Marine Pouyfaucon

Marine P. aime l’odeur de l’herbe coupée et collectionner les mots. Elle n’aime pas les éponges mouillées, ni le mot « croûte ». Elle vit au Québec depuis trois ans, où elle a suivi des ateliers en lien avec l’art de conter, et s’aventure régulièrement sur la scène slam de Sherbrooke, sa ville d’adoption. En collectif ou en solo, en contes ou en poésie, elle aime partager son amour pour les odeurs, les goûts et les histoires.

Les conteurs estriens

Claire Jean

Après une solide formation en théâtre au Cégep de Saint-Hyacinthe, Claire Jean se lance dans l’humour pendant dix ans. Elle écrit et met en scène ses monologues, participe au Festival Juste Pour Rire et effectue des tournées au Québec et dans les Maritimes en plus de participer à diverses émissions de télévision. Sa formation en théâtre l’amène à explorer la scène comme espace sacré avec Pol Pelletier. Elle devient assistante et actrice dans la troupe de madame Pelletier. Après cette riche expérience, elle s’intéresse aux arts visuels en travaillant à partir de textes de théâtre. Deux expositions s’ensuivent et la publication d’un livre. Elle met sur pied avec Jovette Marchessault des ateliers de création et elle fait la coordination et la mise en scène des deux spectacles joués au Centre d’art de Richmond. Par la suite, elle donne des ateliers de théâtre au grand public et assure la mise en scène de trois spectacles. Parallèlement, elle monte une série de conférences autour de l’œuvre de Jovette Marchessault.

Tentée depuis plusieurs années par la tradition orale, elle plonge officiellement dans l’univers du conte en 2014 suite à sa participation à un conte théâtral librement inspiré de l’histoire de Cendrillon. Elle participe à un atelier d’initiation au conte avec Petronella Van Dijk et à un stage sur le collectage avec Michel Faubert. Ses intérêts présentement: les récits de vie, les contes merveilleux et les contes de création. Elle explore, elle lit, elle fouille, elle absorbe et elle transforme le tout en parole conteuse.

Marine Pouyfaucon

Marine P. aime l’odeur de l’herbe coupée et collectionner les mots. Elle n’aime pas les éponges mouillées, ni le mot « croûte ». Elle vit au Québec depuis trois ans, où elle a suivi des ateliers en lien avec l’art de conter, et s’aventure régulièrement sur la scène slam de Sherbrooke, sa ville d’adoption. En collectif ou en solo, en contes ou en poésie, elle aime partager son amour pour les odeurs, les goûts et les histoires.

Michel Fisch

Dans une autre vie, j’ai raconté l’histoire, la géographie…
Maintenant, je conte des « Histoires » avec le Collectif « Sur le Chemin des Contes Merveilleux ».
J’avoue aussi un petit penchant pour cet Orient si honni ces temps-ci.
À commencer par nul autre que Nasr-Eddin Hodja dont je suis un des disciples depuis 2 ans déjà avec « Les Nasredinnes en cabaret »(Marque non déposée).
Et que dire de ces « 1001 Nuits » que je découvre avec 9 autres « Folles et Fou » sous la houlette de Djihad Darwiche.

Petronella Van Dijk

Petronella van Dijk œuvre dans le milieu du conte depuis 25 ans. En tant que directrice du festival Les jours sont contés en Estrie (pendant 20 ans) et de Productions Littorale, une des plaques-tournantes du conte au Québec. Elle est aussi reconnue comme formatrice et conférencière. Elle a commencé à conter en l’an 2000, orientant rapidement ses choix vers l’univers du conte populaire et surtout du conte merveilleux, séduite tant par l’insondable ancienneté de ces récits que par les mystères qu’ils portent, transmettant, l’air de rien, ce que l’humain a de plus profond en lui.

Simon Venne-Landry

Dès sa jeune enfance Simon adorait conter et écouter des histoires, il était déjà, sans le savoir, engagé sur le merveilleux chemin du conte. Avec le temps son amour pour les histoires se concrétise avec des études en histoire et en scénarisation cinématographique. En 2012 il prend une première formation en conte et devient membre du Cercle des Conteurs des Canton de l’Est. Aujourd’hui c’est en toute connaissance de cause et avec enthousiasme qu’il chemine dans l’Univers fascinant des arts de la parole.