Georgette Renaud

Après avoir eu une carrière de plus trente ans dans l’enseignement en soins infirmiers au CEGEP de Matane. À la retraite, elle décide d’aller vivre aux Îles de la Madeleine pendant quatorze ans et demi. Depuis 2005,  elle s’adonne à l’écriture et à l’oralité. Les Îles de la Madeleine sont un lieu, même un pays de création où l’imaginaire se nourrit au quotidien de l’air marin et des insulaires. Ce qui l’a amenée à écrire de la poésie et des contes pour enfants.  Cofondatrice de la Maison de l’écriture aux Îles de la Madeleine (2005 à 2013) avec Daniel Projean (son conjoint). Leur amour des mots se poursuit en 2013 dans un autre projet, » la Porte ouverte sur les mots « , un lieu de motivation à l’écriture et à l’oralité, mais cette fois, à Rimouski.

Fricassée de conteurs

Daniel Projean

Daniel Projean est natif de Trois-Rivières. Ayant demeuré aux Îles de la Madeleine pendant 12 ans, il est tombé dans le monde du conte comme Obélix est tombé dans la marmite de potion magique. La mer, le vent, l’air salin, le temps et les palabres lui font bouillonner son imaginaire en ramenant le passé au présent. Les Îles de la Madeleine, terre riche en culture du conte et des légendes, lui ont permis d’écrire certains contes pour les 7 à 99 ans. Il est cofondateur de la Maison de l’écriture (2005-2013). Cette maison se voulait un lieu de motivation à l’écriture sous forme d’ateliers ou cafés-rencontres d’auteurs. À plusieurs reprises, il a donné des ateliers sur les contes et les légendes. Depuis, il ne cesse de parcourir le Québec, la France, le Togo, le Burkina Faso et le Bénin afin de transmettre cette belle tradition de l’oralité.

Georgette Renaud

Après avoir eu une carrière de plus trente ans dans l’enseignement en soins infirmiers au CEGEP de Matane. À la retraite, elle décide d’aller vivre aux Îles de la Madeleine pendant quatorze ans et demi. Depuis 2005,  elle s’adonne à l’écriture et à l’oralité. Les Îles de la Madeleine sont un lieu, même un pays de création où l’imaginaire se nourrit au quotidien de l’air marin et des insulaires. Ce qui l’a amenée à écrire de la poésie et des contes pour enfants.  Cofondatrice de la Maison de l’écriture aux Îles de la Madeleine (2005 à 2013) avec Daniel Projean (son conjoint). Leur amour des mots se poursuit en 2013 dans un autre projet, » la Porte ouverte sur les mots « , un lieu de motivation à l’écriture et à l’oralité, mais cette fois, à Rimouski.

Ida Bachi

Passionnée des mots et de la musique des mots, surnomée la grande voyageuse, elle a enseigné les Lettres Françaises en France, en Algérie et dans les DOM(départements d’outre mer). En 2006, cette CSF(Conteuse sans Frontière) participe aux « Apérocontes » des Zoukou Yan Yan(Les Lucioles en créole) de Guyane. Là, elle crée un atelier conte à St Laurent. Pendant 5 ans elle l’anime et partage les racontées. Toujours en Guyane, pendant 2 ans elle conte à la radio. En 2008, pour un Printemps des Poètes ouvert au conte, elle dit des légendes d’Algérie.De retour en France, elle entre dans la Compagnie du Grain de Riz affiliée au Centre des Arts du Récits de Grenoble. Elle est engagée à l’année dans des établissements primaires et secondaires.Cette année, elle a participé à des spectacles de l’aglo de Grenoble, à la journée des conteurs du Centre des Arts du Récit de Grenoble et au Festival International de Constantine.

Jean Boisvert

Jean Boisvert se considère lui-même comme un raconteur autodidacte, bien qu’il ait fait de brèves études en théâtre au Cégep de Drummondville en 1995, où il a notamment tenu le rôle de Don Carlos dans la pièce Hernani de Victor Hugo. Il s’oriente ensuite vers la musique et la composition musicale, domaine dans lequel il s’illustre en 2007 en remportant le 1er prix du Concours international de composition de la section de Chicago de l’American Recorder Society. Artiste bi-disciplinaire émergeant, il combine habituellement les contes et la musique, en alternance, lors de ses spectacles.