Déjà 20 ans de conteuses et conteurs du mois

Depuis déjà 20 ans, la scène des Dimanches du conte a vu défiler un nombre grandissant de conteuses et de conteurs  s’étant produit  un mois entier dans le cadre de la série « Conteuses et Conteurs du mois ». Cette année, Jean-Marc Massie nous présente celles et ceux qu’il a remarqués parmi toutes les conteuses et conteurs du mois qui ont foulé les planches des Dimanches du conte depuis 20 ans. Au menu : Renée Robitaille, Richard Léveillé , Éric Michaud  et Nadine Walsh. Invité spécial : l’électron libre de la saison Ronald Larocque Ok.

Eric Michaud

Éric Michaud, parfois connu sous le sobriquet de Ubert Sanspré, son alter-ego historique, reste un conteur de l’Histoire. Depuis 1995, il a conté à plusieurs endroits dont les Dimanches du Conte, Les Grandes Gueules de Trois-Pistoles, les fêtes de la Nouvelle-France, le festival interculturel du conte, le festival Bouches à oreilles, l’auberge du Dragon Rouge, le festival Alianait du Nunavut, etc. En 2009, il a été le premier hors-Européen, depuis 1748, à être sacré Roi des Menteurs au concours international de la menterie de Moncrabeau en France. Du XIIe siècle au XXIe siècle, laissez-vous emporter dans son monde bien personnel.

Nadine Walsh

En 1999, Nadine Walsh obtient un baccalauréat en art dramatique à l’Université du Québec À Montréal, enrichissant un parcours en danse, mime, marionnette, arts martiaux et jeu masqué. Depuis 2002, elle présente son répertoire de conte au Québec, en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient.

En 2009, elle crée Femmes pirates ou crise de foi(e), mis en scène par Alberto Garcia Sanchez. En 2011, O’ La traversée fantastique, mis en scène par Diane Loiselle et Denys Lefebvre de Tenon Mortaise. En 2013, elle présente La Chatte blanche, d’après l’œuvre de Madame d’Aulnoy accompagnée de l’ensemble baroque Les Idées heureuses.

« Elle, c’est Nadine Walsh. Pendant près de deux heures, elle nous embarque dans l’odyssée de Ann Bonny et Mary Read […] Elles (Bonny et Read) s’incarnent chair et âme dans les mots de le corps de Nadine Walsh qui clame là un hymne superbe célébrant la parole. Si forte, si vraie des femmes libres. »  Anne-Marie Letort pour Gardarem Lo Larzac, 20 janvier 2017

«L’art du conte peut être très physique. Invitée dans le cadre du Festival international du conte de Fribourg, elle joue de sa voix autant que de sa forte présense corporelle. Avec elle le conte devient une parole incarnée. » Élisabeth Haas, La Liberté, Fribourg 11 mai 2010.

« Sur scène Nadine explose dans les rôles de ces deux femmes pirates qui, déguisées en hommes pour pouvoir embarquer sur un bateau, abordent l’amour et l’ennemi à bout portant ». Midi libre, samedi 17 décembre 2016.

 

Renée Robitaille

Renée Robitaille a découvert les arts de la parole dans le cadre d’une Maîtrise en Communication. Sa démarche artistique, tout d’abord marquée par le conte traditionnel, s’oriente de plus en plus vers le récit de vie. Sur scène, elle incarne tous les personnages dont elle a recueilli les histoires, offrant ainsi un regard profond et touchant sur l’Humanité. C’est avec Louis Champagne, le metteur en scène de son spectacle Hommes de pioche, que Renée s’est découvert une passion pour la recherche et la création de personnages. Cette approche théâtrale lui a ouvert les portes de toutes les scènes du Québec. Reconnue pour son remarquable talent de conteuse, d’auteure et d’interprète, Renée Robitaille compte déjà plusieurs publications et spectacles à son actif. Depuis quinze ans, elle tourne régulièrement en Europe francophone et ailleurs sur la planète (Congo, Cuba, Russie, Arménie, etc.), pour présenter ses créations dans les festivals internationaux de contes et de théâtre.

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

Ronald Larocque

Conteur de la première heure des Dimanches du conte, il raconte depuis plus de seize ans. Il a participé à plusieurs festivals de contes et promené ses histoires de Natashquan à la baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse, et même en France comme invité d’honneur à Fontaine–Le Comte près de Poitiers où il a été réinvité pour une série de sept spectacles. Il a aussi conté en français et en anglais, en Inde à Mumbai, Goa et Delhi. Il a présenté son précédent spectacle <L’homme qui lisait dans les mamelons et autres contes de l’émotion> plus d’une quarantaine de fois dont huit fois en rafale à Valleyfield au Cabaret d’Albert (livre-disque chez Planète rebelle). Il est Arbraconteur et conte pour les enfants dans le cadre du programme  « La culture à l’école » du ministère de l’Éducation.  Son projet d’avenir c’est d’être globe-conteur (mot qu’il a créé) pour le partage et l’amitié.

Avant le grand souffle chaud

Enchevêtrés dans les méandres sinueux de sa mémoire et de son imagination, des personnages colorés aux destins singuliers, rencontrés au hasard de sa vie, apparaissent comme si nous les connaissions avec leurs bonheurs, leurs malheurs, leurs défauts et leurs qualités. Des histoires touchantes racontées dans une langue sapinée de la vallée de l’Alsigantéka (quelque part entre Drummond et Sherbrooke), ponctuées à la guitare un peu à la manière du wayangkulit javanais et entrecoupées de chansons comme dans les contes-chantés inuit.

Que ce soit en compagnie du désobligeant Boss de bécosse, de l’érudit Hermite à Kendall, ou perdu dans la tête de Wildkid Morin ou bien, pris dans une méchante tempête de neige en Gaspésie, on en sort avec quelques sillons de plus gravés dans notre boîte à pensées. Le psy des p’tits, 2+3=7, l’enfant chevreuil, le virtuose de la Côte-Nord, Bidou à trois mains, le sasquatch des Appalaches etc., sont autant d’histoires aux titres évocateurs qui nous brassent la cage.

Qu’il soit pris dans une méchante tempête de neige à Rimouski, ou en visite chez le psy des p’tits ou encore dans la tête de Wild Kid Morin, Richard Léveillé colore les évènements du quotidien et ceux de son imaginaire par des contes chantés en poésie rurale-distinguée.

Richard Léveillé sera accompagné  à la contrebasse par Normand Guilbeault.

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

Soirée d’ouverture de la saison 2016-2017 des Dimanches du conte

Le 4 septembre à 17h, vous êtes cordialement invités au Jockey pour l’avant-spectacle d’ouverture des Dimanches du conte. Pour l’occasion, un gâteaux Spécial Caramel Whisky vous sera offert par le Maître pâtissier Michel Longchamp, histoire de bien commencer la saison. Le spectacle quant à lui commencera comme d’habitude à 19h30.

Pour la soirée d’ouverture de la nouvelle saison des dimanches du conte,  Francis Désilets et Jean-Marc Massie seront à l’animation et  recevront une belle brochette de conteurs émérites.

Au menu : Lucie Bisson, Marc André Fortin,  Catherine Ego, Serge Yvan Bourque, Richard Léveillé, Stéphane Guertin, Yolaine, Alexandre Gauthier, , Marie-Pier Fournier, Mathieu Riendeau, Yves Robitaille et l’électron libre de la saison Mafane.

Alexandre Gauthier

Alexandre Gauthier cumule plus d’une centaine de prestations devant divers publics. Il a participé aux Fêtes de la Nouvelle France, à des soirées au musée de Pointe à Callière, au 150e de Victoriaville, à la Fête nationale de la Mauricie, etc…

Issu du monde de l’improvisation, Alexandre s’adapte et interagit avec le public. C’est par son originalité et son sens de l’humour qu’il nous embarque dans ses histoires. Formé à l’INIS en scénarisation, il poursuit une carrière d’auteur. Alexandre Gauthier est scénariste sur plusieurs projets pour la télévision, le cinéma et le Web.

Catherine Ego

Dans le parcours de Catherine Ego, tout tourne autour du dire.

Chroniqueuse de littérature, animatrice de radio, traductrice, auteure… Tout ce que raconte la langue et qui la raconte la fascine. Sur le plan artistique, c’est d’abord par le théâtre que sa passion pour les mots s’exprime, jusqu’aux formes extrêmes du dire : mime, virevolte linguistique et virtuosité vocale. En 1995, elle fonde avec le guitariste et compositeur Arturo Parra la troupe de guitare et voix parlée Paroles Égales, le théâtre pour l’oreille. Après avoir créé des textes d’autres auteurs, Catherine Ego est devenue depuis 2003 la « voix » de Paroles Égales à plus d’un titre, puisqu’elle écrit maintenant poèmes, contes et récits pour la troupe. Elle travaille également avec des artistes visuels et sème ses textes aux quatre vents dans le cyberespace, les cafés, les revues littéraires et l’espace public.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Mafane

Mafane débarque de L’île de La Réunion avec des contes de l’Océan Indien.  Elle s’accompagne d’un arc musical et ponctue ses histoires en nous enchantant les oreilles avec des tirades en créole réunionnais, bien de chez-elle. Pour Mafane, le conte a  été l’occasion de redécouvrir le folklore d’où elle vient, de se souvenir de Gran Mèr Kal, de Ti Zan et de Gran diab et des autres, de se rappeler les légendes du Voile de la mariée, de la Vierge noire ou de Madame Desbassayns.

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.

Mathieu Riendeau

Après  une décennie à parcourir les avenues asphaltées du théâtre de rue,  Mathieu Riendeau choisit d’emprunter le chemin du conte à l’automne 2012. Pour lui, les contes se puisent dans les grandes histoires du quotidien laissées invisibles par les porte-voix médiatiques, bruyants et aveuglants. Dans ses histoires, il interroge nos perceptions de la réalité, il refaçonne l’enchaînement des événements pour qu’émerge notre héroïsme actuel et nos sagesses contemporaines. Depuis 2002, il a participé à la création de plusieurs dizaines de spectacles et d’animations avec la Coop les ViVaces et la troupe de théâtre de rue NomadUrbains.

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

Serge Yvan Bourque

Originaire de Rimouski, Serge Yvan Bourque a un baccalauréat en psychosociologie et une maîtrise de son humour à l’École nationale de l’humour.  Globetrotteur, il a donné plus de cent spectacles en Europe.  Il anime les soirées « Je ris donc je suis » à la Taverne Jarry (Montréal).  « Pas brillant mais lumineux » est sa quatrième pièce-monologue.   (www.sergeyvanbourque.com)

Il émane une telle sincérité de ce jeune barbu que l’on se laisse séduire. Il nous embarque dans des récits épiques qui nous emmènent sur un improbable aéroport du Grand Nord disparaissant sous la neige, aussi bien que dans le Rwanda ravagé par le génocide. La gentillesse du ton, la tendresse du regard lui permettent de dire une vérité pas toujours rose sur l’humanité qu’il croise.  (…) Cet optimisme forcené fait de son spectacle un moment aussi drôle que revigorant. On comprend qu’il se soit lui-même aimé sur sa page professionnelle Facebook, on partage son engouement.

Nicolas Blondeau, Le Progès (Lyon), 10 octobre 2015

Serge Yvan Bourque a partagé sa philosophie positive et a amené un peu de cette joie qui l’entoure.  L’artiste en a profité pour amorcer quelques réflexions sur les sujets qui dérangent, mais avec une distanciation comique et un sens de la justice poétique. Il a montré, à travers ce spectacle, intitulé Pas brillant mais lumineux, que l’on pouvait trouver un peu de lumière partout, et chez tout le monde.

Élodie Malet, Ouest-France, 17 octobre 2015

Les nombreux thèmes piquent différents niveaux de curiosité, de quoi nous garder toujours à l’affût de l’originalité des textes et de la justesse de plusieurs réflexions bien senties. L’énergumène de bonne foi a d’ailleurs le mérite de nous pousser à s’interroger sur le «comment en est-il arrivé là?» et le toujours aussi gagnant: «mais comment fait-il pour penser à de telles choses?»

Jim Chartrand, La Bible Urbaine, 17 juillet 2013

Stéphane Guertin

Voilà peut-être ce qui explique ma démarche sinueuse qui me ramène toujours aux contes. D’abord, je suis musicien folklorique depuis le tout jeune âge. Mon apprentissage du violon s’est fait entre deux bouillies d’eau d’érable dans un contexte familial, un contexte de grands rassemblements, de chants et d’histoires à dormir debout de mes grands-parents. Assoiffé d’expériences, j’ai débuté à 18 ans une longue suite de voyages qui me firent découvrir de multiples cultures dans une quinzaine de pays d’Europe et d’Amérique latine. Ces voyages m’ont donné la soif d’apprendre et de transmettre mes expériences. J’ai alors écrit quelques articles journalistique sur ces voyages en plus d’animer des rencontres d’explorateurs où j’ai pu raconter en long et en large mes aventures exotiques. Elles furent mes premières expériences de conteur.

Stéphane Guertin est un excellent conteur (…) Un spectacle novateur! (Anne Michaud, Radio-Canada, 9 février 2012)

Il voulait faire rire, c’est réussi. Il voulait inciter à la réflexion, là aussi, c’est réussi. (Marc-André Joanisse, Le Droit, 14 septembre 2007)

Talentueux comédien, improvisateur et conteur ! (Mélissa Proulx, Hebdomadaire Voir, 9 décembre 2007)

Bravo encore une fois pour C’est arrivé à Sainte-Utopie. Stéphane Guertin a entre les mains, dans la tête et dans la bouche un spectacle sublime.  Longue vie!  (Benoît Osborne, Rock-Détente, 20 décembre 2007)

Yolaine

Depuis plus de 10 ans, Yolaine compose ses contes autour de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Yolaine a remporté la première place au concours de menteries de Moncrabeau, en France, et est ainsi devenue la reine des menteurs 2014. Lancée, elle a aussi remporté le 1er prix au concours de menteries du festival Atalukan en 2015 et 2016, ainsi que le prix du jury au Concours intermondial de menteries des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion en 2016. Elle s’occupe de la programmation des événements de l’organisme Les Ami.e.s Imaginaires, diffuseur de contes, de légendes et de menteries à Québec.

Yves Robitaille

Vétéran du Sergent recruteur (lieu d’origine des Dimanches du conte 1998 à 2008) et membre du collectif des Semeurs de contes depuis 2013, Yves Robitaille se promène avec ses histoires dans sa besace pour qui en veut bien. Il a présenté plusieurs spectacles dont Les contes de Canterbury,(d’après Chaucer), Au matin du monde, (mythes grecs de la création), Kwaidan, (histoires fantastiques japonaises). Conteur du mois des Dimanches du conte, il a présenté sa Suite troyenne, l’histoire de la guerre de Troie, des origines jusqu’à la vengeance d’Ulysse, une épopée de huit heures contée en cinq épisodes chaque dimanche du mois de mai 2015. Pour préparer cette série, il fut le 2e conteur à obtenir la résidence en conte à Saint-Élie-de-Caxton qu’offrent conjointement Fred Pellerin, le Regroupement du conte au Québec (RCQ) et le Conseil des Arts et des lettres du Québec (CALQ). De 2003 à 2015 Il fut l’animateur de l’émission de radio Aux portes du conte que réalisait Luc Desnoyers sur les ondes de CIBL 101,5 à Montréal. En avril 2017, il présentera le Décaméron, d’après Boccace aux Dimanches du conte.

26 mai – Richard Léveillé et la version finale de sa nouvelle création

Mai -2013
Conteur du mois

Le but de « Conteur du mois » est de permettre à un conteur talentueux et ayant déjà une bonne expérience de la scène de s’installer au Cabaret du Roy un mois complet, lui donnant ainsi l’occasion de bénéficier d’une couverture médiatique conséquente et de toucher un plus vaste public. Il est à noter que le mois de mai est réservé à un nouveau conteur du mois choisi chaque année par les Productions du Diable Vert.

Donnant suite à l’incroyable succès remporté lors des neuf dernières saisons par nos « conteurs du mois » Simon Gauthier, Mathieu Lippé, François Lavallée, Edwige Bage, Nadine Walsh, Les Ceuzes-Là , Dominique Breau Eric Michaud et Éric Gauthier, nous récidivons cette année en faisant de Richard Léveillé notre « conteur du mois ». Durant tout le mois de mai, il présentera, entre autres, sa toute nouvelle création ainsi qu’un florilège de ses meilleurs contes. Cette année, c’est au Cabaret du Roy qu’il faudra être pour fêter le retour du printemps.

Comment un si grand malheur peut-il arriver dans une maison où il y a eu tant de bonheur .

Enchevêtrés dans les méandres sinueux de sa mémoire et de son imagination, des personnages colorés aux destins singuliers, rencontrés au hasard de sa vie, apparaissent comme si nous les connaissions avec leurs bonheurs, leurs malheurs, leurs défauts et leurs qualités. Des histoires touchantes racontées dans une langue sapinée de la vallée de l’Alsigantéka (quelque part entre Drummond et Sherbrooke), ponctuées à la guitare un peu à la manière du wayangkulit javanais et entrecoupées de chansons comme dans les contes-chantés inuit.

Que ce soit en compagnie du désobligeant Boss de bécosse, de l’érudit Hermite à Kendall, ou perdu dans la tête de Wildkid Morin ou bien, pris dans une méchante tempête de neige en Gaspésie, on en sort avec quelques sillons de plus gravés dans notre boîte à pensées. Le psy des p’tits, 2+3=7, l’enfant chevreuil, le virtuose de la Côte-Nord, Bidou à trois mains, etc., sont autant d’histoires aux titres évocateurs qui nous brassent la cage à moineaux.

Richard Léveillé colore les évènements du quotidien et ceux de son imaginaire par des contes chantés en poésie rurale-distinguée. Avec  Richard Léveillé, on n’est jamais certain de ce qui nous attend au détour du  conte. Un soir d’hiver, dans  une tempête, en route pour la Gaspésie tout peut arriver, même le plus  étrange. On passe  de la parole à  la chanson, du loufoque à l’étrange sans s’en rendre compte. Avec Richard le conte et la musique  s’entremêlent. »

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

19 mai – Richard Léveillé et ses classiques Vol. 2

Mai -2013
Conteur du mois

Le but de « Conteur du mois » est de permettre à un conteur talentueux et ayant déjà une bonne expérience de la scène de s’installer au Cabaret du Roy un mois complet, lui donnant ainsi l’occasion de bénéficier d’une couverture médiatique conséquente et de toucher un plus vaste public. Il est à noter que le mois de mai est réservé à un nouveau conteur du mois choisi chaque année par les Productions du Diable Vert.

Donnant suite à l’incroyable succès remporté lors des neuf dernières saisons par nos « conteurs du mois » Simon Gauthier, Mathieu Lippé, François Lavallée, Edwige Bage, Nadine Walsh, Les Ceuzes-Là , Dominique Breau Eric Michaud et Éric Gauthier, nous récidivons cette année en faisant de Richard Léveillé notre « conteur du mois ». Durant tout le mois de mai, il présentera, entre autres, sa toute nouvelle création ainsi qu’un florilège de ses meilleurs contes. Cette année, c’est au Cabaret du Roy qu’il faudra être pour fêter le retour du printemps.!

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

12 mai – Richard Léveillé et ses classiques Vol. 1

Mai -2013
Conteur du mois

Le but de « Conteur du mois » est de permettre à un conteur talentueux et ayant déjà une bonne expérience de la scène de s’installer au Cabaret du Roy un mois complet, lui donnant ainsi l’occasion de bénéficier d’une couverture médiatique conséquente et de toucher un plus vaste public. Il est à noter que le mois de mai est réservé à un nouveau conteur du mois choisi chaque année par les Productions du Diable Vert.

Donnant suite à l’incroyable succès remporté lors des neuf dernières saisons par nos « conteurs du mois » Simon Gauthier, Mathieu Lippé, François Lavallée, Edwige Bage, Nadine Walsh, Les Ceuzes-Là , Dominique Breau Eric Michaud et Éric Gauthier, nous récidivons cette année en faisant de Richard Léveillé notre « conteur du mois ». Durant tout le mois de mai, il présentera, entre autres, sa toute nouvelle création ainsi qu’un florilège de ses meilleurs contes. Cette année, c’est au Cabaret du Roy qu’il faudra être pour fêter le retour du printemps.

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

5 mai – Richard Léveillé et sa nouvelle création en chantier

Mai -2013
Conteur du mois

Le but de « Conteur du mois » est de permettre à un conteur talentueux et ayant déjà une bonne expérience de la scène de s’installer au Cabaret du Roy un mois complet, lui donnant ainsi l’occasion de bénéficier d’une couverture médiatique conséquente et de toucher un plus vaste public. Il est à noter que le mois de mai est réservé à un nouveau conteur du mois choisi chaque année par les Productions du Diable Vert.

Donnant suite à l’incroyable succès remporté lors des neuf dernières saisons par nos « conteurs du mois » Simon Gauthier, Mathieu Lippé, François Lavallée, Edwige Bage, Nadine Walsh, Les Ceuzes-Là , Dominique Breau Eric Michaud et Éric Gauthier, nous récidivons cette année en faisant de Richard Léveillé notre « conteur du mois ». Durant tout le mois de mai, il présentera, entre autres, sa toute nouvelle création ainsi qu’un florilège de ses meilleurs contes. Cette année, c’est au Cabaret du Roy qu’il faudra être pour fêter le retour du printemps.

Comment un si grand malheur peut-il arriver dans une maison où il y a eu tant de bonheur .

Enchevêtrés dans les méandres sinueux de sa mémoire et de son imagination, des personnages colorés aux destins singuliers, rencontrés au hasard de sa vie, apparaissent comme si nous les connaissions avec leurs bonheurs, leurs malheurs, leurs défauts et leurs qualités. Des histoires touchantes racontées dans une langue sapinée de la vallée de l’Alsigantéka (quelque part entre Drummond et Sherbrooke), ponctuées à la guitare un peu à la manière du wayangkulit javanais et entrecoupées de chansons comme dans les contes-chantés inuit.

Que ce soit en compagnie du désobligeant Boss de bécosse, de l’érudit Hermite à Kendall, ou perdu dans la tête de Wildkid Morin ou bien, pris dans une méchante tempête de neige en Gaspésie, on en sort avec quelques sillons de plus gravés dans notre boîte à pensées. Le psy des p’tits, 2+3=7, l’enfant chevreuil, le virtuose de la Côte-Nord, Bidou à trois mains, etc., sont autant d’histoires aux titres évocateurs qui nous brassent la cage à moineaux.

Richard Léveillé colore les évènements du quotidien et ceux de son imaginaire par des contes chantés en poésie rurale-distinguée. Avec  Richard Léveillé, on n’est jamais certain de ce qui nous attend au détour du  conte. Un soir d’hiver, dans  une tempête, en route pour la Gaspésie tout peut arriver, même le plus  étrange. On passe  de la parole à  la chanson, du loufoque à l’étrange sans s’en rendre compte. Avec Richard le conte et la musique  s’entremêlent. »

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

La Parole est aux Actes !

Nouveau festival de contes et de légendes à St-Norbert d’Arthabaska
À ne pas manquer les 21, 22, 23 et 24 juin

39 rue Landry, St-Norbert d’Arthabaska, G0P 1B0.
Téléphone 819-369-9588 courriel: gamacherie@hotmail.com

Le mot de l’allumeur d’honneur Jean-Marc Massie

Attention !  Narrations sans préavis.

À l’instar des protestataires qui ne donnent pas leurs itinéraires, nous ne donnerons pas tout notre horaire. Vous devrez être parmi nous de l’ouverture à la fermeture de La Parole est aux Actes. Ainsi vous pourrez suivre le son des casseroles, ultime lumière pour être à l’horaire … du Off festival Quand les bouffons du roi bâillon se mettent en action, c’est qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de l’arnaque !

Avec un peu de chance, vous aurez le 24 une averse diluvienne, le temps d’une glissade boueuse à souhait. La pluie transformera-t-elle le festival en « Mudstock » ? Faites partie de ceux et celles qui diront : « J’y étais!!! »

Le mot de l’allumeur fondateur : Richard Gamache

La Gamacherie de Norbertville, qui tient son nom d’un village qui fait maintenant partie du tourbillon de la nuit des temps et du passé, présente en ses lieux un premier festival de contes et de légendes. Pour cet événement, elle s’est associée avec Les Productions du Diable Vert et Les Productions du Pneutosaure afin de nous concocter 4 jours/soirées où la parole prend tout son sens dans le dessus-dessous, l’envers et l’endroit de l’âme et de la parlure rurale et urbaine. Sous la présidence d’honneur de Jean-Marc Massie, grand rassembleur et cofondateur des Dimanches du Conte de Montréal, vous aurez la rare occasion de voir et d’entendre une douzaine d’artisans du conte parmi les grands et les grandes du Québec. Contes traditionnels, amérindiens, agrémentries, narrations atypiques, fables coquines, quelques ogres, princesses et loups-garous, une Contesse et le Roi des Menteurs seront de la partie pour vous entrainer dans la rafale du Festival de contes et de légendes présenté à La Gamacherie de Norbertville du 21 au 24 juin 2012.

Toutes les soirées seront animées par nos deux allumeurs

Jeudi 21 juin 2012

20h00 – Soirée d’ouverture – États des contes – 10$
Contes en rafales avec Éric Michaud, Francis Désilets,  André Morin, Arleen Thibault,  Yolaine et Marc André Fortin

Vendredi 22 juin 2012

14h00 – Ballade contée – 10$
Avec André Lemelin, Élisabeth Desjardins, , Francis Désilets, André Morin et  Marc André Fortin.
20h00 – « Elles content, il écoute » – 10$
avec Nadine Walsh, Yolaine,  Arleen Thibault et Éric Michaud.

Samedi 23 juin 2012
« Le Québec en nous – La fête nationale du Québec »
Entrée libre pour tous les spectacles

14h00 – Anti-âge de 0 à 100 ans avec Nicole Lefèvre, Éric Bernard, Jacynthe Lavoie-Richard et le Cirque in extremis
16h45 – Match local d’imporovisation
20h00 – Rafales de conte avec Nadine Walsh, André Lemelin, Élisabeth Desjardin, Richard Léveillé et Patti Warnock
21h30 – Feux d’artifices
22h00 – Musique festive avec Grenier Landry Ferland

Dimanche 24 juin 2012

20h00 – Le cri du Pneutosaure – 10$
Au centre communautaire, avec le narrateur atypique Richard Gamache, l’ambianceur  Dominique « Dalton » Huot. Invité spécial : Richard Léveillé

La parole est aux Actes
Nos conteurs et conteuses

André Lemelin – Cofondateur des populaires Dimanches du conte et fondateur de la maison d’édition de conte Planète rebelle, André Lemelin raconte ses histoires les unes après les autres, tel que nos conteux d’autrefois le faisaient : avec simplicité et générosité. Les histoires sont entrecoupées d’anecdotes et de petits airs traditionnels poussés à l’harmonica, et le tout est enrobé d’une touche humoristique.

Éric Michaud – En 2009, il a été le premier conteur hors-Européen, depuis 1748, à être sacré Roi des Menteurs au concours international de la menterie de Moncrabeau en France. Du XIIe siècle au XXIe siècle, laissez-vous emporter dans son monde bien personnel à l’humour assuré.

Francis Désilets – Originaire de Drummondville, Francis Désilets est passé par une formation en histoire avant de se laisser transformer par des histoires où le passé et le présent côtoient l’imaginaire et le fantastique. C’est alors que la parole prend le relais et donne corps au conte qu’on pourrait qualifier de traditionnel.

Yolaine – Yolaine amalgame et recrée des contes à partir de ceux qu’elle cueille dans le folklore qui se dit et les livres qui en parlent. Elle aime les contes qui font rire et réfléchir, les coyotes qui se font pincer au détour de l’histoire et les princesses au sale caractère. Elle a participé à de nombreuses soirées à travers la province et aux festivals de conte de Lévis, Trois-Pistoles et Natashquan.

Richard Léveillé – Richard Léveillé colore les évènements du quotidien et ceux de son imaginaire par des contes et des chansons en poésie rurale-distinguée. Des histoires touchantes racontées dans une langue sapinée de la vallée de l’Alsigantéka (quelque part entre Drummond et Sherbrooke), ponctuées à la guitare  à la manière du wayangkullit javanais et entrecoupées de chansons comme dans les contes chantés inuit.

Nadine Walsh – Depuis 2002, elle présente un répertoire de contes traditionnels québécois, de légendes amérindiennes et de fables coquines sur les scènes du Québec, d’Europe et d’Afrique. En 2006, elle participe à la tournée européenne Caravansérail dirigé par Hassane Kouyaté et Jihad Darwiche, regroupant onze conteurs francophones.

Elisabeth Desjardins – Élisabeth Desjardins raconte des histoires vieilles comme le monde ou tirées de sa plume. Détentrice d’un diplôme en art-thérapie, elle a animé des ateliers intitulés : Et si la femme m’était racontée à travers les contes de fées qui a pour but de redonner aux femmes leur pouvoir créateur. Elle a notamment conté au Festival international du conte francophone en Israël et au festival Contes d’ici et d’ailleurs au Nouveau-Brunswick.

Arleen Thibault – Originaire de Québec, Arleen Thibault a participé, depuis 2001, à de nombreux événements et festivals de contes au Québec, ainsi qu’à l’extérieur du pays (Maison du Québec à Saint-Malo, France, 2002 et en Côte d’Ivoire, 2007). Reconnue comme une narratrice atypique, une ingénue surréaliste, elle a également fait sa marque comme conteuse de répertoire traditionnel québécois et international. Elle a représenté le Canada pour le volet conte aux Jeux de la francophonie à Beyrouth en septembre 2009.

André Morin – André Morin est l’arrière-petit-fils d’un ogre du Témiscamingue. De cet aïeul, il a hérité des bottes de sept lieux. Il aiguise ses premières dents avec des anecdotes du quotidien qu’il partage en famille. Ses grosses bottes foulent la poussière du pays que ses ancêtres avaient fait naître : Lorrainville. Depuis ce temps, André fait renaître la mémoire de cette lignée, ces bâtisseurs de pays, plus grands que nature, dont il conte les histoires.

Marc-André Fortin – Il serait né dans les wagons du Petit Train du Nord entre Ste-Adèle et Lac-Carré. Petit-fils d’un loup-garou, il aurait été entraîné dans les sillages espiègles des lutins. « Agrémenteur » d’histoires sûrement vraies, il pige dans les faits historiques pour leur donner une couleur singulière et humoristique. Amoureux d’anecdotes et d’images langagières, il vous transporte sur le chemin de nos ancêtres à cheval entre le réel et le doute.

Patti Warnock – « La Contesse » nous propose un répertoire varié, passant de créations où réalité et fiction ne font qu’un à des contes plus traditionnels, nous évoquant royaumes et sagesses oubliées et comportant des dénouements plus qu’inattendus. Partie d’une île du Grand Nord canadien, elle passa par les Iles-de-la-Madeleine, s’engagea sur le Chemin des cantons et orienta sa boussole sur les Antilles, cap sur la Martinique!

Jacynthe Lavoie-Richard – Demeurant dans la notre belle région, cette jeune femme tisse de nouveaux liens et présent le conte aux enfants à travers les aventures de son personnage fétiche, Petite Souris. À chaque aventure, ce dernier découvre le monde tout en émerveillant les enfants. Ces présentations chaleureuses sont issues de son travail d’écriture, d’illustratrices et de conteuse. En plus de réaliser de nombreux spectacles, partout au Québec, les aventures de Petite Souris sont publiées aux éditions Planète Rebelle. Au cours des dernières années, elle a été récipiendaire d’une bourse du Conseil des arts du Canada et du prix Littérature du Centre-du-Québec.

Richard Gamache – « Qui suis-je ? Artiste. Poète, auteur-compositeur, palabriste, écrivain publique, producteur … J’ai jeté tant de bouteilles à la mer que si elles me revenaient toutes je pourrais en faire un radeau et enfin la traverser. » Maire de Norbertville de 2005 à 2009,  récipiendaire en 2010 du prix Georges-D’Or remis par la Société Saint-Jean-Baptisite Centre du Québec pour mon implication dans la promotion et la défense de la langue française, j’ai écris plus de cent chansons et quelques plaquettes de poèmes et n’en finirai jamais de me faire entendre partout où je le pourrai. Instruments : stylos, guitare,  piano, voix, etc.

Jean-Marc Massie – Homme de parole à l’imaginaire foisonnant et débridé, Jean-Marc Massie se situe au croisement du conte urbain et du dessin animé, du récit de vie affabulé et du monologue éclaté. Ce narrateur atypique occupe une place unique dans l’univers des conteurs.

Relation de de presse : Nancy Shaink 819-752-3726

La Parole est aux Actes est présentée par

Les Productions du Pneutosaure
Spectacles-Ateliers-Conférences

Richard Gamache
T. 819.369.9588

Les productions du Diable Vert
 

Jean-Marc Massie
T. 514.277.9084

20 novembre – Le Sasquatch des Appalaches

Rares sont ceux qui ont eu l’occasion d’apercevoir un sasquatch et qui peuvent en parler  sans s’attirer la risée et les railleries des incrédules. Pourtant, la créature continue à se manifester sporadiquement un peu partout dans le monde. Une population d’environ mille individus répartis sur les cinq continents perpétue la race dans la plus grande discrétion, mais le hasard l’amène parfois à des rencontres fortuites avec l’homme. Parmi les signes qui permettent de reconnaître un sasquatch, il y a durant la saison des amours, son odeur fleurant le vestiaire de hockey  et son feulement proche de celui d’un cochon qu’on égorge. Des témoignages concordent quant à la possibilité qu’il y aurait un spécimen femelle dans les Appalaches et un mâle au Nord du Manitoba. L’instinct de reproduction de ces êtres est si puissant qu’il gouverne la peur de la mort et lui fait prendre des risques.

La route sera longue et remplies d’embûches…

Mais que vient faire ici le gros McNichol ??

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

4 Septembre – Soirée d’ouverture

Soirée d’ouverture de la 14e saison avec  Claudette L’heureux, Francis Désilets, Danielle Brabant, Éric Michaud, Richard Gamache, Denis Gadoury, Richard Léveillée, Lucie Bisson et Éric Gauthier

Le 4 septembre, un cabaret déjanté inaugurera la saison 2011-2012. Y défileront sur scène plusieurs conteurs. Vous voulez avoir un aperçu de la prochaine saison ? Venez à la soirée d’ouverture et entendez les artistes qui ponctueront notre programmation de l’année.

Claudette L’Heureux

Dans le cadre des Dimanches du conte, Claudette aura été de la première et la dernière soirée des Paroles de femmes. Elle en a connu des belles, errant, cherchant sa vérité du moment. Une chance que la Poule à Madame Moreau veillait au grain.

« Tu as fait longue vie pleine d’histoires et ce n’est pas la fin. Tu as une voix faite pour les contes. Tu es :

: charmante  L:   loyale  A : adorable  U : unique  D : droite

E:  énergique  T:  tenace T : tendre  E : étincelante

LUNA SAURIOL 12 ANS

Danielle Brabant

Depuis 10 ans, Danielle Brabant tire le meilleur du conte traditionnel et écrit de plus en plus ses propres histoires. Elle crée des univers sensibles, poétiques, teintés de réalisme magique qui font écho à nos doutes, nos espoirs, nos quêtes. Sur scène, son énergie ouvre en nous l’espace où se côtoient le rire et l’émotion.

Elle se distingue comme une voix singulière au Québec et dans une dizaine de pays, en français et en espagnol, de la France à la Roumanie, en passant par Cuba, l’Argentine et les Iles Canaries. Elle a reçu plusieurs bourses de création et de déplacement du Conseil des Arts et des lettres du Québec (CALQ) et du Conseil des Arts du Canada (CAC).

Site personnel

Denis Gadoury

Né à Saint-Thomas-de-Joliette, Denis Gadoury raconte depuis plus de vingt ans. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses. Revenu au Québec, il a continué à partager ses récits et sa façon traditionnelle de faire vivre l’histoire. On retrouve quelques-uns de ses meilleurs contes dans le recueil Le bonhomme La Misère, publié chez Planète rebelle.

Eric Gauthier

Depuis son enfance en Abitibi, Éric Gauthier adore les histoires étranges. Informaticien défroqué, il se plaît maintenant à raconter sur scène et sur papier. C’est en 1999 qu’il a répondu à l’appel du Sergent recruteur et ses Dimanches du conte; depuis, il est allé conter jusqu’en France et au Yukon. On le reconnaît à sa manière de présenter la vie moderne dans tout ce qu’elle a de fantastique, de drôle et de déroutant. Ses écrits et ses contes lui ont valu plusieurs prix, dont le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois. Après son recueil de contes Feu blanc(Planète rebelle, 2009) et son ambitieux roman Montréel (Alire, 2011), il propose un nouveau roman, La Grande Mort de mononc’ Morbide (Alire, 2015), qui met en évidence sa voix de conteur et son style singulier. Il habite maintenant Sherbrooke où il poursuit sa chronique de l’insolite. Pour en savoir plus: ericgauthier.net.

« Il est de ces conteurs mutants qui inventent leur matière en puisant à toutes les formes de récits, fictions médiatiques, légendes urbaines, contes traditionnels. »
— Anne Dupuis, Spirale

« Éric Gauthier nous présente un univers moderne, où subsistent toutefois quelques traces des légendes d’autrefois. Mais contrairement au folklore qui peut parfois nous paraître absolu et lointain, la verve du conteur nous mène plutôt vers ce qui fait le caractere du Québécois d’aujourd’hui. »
— Sadrina Brochu, Le Girafe

« C’est ainsi que Gauthier structure ses contes, en réunissant les principes d’un espace-temps (la vie des étudiants de nos jours) à un autre espace-temps (le mode de vie tribale, l’oralité). »
— Nicolas Tremblay, Lettres québécoises

Eric Michaud

Éric Michaud, parfois connu sous le sobriquet de Ubert Sanspré, son alter-ego historique, reste un conteur de l’Histoire. Depuis 1995, il a conté à plusieurs endroits dont les Dimanches du Conte, Les Grandes Gueules de Trois-Pistoles, les fêtes de la Nouvelle-France, le festival interculturel du conte, le festival Bouches à oreilles, l’auberge du Dragon Rouge, le festival Alianait du Nunavut, etc. En 2009, il a été le premier hors-Européen, depuis 1748, à être sacré Roi des Menteurs au concours international de la menterie de Moncrabeau en France. Du XIIe siècle au XXIe siècle, laissez-vous emporter dans son monde bien personnel.

Francis Désilets

Le conte dans la bouche de Francis Désilets, c’est la tradition qui ne mâche pas ses mots. Ce conteur d’expérience vous emmène avec lui dans son imaginaire pour un voyage dans le temps et dans ces lieux à revisiter. Car le conteur dialogue avec le public, l’écoute, le questionne et s’inspire de ses réactions pour nourrir son histoire.

Il dévoile une manière de conter bien à lui. Les traces de sa formation en histoire lui servant aussi à enrichir ses contes. Vous ne serez pas que diverti, vous serez transportés !

Enfin, Francis Désilets, c’est la chanson à répondre qui s’invite pour la soirée. Il en ponctue ses histoires pour vous enchanter et offrir le conte sous un jour nouveau.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Richard Gamache

« Qui suis-je ? Artiste. Poète, auteur-compositeur, palabriste, écrivain publique, producteur … J’ai jeté tant de bouteilles à la mer que si elles me revenaient toutes je pourrais en faire un radeau et enfin la traverser. »

Maire de Norbertville de 2005 à 2009, récipiendaire en 2010 du prix Georges-D’Or remis par la Société Saint-Jean-Baptiste Centre du Québec pour mon implication dans la promotion et la défense de la langue française, j’ai écris plus de cent chansons et quelques plaquettes de poèmes et n’en finirai jamais de me faire entendre partout où je le pourrai.

Instruments : stylos, guitare,  piano, voix, etc.

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica