7 avril – L’Iliade avec Marie Lupien-Durocher

L’Iliade. Troie. La guerre. Le cheval. Hector, Paris, Ulysse, Hélène… la belle Hélène. Je vous propose de découvrir ma version de cette épopée grecque sanglante, où pour la gloire, les Troyens et les Achéens s’affrontent dans un combat sans merci. Une histoire millénaire qui semble pourtant toujours d’actualité avec les grandes guerres qui divisent encore aujourd’hui notre planète.

En mai 2010, lors d’une formation avec Martine Tollet sur les récits longs et les épopées, j’ai eu la chance de découvrir plusieurs versions de la grande épopée de la Grèce antique L’Iliade.  Un texte d’Alessandro Barrico, Homer Iliade, m’a fait prendre conscience dans la dimension humaine de ce texte.  En consultant diverses versions de ce grand texte, tant papier, qu’audio et vidéo, la dimension de la quête de gloire par la majorité des personnages, et ce, au-delà de la quête du bonheur ou de toutes considérations pour autrui est entrée en résonnance avec les actualités où on parlait de guerre en Iraq et en Afghanistan, de torture de prisonniers de guerre et d’attaque contre les civils, d’investissement majeur du gouvernement dans les forces armées, de désir des diverses populations à voir revenir leurs soldats, etc.  Toutes ces guerres… au nom de quoi ?  Au nom de qui ?  Aux dépens de qui ? Pour quel profit ? Des conflits engendrés parfois il y a plusieurs années et qu’on poursuit parfois sans trop en connaître la véritable raison.

Marie Lupien Durocher

Des contes, Marie en raffole ! Des légendes aux contes merveilleux, en passant par quelques créations poétiques et une épopée, la conteuse s’amuse avec son public en le plongeant dans un univers unique. Marie a conté son premier conte sur scène en 2001. Après avoir gagné un prix à « Cégep en spectacle » et un autre à « Université en spectacle », elle se produit maintenant dans divers environnements, pour différents publics, parfois accompagnée de sa harpe. Elle travaille en parallèle comme directrice générale de la Maison des arts de la parole, un organisme qui fait la promotion du conte et de la poésie performée dans la région de l’Estrie.

4 mars – Paroles de femmes

Pour la quatorzième année consécutive, Claudette L’Heureux dirige et anime Parole de femmes, un spectacle devenu un classique dans le milieu du conte. Une soirée de contes de femmes pour marquer La Journée internationale des femmes avec Marie-Lupien Durocher, Ariane Labonté, Claire Malet et Yolaine.

Ariane Labonté

Par ces contes truffés de jeux de mots, Ariane Labonté vous offre des performances de haute voltige. Son langage en gage d’engagement, elle sème ses fleurs de rhétorique, essaime, aussi, ses rêves et ses idées. Bachelière en création littéraire, naturaliste, musicienne et conteuse, Ariane Labonté allie sur scène ses différentes passions. Elle conte depuis plus de 10 ans, pour les adultes ainsi que pour les jeunes du primaire et du secondaire dans le cadre du programme La culture à l’école. Son travail a été reconnu et appuyé par le CALQ (2012), le CMCC (2012 et 2010) et le CAC (2006).

Sa démarche de création nous invite à poser sur le monde un regard sensible et sensé. Histoire de recréer le monde, tout en se récréant !

Garanti que vos neurones auront du fun !

Claire Malet

Claire Mallet raconte des histoires depuis dix-huit ans au Québec et ailleurs dans le monde. Sa guitare et sa harpe celtique portent l’imaginaire et contribuent à créer une atmosphère d’intime intériorité. Claire Mallet a également publié plusieurs romans et son premier CD de contes en musique a vu le jour en 2010. Claire Mallet enveloppe ses auditeurs de magie, de douceur, elle offre un ressourcement de l’âme et tente d’apporter un peu plus de sens et de beauté au monde…

Claudette L’Heureux

Dans le cadre des Dimanches du conte, Claudette aura été de la première et la dernière soirée des Paroles de femmes. Elle en a connu des belles, errant, cherchant sa vérité du moment. Une chance que la Poule à Madame Moreau veillait au grain.

« Tu as fait longue vie pleine d’histoires et ce n’est pas la fin. Tu as une voix faite pour les contes. Tu es :

: charmante  L:   loyale  A : adorable  U : unique  D : droite

E:  énergique  T:  tenace T : tendre  E : étincelante

LUNA SAURIOL 12 ANS

Marie Lupien Durocher

Des contes, Marie en raffole ! Des légendes aux contes merveilleux, en passant par quelques créations poétiques et une épopée, la conteuse s’amuse avec son public en le plongeant dans un univers unique. Marie a conté son premier conte sur scène en 2001. Après avoir gagné un prix à « Cégep en spectacle » et un autre à « Université en spectacle », elle se produit maintenant dans divers environnements, pour différents publics, parfois accompagnée de sa harpe. Elle travaille en parallèle comme directrice générale de la Maison des arts de la parole, un organisme qui fait la promotion du conte et de la poésie performée dans la région de l’Estrie.

Yolaine

Depuis plus de 10 ans, Yolaine compose ses contes autour de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Yolaine a remporté la première place au concours de menteries de Moncrabeau, en France, et est ainsi devenue la reine des menteurs 2014. Lancée, elle a aussi remporté le 1er prix au concours de menteries du festival Atalukan en 2015 et 2016, ainsi que le prix du jury au Concours intermondial de menteries des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion en 2016. Elle s’occupe de la programmation des événements de l’organisme Les Ami.e.s Imaginaires, diffuseur de contes, de légendes et de menteries à Québec.

Marie Lupien Durocher

Des contes, Marie en raffole ! Des légendes aux contes merveilleux, en passant par quelques créations poétiques et une épopée, la conteuse s’amuse avec son public en le plongeant dans un univers unique. Marie a conté son premier conte sur scène en 2001. Après avoir gagné un prix à « Cégep en spectacle » et un autre à « Université en spectacle », elle se produit maintenant dans divers environnements, pour différents publics, parfois accompagnée de sa harpe. Elle travaille en parallèle comme directrice générale de la Maison des arts de la parole, un organisme qui fait la promotion du conte et de la poésie performée dans la région de l’Estrie.

11 septembre – Nouveaux Visages du conte au Québec

Horaire de la soirée

  • 17h – Lancement du livre-CD « Narrateurs atypiques pour un siècle hystérique » publié chez Planète rebelle.
  • 20h – Nouveaux Visages du conte au Québec

Pour la neuvième année consécutive, nous vous présentons les nouveaux visages du conte qui ont retenu l’attention du Diable Vert aux quatre coins du Pays Incertain. L’instant d’une soirée, les Dimanches du conte vont renouer avec l’esprit cabaret qui a fait sa popularité à ses débuts. Cette année, vous pourrez entendre Jacline La Flèche, Daniel Boiteau, Shakti Ortega St-Amant, Raynald Barbarie, René Charette, Marie  Lupien-Durocher et Andrée Dufort.

Andrée Dufort

Passionnée par l’histoire de ses ancêtres, inspirée par son métier de costumière et nourrie par l’amour de la danse, Andrée nous amène à l’aventure là où la réalité et l’imaginaire se côtoient dans des histoires adaptées ou inventées. Finaliste du concours de la Poule noire au festival de Bouche à Oreille en 2007, elle est présente dans divers lieux de contes au Québec.

Daniel Boiteau

Conteur traditionnel, Daniel Boiteau  nous emmène à travers différentes régions du Québec ou d’ailleurs et nous fait connaître des  personnages imaginaires, tels curés, bûcherons, fous de villages, diables ou souvenirs d’enfance…

Avec son art,  il fait revivre les vieilles coutumes  d’antan qui nous réunissaient en famille et qui comblaient si bien nos longues soirées d’hiver.

Jacline La Flèche

Jacline La Flèche est québécoise de souche. Elle a toujours aimé écrire et voyager, deux passions qui l’ont entraîné aux quatre coins du globe. Pour elle, l’inusité fait partie de la normalité : tuer un lion au Kenya, parcourir les fleuves de Gambie et être sauvé par un vétérinaire dans la jungle, faire naufrage en plein Atlantique alors qu’elle partait pour un tour du monde, se retrouver coincée en plein préparatif de la guerre du Golfe sur un cargo vers la Mer Noire, grimper le Machu Pichu et suivre la route des lamas, vivre dans les troglodytes en Tunisie… autant de voyages, autant d’anecdotes qu’elle se plaît à raconter. Vous pouvez d’ailleurs en lire quelques extraits sur Passeport Monde

Marie Lupien Durocher

Des contes, Marie en raffole ! Des légendes aux contes merveilleux, en passant par quelques créations poétiques et une épopée, la conteuse s’amuse avec son public en le plongeant dans un univers unique. Marie a conté son premier conte sur scène en 2001. Après avoir gagné un prix à « Cégep en spectacle » et un autre à « Université en spectacle », elle se produit maintenant dans divers environnements, pour différents publics, parfois accompagnée de sa harpe. Elle travaille en parallèle comme directrice générale de la Maison des arts de la parole, un organisme qui fait la promotion du conte et de la poésie performée dans la région de l’Estrie.

Raynald Barbarie

Est un passionné de la tradition Québécoise, autant par la danse, la chanson, le conte et tout ce qui se rattache au patrimoine vivant. Dans son canot volant, il nous fait survoler le diable, les curés, les belles créatures qui sont cachées dans les recoins du Terroir Traditionnel comme un quêteux parcourant les étendues Laurentiennes de l’imaginaire Québécois pour faire naître LES CONTES DE BARBARIE.

René charette

Je suis un jeune retraité qui s’est fait embarquer par un ami dans le monde du conte. J’ai par la suite eu une brève formation avec Claudette L’Heureux et André Lemelin. J’en suis à mes premières armes et advienne que pourra!

Shakti Ortega St-Amant

Depuis plus de 10 ans, Shakti se laisse prendre par des histoires qui pointent une direction à l’inconscient. La nature, la puissance du sauvage, la force du féminin sacré et la parole ancestrale sont autant de thèmes qui lui sont chers. Ainsi, elle jongle dans l’univers des rites, des mythes et des archétypes. De plus, elle intègre la musique et le chant qui sont des outils intimement présents dans ses spectacles.