Bernadète Bidaude

Bernadète Bidaude est née aux Epesses (Vendée) en 1958. Elle conte dans les festivals des arts de la parole, en France et à l’étranger. Elle accompagne d’autres artistes pour l’écriture, la mise en scène et la recherche de nouvelles formes pour la discipline. Elle recueille contes, chansons, comptines, récits, légendes urbaines, en Poitou et ailleurs auprès de jeunes et de moins jeunes. Ses créations s’inspirent de ses errances qu’elles soient rurales ou urbaines

“Si Bernadéte Bidàude était un élément, elle serait l’eau d’une rivière. Vive. Joyeuse. Et nous contant l’ailleurs qu’on tient tous dans le cœur. […] Une rivière de printemps, quand la froidure s’en va et qu’il fait bon se prendre à son murmure.”

P. Ricot, Presse-Océan (France)

26 Avril – Tourmente

C’est le dernier né ! Aprés plusieurs semaines de résidence en Lozére, et suite à la rencontre d’une dizaine d’habitants,
Tourmente a vu le jour. Rêves, récits de vie, légendaire contemporain, amitiés inattendues, anecdotes et silences partagés ont nourri
cette aventure durant mes cheminements dans ce pays secret, aux paysages parfois étranges, à la beauté toujours changeante,
haut-lieu de résistances en tout genre. Puis j’ai rêvé à haute voix… et voilà !

Bernadète Bidaude

Bernadète Bidaude est née aux Epesses (Vendée) en 1958. Elle conte dans les festivals des arts de la parole, en France et à l’étranger. Elle accompagne d’autres artistes pour l’écriture, la mise en scène et la recherche de nouvelles formes pour la discipline. Elle recueille contes, chansons, comptines, récits, légendes urbaines, en Poitou et ailleurs auprès de jeunes et de moins jeunes. Ses créations s’inspirent de ses errances qu’elles soient rurales ou urbaines

“Si Bernadéte Bidàude était un élément, elle serait l’eau d’une rivière. Vive. Joyeuse. Et nous contant l’ailleurs qu’on tient tous dans le cœur. […] Une rivière de printemps, quand la froidure s’en va et qu’il fait bon se prendre à son murmure.”

P. Ricot, Presse-Océan (France)