1 avril – Balades andalouses

1 avril 2012  à 20:00 avec Mohamed Masmoudi et Myriame El Yamani

Ce spectacle/performance est une quête d’amour et d’identité qui s’interroge sur la place de l’Autre dans notre espace contemporain. Au départ, il y a le parcours initiatique du Prince Ahmed Al Kamel, surnommé le Pèlerin d’amour, à travers l’Andalousie mythique, où l’islam, le judaïsme et le catholicisme se sont côtoyés pacifiquement pendant sept siècles. Paroles conteuses, dites, chantées, musique araboandalouse, judéoespagnole et écriture spatiale, s’entrecroisent pour sonder les mystères de l’âme humaine et dévoiler notre désir et notre découverte de l’Autre, l’étrange, l’inconnu, l’indicible.

Conte, chant et poème :  Myriame El Yamani
Oud, guitare et chant :  Mohamed Masmoudi
Scénographie :  Mylène Choquette
vidéoprojection assistée :  Jean-Christophe Meunier
Accompagnement artistique : Frédéric Faye et Jacques-André Pasquet

Une Production de la Maison internationale du conte

Myriame El Yamani

Conteuse et écrivaine, Myriame El Yamani a flâné sur plusieurs continents à la recherche de ce métissage des cultures et des rêves de l’humanité. Elle en a ramené des sons et des images uniques qu’elle partage avec passion depuis 20 ans. Elle a promené son sac à histoires, du Canada en France, en passant par le Bénin, l’Espagne, l’Allemagne, les États-Unis, le Brésil, etc. Elle a fondé et dirigé de 2002 à 2007 un festival de conte en Acadie (la NICA) et, de 2006 à 2012, la Maison internationale du conte à Montréal. Elle enseigne depuis 2013 la sociologie de la culture et de l’oralité ainsi que la pratique du conte à l’UQAM. Elle est vice-présidente de DAM (Diversité artistique Montréal).

Voir www.myriameelyamani.com

Voir https://sociologie.uqam.ca/professeur?c=martineau.myriame

Mohamed Masmoudi

Mohamed Masmoudi

crédit photo Philip Faith

Après le Conservatoire de musique de Sfax (Tunisie), Mohamed Masmoudi poursuit des études en musique classique et obtient un Baccalauréat à l’Université de Moncton (NB, Canada). En plus de sa formation académique, il approfondit ses connaissances du jazz et des différentes musiques du monde. Enseignant de piano, basse, guitare et oud (luth arabe), il fonde L’École de Musique en 2003. Avec Musa Dieng Kala (Sénégal), il clôture le Festival de musique Soufi de Fès (Maroc). Il joue ses solos de oud pour la comédie musicale Sherazade et il collabore avec Sokoun Trio pour la réalisation de l’album Zanneh (Prix du meilleur album canadien 2010 en musique du monde). Il a signé plusieurs compositions lyriques et des musiques de film, dont le documentaire Mes soeurs, les musulmanes.
Consultez son site web.

Ce que la presse et le public en disent

[ hana-code-insert ] '’tagged_critique’' is not found