Spécial 25 ans ! Nouveaux visages d’hier

Hier, toutes et tous étaient nouveaux, aujourd’hui toutes et tous sont d’hier … et pourtant toujours aussi pertinent.e.s et vivant.e.s.

À l’affiche : André Morin, Yolaine,  Mathieu Lippé, Noubi, Aurélie Deveaux,  Saulo Giri, Camille Deslauriers Ménard,  Robert Simard, Alexandre Gauthier, Caroline Bernier-Dionne. Invité spécial l’électron libre de la saison Yves Robitaille

Achetez vos billets à l'avance pour le spectacle en webdiffusion!

Noubi (Ibnou Ndiaye)

Noubi est un artiste originaire du Sénégal qui propose des histoires profondes et musicales, inspirées de ses origines mais adaptées à tout public et tout environnement.

Alexandre Gauthier

Alexandre Gauthier cumule plus d’une centaine de prestations devant divers publics. Il a participé aux Fêtes de la Nouvelle France, à des soirées au musée de Pointe à Callière, au 150e de Victoriaville, à la Fête nationale de la Mauricie, etc... Issu du monde de l’improvisation, Alexandre s’adapte et interagit avec le public. C’est par son originalité et son sens de l’humour qu’il nous embarque dans ses histoires. Formé à l’INIS en scénarisation, il poursuit une carrière d’auteur. Alexandre Gauthier est scénariste sur plusieurs projets pour la télévision, le cinéma et le Web.

André Morin

André Morin est l’arrière-petit fils d’un ogre du Témiscamingue. De cet aïeul, il a hérité des bottes de sept lieux. Il aiguise ses premières dents sur des anecdotes du quotidien qu’il partage en famille. Ses grosses bottes foulent la poussière du pays que ses ancêtres avaient construit, Lorrainville. Depuis ce temps, André fait renaître la mémoire de cette lignée, de ces bâtisseurs de pays, plus grands que nature dont il conte les histoires – des histoires où la vie et la mort se côtoient au quotidien.

Aurélie Deveaux

Aurélie est un.e artiste non-binaire de Montréal qui se spécialise en théâtre du mouvement et en multidisciplinarité contemporaine. Iel a entre autres monté des spectacles avec Ac Productions et interprété le personnage de Charlie avec Libre Course. Son travail est axé sur l'expression de soi et la connection à travers un récit et est fortement influencé par son expérience en ballet classique. L'objectif d'Aurélie est de développer une perspective nouvelle et sincère, de remettre en question les limites du socialement acceptable et d'inspirer et soutenir les artistes marginalisés en général et non-binaires en particulier.

Crédit photo :

Camille Deslauriers-Ménard

Comédienne de formation, Camille Deslauriers Ménard tombe rapidement dans la grande marmite du conte. Partout, elle raconte. Elle crée d’ailleurs des histoires pour le musée Pointe-à-Callière et pour l’Aquarium de Québec et commence son incursion dans le monde des festivals avec Festilou, Tam Tam Macadam, le festival de contes des Laurentides, Jos Violon et Contabadour, où elle remporte en 2022 le concours de conte pluridisciplinaire.Camille est aussi auteure, metteure en scène et formatrice. On peut présentement la voir dans la pièce Perruche du Théâtre de l’œil en tant que marionnettiste.

Crédit photo : Maude Desbois

Caroline Bernier-Dionne

Caroline Bernier-Dionne, comédienne originaire de la Gaspésie, se passionne pour la création de spectacles solo qui vacillent entre monologue théâtral, conte, récit de vie, tantôt comique, tantôt touchante où elle réussit toujours à intégrer un brin de marionnette. Elle fait partie des Productions Flexigloo, un OBNL qui veut rassembler les contes des différents peuples qui côtoient le froid de l’hiver.

Suite à une formation donnée par le RCQ intitulée Conter en cœur, elle a pu créer différentes formes pour un public familial, ce qui ne l’empêche pas d’affectionner le conte pour un public aussi perspicace que celui du Dimanche du conte

Mathieu Lippé

Mathieu Lippé est à la fois poète, chanteur, conteur et compositeur, conférencier et yogi. Il jongle avec les mots tout en mélangeant musique et poésie par le biais du slam, pour servir les plus hautes espérances et un discours toujours humaniste et porteur d'idéaux. Entre la chanson pop et la poésie libre, il vous invite à créer le merveilleux! Sa parole suit sa voie au fil du temps et se teinte des gens qu’elle traverse comme s’il s’agissait de paysages. Gagnant du Festival de la Chanson de Granby en 2011, de la médaille d'or au Jeux de la francophonie en 2009 et récipiendaire du prix Dédé Fortin 2012, Mathieu déconstruit et reconstruit le réel par ses chansons, ses contes et sa poésie-slam-rythmique éclatante. Depuis maintenant plus de 20 ans, tel un moderne troubadour, il enchaîne les tournées de spectacles au Québec et en Europe.  En parallèle de ses activités scéniques, il offre aussi des formations d’écriture de chansons et de poésie dans plusieurs pays de la francophonie et au-delà. En plus d'avoir collaboré avec plusieurs artistes pour l'écriture de texte (Fred Pellerin, Brigitte Boisjoli, Stéphanie Bédard, Amylie, IMA, etc…), il a lancé trois albums de chansons dont il est aussi le producteur non-incorporé (Là où le cœur mène en 2007, Le Voyage en 2013, Les Amants de l’Aube en 2017) et plusieurs "singles" (T’aimer c’est ça qu’j’aime en 2020, La Mélodie en 2020). Crédit photo : Coconut Lullaby

Robert Simard

Historien de profession, Robert Simard est un raconteur hors pair. Il aime conjuguer vérité historique et invraisemblance quelque part entre la fantaisie et le patrimoine. À travers contes et légendes, l’historien public vous transportera dans un monde d’histoires sans fins à la frontière du devoir de mémoire. Robert Simard est lauréat du prix Excellence des 26e Grands Prix de la culture des Laurentides, Histoire et patrimoine en 2015 et récipiendaire du prix Fleur de lys 2021 de la Société Saint-Jean-Baptiste section Chénier.

Saulo Giri

 Ses racines l’ont ramené au Panama et vers plusieurs autres pays d’Amérique latine pour entrer en lien avec les différentes cultures de ce merveilleux continent. 

Saulo fouille les recoins du terroir panaméen pour y trouver des poètes, musiciens, conteurs qui lui transmettent un peu de leur flamme de vie. 

Dans le monte (campagne panaméenne) tout est possible : plusieurs témoignent avoir rencontré le diable en personne ou même avoir entendu les animaux parler. 

Il raconte autant pour les enfants que pour les adultes qui ont oublié leur innocence. 

Accompagné d’instruments qu’il a recueillis dans sa valise, il raconte des histoires circulaires pour que ce monde ne nous rende pas carrés. 

Au son du tambour, la parole est partagée tout en effaçant le mur qui sépare le conteur du public. Comme par magie on commence à raconter tous ensemble sous un ciel circulaire. 

Ses contes sont partagés en français, anglais, espagnol et parfois en esfragnol. 

Yolaine

Pour Yolaine, le conte est un espace d’écoute et de rencontre, un art de la relation. Depuis 2005, Yolaine compose des contes à partir de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle raconte des histoires qui honorent, consolent et bercent les blessures du monde; qui renversent l’ordre établi et donnent la parole à celles et ceux qui ne l’ont plus ou qui ne l’ont jamais eue. Elle aime s’amuser et rire avec le public tout en cherchant à créer ces moments d’intensité partagée, où la personne qui raconte et le public deviennent ensemble une nouvelle entité. Yolaine a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France, en Belgique et au Togo. Elle donne aussi des ateliers autour du conte et de la menterie. Elle a fondé et dirige l'organisme de diffusion Les Ami.e.s Imaginaires, qui organise entre autres le Festival de contes et menteries de Québec. www.yolaineconte.ca Crédit photo : Marie-Josée Marcotte

Yves Robitaille

Enrôlé par Le Sergent Recruteur au siècle dernier, ce vétéran des Dimanches du conte aura exploré le Moyen-âge anglais ( Les contes de Canterbury), les débuts du monde selon les Grecs,  le Japon fantastique de Kwaidan (d'après LafcadIo Hearn), la guerre de Troie des origines à la vengeance d’Ulysse (cinq épisodes en cinq semaines à titre de conteur du mois de 2015) et la grande peste à Florence au XIVe siècle avec Le Décaméron de Boccace. Entré dans le Labyrinthe de l’Intraquilité en 2019, il en est sorti avec le goût d’en revenir à l’essentiel. Il explore donc, avec la complicité de Nicolas Rochette, le monde des particules élémentaires (qui sont aussi des ondes, ne l’oublions pas) dans le Cantique des quantiques.

Caroline Bernier-Dionne

Caroline Bernier-Dionne, comédienne originaire de la Gaspésie, se passionne pour la création de spectacles solo qui vacillent entre monologue théâtral, conte, récit de vie, tantôt comique, tantôt touchante où elle réussit toujours à intégrer un brin de marionnette. Elle fait partie des Productions Flexigloo, un OBNL qui veut rassembler les contes des différents peuples qui côtoient le froid de l’hiver.

Suite à une formation donnée par le RCQ intitulée Conter en cœur, elle a pu créer différentes formes pour un public familial, ce qui ne l’empêche pas d’affectionner le conte pour un public aussi perspicace que celui du Dimanche du conte

Rêver ensemble

En ces temps particuliers, les conteurs de Festilou partagent leurs contes préférés pour mieux «Rêver ensemble». 
Mireya Bayancela, Sylvi Belleau, Caroline Bernier-Dionne, Robert Payant et Marie-Christine Trahan se partagent la parole et vous entraînent dans leurs univers respectifs où il fait bon rêver à des jours meilleurs tout en cultivant l’espoir.

Achetez vos billets à l'avance pour le spectacle en webdiffusion!

Sylvi Belleau

Conteuse, auteure dramatique et comédienne, Sylvi Belleau fonde le Théâtre de la Source en 1985. Doctorante en Arts de la scène et de l’écran à l’Université Laval, détentrice d’une maîtrise en Art Dramatique à l’UQÀM, elle a aussi étudié le théâtre dansé Kathakali en Inde. Depuis plus de 35 ans, elle visite les écoles, les bibliothèques et les municipalités du Québec, participe à des festivals de contes. Elle a dirigé la série Arbraconte au Théâtre de l’Esquisse pendant 20 ans. Elle a  fondé Festilou en 2010 pour faire la promotion de l’art du conte auprès des jeunes. En 2013, sont livre Grindel et le bouc de Noël est publié chez Planète Rebelle et participe depuis au programme  crivains à l’école. Depuis 1995, elle fait partie de La Culture à l’École.

Caroline Bernier-Dionne

Caroline Bernier-Dionne, comédienne originaire de la Gaspésie, se passionne pour la création de spectacles solo qui vacillent entre monologue théâtral, conte, récit de vie, tantôt comique, tantôt touchante où elle réussit toujours à intégrer un brin de marionnette. Elle fait partie des Productions Flexigloo, un OBNL qui veut rassembler les contes des différents peuples qui côtoient le froid de l’hiver.

Suite à une formation donnée par le RCQ intitulée Conter en cœur, elle a pu créer différentes formes pour un public familial, ce qui ne l’empêche pas d’affectionner le conte pour un public aussi perspicace que celui du Dimanche du conte

Marie-Christine Trahan

Depuis le tout début, Marie-Christine Trahan possède une avidité pour les mots, les formulettes secrètes, les livres, l’imaginaire. Et une envie furieuse de liberté. Une vie émaillée d’escapades : des voyages, un certificat en création littéraire et puis, au détour d’un sentier, la rencontre avec le conte permettant aux paroles qui l’habitent de se déployer dans un espace commun de rêveries. Son travail de création repose sur la notion de présence, s’articule à travers le langage littéraire et les images poétiques et ses thématiques renvoient au rêve, aux chemins de traverse et à la parole.

Robert Payant

C’est en 1994, à l’occasion de la réalisation d’une émission de télévision sur le câble, que Robert Payant s’engage sur le chemin de l’oralité. Depuis ce jour, il se définit comme un écrivain et un conteur. Sur scène, en plein air, devant des foules, il aime reprendre des contes traditionnels de sa région et les ensemencer à travers des refrains de la plus pure tradition québécoise. Chercheur infatigable, il accumule l’information retraçant l’origine d’une poésie oubliée. Il a cinq albums CD à son actif, tout en chansons et en contes traditionnels de la région.

 

Nouveaux visages du conte

 

 

Depuis déjà 20 ans, nous vous présentons les nouveaux visages du conte qui ont retenu l’attention du Diable Vert aux quatre coins du Pays Incertain. L’instant d’une soirée animée par Jean-Marc Massie, les Dimanches du conte vont renouer avec l’esprit cabaret qui a fait sa popularité à ses débuts. Cette année, vous pourrez entendre Claudia Tabor, Valérie Lavoie, Sylvie Proulx, Marie-Joëlle Croteau, Sophie Boissonneault, Dominique Martel, Ève Doyon, Robert Simard, Michel Payer et plusieurs autres. Invité spécial : l’électron libre de la saison Ronald Larocque.

Caroline Bernier-Dionne

Caroline Bernier-Dionne, comédienne originaire de la Gaspésie, se passionne pour la création de spectacles solo qui vacillent entre monologue théâtral, conte, récit de vie, tantôt comique, tantôt touchante où elle réussit toujours à intégrer un brin de marionnette. Elle fait partie des Productions Flexigloo, un OBNL qui veut rassembler les contes des différents peuples qui côtoient le froid de l’hiver.

Suite à une formation donnée par le RCQ intitulée Conter en cœur, elle a pu créer différentes formes pour un public familial, ce qui ne l’empêche pas d’affectionner le conte pour un public aussi perspicace que celui du Dimanche du conte

Claire Lavoie

Claudia Tobar

Claudia Tobar est une artiste versatile de la scène.  Musique, humour et poésie sont tous des moyens qu'elle prend pour raconter des histoires, faire part de ses observations ou livrer des confidences.  Sur un parfois comique, parfois méditatif, ce qu'elle a à dire est toujours sincère.

Dominique Martel

Par sa voix singulière qui la prédestine littéralement au jeu et sa présence très enracinée sur scène, l’auteure et conteuse Dominique Martel s’est ancré dans le territoire de la scène émergente avec son spectacle Mémoire sauvage. Fidèle à sa signature, l’artiste réussit encore une fois à forger un bijou à partir d’une pierre sombre : La mort est reine de cette création, mais grâce au doigté poétique de l’auteure et servi ici par un imaginaire déjanté comme jamais, Mémoire sauvage s’inscrit comme une œuvre des plus lumineuses. Telle une fable animale brillamment pensée, elle vous fera voyager au-delà de votre propre mémoire. «On a affaire ici à toute une conteuse !» Francine Grimaldi, Radio-Canada

Ève Doyon

Marie-Joëlle Croteau

Il n’était pas tout à fait une fois, une  « pas tout à fait trentenaire » qui adorait conter toutes sortes d’histoires. Tantôt elle racontait sa vie, parlant de ses recettes préférées et de son 52e enfant qui avait un don particulier pour redécorer toutes les chaussures qui passaient par là, d’un teint jaune-vert-marron-rose de sa bile magique, qui sortait aussitôt qu’on frottait le petit génie, tantôt elle contait des contes que tout le monde connait, ceux de grimm étaient parmi ses préférés ; elle avait un penchant pour les 3 p’tits cochons et le p’tit chaperon rouge…les versions revisitées avaient toute son attention puisqu’elle avait du mal à saisir la logique de guérir une grand-mère à grand coup de cholestérol, moyennant des biscuits et un p’tit pot de margarine. Bref, la « pas tout à fait trentenaire » adorait conter toutes sortes de choses et un beau jour on lui parla des nouveaux visages du conte. Bien qu’elle était loin d’avoir un nouveau visage avec ses rides qui parlaient tranquillement au coin de ses yeux agrémenter de pattes d’oie dans le genre vilain p’tit canard, elle fut intriguée par l’idée. Elle avait l’habitude de conter une seule fois par année, au festival des contes et légendes de Leeds, mais pour une raison qu’elle n’a encore jamais dite à personne, elle avait envie de conter par de là le p’tit patelin de Saint-Jacques de Leeds. Elle avait une envie folle de renouveler sa face et décida donc de prendre son courage avec sa langue et demanda à qui fallait s’adresser. Et elle s’adressa. Elle s’adressa au messie, celui qui laissait une chance au p’tit, au grand, au moyen, au ridé pas ridé de conter devant un auditoire de ville. La suite de l’histoire s’écrit à l’instant, alors que  la « pas tout à fait trentenaire » se trimballe un peu partout avec ses recettes à partager, une pincée de passion, une cuillère à thé de sauterelle et une bonne dose d’amour à mélanger partout, partous.

Michel Payer

Michel Payer est un calleux de sets carrés, un chanteux de chansons à répondre et un conteux d’histoires et de légendes : plus traditionnel que ça, tu meurs! Comme conteur, en plus de donner des ateliers de contes dans des écoles de sa région et de présenter son spectacle « Contes à Payer », il collabore  avec des groupes musicaux pour des spectacles contes-musique, il présente des extraits de ce mélange de contes, de légendes et d’anecdotes historiques lors de la Fête Nationale ainsi que pour la Société d’Histoire de Saint-Jérôme (lors de la reconnaissance de dix personnages historiques). Choisissez votre profil : « En place pour un set »,  « Excusez-la » ou « Ça d’l’air qu’y paraît que j’ai entendu dire… »

Robert Simard

Historien de profession, Robert Simard est un raconteur hors pair. Il aime conjuguer vérité historique et invraisemblance quelque part entre la fantaisie et le patrimoine. À travers contes et légendes, l’historien public vous transportera dans un monde d’histoires sans fins à la frontière du devoir de mémoire. Robert Simard est lauréat du prix Excellence des 26e Grands Prix de la culture des Laurentides, Histoire et patrimoine en 2015 et récipiendaire du prix Fleur de lys 2021 de la Société Saint-Jean-Baptiste section Chénier.

Ronald Larocque

Ronald Larocque est conteur, écrivain et poète. Conteur de la première heure des Dimanches du conte de Montréal dont il fut l'Électron libre pour le 20ième anniversaire. Il raconte depuis plus de vingt-cinq ans et est cofondateur de Festilou, festival de contes pour les jeunes. Il a promené ses histoires de Natashquan à Poitiers, de Lyon à Mumbai, Goa et Delhi. Il conte pour les adultes et aussi pour les enfants qu'il guide dans la création de leurs propres contes dans le cadre de La culture à l’école. Docteur en lettres (Ph.D.) de l’Université Laval (création), c’est un globeconteur (mot qu'il a créé) pour le partage et l’amitié. Il a aussi produit plusieurs spectacles en solo, duo et collectif.

Crédit photo Suzane O’Neill Site web: https://ronaldlarocque.com/

Sophie Boissonneault

Sophie Boissonneault est comédienne, conteuse et autrice.  Elle délie ses maux à l’aide de la plume à propos de thèmes tels que le bonheur, l’exclusion sociale et la santé monumentale. Sous forme de poésie, monologues ou comptines l’univers de Sophie touche par sa sensibilité, sa candeur et lucidité.  La quête de Sophie et de Penouche (son personnage) est ultimement de patcher les cœurs troués. Sophie est Boursière du Conseil des Arts et des lettres pour le projet D’un nid à l’Autre dont le but est de créer un corpus de contes et comptines pour petits et grands.

Sylvie Proulx

Sylvie Proulx est chanteuse et conteuse. Musicothérapeute de formation et bachelière en musique, elle enseigne la musique et l’art dramatique à l’école primaire. Aussitôt qu’elle le peut, elle inclut le conte dans son enseignement. Elle a fait partie de nombreuses productions en Estrie, dont le festival Les jours sont contés. Avec ses performances, elle aime toucher, surprendre et déstabiliser. Sylvie a rencontré le conte autour des années 2000 et ne l’a plus quitté depuis. Elle aime raconter, avec son franc-parler et ses manières sans prétention, la vie des gens ordinaires qu’elle transforme en perles extraordinaires.

Valérie Lavoie

Val La Vie aime les histoires. Les raconter et les écouter, mais surtout les Vivre. Toutes sortes d'histoire, encore plus celles qui lui permettent de réfléchir et de grandir. Elle aime être marquée par une histoire, ne plus être tout à fait la même après qu'elle soit passée dans sa Vie. Curieuse, chercheuse, enseignante, militante, exploratrice, voyageuse, conteuse, elle ne saurait plus trop se décrire... À travers son parcours de Vie, c'est l'expérience humaine dans toutes ses facettes qui l'intéresse. Vivre la Vie, tout simplement.