie de Moncrabeau en France. Du XIIe siècle au XXIe siècle, laissez-vous emporter dans son monde bien personnel.

Francis Désilets

Le conte dans la bouche de Francis Désilets, c’est la tradition qui ne mâche pas ses mots. Ce conteur d’expérience vous emmène avec lui dans son imaginaire pour un voyage dans le temps et dans ces lieux à revisiter. Car le conteur dialogue avec le public, l’écoute, le questionne et s’inspire de ses réactions pour nourrir son histoire.

Il dévoile une manière de conter bien à lui. Les traces de sa formation en histoire lui servant aussi à enrichir ses contes. Vous ne serez pas que diverti, vous serez transportés !

Enfin, Francis Désilets, c’est la chanson à répondre qui s’invite pour la soirée. Il en ponctue ses histoires pour vous enchanter et offrir le conte sous un jour nouveau.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Richard Gamache

« Qui suis-je ? Artiste. Poète, auteur-compositeur, palabriste, écrivain publique, producteur … J’ai jeté tant de bouteilles à la mer que si elles me revenaient toutes je pourrais en faire un radeau et enfin la traverser. »

Maire de Norbertville de 2005 à 2009, récipiendaire en 2010 du prix Georges-D’Or remis par la Société Saint-Jean-Baptiste Centre du Québec pour mon implication dans la promotion et la défense de la langue française, j’ai écris plus de cent chansons et quelques plaquettes de poèmes et n’en finirai jamais de me faire entendre partout où je le pourrai.

Instruments : stylos, guitare,  piano, voix, etc.

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

14 novembre – Les boutons pas d’trous avec Denis Gadoury et Le Truc Ensemble

Les conteurs électriques

Tout le mois de novembre sera consacré aux conteuses et conteurs qui ont fait le pari de maîtriser la bête électrique, sous toutes ses formes musicales. Lorsque l’ampli Marshall, la guitare Gibson et la pédale wa wa se mettent au diapason du conte en faisant vibrer les cordes vocales du narrateur, tout peut arriver, y compris l’apparition de pylônes verglacés au beau milieu du Cabaret du Roy.

Les Boutons pas d’trous

Saurez-vous dompter vos oreilles et vous dresser devant le conteur Denis Gadoury et les musiciens du Truc Ensemble pour une soirée de conte à saveur de rock hypnotique? Venez défier et découvrir des personnages enivrants et rockambolesques qui roulent sur des notes de roue de vélo et qui surfent au son de la basse fretless.  Le Truc Ensemble, un groupe d’improvisateurs aux rythmes galactiques qui manie brutalement le rock, la musique actuelle et le jazz.

Denis Gadoury

Né à Saint-Thomas-de-Joliette, Denis Gadoury raconte depuis plus de vingt ans. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses. Revenu au Québec, il a continué à partager ses récits et sa façon traditionnelle de faire vivre l’histoire. On retrouve quelques-uns de ses meilleurs contes dans le recueil Le bonhomme La Misère, publié chez Planète rebelle.

Le Truc Ensemble

Le Truc Ensemble

Improvisateurs indomptables, les musiciens du collectif montréalais Le Truc Ensemble affûtent leurs sonorités depuis 2002. Leurs influences diverses leur permettent de catapulter des rythmes galactiques et des grooves qui manient brutalement le rock, l’actuel et le jazz. Il en résulte un rock psychédélique aux sonorités imprévisibles tendues d’harmonies empreintes de symphonies d’une soirée qui se termine tard.

Les musiciens du collectif collaborent également avec le conteur traditionnel Denis Gadoury afin de créer des enveloppes sonores et musicales présentées lors de soirées de contes enivrants.

Consultez leur site web

10 janvier – Le retour de Denis Gadoury

Les Boutons pas d’trous

Denis Gadoury est de retour aux Dimanches du conte avec Le Truc Ensemble, un groupe d’improvisateurs aux rythmes galactiques qui manie brutalement le rock, la musique actuelle et le jazz.

Denis Gadoury

Né à Saint-Thomas-de-Joliette, Denis Gadoury raconte depuis plus de vingt ans. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses. Revenu au Québec, il a continué à partager ses récits et sa façon traditionnelle de faire vivre l’histoire. On retrouve quelques-uns de ses meilleurs contes dans le recueil Le bonhomme La Misère, publié chez Planète rebelle.

6 septembre – soirée d’ouverture

Soirée d’ouverture de la 12e saison avec Alain Lamontagne, Arianne Labonté, Simon Gauthier, Dominique Breau, Mathieu Lippé, Arleen Thibault, Denis Gadoury, François Lavallée, Fabien Cloutier et Francis Désilets.

Le 6 septembre, un cabaret déjanté inaugurera la saison 2009-2010. Y défileront sur scène plusieurs conteurs. Vous voulez avoir un aperçu de la prochaine saison ? Venez à la soirée d’ouverture et entendez les artistes qui ponctueront notre programmation. de l’année

Alain Lamontagne

Natif de Montréal, faisant carrière depuis 1976 comme harmoniciste, podorythmiste et conteur, Alain Lamontagne s’est produit sur les cinq continents et a soulevé l’enthousiasme de la presse internationale.. Précurseur du renouveau du conte au Québec, ses spectacles solos, constitués de contes et de musique, obtiennent un franc succès. On souligne son humour, son audace, sa fougue et sa présence entière et unique sur scène. En France, il s’est notamment illustré sur les grandes scènes du Printemps de Bourges, des Francofolies de La Rochelle, au Théâtre de la Ville de Paris, aux Francophonies de Limoge, et dans plusieurs festivals de conte. En1994, il assuma la présidence du jury pour le volet «Conte et conteurs» des IIe Jeux de la francophonie (Paris). Reconnu comme l’un des compositeurs importants pour l’harmonica, Alain Lamontagne a quatre disques à son actif, dont Souffle qui se mérita un Félix. Il a signé plusieurs musiques pour le théâtre et le cinéma. Il est co-auteur d’une méthode pour l’harmonica, L’Harmonica sans professeur (Ed. de l’Homme).En 2006, on souligna ses trente années de carrière dans plusieurs festivals de conte au Québec et en France. En 2007, il est le porte-parole du Festival Mémoire et Racines (Joliette).

Denis Gadoury

Né à Saint-Thomas-de-Joliette, Denis Gadoury raconte depuis plus de vingt ans. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses. Revenu au Québec, il a continué à partager ses récits et sa façon traditionnelle de faire vivre l’histoire. On retrouve quelques-uns de ses meilleurs contes dans le recueil Le bonhomme La Misère, publié chez Planète rebelle.

Fabien Cloutier

Karine Gibouleau

Né à Sainte-Marie de Beauce, Fabien Cloutier est de la promotion 2001 du Conservatoire d’art dramatique de Québec en interprétation. Depuis, il a joué dans une vingtaine de productions théâtrales. Il donne aussi des ateliers d’improvisation, de création et d’écriture à des enfants et des adolescents. Au cours des dernières années, ses ateliers l’ont mené en Roumanie, au Maroc, en Serbie et en Espagne. Ses premières courtes pièces sont d’ailleurs écrites pour être jouées par de jeunes enfants. En 2005, sa performance dans son conte Ousqu’y é Chabot? a fait sensation lors des Contes urbains présentés à la Licorne. Il fait partie de son spectacle Scotstown, un solo de contes à l’humour cru et décapant récompensé par l’Office Québec-Wallonie-Bruxelles pour la jeunesse et publié chez Dramaturges Éditeurs. — 2009-02-13

Francis Désilets

Le conte dans la bouche de Francis Désilets, c’est la tradition qui ne mâche pas ses mots. Ce conteur d’expérience vous emmène avec lui dans son imaginaire pour un voyage dans le temps et dans ces lieux à revisiter. Car le conteur dialogue avec le public, l’écoute, le questionne et s’inspire de ses réactions pour nourrir son histoire.

Il dévoile une manière de conter bien à lui. Les traces de sa formation en histoire lui servant aussi à enrichir ses contes. Vous ne serez pas que diverti, vous serez transportés !

Enfin, Francis Désilets, c’est la chanson à répondre qui s’invite pour la soirée. Il en ponctue ses histoires pour vous enchanter et offrir le conte sous un jour nouveau.

Ariane Labonté

Par ces contes truffés de jeux de mots, Ariane Labonté vous offre des performances de haute voltige. Son langage en gage d’engagement, elle sème ses fleurs de rhétorique, essaime, aussi, ses rêves et ses idées. Bachelière en création littéraire, naturaliste, musicienne et conteuse, Ariane Labonté allie sur scène ses différentes passions. Elle conte depuis plus de 10 ans, pour les adultes ainsi que pour les jeunes du primaire et du secondaire dans le cadre du programme La culture à l’école. Son travail a été reconnu et appuyé par le CALQ (2012), le CMCC (2012 et 2010) et le CAC (2006).

Sa démarche de création nous invite à poser sur le monde un regard sensible et sensé. Histoire de recréer le monde, tout en se récréant !

Garanti que vos neurones auront du fun !

Denis Gadoury

Né à Saint-Thomas-de-Joliette, Denis Gadoury raconte depuis plus de vingt ans. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses. Revenu au Québec, il a continué à partager ses récits et sa façon traditionnelle de faire vivre l’histoire. On retrouve quelques-uns de ses meilleurs contes dans le recueil Le bonhomme La Misère, publié chez Planète rebelle.