22 avril – On ne commande pas toujours ce qui nous arrive…

Danièle Vallée et Jean Cloutier nous livrent un conte truffé d’émotions, d’humour et de surprises… Un homme attend  son amoureuse au coin d’une rue et soudain tout bascule autour de lui. Il reçoit des lettres d’amour, une contravention, une enveloppe de crack qui ne lui sont pas destinées, tandis qu’un cowboy urbain fait feu sur un arbre déjà mort, qu’une prostituée danse autour d’un poteau d’arrêt, qu’un cœur sculpté dans un arbre se met à battre et que quatre chats attaquent un inspecteur de la municipalité…

Un mot ou deux sur cette soirée :   Ne la ratez surtout pas !

Ce spectacle est présenté dans le cadre du
Festival littéraire international de Montréal Metropolis bleu

Danièle Vallée

Originaire de Sherbrooke, Danièle Vallée vit à Vanier en Ontario depuis plusieurs années. Elle a fait paraître 7 livres, dont trois recueils de contes qu’elle porte maintenant à la scène à la scène en leur conférant une étonnante dimension artistique accentuée de blues, de jazz, de musiques de traditionnelles.  Elle est également la directrice artistique de la série Les Contes Nomades présentée à la Quatrième salle du Centre national des arts.

Jean Cloutier

Jean Cloutier a toujours été un passionné de la musique et du jazz surtout. Il fait d’abord un an de conservatoire en violon. Le violon rangé, il se met aux percussions à la bombarde et au saxophone. Il rencontre Danièle Vallée sur une scène de théâtre et il l’accompagne depuis, avec tout son bataclan, puis devient conteur.

Échos de la critique

[ hana-code-insert ] '’tagged_critique’' is not found

Jean Cloutier

Jean Cloutier a toujours été un passionné de la musique et du jazz surtout. Il fait d’abord un an de conservatoire en violon. Le violon rangé, il se met aux percussions à la bombarde et au saxophone. Il rencontre Danièle Vallée sur une scène de théâtre et il l’accompagne depuis, avec tout son bataclan, puis devient conteur.

Images et des émotions, nouvelles aux contes

J’ai assisté là, en cette froide soirée de février à un événement, à la création d’un nouveau standard. Danièle et son copain de scène ont montré qu’il est possible de faire du conte autrement. Même si les textes en eux-mêmes se suffiraient largement et nous auraient charmés, la musique qui contait elle aussi ajoutait une dimension, des images et des émotions  nouvelles aux contes.

Jean-Marc Chatel, conteur, parle du spectacle Racontars présenté à la Quatrième salle du Centre national des arts le 23 février 2007.

Juste équilibre et juste ton

D’entrée de jeu, Danièle Vallée et Jean Cloutier interpellent le public, qui les suivra d’un bout à l’autre du spectacle.  Sans tomber dans la polémique ni dans la dérision, ils trouvent le juste équilibre et le juste ton pour aborder la question parfois épineuse de la conservation de la langue française et de tout l’héritage culturel qui s’y rattache.

Josée Brodeur, critique parue dans la Revue Liaison,  Avril 2006) Spectacle Soldat Vallée et son Cher Jean, 4è Salle du Centre national des arts du Canada, Ottawa, ON.

Great imagination and professionalism

Thank you very much for the wonderful performance you gave on Saturday night. The audience loved your story, your style, and your music. Every element of your performance showed great imagination and professionalism – and  was so much fun!

Gail Anglin, Directrice artistique du Ottawa Storytellers’ Festival, Novembre 2005

Excellente Conteuse

… Ce spectacle est très beau, hyper original. Danièle Vallée est une EXCELLENTE conteuse et la présence de Jean Cloutier est hyper sympathique

Éric Robitaille, Réalisateur et animateur, Première chaîne, Radio-Canada, Sudbury, Juin 2004