Patti Warnock

Devenue une incontournable dans le monde du conte en Estrie, cette artiste touche-à-tout venue des arts visuels que certains surnomment « la contesse » nous propose tantôt de petits contes faussement naïfs, tantôt des créations où la réalité et la fiction ne font souvent qu’un… ses origines irlandaises confèrent à ses contes un je-ne-sais-quoi en dehors du temps… à découvrir, dans les deux langues officielles.

13 septembre – Nouveaux visages du conte au Québec

Pour la septième année consécutive, nous vous présentons les nouveaux visages du conte qui ont retenu l’attention du Diable Vert aux quatre coins du Pays Incertain. L’instant d’une soirée, les Dimanches du conte vont renouer avec l’esprit cabaret qui a fait sa popularité à ses débuts. Pour l’occasion, vous pourrez entendre Karine Gibouleau, Anik April, Marie-Pier Fournier, Jocelyn Caron, Yolaine Carrier, Isabelle Larouche, Johanne Jourdain et Anaïs Fournier et Patti Warnock.  Cette année, la relève féminine débarque en force. Bonne chance Jocelyn !

Yolaine

Depuis plus de 10 ans, Yolaine compose ses contes autour de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Yolaine a remporté la première place au concours de menteries de Moncrabeau, en France, et est ainsi devenue la reine des menteurs 2014. Lancée, elle a aussi remporté le 1er prix au concours de menteries du festival Atalukan en 2015 et 2016, ainsi que le prix du jury au Concours intermondial de menteries des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion en 2016. Elle s’occupe de la programmation des événements de l’organisme Les Ami.e.s Imaginaires, diffuseur de contes, de légendes et de menteries à Québec.

Isabelle Larouche

Telle une véritable nomade, Isabelle Larouche migre constamment entre l’imaginaire et la réalité. Les mains pleines de trésors et la tête remplie d’histoires, elle affectionne ce qui est intemporel, sans corps ni prix; ce quelque chose qui fluctue dans l’âme, qui donne raison, espoir et vie. Auteure et conteuse, elle a le verbe pour ami, les mots pour nourriture et un petit feu qui crépite au fond des yeux. C’est tout ce dont elle a besoin pour vivre.

Jocelyn Caron

J’ai obtenu mon diplôme en art dramatique profil interprétation à l’UQAM en 2000. Bien que je vive du métier de comédien, je chemine loin des soubresauts et atermoiements des grandes scènes puisque je travaille comme clown thérapeutique (DR. Clown !) auprès des plus petits dans les centres pédiatriques de la région de Montréal.. C`est lors d’une rencontre déterminante avec Alexis Roy (Alexis le conteur) que j’ai décidé de m’initier à la tradition orale du conte.. En 2007, j’ai été finaliste du concours de la Poule noire du Festival de conte De Bouche à Oreille, de Montréal. En octobre de la même année, j’ai fait partie des Rendez-vous des Grandes Gueules (Trois-Pistoles), lors de la soirée de conte intitulée «Carte blanche à André Lemelin».. Je travaille actuellement à la création de mon premier spectacle solo de conte : Forge-moi un fait.

Karine Gibouleau

Karine est arrivée aux arts de la parole par le récit de vie et le conte de création. Elle est aussi clowne à l’hôpital et performeuse. Fascinée par le langage des rêves et les univers fantaisistes, elle puise ses récits aux confins des paysages imaginaires et ceux du réel. C’est avec un plaisir délecté qu’elle vous convie à la poésie souterraine et ludique de ses histoires.

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.

Anaïs Fournier

Anaïs Fournier est native de la Gaspésie jusque dans son ADN. Elle est arrivée dans le racontage comme on entre chez soi : pas besoin de cogner à la porte ni d’avertir d’avance… il suffit juste d’avancer le pas. Pour la nommer, on la dit « contesse » de ses lieux. Car ses lieux de contes prennent naissance dans son imagination et ce qui l’entoure. Elle dit que c’est la mer qui lui raconte ses histoires ! Anaïs taquine le théâtre de marionnettes, l’illustration d’histoires, le film d’animation et, depuis peu, la réalisation d’émissions jeunesse. Elle a conté à gauche et à droite dans son coin de pays, mais pas encore sur une île !

Anik April

Redoutable écouteuse et apprentie conteuse, Anik est aussi et surtout animatrice et formatrice. Comme le Prince Charmant, elle est prête à affronter le dragon pour aller réveiller la belle âme endormie, la créativité qui s’est fait enfermer. Petite, elle a appris qu’on n’est jamais seul avec un imaginaire animé. Grande, elle a appris qu’on peut non seulement l’exprimer, mais qu’il vaut mieux le faire.

Anik croit à la magie des histoires, à la puissance des mots, au pouvoir des contes et aux bienfaits de les partager.  Pour le plus grand bien de tous.

Parole de femme !

Patti Warnock

Devenue une incontournable dans le monde du conte en Estrie, cette artiste touche-à-tout venue des arts visuels que certains surnomment « la contesse » nous propose tantôt de petits contes faussement naïfs, tantôt des créations où la réalité et la fiction ne font souvent qu’un… ses origines irlandaises confèrent à ses contes un je-ne-sais-quoi en dehors du temps… à découvrir, dans les deux langues officielles.