1 Conteurs étoiles

Grâce à la qualité de leurs paroles, Jocelyn Bérubé, Michel Faubert et Alain Lamontagne ont fait du conte un « art de la scène », séduisant leur public et inspirant une nouvelle génération. Ils vous convient à un spectacle constitué de leurs meilleures histoires, livrant ainsi un exceptionnel témoignage sur le renouveau du conte au Québec.

Trio étoile avec Jocelyn Bérubé, Alain Lamontagne et Michel Faubert

Au cours des 20 dernières années, nous avons paré du titre de Conteur étoile les conteuses et conteurs ayant fait rayonner le conte au Québec et à l’étranger. Tous ceux ayant déjà reçu le titre de Conteur étoile auront cette saison une soirée bien à eux. Les conteurs étoiles de ce dimanche seront nul autre que Jocelyn Bérubé, Alain Lamontagne et Michel Faubert !

 

1 Conteurs étoiles

Grâce à la qualité de leurs paroles, Jocelyn Bérubé, Michel Faubert et Alain Lamontagne ont fait du conte un « art de la scène », séduisant leur public et inspirant une nouvelle génération. Ils vous convient à un spectacle constitué de leurs meilleures histoires, livrant ainsi un exceptionnel témoignage sur le renouveau du conte au Québec.

Alain Lamontagne

Natif de Montréal, faisant carrière depuis 1976 comme harmoniciste, podorythmiste et conteur, Alain Lamontagne s’est produit sur les cinq continents et a soulevé l’enthousiasme de la presse internationale.. Précurseur du renouveau du conte au Québec, ses spectacles solos, constitués de contes et de musique, obtiennent un franc succès. On souligne son humour, son audace, sa fougue et sa présence entière et unique sur scène. En France, il s’est notamment illustré sur les grandes scènes du Printemps de Bourges, des Francofolies de La Rochelle, au Théâtre de la Ville de Paris, aux Francophonies de Limoge, et dans plusieurs festivals de conte. En1994, il assuma la présidence du jury pour le volet «Conte et conteurs» des IIe Jeux de la francophonie (Paris). Reconnu comme l’un des compositeurs importants pour l’harmonica, Alain Lamontagne a quatre disques à son actif, dont Souffle qui se mérita un Félix. Il a signé plusieurs musiques pour le théâtre et le cinéma. Il est co-auteur d’une méthode pour l’harmonica, L’Harmonica sans professeur (Ed. de l’Homme).En 2006, on souligna ses trente années de carrière dans plusieurs festivals de conte au Québec et en France. En 2007, il est le porte-parole du Festival Mémoire et Racines (Joliette).

Jocelyn Bérubé

C’est tout un univers, Jocelyn Bérubé, avec ses images poétiques et pleines de bon sens, dignes d’un Saint-Exupéry, ou racontant ce magnifique blues sous les traits d’« Ahmadou », l’esclave noir échoué aux Îles-de-la-Madeleine. On reste suspendus, tous les sens en éveil, dans une fantasmagorie de tous les diables !

Jocelyn Bérubé a fait le tour du monde avec sa voix, son violon et ses légendes inventées ou sublimées, propres à ce coin d’Amrique du Nord qu’est le Qubec. Depuis trente ans, il incarne l’art du conte dans ce qu’il a de plus brut, de plus authentique. Sa matière, c’est la parole et tout ce qu’elle véhicule d’histoires populaires. Alors, il la travaille passionnment, patiemment, jusqu’à ce qu’elle devienne belle, potique, rassembleuse et porteuse de rêves universels.

Chez Jocelyn Brub, tout est là : l’oeil ptillant, la prsence unique, la voix qui vous transporte et vous fait avaler n’importe quelle couleuvre ! Et surtout, les histoires, ponctues d’effets sonores ou de rels, venues du fond des villages qubcois ou des vieux quartiers de Montral.

Ça commence comme du Steinbeck, au temps de la grande dpression dans le Faubourg-à-m’lasse avec « Rocket », et ça continue dans les brumes d’un quai o l’on entend grincer les coques des bateaux comme chez Edgar Allan Poe ou Stevenson avec « Désiré ».

Michel Faubert

La passion de Michel Faubert pour le répertoire traditionnel se matérialise en 1978. À dix-huit ans, il décide de faire du collectage dans son village de Rigaud. Cette démarche le mènera à la parution de l’album Maudite Mémoire (1992). Maudite Mémoire devient aussi un spectacle, présenté notamment aux Francofolies de La Rochelle et à l’occasion du 350e anniversaire de Montréal. Lors de cet évènement, Michel partage la scène avec le poète Gaston Miron. En 1993, les Charbonniers de l’Enfer deviennent un groupe a capella à part entière, réunissant Faubert, Michel Bordeleau, André Marchand, Jean-Claude Mirandette et Normand Miron. En août 1997, Michel Faubert gagne la médaille d’or, catégorie conteur, aux Jeux de la francophonie à Madagascar. À l’automne 1997, il lance l’album Le Passeur. Le spectacle unique tiré de cet album est mis en nomination à L’ADISQ dans la catégorie Spectacle de l’Année – Interprète. Novembre 1998, Michel Faubert remporte le Félix de l’album Folk de l’Année avec L’Écho des bois. Enfin, L’ADISQ lui décerne le Félix Scripteur de l’Année pour L’âme qui sortait par la bouche du dormeur. Depuis, Michel Faubert continue à écumer la planète avec ses contes et complaintes tout en soutenant la nouvelle génération de conteur en leur faisant bénéficier de sa grande expérience des arts de la parole.