Raconte !

Nadyne et Marie-Pier, inspirées et portées par la tradition, racontent le plaisir et le privilège de leurs belles rencontres avec des porteurs de traditions, nos aînés, ces grands-pères et ces grands-mères qui leur ont généreusement ouvert leur cœur et leur mémoire. Ainsi, elles leur rendent hommage de manière touchante et drôle, en partageant leurs histoires et leurs chansons, avec une complicité, une contagion naturelle et un soupçon de belle folie. Un spectacle qui vieillit bien, sans prendre une ride!

Spectacle créé à la suite d’un projet de collecte dans la région de la MRC des Jardins-de-Napierville

Mise en mots, en chansons et en espace : Stéphanie Bénéteau /Jacinthe Dubé / Nadine Walsh

Mise en scène : Alexis Roy

« Un duo inspiré et porté par la tradition. Une contagion de naturel avec un soupçon de belle folie. Impossible de ne pas succomber. Leurs histoires sont drôles et touchantes à la fois. J’ai revisité mon enfance et les souvenirs des belles soirées en famille. Nadyne et Marie-Pier sont des femmes passionnées et animées du désir de faire revivre la tradition et les contes. » Alexis Roy, conteur et Dr Clown, coach et metteur en scène, août 2014

« Le duo de Nadyne Bédard et Marie-Pier Fournier nous entraîne dans une belle aventure : leur tournée de collectage auprès de porteurs de tradition, pour reprendre leur expression. C’est une expérience unique dans le milieu du conte, car nous sommes en contact direct avec la collecte. Plus qu’une suite de contes recueillis, elles donnent vie à leurs informateurs dans un spectacle enlevé et drôle plein du plaisir de belles rencontres. » Yves Robitaille, conteur, août 2014

« …La vérité et l’intégrité sont au cœur de cette prestation qui, du fait, est d’autant plus touchante… Ce fut vraiment un moment privilégié. Vous avez beaucoup de talent! Merci pour le spectacle et pour l’intérêt que vous portez à garder nos racines vivantes! » Manon Hébert, étudiante UQAM – cours SOC 672U – Voix, Parole(s), Oralité – Laboratoire-atelier sur le conte, donné par Myriame El Yamani Martineau, juin 2014

« Nadyne Bédard et Marie-Pier Fournier sont deux fameuses exploratrices de patrimoine vivant. Elles se sont mérité la confiance de nombreux aïeuls de leurs communautés d’origine et ont pu recueillir moult chansons et contes transmis de génération en génération. Par les histoires qu’elles content, les refrains qu’elles chantent, par leur naturel « soigné », leur complicité sur scène et en faisant apparaître devant nos yeux d’attachants porteurs de parole, elles permettent pleinement au patrimoine d’afficher son caractère vivant! » Judith Poirier, conteuse, initiatrice du Cercle des conteurs de Montréal, mai 2014

LIEN YOUTUBE AVEC EXTRAIT DU SPECTACLE

https://www.youtube.com/watch?v=v0d-V0ImLps

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.

Nadyne Bédard

Nadyne Bédard est conteuse et chanteuse de répertoire traditionnel et contemporain, mais aussi conseillère pédagogique au collégial et impliquée en formation au Regroupement du conte au Québec (RCQ). Aussi ethnologue, Nadyne a collecté, avec Marie-Pier Fournier, des histoires et des chansons auprès de porteurs de traditions en Montérégie, puis publié un livre-CD et créé un spectacle en duo intitulé Raconte! portant sur cette expérience marquante dans sa démarche artistique. Le pari du silence est sa plus récente création solo.

Soirée d’ouverture de la saison 2016-2017 des Dimanches du conte

Le 4 septembre à 17h, vous êtes cordialement invités au Jockey pour l’avant-spectacle d’ouverture des Dimanches du conte. Pour l’occasion, un gâteaux Spécial Caramel Whisky vous sera offert par le Maître pâtissier Michel Longchamp, histoire de bien commencer la saison. Le spectacle quant à lui commencera comme d’habitude à 19h30.

Pour la soirée d’ouverture de la nouvelle saison des dimanches du conte,  Francis Désilets et Jean-Marc Massie seront à l’animation et  recevront une belle brochette de conteurs émérites.

Au menu : Lucie Bisson, Marc André Fortin,  Catherine Ego, Serge Yvan Bourque, Richard Léveillé, Stéphane Guertin, Yolaine, Alexandre Gauthier, , Marie-Pier Fournier, Mathieu Riendeau, Yves Robitaille et l’électron libre de la saison Mafane.

Alexandre Gauthier

Alexandre Gauthier cumule plus d’une centaine de prestations devant divers publics. Il a participé aux Fêtes de la Nouvelle France, à des soirées au musée de Pointe à Callière, au 150e de Victoriaville, à la Fête nationale de la Mauricie, etc…

Issu du monde de l’improvisation, Alexandre s’adapte et interagit avec le public. C’est par son originalité et son sens de l’humour qu’il nous embarque dans ses histoires. Formé à l’INIS en scénarisation, il poursuit une carrière d’auteur. Alexandre Gauthier est scénariste sur plusieurs projets pour la télévision, le cinéma et le Web.

Catherine Ego

Dans le parcours de Catherine Ego, tout tourne autour du dire.

Chroniqueuse de littérature, animatrice de radio, traductrice, auteure… Tout ce que raconte la langue et qui la raconte la fascine. Sur le plan artistique, c’est d’abord par le théâtre que sa passion pour les mots s’exprime, jusqu’aux formes extrêmes du dire : mime, virevolte linguistique et virtuosité vocale. En 1995, elle fonde avec le guitariste et compositeur Arturo Parra la troupe de guitare et voix parlée Paroles Égales, le théâtre pour l’oreille. Après avoir créé des textes d’autres auteurs, Catherine Ego est devenue depuis 2003 la « voix » de Paroles Égales à plus d’un titre, puisqu’elle écrit maintenant poèmes, contes et récits pour la troupe. Elle travaille également avec des artistes visuels et sème ses textes aux quatre vents dans le cyberespace, les cafés, les revues littéraires et l’espace public.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Mafane

Mafane débarque de L’île de La Réunion avec des contes de l’Océan Indien.  Elle s’accompagne d’un arc musical et ponctue ses histoires en nous enchantant les oreilles avec des tirades en créole réunionnais, bien de chez-elle. Pour Mafane, le conte a  été l’occasion de redécouvrir le folklore d’où elle vient, de se souvenir de Gran Mèr Kal, de Ti Zan et de Gran diab et des autres, de se rappeler les légendes du Voile de la mariée, de la Vierge noire ou de Madame Desbassayns.

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.

Mathieu Riendeau

Après  une décennie à parcourir les avenues asphaltées du théâtre de rue,  Mathieu Riendeau choisit d’emprunter le chemin du conte à l’automne 2012. Pour lui, les contes se puisent dans les grandes histoires du quotidien laissées invisibles par les porte-voix médiatiques, bruyants et aveuglants. Dans ses histoires, il interroge nos perceptions de la réalité, il refaçonne l’enchaînement des événements pour qu’émerge notre héroïsme actuel et nos sagesses contemporaines. Depuis 2002, il a participé à la création de plusieurs dizaines de spectacles et d’animations avec la Coop les ViVaces et la troupe de théâtre de rue NomadUrbains.

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

Serge Yvan Bourque

Originaire de Rimouski, Serge Yvan Bourque a un baccalauréat en psychosociologie et une maîtrise de son humour à l’École nationale de l’humour.  Globetrotteur, il a donné plus de cent spectacles en Europe.  Il anime les soirées « Je ris donc je suis » à la Taverne Jarry (Montréal).  « Pas brillant mais lumineux » est sa quatrième pièce-monologue.   (www.sergeyvanbourque.com)

Il émane une telle sincérité de ce jeune barbu que l’on se laisse séduire. Il nous embarque dans des récits épiques qui nous emmènent sur un improbable aéroport du Grand Nord disparaissant sous la neige, aussi bien que dans le Rwanda ravagé par le génocide. La gentillesse du ton, la tendresse du regard lui permettent de dire une vérité pas toujours rose sur l’humanité qu’il croise.  (…) Cet optimisme forcené fait de son spectacle un moment aussi drôle que revigorant. On comprend qu’il se soit lui-même aimé sur sa page professionnelle Facebook, on partage son engouement.

Nicolas Blondeau, Le Progès (Lyon), 10 octobre 2015

Serge Yvan Bourque a partagé sa philosophie positive et a amené un peu de cette joie qui l’entoure.  L’artiste en a profité pour amorcer quelques réflexions sur les sujets qui dérangent, mais avec une distanciation comique et un sens de la justice poétique. Il a montré, à travers ce spectacle, intitulé Pas brillant mais lumineux, que l’on pouvait trouver un peu de lumière partout, et chez tout le monde.

Élodie Malet, Ouest-France, 17 octobre 2015

Les nombreux thèmes piquent différents niveaux de curiosité, de quoi nous garder toujours à l’affût de l’originalité des textes et de la justesse de plusieurs réflexions bien senties. L’énergumène de bonne foi a d’ailleurs le mérite de nous pousser à s’interroger sur le «comment en est-il arrivé là?» et le toujours aussi gagnant: «mais comment fait-il pour penser à de telles choses?»

Jim Chartrand, La Bible Urbaine, 17 juillet 2013

Stéphane Guertin

Voilà peut-être ce qui explique ma démarche sinueuse qui me ramène toujours aux contes. D’abord, je suis musicien folklorique depuis le tout jeune âge. Mon apprentissage du violon s’est fait entre deux bouillies d’eau d’érable dans un contexte familial, un contexte de grands rassemblements, de chants et d’histoires à dormir debout de mes grands-parents. Assoiffé d’expériences, j’ai débuté à 18 ans une longue suite de voyages qui me firent découvrir de multiples cultures dans une quinzaine de pays d’Europe et d’Amérique latine. Ces voyages m’ont donné la soif d’apprendre et de transmettre mes expériences. J’ai alors écrit quelques articles journalistique sur ces voyages en plus d’animer des rencontres d’explorateurs où j’ai pu raconter en long et en large mes aventures exotiques. Elles furent mes premières expériences de conteur.

Stéphane Guertin est un excellent conteur (…) Un spectacle novateur! (Anne Michaud, Radio-Canada, 9 février 2012)

Il voulait faire rire, c’est réussi. Il voulait inciter à la réflexion, là aussi, c’est réussi. (Marc-André Joanisse, Le Droit, 14 septembre 2007)

Talentueux comédien, improvisateur et conteur ! (Mélissa Proulx, Hebdomadaire Voir, 9 décembre 2007)

Bravo encore une fois pour C’est arrivé à Sainte-Utopie. Stéphane Guertin a entre les mains, dans la tête et dans la bouche un spectacle sublime.  Longue vie!  (Benoît Osborne, Rock-Détente, 20 décembre 2007)

Yolaine

Depuis plus de 10 ans, Yolaine compose ses contes autour de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Yolaine a remporté la première place au concours de menteries de Moncrabeau, en France, et est ainsi devenue la reine des menteurs 2014. Lancée, elle a aussi remporté le 1er prix au concours de menteries du festival Atalukan en 2015 et 2016, ainsi que le prix du jury au Concours intermondial de menteries des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion en 2016. Elle s’occupe de la programmation des événements de l’organisme Les Ami.e.s Imaginaires, diffuseur de contes, de légendes et de menteries à Québec.

Yves Robitaille

Vétéran du Sergent recruteur (lieu d’origine des Dimanches du conte 1998 à 2008) et membre du collectif des Semeurs de contes depuis 2013, Yves Robitaille se promène avec ses histoires dans sa besace pour qui en veut bien. Il a présenté plusieurs spectacles dont Les contes de Canterbury,(d’après Chaucer), Au matin du monde, (mythes grecs de la création), Kwaidan, (histoires fantastiques japonaises). Conteur du mois des Dimanches du conte, il a présenté sa Suite troyenne, l’histoire de la guerre de Troie, des origines jusqu’à la vengeance d’Ulysse, une épopée de huit heures contée en cinq épisodes chaque dimanche du mois de mai 2015. Pour préparer cette série, il fut le 2e conteur à obtenir la résidence en conte à Saint-Élie-de-Caxton qu’offrent conjointement Fred Pellerin, le Regroupement du conte au Québec (RCQ) et le Conseil des Arts et des lettres du Québec (CALQ). De 2003 à 2015 Il fut l’animateur de l’émission de radio Aux portes du conte que réalisait Luc Desnoyers sur les ondes de CIBL 101,5 à Montréal. En avril 2017, il présentera le Décaméron, d’après Boccace aux Dimanches du conte.

Paroles de femmes

Le mois de Vénus

C’est déjà la dix-huitième année consécutive que le premier dimanche du mois de mars est réservé aux conteuses afin de marquer La Journée internationale des femmes. Dirigé et animé à l’origine par Claudette L’Heureux, le spectacle Paroles de femmes,  devenu un classique dans le milieu du conte,  sera désormais sous la houlette  de Nadine Walsh. Cette saison, pour marquer la longévité de Paroles de femmes, c’est le mois de mars en entier qui sera dédié aux femmes. Cinq spectacles inédits mettant en vedette les conteuses du Québec seront présentés au cours du mois. Si les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, et bien Vénus se fera Mars en 2016.  Le mois de Mars sera «Le moi de Vénus».

Pour ouvrir le mois de Vénus, ce soir,  vous pourrez entendre Nadine Walsh, Renée Robitaille, Ariane Labonté, Caroline Legault, Isabel dos Santos et Marie-Pier Fournier.

 

Ariane Labonté

Par ces contes truffés de jeux de mots, Ariane Labonté vous offre des performances de haute voltige. Son langage en gage d’engagement, elle sème ses fleurs de rhétorique, essaime, aussi, ses rêves et ses idées. Bachelière en création littéraire, naturaliste, musicienne et conteuse, Ariane Labonté allie sur scène ses différentes passions. Elle conte depuis plus de 10 ans, pour les adultes ainsi que pour les jeunes du primaire et du secondaire dans le cadre du programme La culture à l’école. Son travail a été reconnu et appuyé par le CALQ (2012), le CMCC (2012 et 2010) et le CAC (2006).

Sa démarche de création nous invite à poser sur le monde un regard sensible et sensé. Histoire de recréer le monde, tout en se récréant !

Garanti que vos neurones auront du fun !

Caroline Legault

Animatrice tout-terrain au cœur tendre, à l’esprit vif, au flair fantaisiste et aux accents du terroir, Caroline Legault trouve son chemin vers le conte alors qu’en 2004, ses ovaires littéraires lui hurlent d’enfanter les histoires et personnages qu’elle porte. Un premier recueil de prose et récits poétiques voit ainsi le jour en 2007. Ce petit livre intitulé Tricot sacré et autres text’îles pour passer l’hiver au chaud pousse l’artiste à voyager par-delà sa banlieue montréalaise, ailleurs au Québec et en France. Partout où elle passe, ses talents de conteuse sont remarqués. Depuis, cette originale saisit toutes les occasions qui se présentent pour partager son univers à la fois drôle et émouvant… Toujours avec le même souci de raccommoder le merveilleux au quotidien ! Et le reste du temps, que fait-elle ? Elle étoffe… elle étoffe.

Isabel Dos Santos

D’origine portugaise, Isabel dos Santos vit à Montréal depuis 1990.

Elle est comédienne, auteure et metteure en scène diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Lisbonne. Elle a été membre du conseil d’administration du centre Strathearn et siège au conseil du Centre d’action sociocommunautaire de Montréal (CASCM). Elle a dirigé plusieurs projets d’animation et de création théâtrale au sein de la communauté portugaise et lusophone de Montréal, notamment Marear et Bonjour Montréal, Bom dia. Mme dos Santos écrit également des contes, qu’elle présente dans les écoles et les bibliothèques publiques.

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.

Nadine Walsh

En 1999, Nadine Walsh obtient un baccalauréat en art dramatique à l’Université du Québec À Montréal, enrichissant un parcours en danse, mime, marionnette, arts martiaux et jeu masqué. Depuis 2002, elle présente son répertoire de conte au Québec, en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient.

En 2009, elle crée Femmes pirates ou crise de foi(e), mis en scène par Alberto Garcia Sanchez. En 2011, O’ La traversée fantastique, mis en scène par Diane Loiselle et Denys Lefebvre de Tenon Mortaise. En 2013, elle présente La Chatte blanche, d’après l’œuvre de Madame d’Aulnoy accompagnée de l’ensemble baroque Les Idées heureuses.

« Elle, c’est Nadine Walsh. Pendant près de deux heures, elle nous embarque dans l’odyssée de Ann Bonny et Mary Read […] Elles (Bonny et Read) s’incarnent chair et âme dans les mots de le corps de Nadine Walsh qui clame là un hymne superbe célébrant la parole. Si forte, si vraie des femmes libres. »  Anne-Marie Letort pour Gardarem Lo Larzac, 20 janvier 2017

«L’art du conte peut être très physique. Invitée dans le cadre du Festival international du conte de Fribourg, elle joue de sa voix autant que de sa forte présense corporelle. Avec elle le conte devient une parole incarnée. » Élisabeth Haas, La Liberté, Fribourg 11 mai 2010.

« Sur scène Nadine explose dans les rôles de ces deux femmes pirates qui, déguisées en hommes pour pouvoir embarquer sur un bateau, abordent l’amour et l’ennemi à bout portant ». Midi libre, samedi 17 décembre 2016.

 

Renée Robitaille

Renée Robitaille a découvert les arts de la parole dans le cadre d’une Maîtrise en Communication. Sa démarche artistique, tout d’abord marquée par le conte traditionnel, s’oriente de plus en plus vers le récit de vie. Sur scène, elle incarne tous les personnages dont elle a recueilli les histoires, offrant ainsi un regard profond et touchant sur l’Humanité. C’est avec Louis Champagne, le metteur en scène de son spectacle Hommes de pioche, que Renée s’est découvert une passion pour la recherche et la création de personnages. Cette approche théâtrale lui a ouvert les portes de toutes les scènes du Québec. Reconnue pour son remarquable talent de conteuse, d’auteure et d’interprète, Renée Robitaille compte déjà plusieurs publications et spectacles à son actif. Depuis quinze ans, elle tourne régulièrement en Europe francophone et ailleurs sur la planète (Congo, Cuba, Russie, Arménie, etc.), pour présenter ses créations dans les festivals internationaux de contes et de théâtre.

21 avril – Raconte-moi et chante-moi tes souvenirs! avec Nadyne Bédard et Marie-Pier Fournier

Dans ce spectacle, Marie-Pier et Nadyne puisent dans le répertoire traditionnel, puis dans cette récolte qu’elles souhaitent partager pour le simple plaisir de se rappeler des histoires de chez nous, de faire durer en écho cette voix des aînés, à la fois si simple, mais vraie. Selon le goût du moment, elles tissent le fil rouge de l’histoire à travers anecdotes, blagues, récits de vie, menteries, contes et bouts de légendes… complaintes, chansons qui sont comme des histoires…  De tout, pour toutes et tous!

Ainsi, lors d’une veillée traditionnelle surnommée la bouillotte, vous ferez peut-être la connaissance du bonhomme La Bean, vous serez transporté dans l’univers de ptits lutins tout en croisant le bonhomme sept-heures, le Brave marin, le curé de Terrebonne et plusieurs autres personnages intemporels

Inséparables cabotines, Nadyne Bédard et Marie-Pier Fournier roulent leur bosse parfois seules, mais s’impliquent souvent ensemble dans le milieu du conte, dans les formations, en organisant des soirées, en participant aux cercles de conteurs, aux comités du RCQ et surtout en contant et en chantant. Elles puisent toutes deux dans le répertoire traditionnel, contemporain et classique des contes et des chansons.

Passionnée de pédagogie, qualifiée de « dynamiseuse du conte » pour son enthousiasme à le faire connaître, Nadyne puise aussi dans le répertoire de son arrière-grand-père, Philias. Exploratrice de l’insolite, jongleuse habile des mots, Marie-Pier se définie comme une bavardeuse frondeuse peureuse heureuse et sérieuse à ses heures… avec un doigt dans l’œil, juste pour rigoler…Tour à tour, elles s’accompagnent parfois par des percussions.

En 2011-2012, elles se sont investies avec enthousiasme dans un projet subventionné et chapeauté par l’organisme Le Racont’Arts et elles ont publié un livre-CD d’histoires et de chansons collectées chez les aînés, « porteurs de traditions » de la région de la MRC des Jardins-de-Napierville, en Montérégie.

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.

Nadyne Bédard

Nadyne Bédard est conteuse et chanteuse de répertoire traditionnel et contemporain, mais aussi conseillère pédagogique au collégial et impliquée en formation au Regroupement du conte au Québec (RCQ). Aussi ethnologue, Nadyne a collecté, avec Marie-Pier Fournier, des histoires et des chansons auprès de porteurs de traditions en Montérégie, puis publié un livre-CD et créé un spectacle en duo intitulé Raconte! portant sur cette expérience marquante dans sa démarche artistique. Le pari du silence est sa plus récente création solo.

Ce qu’on dit d’elles et du projet :

Sur le livre-CD et le projet

« Il y a une grande richesse patrimoniale dans cet ouvrage, car c’est la mémoire de la région que l’on y retrouve »

Jacques Larochelle, Journal Coup d’œil, 4 avril 2012

À propos du duo

« Nadyne Bédard et Marie-Pier Fournier sont deux fameuses exploratrices de patrimoine vivant. Elles se sont méritées la confiance de nombreux aïeuls de leurs communautés d’origine et ont pu recueillir moult chansons et contes transmis de génération en génération. Par les histoires qu’elles content, les refrains qu’elles chantent, par leur naturel et complicité sur scène, elles permettent pleinement au patrimoine d’afficher son caractère vivant! »

Judith Poirier, conteuse

La grande complicité entre Marie-Pier et Nadyne jumelée à une décontraction de bon aloi réussie d’emblée à créer une atmosphère de bonne franquette qui souligne à merveille le petit côté d’antan de leur matériel. L’aspect du bon vieux temps de leurs contes comme de leurs chansons a permis à plusieurs spectateurs la joie de participer et surtout d’approfondir ou de rafraîchir leurs connaissances. L’écoute de ces derniers était sans faille et leur joie vraiment évidente. Nadyne et Marie-Pier suscitent de la curiosité et le goût d’en savoir davantage. Bravo et vive la suite.

Nicole Filiatrault
conteuse et organisatrice, soirée Contes et Chants à la Brûlerie Café crème,
lors de la Journée mondiale du conte, Longueuil, 22 mars 2012

Nadyne Bédard et Marie-Pier Fournier nous on servi un savoureux cocktail d’histoires et de chansons ramassées au gré du temps chez nos aînés de la MRC des Jardins-de-Napierville. Des contes, des anecdotes, des récits tels qu’on les racontait, tel qu’on les vivait il y a bien longtemps. C’est avec générosité et une complicité désarmante que nos deux comparses ont dépoussiéré ces histoires et ces chansons, c’est dans une performance remarquable qu’elles ont fait revivre ces récits en voie de disparition.

Elles nous en on fait voir de toutes les couleurs, à la fois drôles, touchantes, vraies, Nadyne et Marie-Pier nous ont permis de renouer avec la magie d’antan ou il suffisait d’être à l’écoute pour que le merveilleux fasse son œuvre. À voire et entendre.

André Morin
organisateur des soirées « Le Balai des conteurs » à la Récréation, Montréal, 3 mai 2012

13 septembre – Nouveaux visages du conte au Québec

Pour la septième année consécutive, nous vous présentons les nouveaux visages du conte qui ont retenu l’attention du Diable Vert aux quatre coins du Pays Incertain. L’instant d’une soirée, les Dimanches du conte vont renouer avec l’esprit cabaret qui a fait sa popularité à ses débuts. Pour l’occasion, vous pourrez entendre Karine Gibouleau, Anik April, Marie-Pier Fournier, Jocelyn Caron, Yolaine Carrier, Isabelle Larouche, Johanne Jourdain et Anaïs Fournier et Patti Warnock.  Cette année, la relève féminine débarque en force. Bonne chance Jocelyn !

Yolaine

Depuis plus de 10 ans, Yolaine compose ses contes autour de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Yolaine a remporté la première place au concours de menteries de Moncrabeau, en France, et est ainsi devenue la reine des menteurs 2014. Lancée, elle a aussi remporté le 1er prix au concours de menteries du festival Atalukan en 2015 et 2016, ainsi que le prix du jury au Concours intermondial de menteries des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion en 2016. Elle s’occupe de la programmation des événements de l’organisme Les Ami.e.s Imaginaires, diffuseur de contes, de légendes et de menteries à Québec.

Isabelle Larouche

Telle une véritable nomade, Isabelle Larouche migre constamment entre l’imaginaire et la réalité. Les mains pleines de trésors et la tête remplie d’histoires, elle affectionne ce qui est intemporel, sans corps ni prix; ce quelque chose qui fluctue dans l’âme, qui donne raison, espoir et vie. Auteure et conteuse, elle a le verbe pour ami, les mots pour nourriture et un petit feu qui crépite au fond des yeux. C’est tout ce dont elle a besoin pour vivre.

Jocelyn Caron

J’ai obtenu mon diplôme en art dramatique profil interprétation à l’UQAM en 2000. Bien que je vive du métier de comédien, je chemine loin des soubresauts et atermoiements des grandes scènes puisque je travaille comme clown thérapeutique (DR. Clown !) auprès des plus petits dans les centres pédiatriques de la région de Montréal.. C`est lors d’une rencontre déterminante avec Alexis Roy (Alexis le conteur) que j’ai décidé de m’initier à la tradition orale du conte.. En 2007, j’ai été finaliste du concours de la Poule noire du Festival de conte De Bouche à Oreille, de Montréal. En octobre de la même année, j’ai fait partie des Rendez-vous des Grandes Gueules (Trois-Pistoles), lors de la soirée de conte intitulée «Carte blanche à André Lemelin».. Je travaille actuellement à la création de mon premier spectacle solo de conte : Forge-moi un fait.

Karine Gibouleau

Karine est arrivée aux arts de la parole par le récit de vie et le conte de création. Elle est aussi clowne à l’hôpital et performeuse. Fascinée par le langage des rêves et les univers fantaisistes, elle puise ses récits aux confins des paysages imaginaires et ceux du réel. C’est avec un plaisir délecté qu’elle vous convie à la poésie souterraine et ludique de ses histoires.

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.

Anaïs Fournier

Anaïs Fournier est native de la Gaspésie jusque dans son ADN. Elle est arrivée dans le racontage comme on entre chez soi : pas besoin de cogner à la porte ni d’avertir d’avance… il suffit juste d’avancer le pas. Pour la nommer, on la dit « contesse » de ses lieux. Car ses lieux de contes prennent naissance dans son imagination et ce qui l’entoure. Elle dit que c’est la mer qui lui raconte ses histoires ! Anaïs taquine le théâtre de marionnettes, l’illustration d’histoires, le film d’animation et, depuis peu, la réalisation d’émissions jeunesse. Elle a conté à gauche et à droite dans son coin de pays, mais pas encore sur une île !

Anik April

Redoutable écouteuse et apprentie conteuse, Anik est aussi et surtout animatrice et formatrice. Comme le Prince Charmant, elle est prête à affronter le dragon pour aller réveiller la belle âme endormie, la créativité qui s’est fait enfermer. Petite, elle a appris qu’on n’est jamais seul avec un imaginaire animé. Grande, elle a appris qu’on peut non seulement l’exprimer, mais qu’il vaut mieux le faire.

Anik croit à la magie des histoires, à la puissance des mots, au pouvoir des contes et aux bienfaits de les partager.  Pour le plus grand bien de tous.

Parole de femme !

Patti Warnock

Devenue une incontournable dans le monde du conte en Estrie, cette artiste touche-à-tout venue des arts visuels que certains surnomment « la contesse » nous propose tantôt de petits contes faussement naïfs, tantôt des créations où la réalité et la fiction ne font souvent qu’un… ses origines irlandaises confèrent à ses contes un je-ne-sais-quoi en dehors du temps… à découvrir, dans les deux langues officielles.

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.