9 septembre – Nouveaux visages du conte au Québec

Pour la 10e année consécutive, nous vous présentons les nouveaux visages du conte qui ont retenu l’attention du Diable Vert aux quatre coins du Pays Incertain. L’instant d’une soirée, les Dimanches du conte vont renouer avec l’esprit cabaret qui a fait sa popularité à ses débuts. Cette année, vous pourrez entendre Guy Perreault, Marc-André Roy,  Geneviève Falaise, François Devost, Carine Kasparian, Maxime Plamondon et Mylène Lavoie.

Carine Kasparian

Auteure, sémiologue et conteuse, Carine puise ses histoires dans des récits vieux comme le temps ou de son imaginaire insolite. Son regard humaniste la plonge toujours plus en profondeur dans les tissus mystérieux de la nature humaine.  Ce qu’elle aime, ce sont ces histoires qui nous enracinent, nous jardinent, parsemant une pluie de mystère qui  nous pousse à grandir.

Sur scène, son registre d’expression à la fois drôle et profond  prend sa source  au cœur d’un silence fertile, comme le note le journal Le Devoir : « Sans élever la voix, la conteuse murmure une histoire de mélodies intérieures[…] Entassée devant elle, la foule, muette, est suspendue à ses mots. Le brouhaha de l’entracte s’est complètement éclipsé. » Ses contes se sont promenés tant au Québec qu’en France ou ailleurs.

Entrepreneuse dans l’âme, elle a participé à la création et au développement de plusieurs événements  tels que la Fabuleuse Nuit du conte, le Bal des ménestrels,  le Balai des Conteurs et les Semeurs de Contes.

François Devost

Originaire d’un peu partout au Québec, c’est un passionné de l’histoire, des histoires. Il erre parmi les siècles, défiant le temps, l’espace et même la mort avec son arme ultime, l’imaginaire. Depuis une quinzaine d’années, il parcourt donc les pages et les mots. Sans jamais être à bout de souffle, il illustre en parole les récits comme le non-dit.

Geneviève Falaise

Surnommée la fée papillon qui conte si délicatement vrai (Pierrot Rochette, vagabond poète), Geneviève Falaise choisi la voie des contes après une initiation à cet art en 2011. Cette conteuse émergente se sent attirée par la lumière, et les histoires l’éclairent. Son passage le long des rives du Saint-Laurent, lors de La grande virée des Semeurs de contes en 2013 et 2014, lui confirme sa voie/voix. Dans son répertoire, les légendes amérindiennes et les contes de création dominent. Soutenue à l’écriture et à la mise en scène par des conteurs d’expérience, Geneviève donne naissance à un premier spectacle en solo : La Fleuve. Et comme elle aime mener sa barque, elle crée, en 2014, son entreprise : Les productions Conte fleuve.

Guy Perreault

Guy Perreault fait de la scène depuis qu’il a remporté en 1981 le premier prix auteur-compositeur-interprète au Festival de la chanson de Granby. Il monte de toutes pièces des spectacles de chanson, d’humour et de variétés, présentés jusqu’en France et en Suisse. En 1996, il produit l’album Terra Nostra, puis en 2004 un CD live de son spectacle Shalom.

Adepte du slam depuis 2007, il remporte la médaille d’or au Grand Slam national de 2011, ce qui lui vaut d’aller représenter le Québec à la Coupe du Monde de poésie, à Paris en juin 2012. En 2007, il publie son premier recueil : Tu prendras parti et je prendrai… par là, aux éditions des Écrits des Hautes-Terres.

Visitez son site web

Marc-André Roy

Marc-André Roy est un musicien-conteur sensible à l’environnement qui l’entoure. Que ce soit dans ses contes, dans ses chansons ou dans son quotidien, la nature et la psychologie humaine occupent pour lui une place importante.

Ses études en musique l’ont tout d’abord amené à travailler comme musicien dans divers contextes : festivals, casinos, mariages, hôtels, etc. Par ailleurs, c’est en habitant pendant trois ans dans une communauté autochtone de la Mauricie qu’il fait l’apprentissage des valeurs amérindiennes.

Il développe ses talents de conteur grâce à des expériences variées : soirées de contes sur une base de plein air, animation de touristes européens en Mauricie et dans les Hautes-Laurentides.

Marc-André Roy habite maintenant la région des Hautes-Laurentides, où il se présente régulièrement en spectacle : festivals, spectacles de contes, soirées bénéfices, etc.

Maxime Plamondon

Maxime Plamondon est un conteur de l’écorce et de la terre battue, des ruelles d’acier, de l’espace transsidéral, de la fin du monde et même après… Pour lui, tout est prétexte à la création d’histoires tordues et de personnages aux mille visages.

Diplômé d’une maîtrise en parlure ancestrale à l’Université de Stoneham, verbomoteur exponentiel depuis la naissance, exploseur de bombes nucléaires verbales, Maxime brode à la pointe de sa langue des univers lyriques qui vous entraineront inexorablement dans le chaos coloré de son imaginaire galopant.

Mylène Lavoie

Je me présente Mylène Lavoie et je conte maintenant depuis une dizaine d’années. J’ai fait mes débuts au cercle des conteurs sur la rue Drolet et j’ai souvent passé aux micros ouverts par exemple les mardis gras ou encore au bar Les Passages. Dernièrement j’ai eu la chance de conter lors de la programmation officielle d’une soirée de conte organisé au Café Touski. Mon type d’histoires favorites à raconter sont les histoires fantastiques de sorcières, revenants, magiciens, fées, sorcellerie, enchantements, filtres, le tout teinté d’une touche romantique. La quête du grand amour, la spiritualité, le bien, le mal, la morale et tous les embuches du parcours de la vie sont des questions très importantes pour moi. Certains de mes contes viennent autant d’Europe que de courtes histoires jeunesse provenant de livres d’ici. J’aime m’amuser avec le public, incarner des personnages et les faire entrer dans mon monde du merveilleux et fantastique qui ne sont en effet que les deux côtés de la même médaille car tout peut arriver.

Marc-André Roy

Marc-André Roy est un musicien-conteur sensible à l’environnement qui l’entoure. Que ce soit dans ses contes, dans ses chansons ou dans son quotidien, la nature et la psychologie humaine occupent pour lui une place importante.

Ses études en musique l’ont tout d’abord amené à travailler comme musicien dans divers contextes : festivals, casinos, mariages, hôtels, etc. Par ailleurs, c’est en habitant pendant trois ans dans une communauté autochtone de la Mauricie qu’il fait l’apprentissage des valeurs amérindiennes.

Il développe ses talents de conteur grâce à des expériences variées : soirées de contes sur une base de plein air, animation de touristes européens en Mauricie et dans les Hautes-Laurentides.

Marc-André Roy habite maintenant la région des Hautes-Laurentides, où il se présente régulièrement en spectacle : festivals, spectacles de contes, soirées bénéfices, etc.

24 février – L’ère bête avec Marc-André Roy

La relation étroite et souvent fragile entre l’homme et la bête : c’est dans cet univers peuplé de personnages attachants que nous transportent les récits de « L’ère bête ».  Entre contes et musique, vous visiterez une contrée sauvage où les animaux et les humains élaborent leur commun destin.

Marc-André Roy

Marc-André Roy est un musicien-conteur sensible à l’environnement qui l’entoure. Que ce soit dans ses contes, dans ses chansons ou dans son quotidien, la nature et la psychologie humaine occupent pour lui une place importante.

Ses études en musique l’ont tout d’abord amené à travailler comme musicien dans divers contextes : festivals, casinos, mariages, hôtels, etc. Par ailleurs, c’est en habitant pendant trois ans dans une communauté autochtone de la Mauricie qu’il fait l’apprentissage des valeurs amérindiennes.

Il développe ses talents de conteur grâce à des expériences variées : soirées de contes sur une base de plein air, animation de touristes européens en Mauricie et dans les Hautes-Laurentides.

Marc-André Roy habite maintenant la région des Hautes-Laurentides, où il se présente régulièrement en spectacle : festivals, spectacles de contes, soirées bénéfices, etc.