Le Japon à l’honneur avec Pascal Mitsuru-Guéran

CONTES AUTOUR DU GLOBE
Comme à chaque année, depuis déjà plus de 20 ans, le mois d’octobre est consacrés aux conteurs du monde avec la série « Contes autour du globe ». Pour l’occasion, nous accueillerons le conteur d’origine japonaise Pascal Mitsuru-Guéran, la Belge Sophie Clerfayt, la Française Jeanne Ferron et la Québécoise Marie-Pier Fournier. Dans ce voyage sur les routes du Soleil-Levant et du Plat Pays en passant par la Belle Province sans oublier le Royaume de Charlemagne, vous serez envoûtés par des paroles tous azimuts.
Les évaporés du Japon. Récits de disparitions volontaires

Qui n’a jamais pensé à changer de vie ? Tout recommencer, repartir à zéro… ?

En s’inspirant d’une enquête, menée au Japon par la journaliste Léna Mauger, Pascal Mitsuru Guéran s’est intéressé au phénomène des disparitions volontaires et propose des récits de personnes, qui, du jour au lendemain, décident de « disparaître  » et de recommencer une « nouvelle » vie.

Mais peut-on vraiment tout abandonner, et prétendre effacer le passé ?

Et quand un homme, ou une femme, ou même un enfant, en arrivent à ne plus pouvoir faire face à la réalité, et choisissent la fuite, cela donne des récits singuliers, mystérieux, où l’être humain est forcé d’aller au bout de lui-même…

Un sujet passionnant, qui interroge l’évolution d’une société et qui pose la question de l’épanouissement de la personne et des valeurs de chacun et chacune.

Des récits, où l’humanité cherche à se déployer !

logo_wbi_blanc_basse_resolution

 

Pascal Mitsuru Guéran

C’est lors d’une rencontre avec le vieux Jean-Pierre Chabrol, conteur français des Cévennes, en 1995, que Pascal Guéran découvre le monde fascinant des histoires racontées sur scène. Dès lors, il délaisse le théâtre pour se consacrer à l’exploration de « la voie des contes », qu’il se met à arpenter avec assiduité. Et cette voie-là, il ne l’a plus quittée depuis bientôt 14 ans ! Initié à la culture traditionnelle du Japon par sa mère japonaise, Pascal Guéran partage avec le public ses Histoires au Pays du Soleil Levant. Il livre un univers, nourri de la philosophie du zen, des récits des arts martiaux et des contes traditionnels, qu’il présente, tant en Belgique qu’en France, qu’au Québec et ailleurs encore (Brésil, Pologne, Suisse…) : « Je me situe, par mes parents, à la rencontre de deux cultures. Né d’un père belge et d’une mère japonaise, j’ai grandi dans la culture occidentale, mais  j’ai ressenti le besoin d’explorer plus en profondeur mes origines, de partir à la découverte de cette culture japonaise, qui m’a imprégné durant mon enfance. Ce « voyage », je l’ai effectué à travers les arts martiaux, l’art du sabre, le zen, et surtout par l’étude des contes traditionnels du Japon. Je le poursuis encore aujourd’hui, et il constitue pour moi une source inépuisable de découvertes et d’enrichissement. »

Pascal Mitsuru Guéran

C’est lors d’une rencontre avec le vieux Jean-Pierre Chabrol, conteur français des Cévennes, en 1995, que Pascal Guéran découvre le monde fascinant des histoires racontées sur scène. Dès lors, il délaisse le théâtre pour se consacrer à l’exploration de « la voie des contes », qu’il se met à arpenter avec assiduité. Et cette voie-là, il ne l’a plus quittée depuis bientôt 14 ans ! Initié à la culture traditionnelle du Japon par sa mère japonaise, Pascal Guéran partage avec le public ses Histoires au Pays du Soleil Levant. Il livre un univers, nourri de la philosophie du zen, des récits des arts martiaux et des contes traditionnels, qu’il présente, tant en Belgique qu’en France, qu’au Québec et ailleurs encore (Brésil, Pologne, Suisse…) : « Je me situe, par mes parents, à la rencontre de deux cultures. Né d’un père belge et d’une mère japonaise, j’ai grandi dans la culture occidentale, mais  j’ai ressenti le besoin d’explorer plus en profondeur mes origines, de partir à la découverte de cette culture japonaise, qui m’a imprégné durant mon enfance. Ce « voyage », je l’ai effectué à travers les arts martiaux, l’art du sabre, le zen, et surtout par l’étude des contes traditionnels du Japon. Je le poursuis encore aujourd’hui, et il constitue pour moi une source inépuisable de découvertes et d’enrichissement. »