28 février – Les histoires à mon grand-père

28 février 2010  à 20:00 avec André Morin

Des contes et des histoires venus tout droit du Témiscamingue, là où l’arrière-grand-père d’André Morin – qui était un ogre et mordait dans la vie à pleines dents –, colonisait l’endroit au siècle dernier… en plus d’y découvrir une terre hostile où les sapins, les épinettes, les maringouins et autres bestioles donnent du fil à retordre aux gens du pays. Il a aussi fait la rencontre de revenants, de loups-garous, de sorcières et du Diable, et fréquente également plusieurs saints et saintes du paradis. Le quotidien n’est pas de tout repos et bien souvent la Mort rôde, jamais bien loin, et prend grand plaisir à torturer les gens de la région.

Si vous avez le cœur solide et l’esprit ouvert, vous découvrirez ce qu’était la vie au 20e siècle dans ce pays qui a vu naître des hommes et des femmes plus grands que nature. De quoi alimenter bien des discussions.

André Morin

Conteur à l’âme barbare… Il terrasse les dragons et débusque les chimères depuis le berceau. Il livre des histoires drôles, touchantes ou poétiques avec une perspicace naïveté qui fait son charme. Il sait captiver petits et grands par son style authentique,  sans détour et sa facilité à endosser des personnages aussi colorés que variés… Tous les soirs vers sept heures, il tente de convaincre les enfants d’aller au lit, et, chaque décembre, quand sa barbe blanchit, il file vers le Nord pour sa tournée annuelle…André conte pour les jeunes et pour les adultes. Il a étudié en exploration théâtrale au Cégep Lionel-Groulx et, toujours soucieux de se perfectionner, il a suivi plusieurs ateliers de formation sur le conte, notamment avec Anne-Marie Aubin, Renée Robitaille, François Lavallée et Dan Yashinsky, Alexis Roy et Alberto Garcia Sancez.

Ce que les médias et autres personnes « incontournables » en ont dit :

« Bravo ! C’est vraiment formidable, sensible et touchant. Tu racontes vraiment de belles histoires, mon fils. »

Ta maman.

« J’ai bien aimé ça. Mais il faudrait maintenant penser à payer vos impôts. »

Un percepteur de Revenu Canada.

« Ayoye ! Full débile, écœurant ! J’savais pas que c’était hot damâmes dans ce temps-là. »

Ta grande adolescente qui t’aime