L’épopée Porc-épique

MAI – 2014, CONTEUSE DU MOIS

Le but de « Conteur du mois » est de permettre à un conteur talentueux et ayant déjà une bonne expérience de la scène de s’installer au Gainzbar un mois complet, lui donnant ainsi l’occasion de bénéficier d’une couverture médiatique conséquente et de toucher un plus vaste public. Il est à noter que le mois de mai est réservé à un nouveau conteur du mois choisi chaque année par les Productions du Diable Vert.

Donnant suite à l’incroyable succès remporté lors des dix dernières saisons par nos « conteurs du mois » Simon Gauthier, Mathieu Lippé, François Lavallée, Edwige Bage, Nadine Walsh, Les Ceuzes-Là , Dominique Breau Eric Michaud, Éric Gauthier et Richard Léveillé, nous récidivons cette année en faisant de la conteuse-organisatrice Yolaine notre « impératrice du mois ». Pour le  mois de mai, Yolaine nous a programmé quatre spectacles différents  produit par son organisme Les AmiEs Imaginaires.  Cette année, c’est au Gainzbar qu’il faudra être pour fêter le retour du printemps.

L’épopée Porc-épique : duo de contes et musique avec Isabelle Richard et Yolaine.

L’épopée du Porc-épique est un conte traditionnel remanié avec beaucoup de liberté, trituré avec beaucoup de plaisir. La joute serrée entre une princesse blasée et une sorcière frustrée, les maladresses d’un coq plus à l’aise avec la bouette que la gloire, une tour si haute que même l’horizon n’est pas assez loin pour elle et un plancher des vaches peuplé de moutons sous hypnose ferons de la quête d’un petit animal piquant une aventure épique!

Isabelle Richard

Isabelle Richard est auteure-compositriceinterprète et conteuse. Son langage musical s’exprime par les notes de son accordéon. Elle amorce sa carrière en 2001 en accompagnant
des comédiens, des danseurs et des conteurs. Elle écrit d’ailleurs ses premières chansons en s’inspirant de personnages de contes. Son parcours artistique l’amène à fonder le groupe Isabelle et les Rats (2004-2011). C’est au sein de cette formation qu’elle apprivoise la scène et l’organisation de spectacles. Le groupe s’est fait entendre dans plusieurs festivals et salles de la province, notamment à Montréal, Québec, Sherbrooke, Baie-Saint-Paul et L’Anse-Saint-Jean.

« …Le résultat est un spectacle intime et touchant, mêlant guitare, accordéon et contes. Isabelle Richard a réussi, par la simplicité et la sincérité de sa présentation, à faire rêver et réfléchir la quarantaine de personnes présentes au Manoir des Sapins à tel point que les gens semblaient retenir leur soue durant les monologues. »

Mélanie Labrie, La Voix gaspésienne, 5 septembre 2011

« Isabelle Richard; quand le conte flirte avec la poésie hybridée de musique enlevante: le résultat, un monde complexe et complet tout de velours. »

Le comité du Festival Contes et Complainte du Littoral, 10 septembre 2011

« À la fois touchants et surréalistes, les contes d’Isabelle Richard nous font traverser de l’autre côté du miroir, là où la conteuse y est à son aise en faisant danser les mots sur des airs manouches pas piqués des vers. »

Jean-Marc Massie, Les productions du Diable vert, 10 septembre 2011

Yolaine

Depuis plus de 10 ans, Yolaine compose ses contes autour de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Yolaine a remporté la première place au concours de menteries de Moncrabeau, en France, et est ainsi devenue la reine des menteurs 2014. Lancée, elle a aussi remporté le 1er prix au concours de menteries du festival Atalukan en 2015 et 2016, ainsi que le prix du jury au Concours intermondial de menteries des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion en 2016. Elle s’occupe de la programmation des événements de l’organisme Les Ami.e.s Imaginaires, diffuseur de contes, de légendes et de menteries à Québec.

10 mars – Les contes du dernier wagon avec Isabelle Richard

IL FAUT PRENDRE LE TRAIN QUAND IL PASSE…

Isabelle Richard parcourt l’univers du dernier wagon avec ses histoires et son accordéon. Vous êtes conviés dans ce lieu privilégié de rencontres étranges et improbables. Parmi les personnages qui animent ce carrefour en mouvement, il y a la femme à la mémoire de poisson rouge , le camionneur amoureux de l’horizon, l’enfant capable de voir au fond de l’océan et le bonhomme parapluie. Hugo Maltais à la guitare et Benoit Bordage au banjo accompagnent Isabelle Richard dont l’imaginaire vous emportera bien au-delà des rails.

Hugo Maltais

Guitariste et multi-instrumentiste, Hugo Maltais est un accompagnateur talentueux qui s’engage avec coeur dans ce qu’il entreprend. Depuis maintenant 15 ans, la musique le mène sur les chemins de
l’enseignement et de la scène. Arrangeur et compositeur interprète, il joue également pour Jane
Ehrhardt et Texas Redmecs.

Isabelle Richard

Isabelle Richard est auteure-compositriceinterprète et conteuse. Son langage musical s’exprime par les notes de son accordéon. Elle amorce sa carrière en 2001 en accompagnant
des comédiens, des danseurs et des conteurs. Elle écrit d’ailleurs ses premières chansons en s’inspirant de personnages de contes. Son parcours artistique l’amène à fonder le groupe Isabelle et les Rats (2004-2011). C’est au sein de cette formation qu’elle apprivoise la scène et l’organisation de spectacles. Le groupe s’est fait entendre dans plusieurs festivals et salles de la province, notamment à Montréal, Québec, Sherbrooke, Baie-Saint-Paul et L’Anse-Saint-Jean.

« …Le résultat est un spectacle intime et touchant, mêlant guitare, accordéon et contes. Isabelle Richard a réussi, par la simplicité et la sincérité de sa présentation, à faire rêver et réfléchir la quarantaine de personnes présentes au Manoir des Sapins à tel point que les gens semblaient retenir leur soue durant les monologues. »

Mélanie Labrie, La Voix gaspésienne, 5 septembre 2011

« Isabelle Richard; quand le conte flirte avec la poésie hybridée de musique enlevante: le résultat, un monde complexe et complet tout de velours. »

Le comité du Festival Contes et Complainte du Littoral, 10 septembre 2011

« À la fois touchants et surréalistes, les contes d’Isabelle Richard nous font traverser de l’autre côté du miroir, là où la conteuse y est à son aise en faisant danser les mots sur des airs manouches pas piqués des vers. »

Jean-Marc Massie, Les productions du Diable vert, 10 septembre 2011

Benoit Bordage

Benoit Bordage est un joueur de banjo et un percussionniste
passionné. Depuis plus de 15 ans, il
cumule tournées et productions en plus de participer
à des projets de musique traditionnelle et
actuelle. Il partage son temps entre l’enseignement,
la scène, le studio et la consultation en
histoire. Il se distingue par son souci du détail, une
imagination débordante et une grande polyvalence.

[ hana-code-insert ] '’tagged_critique’' is not found

Isabelle Richard

Isabelle Richard est auteure-compositriceinterprète et conteuse. Son langage musical s’exprime par les notes de son accordéon. Elle amorce sa carrière en 2001 en accompagnant
des comédiens, des danseurs et des conteurs. Elle écrit d’ailleurs ses premières chansons en s’inspirant de personnages de contes. Son parcours artistique l’amène à fonder le groupe Isabelle et les Rats (2004-2011). C’est au sein de cette formation qu’elle apprivoise la scène et l’organisation de spectacles. Le groupe s’est fait entendre dans plusieurs festivals et salles de la province, notamment à Montréal, Québec, Sherbrooke, Baie-Saint-Paul et L’Anse-Saint-Jean.

« …Le résultat est un spectacle intime et touchant, mêlant guitare, accordéon et contes. Isabelle Richard a réussi, par la simplicité et la sincérité de sa présentation, à faire rêver et réfléchir la quarantaine de personnes présentes au Manoir des Sapins à tel point que les gens semblaient retenir leur soue durant les monologues. »

Mélanie Labrie, La Voix gaspésienne, 5 septembre 2011

« Isabelle Richard; quand le conte flirte avec la poésie hybridée de musique enlevante: le résultat, un monde complexe et complet tout de velours. »

Le comité du Festival Contes et Complainte du Littoral, 10 septembre 2011

« À la fois touchants et surréalistes, les contes d’Isabelle Richard nous font traverser de l’autre côté du miroir, là où la conteuse y est à son aise en faisant danser les mots sur des airs manouches pas piqués des vers. »

Jean-Marc Massie, Les productions du Diable vert, 10 septembre 2011