Cabaret Flirt et fracas

***IMPORTANT *** Jusqu’à la réouverture du Jockey, les billets pour voir les spectacles en webdiffusion seront en vente sur la billetterie Lepointdevente.com (5$) et sur notre site web (5$). Le lien web permettant de voir le spectacle de la semaine sera activé le dimanche à 19h30*** IMPORTANT***

Achetez vos billets à l'avance pour le spectacle en webdiffusion!

Vous l’aviez manqué l’an dernier?  Vous avez passez des mois à vous en mordre les doigts?  Sauvez ce qu’il vous reste de moignon!  Voici le retour du Cabaret Flirt : La Rupture !!!

Retrouvez les conteurs Jérome Bérubé, Céline Jantet, Shakti Ortega Saint-Amant, Steven SLAB ainsi que la fabuleuse Nadine Walsh!

Avec la présence clownesque de Vanessa Kneales et David-Aexandre Després!!!

Céline Jantet

Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline défend un retour à l’oralité face à une société hypra-visuelle. En 2013, elle a co-fondé La Quadrature qui s’interroge sur la place du récit dans la société industrielle. Céline œuvre en solo ou en collectif pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l'attendrait pas.

Nadine Walsh

En 1999, Nadine Walsh obtient un baccalauréat en art dramatique à l'Université du Québec À Montréal, enrichissant un parcours en danse, mime, marionnette, arts martiaux et jeu masqué. Depuis 2002, elle présente son répertoire de conte au Québec, en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. En 2009, elle crée Femmes pirates ou crise de foi(e), mis en scène par Alberto Garcia Sanchez. En 2011, O’ La traversée fantastique, mis en scène par Diane Loiselle et Denys Lefebvre de Tenon Mortaise. En 2013, elle présente La Chatte blanche, d’après l’œuvre de Madame d’Aulnoy accompagnée de l’ensemble baroque Les Idées heureuses. « Elle, c’est Nadine Walsh. Pendant près de deux heures, elle nous embarque dans l’odyssée de Ann Bonny et Mary Read […] Elles (Bonny et Read) s’incarnent chair et âme dans les mots de le corps de Nadine Walsh qui clame là un hymne superbe célébrant la parole. Si forte, si vraie des femmes libres. »  Anne-Marie Letort pour Gardarem Lo Larzac, 20 janvier 2017 «L’art du conte peut être très physique. Invitée dans le cadre du Festival international du conte de Fribourg, elle joue de sa voix autant que de sa forte présense corporelle. Avec elle le conte devient une parole incarnée. » Élisabeth Haas, La Liberté, Fribourg 11 mai 2010. « Sur scène Nadine explose dans les rôles de ces deux femmes pirates qui, déguisées en hommes pour pouvoir embarquer sur un bateau, abordent l’amour et l’ennemi à bout portant ». Midi libre, samedi 17 décembre 2016.  

Shakti Ortega St-Amant

Depuis plus de 10 ans, Shakti se laisse prendre par des histoires qui pointent une direction à l’inconscient. La nature, la puissance du sauvage, la force du féminin sacré et la parole ancestrale sont autant de thèmes qui lui sont chers. Ainsi, elle jongle dans l’univers des rites, des mythes et des archétypes. De plus, elle intègre la musique et le chant qui sont des outils intimement présents dans ses spectacles.

Steven Slab

Steven SLAB est présent dans le milieu du conte depuis 2016. Il a déjà remporté plusieurs concours à titre de conteur, en plus d’avoir été en nomination comme artiste de la relève en Estrie en 2019. Des formations pratiques avec des légendes du milieu, du mentorat et plusieurs expériences parsemées de folies lui ont permis de se construire un registre varié qui va de l’anecdote éclatée au conte traditionnel d’ici et d’ailleurs. Organisateur et animateur d’évènements de contes dans les Cantons-de-l’Est, SLAB a fondé récemment la Ligue Mondiale de la Menterie et les Productions Ça commence à quelle heure (OBNL de diffusion et production). Il a performé à plusieurs reprises à Les Dimanches du conte de Montréal, au Festilou (Festival de contes pour la jeunesse) de Montréal, au Rendez-vous des Grandes-Gueules des Trois-Pistoles et à plusieurs autres festivals des arts de la parole dans la province. SLAB a aussi présenté son dernier spectacle de contes intitulé ÉTÉ ’99 plus d’une trentaine de fois dans plusieurs salles de spectacle à travers le Québec.

Conte + Forme – Labo d’explorations contées

Conte + Forme sera féminin cette année avec Céline Jantet, Isabelle Crépeau, Ligia Borges, Maud, Mireya et Sophie Boissonneault !

Soirée résolument conceptuel, Conte + Forme propose des explorations sur le détournement des conventions d’une performance de conteur.euse. Ici, rien n’est sacré. Les conteur.euse.s posent un regard critique, politique et esthétique, sur ce geste, que nous avons peut-être trop pris pour acquis, celui de raconter.

Achetez vos billets à l'avance pour le spectacle en webdiffusion!

La Quadrature

Cet événement collectif est initié par La Quadrature, le tout premier organisme de recherche, de création et de production en conte contemporain. La Quadrature sonde les futurs possibles du conte et, pour cela, crée et produit des œuvres qui déjouent les attentes conventionnelles à l’égard de cet art de la parole. Ses projets sont à géométrie variable et s’appuient sur la porosité des pratiques disciplinaires. La rencontre entre une diversité d'artistes pour penser ces nouvelles formes y est essentiel pour ouvrir des brèches aux conteur.euse.s de demain.

Céline Jantet

Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline défend un retour à l’oralité face à une société hypra-visuelle. En 2013, elle a co-fondé La Quadrature qui s’interroge sur la place du récit dans la société industrielle. Céline œuvre en solo ou en collectif pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l'attendrait pas.

Isabelle Crépeau

Conteuse bohême, inspirée par le féminin sauvage et le paysage, grand-mère aux yeux de petite fille, elle explore, depuis une vingtaine d'années, le pouvoir envoûtant du conte pour emporter l'auditoire dans une expérience étrange et ensorcelante. Consultez son site internet.

Ligia Borges

Comédienne de profession, Conteuse de cœur et travailleuse culturelle. Ligia Borges est une artiste d'origine brésilienne, intéressée par l'art de la parole en tant qu'outil de rencontre. Elle est l’une des cofondatrices du collectif québécois Théâtre de l’intime et de la compagnie brésilienne Teatro da Travessia. Au Brésil, elle a suivi une maîtrise en théâtre sur l'importance du récit dans la société contemporaine et a enseigné  dans des écoles secondaires et professionnelles, ainsi que dans la seule maîtrise en art du conte du pays. À Montréal, elle est récipiendaire de bourses du MAI, CAM, CALQ et CAC pour la création et production de ses spectacles qui relient théâtre et conte.

Maud

Je suis écrivaine, conteuse et infirmière. J’aime prendre le temps d’explorer les différents points de vue. Ceci avec la volonté d’engager la discussion dans un esprit de partage et de réciprocité. J’aborde les thèmes de l’identité, la stigmatisation des gens, de la maladie, des liens familiaux et sociaux et le sentiment d’isolement.

Mireya

Mireya partage avec nous les histoires de son pays, l’Équateur. D’ailleurs, a travers ses contes, elle nous fait part de tous les secrets de l’Amazonie, des montagnes et de la mer, ce qui nous fait plonger dans un univers de la nature. Avec une formation initiale en théâtre elle a participé dans plusieurs spectacles en Équateur et au Canada où est-ce que les thèmes principaux sont la migration, l’identité et notre relation avec la nature. Elle a la conviction que toutes les réponses du monde se trouvent dans les contes et c’est donc pour cela que nous devons continuer à les partager, les écouter et le plus important, à les transmettre. 

Crédit Photo : Natasha Sher

Sophie Boissonneault

Sophie Boissonneault est comédienne, conteuse et autrice.  Elle délie ses maux à l’aide de la plume à propos de thèmes tels que le bonheur, l’exclusion sociale et la santé monumentale. Sous forme de poésie, monologues ou comptines l’univers de Sophie touche par sa sensibilité, sa candeur et lucidité.  La quête de Sophie et de Penouche (son personnage) est ultimement de patcher les cœurs troués. Sophie est Boursière du Conseil des Arts et des lettres pour le projet D’un nid à l’Autre dont le but est de créer un corpus de contes et comptines pour petits et grands.

Cabaret Flirt et Fracas

Déflagration de contes engagés et d’effeuillages burlesques. Un cabaret à la parole punchée, au verbe franc et à la courbe affriolante.

Avec les conteuses Céline Jantet, Shakti Ortega et Yolaine
la Slameuse LEM
et les Burlesques Bibi Lolo Bang Bang et Bunny Valentine!!!

Bibi Lolo Bang Bang alias Héloïse Binette

Bunny Valentine alias Sebastien Benes

Céline Jantet

Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline défend un retour à l’oralité face à une société hypra-visuelle. En 2013, elle a co-fondé La Quadrature qui s’interroge sur la place du récit dans la société industrielle. Céline œuvre en solo ou en collectif pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l'attendrait pas.

LEM alias Mélanie Bué

Shakti Ortega St-Amant

Depuis plus de 10 ans, Shakti se laisse prendre par des histoires qui pointent une direction à l’inconscient. La nature, la puissance du sauvage, la force du féminin sacré et la parole ancestrale sont autant de thèmes qui lui sont chers. Ainsi, elle jongle dans l’univers des rites, des mythes et des archétypes. De plus, elle intègre la musique et le chant qui sont des outils intimement présents dans ses spectacles.

Yolaine

Pour Yolaine, le conte est un espace d’écoute et de rencontre, un art de la relation. Depuis 2005, elle compose des contes à partir de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle raconte des histoires qui honorent, consolent et bercent les blessures du monde; qui renversent l’ordre établi et donnent la parole à celles et ceux qui ne l’ont plus ou qui ne l’ont jamais eue. Elle aime s’amuser et rire avec le public tout en cherchant à créer ces moments d’intensité partagée, où la personne qui raconte et le public deviennent ensemble une nouvelle entité. Yolaine a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Elle donne aussi des ateliers autour du conte et de la menterie. Elle a fondé et dirige l'organisme de diffusion Les Ami.e.s Imaginaires, qui organise entre autres le Festival de contes et menteries de Québec.

Crédit photo : Ulysse Ruel.

Concours : Que le meilleur conte !

Généralement disputée dans le cadre du cercle des conteurs de Trois-Rivières, cette édition fera escale à Montréal cette année. Variation sur un même thème, 5 conteuses et conteurs vous raconteront leur version du conte choisi. Seul règlement : aucun ne peut raconter la version dite « originale » qui sera plutôt racontée par l’animateur de la soirée, Alexandre Gauthier.  Les conteuses et conteurs seront Gisèle NdongBiyogo (Gabon), Yolaine, Céline Jantet, Stéphane Guertin et Marc-André Fortin. Invité spécial : l’électron libre de la saison Nicolas Rochette

ÉVÉNEMENT ACCESSIBLE EN LSQ
Réinterprétation artistique en LSQ par des interprètes-apprenantes 

Gisèle Ndong Biyogo (Gabon)

Humoriste, auteure et conteuse, NBG utilise les mots pour divertir, faire tomber les préjugés et créer l'harmonie. Avec humour et passion, elle entraîne son auditoire dans la vie quotidienne des gens au cœur d’une Afrique qui a les pieds solidement implantés dans son passé, dans ses mythes et croyances et ayant résolument la tête tournée vers la modernité.

Extraits de presse

"La Grande-dame-en-noir (Gisèle Ndong Biyogo) raconte, avec virtuosité du verbe et du geste, les aventures de Tika, la petite coquine. L’histoire d’un jeune personnage qui tente de comprendre la foi de sa grand-mère et le quotidien troublé du grand-père. Tout simplement hi-la-rant! "

LOUISA LAFABLE, MÉDIA MOSAÏQUE, 22 Octobre 2010

"Lundi 18 octobre, le Petit Medley s’est transformé en village africain (...) Pour cette première édition, l’organisation avait opté pour deux conteurs aguerris. Ludovic N’doly et Gisèle Ndong Biyogo. Aussi grande qu’un eucalyptus et devant un baobab (imaginaire, mais obligatoire), cette dernière a livré toute une prestation pour la première."

Stephane Waffo Touki Montréal 22. octobre 2010

" « La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille » affirme Gisèle Ndong Biyogo. C’est ainsi que se résumeraient les chroniques de cette femme originaire du Gabon. La néo-Québécoise cumule deux talents : c’est une humoriste surprenante et une conteuse vivifiante. L’artiste a conquis le public avec ses mots aiguisés jeudi soir, au Balattou."

Mathilde Mercier Touki Montréal 18 mars 2011

Alexandre Gauthier

Alexandre Gauthier cumule plus d’une centaine de prestations devant divers publics. Il a participé aux Fêtes de la Nouvelle France, à des soirées au musée de Pointe à Callière, au 150e de Victoriaville, à la Fête nationale de la Mauricie, etc... Issu du monde de l’improvisation, Alexandre s’adapte et interagit avec le public. C’est par son originalité et son sens de l’humour qu’il nous embarque dans ses histoires. Formé à l’INIS en scénarisation, il poursuit une carrière d’auteur. Alexandre Gauthier est scénariste sur plusieurs projets pour la télévision, le cinéma et le Web.

Céline Jantet

Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline défend un retour à l’oralité face à une société hypra-visuelle. En 2013, elle a co-fondé La Quadrature qui s’interroge sur la place du récit dans la société industrielle. Céline œuvre en solo ou en collectif pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l'attendrait pas.

Nicolas Rochette

Entre deux aventures subatomiques, Nicolas Rochette est conteur. Il a cofondé, in vitro, l'organisme de recherche/création en conte contemporain La Quadrature (laquadra.ca). Depuis 2005, il a créé des oeuvres photoniques en conte qui remettent en question les formes de représentation de ce que l'on voit dans le génome de sa discipline. Depuis 2018, il agit à titre de scientifique en chef dans différents projets de recherche fondamentale en conte sonore baladodiffusée. Nicolas Rochette a conté dans de nombreux événements et festivals au Québec, et bien, bien au-delà

Stéphane Guertin

Voilà peut-être ce qui explique ma démarche sinueuse qui me ramène toujours aux contes. D’abord, je suis musicien folklorique depuis le tout jeune âge. Mon apprentissage du violon s’est fait entre deux bouillies d’eau d’érable dans un contexte familial, un contexte de grands rassemblements, de chants et d’histoires à dormir debout de mes grands-parents. Assoiffé d’expériences, j’ai débuté à 18 ans une longue suite de voyages qui me firent découvrir de multiples cultures dans une quinzaine de pays d’Europe et d’Amérique latine. Ces voyages m’ont donné la soif d’apprendre et de transmettre mes expériences. J’ai alors écrit quelques articles journalistique sur ces voyages en plus d’animer des rencontres d’explorateurs où j’ai pu raconter en long et en large mes aventures exotiques. Elles furent mes premières expériences de conteur. Stéphane Guertin est un excellent conteur (…) Un spectacle novateur! (Anne Michaud, Radio-Canada, 9 février 2012) Il voulait faire rire, c’est réussi. Il voulait inciter à la réflexion, là aussi, c’est réussi. (Marc-André Joanisse, Le Droit, 14 septembre 2007) Talentueux comédien, improvisateur et conteur ! (Mélissa Proulx, Hebdomadaire Voir, 9 décembre 2007) Bravo encore une fois pour C’est arrivé à Sainte-Utopie. Stéphane Guertin a entre les mains, dans la tête et dans la bouche un spectacle sublime.  Longue vie!  (Benoît Osborne, Rock-Détente, 20 décembre 2007)

Yolaine

Pour Yolaine, le conte est un espace d’écoute et de rencontre, un art de la relation. Depuis 2005, elle compose des contes à partir de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle raconte des histoires qui honorent, consolent et bercent les blessures du monde; qui renversent l’ordre établi et donnent la parole à celles et ceux qui ne l’ont plus ou qui ne l’ont jamais eue. Elle aime s’amuser et rire avec le public tout en cherchant à créer ces moments d’intensité partagée, où la personne qui raconte et le public deviennent ensemble une nouvelle entité. Yolaine a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Elle donne aussi des ateliers autour du conte et de la menterie. Elle a fondé et dirige l'organisme de diffusion Les Ami.e.s Imaginaires, qui organise entre autres le Festival de contes et menteries de Québec.

Crédit photo : Ulysse Ruel.

NOUVELLE VAGUE

Nouvelle Vague, c’est une nouvelle publication de la saison 2018-19 de l’éditeur Planète Rebelle. Marie-Fleurette Beaudoin et Céline Jantet ont réuni six nouveaux conteurs précurseurs de la Nouvelle Vague du conte contemporain au Québec.

Avec Jérôme Bérubé, Paul Bradley, Carine Kasparian, Ariane Labonté, Nicolas Rochette et Céline Jantet.

Ariane Labonté

Son langage en gage d’engagement, Ariane porte ses histoires aux adultes et aux enfants depuis plus de 12 ans. Ses contes sont sensibles et sensés, éthiques, poétiques et parfois politiques. Les jeux de mots s’y déploient avec amour, humour et philosophie. Ses acrobaties langagières débrident l’imaginaire. Bachelière en création littéraire, musicienne et conteuse, Ariane s’est produite sur plusieurs scènes et festivals (Festival Contes en Chaises Longue, France, Francofolies de Montréal, théâtre Outremont, Festival interculturel du Conte de Montréal, Dimanches du contes, etc.) Son travail a été reconnu et appuyé par le CALQ et le CAC. À ses contes, elle fusionne parfois slam, théâtre d’ombre, musique, marionnettes et cirque. Elle écrit et offre ses histoires gorgées de poésie et d'engagement social... pour recréer le monde, tout en se récréant. www.arianelabonte.com

Carine Kasparian

Dans l’enfance, Carine a été happée par les montagnes qui se jettent dans la mer de sa Corse d’origine, par le vent fougueux qui nettoie et emporte tout et par le silence si vaste qu’il fait jaillir la parole inattendue, celle qui vient d’ailleurs. C’est peut-être pour garder mémoire de ces paysages-là, que des histoires ont émergé. Des poèmes aussi pour y inscrire la trace du vent.  Et le conte, pour qu’histoire et poème deviennent êtres vivants. 

 Avant, Carine voulait être astronome. Après des études de mathématiques et de physique, elle a choisi une voie plus directe pour toucher les étoiles. Ne plus observer les atomes de loin, mais devenir elle-même électron libre.  Depuis que le vent s’est infiltré dans ses cheveux, elle a grand mal à se coiffer. Ce qui l’amène à porter plusieurs chapeaux : Auteure, conteuse et sémiologue, elle puise ses histoires dans des récits vieux comme le monde ou de son imaginaire insolite. Des histoires qu’elle a fait voyager sur plusieurs continents.  Sa dernière publication est parue chez Planète Rebelle dans le collectif « Conteurs, Nouvelle Vague ». Il lui arrive aussi d’accompagner des artistes dans leur processus créatif. Entrepreneuse dans l’âme, elle a collaboré à la création et au développement de la Fabuleuse Nuit du conte, du Bal des ménestrels, du Balai des Conteurs et de la grande virée des Semeurs de conte avec lesquels elle marchera cette année pour la neuvième fois.

Céline Jantet

Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline défend un retour à l’oralité face à une société hypra-visuelle. En 2013, elle a co-fondé La Quadrature qui s’interroge sur la place du récit dans la société industrielle. Céline œuvre en solo ou en collectif pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l'attendrait pas.

Nicolas Rochette

Entre deux aventures subatomiques, Nicolas Rochette est conteur. Il a cofondé, in vitro, l'organisme de recherche/création en conte contemporain La Quadrature (laquadra.ca). Depuis 2005, il a créé des oeuvres photoniques en conte qui remettent en question les formes de représentation de ce que l'on voit dans le génome de sa discipline. Depuis 2018, il agit à titre de scientifique en chef dans différents projets de recherche fondamentale en conte sonore baladodiffusée. Nicolas Rochette a conté dans de nombreux événements et festivals au Québec, et bien, bien au-delà

Paul Bradley

Paul Bradley est un conteur né en 1973 à Cowansville. En 1998, il joint la plus ancienne troupe de conteur des Cantons de l’Est, Les ceuzes-là. À la dissolution du groupe, en 2010, il créé le duo de conteur Les Prétendants en compagnie de Sylvain Racine. Le 11 décembre 2013, il cofonde La Quadrature, un organisme de création et de diffusion en conte contemporain en compagnie de Nicolas Rochette, de Céline Jantet et de Kevin Gravier. En 2018 il est publié par les Éditions Planète rebelle, dans l’ouvrage collectif Nouvelle Vague. Il devient membre de Primaires, les couleurs secondaires, un band de poésie performée l’année suivante. L’évolution au sein de nombreuses formations, la transparence du processus et la boucle autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie.

Cabaret flirt et fracas

Crédit photo : Maxime Tremblay

 

Pour une saint-Valentin de paroles fortes et décalés faisant se rencontrer les arts du conte et de l’effeuillage burlesque. Mordu par l’humour sensuel de Bibi Lolo Bang Bang, fasciné par l’élégance enflammé de Mary Sisuei ou émoustillé par les proportions affriolantes des histoires coquines de nos conteuses, cette soirée vous laissera dans tous vos états.

Artistes Burlesques: Bibi Lolo Bang Bang alias Héloïse Binette et Mary Lee Morbid.
Conteurs: Jérome Bérubé, Christine Bolduc, Céline Jantet et Shakti Ortega Saint-Amant

Bibi Lolo Bang Bang alias Héloïse Binette

Céline Jantet

Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline défend un retour à l’oralité face à une société hypra-visuelle. En 2013, elle a co-fondé La Quadrature qui s’interroge sur la place du récit dans la société industrielle. Céline œuvre en solo ou en collectif pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l'attendrait pas.

Christine Bolduc

Christine Bolduc est conteuse, chanteuse et autrice. Elle a conté un peu partout au Québec, en Nouvelle-Écosse, en France, au Burkina Faso.

Du conte à  la chanson, en passant par le théâtre et l'écrit, sa pratique est multidisciplinaire et indisciplinée, parfois éclectique, toujours poétique. Elle prend la parole avec conviction, audace, et parfois même, impertinence. Ses héros, ou anti-héros, sont des poètes de la vie. Qu’ils soient tragiques ou ludiques, résistants ou résilients, ils s’insurgent contre la banalité et le conformisme, pour défendre le droit à la différence et à la folie.

Christine a été plusieurs fois boursière du Conseil des Arts et des Lettres du Québec et du Conseil des Arts du Canada. Elle a reçu le deuxième prix de littérature jeunesse Lurelu et elle a été finaliste au prix Relève du Conseil de la culture de l’Estrie.

.

Mary Lee Morbid

Crédit Photo : Maxime Tremblay

Shakti Ortega St-Amant

Depuis plus de 10 ans, Shakti se laisse prendre par des histoires qui pointent une direction à l’inconscient. La nature, la puissance du sauvage, la force du féminin sacré et la parole ancestrale sont autant de thèmes qui lui sont chers. Ainsi, elle jongle dans l’univers des rites, des mythes et des archétypes. De plus, elle intègre la musique et le chant qui sont des outils intimement présents dans ses spectacles.

Soirée d’ouverture

Venez vous joindre à nous pour ouvrir la 21e saison des Dimanches du conte. Plus d’une douzaine de conteuses et de  conteurs se relaieront sur scène à une folle vitesse proverbiale. Sous la houlette des animateurs Francis Désilets et Jean-Marc Massie, vous pourrez entendre Carine Kasparian, Marc André Fortin, Marie Pier Fournier, Sophie Boissonneault, Ronald Larocque, Céline Jantet, Isabelle Saint-Pierre et bien d’autres artistes. Invitée spéciale : l’électron libre de la saison Lucie Bisson

Carine Kasparian

Dans l’enfance, Carine a été happée par les montagnes qui se jettent dans la mer de sa Corse d’origine, par le vent fougueux qui nettoie et emporte tout et par le silence si vaste qu’il fait jaillir la parole inattendue, celle qui vient d’ailleurs. C’est peut-être pour garder mémoire de ces paysages-là, que des histoires ont émergé. Des poèmes aussi pour y inscrire la trace du vent.  Et le conte, pour qu’histoire et poème deviennent êtres vivants. 

 Avant, Carine voulait être astronome. Après des études de mathématiques et de physique, elle a choisi une voie plus directe pour toucher les étoiles. Ne plus observer les atomes de loin, mais devenir elle-même électron libre.  Depuis que le vent s’est infiltré dans ses cheveux, elle a grand mal à se coiffer. Ce qui l’amène à porter plusieurs chapeaux : Auteure, conteuse et sémiologue, elle puise ses histoires dans des récits vieux comme le monde ou de son imaginaire insolite. Des histoires qu’elle a fait voyager sur plusieurs continents.  Sa dernière publication est parue chez Planète Rebelle dans le collectif « Conteurs, Nouvelle Vague ». Il lui arrive aussi d’accompagner des artistes dans leur processus créatif. Entrepreneuse dans l’âme, elle a collaboré à la création et au développement de la Fabuleuse Nuit du conte, du Bal des ménestrels, du Balai des Conteurs et de la grande virée des Semeurs de conte avec lesquels elle marchera cette année pour la neuvième fois.

Céline Jantet

Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline défend un retour à l’oralité face à une société hypra-visuelle. En 2013, elle a co-fondé La Quadrature qui s’interroge sur la place du récit dans la société industrielle. Céline œuvre en solo ou en collectif pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l'attendrait pas.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.

Ronald Larocque

Conteur de la première heure des Dimanches du conte, il raconte depuis plus de seize ans. Il a participé à plusieurs festivals de contes et promené ses histoires de Natashquan à la baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse, et même en France comme invité d’honneur à Fontaine–Le Comte près de Poitiers où il a été réinvité pour une série de sept spectacles. Il a aussi conté en français et en anglais, en Inde à Mumbai, Goa et Delhi. Il a présenté son précédent spectacle <L’homme qui lisait dans les mamelons et autres contes de l’émotion> plus d’une quarantaine de fois dont huit fois en rafale à Valleyfield au Cabaret d’Albert (livre-disque chez Planète rebelle). Il est Arbraconteur et conte pour les enfants dans le cadre du programme  « La culture à l’école » du ministère de l’Éducation.  Son projet d’avenir c’est d’être globe-conteur (mot qu’il a créé) pour le partage et l’amitié.

Sophie Boissonneault

Sophie Boissonneault est comédienne, conteuse et autrice.  Elle délie ses maux à l’aide de la plume à propos de thèmes tels que le bonheur, l’exclusion sociale et la santé monumentale. Sous forme de poésie, monologues ou comptines l’univers de Sophie touche par sa sensibilité, sa candeur et lucidité.  La quête de Sophie et de Penouche (son personnage) est ultimement de patcher les cœurs troués. Sophie est Boursière du Conseil des Arts et des lettres pour le projet D’un nid à l’Autre dont le but est de créer un corpus de contes et comptines pour petits et grands.

Concours : Que le meilleur conte !

Généralement disputée dans le cadre du cercle des conteurs de Trois-Rivières, cette édition fera escale à Montréal cette année. Variation sur un même thème, 5 conteuses et conteurs vous raconteront leur version d’un conte traditionnel. Seul règlement : aucun ne peut raconter la version dite « originale » qui sera plutôt racontée par l’animateur de la soirée, Marc André Fortin.  Les conteuses et conteurs seront Sophie Boissonneault, Céline Jantet,  Alexandre Gauthier, Yolaine et Jérôme Bérubé. Invité spécial : Ronald Larocque.

Alexandre Gauthier

Alexandre Gauthier cumule plus d’une centaine de prestations devant divers publics. Il a participé aux Fêtes de la Nouvelle France, à des soirées au musée de Pointe à Callière, au 150e de Victoriaville, à la Fête nationale de la Mauricie, etc... Issu du monde de l’improvisation, Alexandre s’adapte et interagit avec le public. C’est par son originalité et son sens de l’humour qu’il nous embarque dans ses histoires. Formé à l’INIS en scénarisation, il poursuit une carrière d’auteur. Alexandre Gauthier est scénariste sur plusieurs projets pour la télévision, le cinéma et le Web.

Céline Jantet

Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline défend un retour à l’oralité face à une société hypra-visuelle. En 2013, elle a co-fondé La Quadrature qui s’interroge sur la place du récit dans la société industrielle. Céline œuvre en solo ou en collectif pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l'attendrait pas.

Ronald Larocque

Conteur de la première heure des Dimanches du conte, il raconte depuis plus de seize ans. Il a participé à plusieurs festivals de contes et promené ses histoires de Natashquan à la baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse, et même en France comme invité d’honneur à Fontaine–Le Comte près de Poitiers où il a été réinvité pour une série de sept spectacles. Il a aussi conté en français et en anglais, en Inde à Mumbai, Goa et Delhi. Il a présenté son précédent spectacle <L’homme qui lisait dans les mamelons et autres contes de l’émotion> plus d’une quarantaine de fois dont huit fois en rafale à Valleyfield au Cabaret d’Albert (livre-disque chez Planète rebelle). Il est Arbraconteur et conte pour les enfants dans le cadre du programme  « La culture à l’école » du ministère de l’Éducation.  Son projet d’avenir c’est d’être globe-conteur (mot qu’il a créé) pour le partage et l’amitié.

Sophie Boissonneault

Sophie Boissonneault est comédienne, conteuse et autrice.  Elle délie ses maux à l’aide de la plume à propos de thèmes tels que le bonheur, l’exclusion sociale et la santé monumentale. Sous forme de poésie, monologues ou comptines l’univers de Sophie touche par sa sensibilité, sa candeur et lucidité.  La quête de Sophie et de Penouche (son personnage) est ultimement de patcher les cœurs troués. Sophie est Boursière du Conseil des Arts et des lettres pour le projet D’un nid à l’Autre dont le but est de créer un corpus de contes et comptines pour petits et grands.

Yolaine

Pour Yolaine, le conte est un espace d’écoute et de rencontre, un art de la relation. Depuis 2005, elle compose des contes à partir de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle raconte des histoires qui honorent, consolent et bercent les blessures du monde; qui renversent l’ordre établi et donnent la parole à celles et ceux qui ne l’ont plus ou qui ne l’ont jamais eue. Elle aime s’amuser et rire avec le public tout en cherchant à créer ces moments d’intensité partagée, où la personne qui raconte et le public deviennent ensemble une nouvelle entité. Yolaine a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Elle donne aussi des ateliers autour du conte et de la menterie. Elle a fondé et dirige l'organisme de diffusion Les Ami.e.s Imaginaires, qui organise entre autres le Festival de contes et menteries de Québec.

Crédit photo : Ulysse Ruel.

Le reflet de Vénus

Le mois de Vénus

C’est déjà la seizième année consécutive que le premier dimanche du mois de mars est réservé aux conteuses afin de marquer La Journée internationale des femmes. Dirigé et animé à l’origine par Claudette L’Heureux, le spectacle Paroles de femmes,  devenu un classique dans le milieu du conte,  sera désormais sous la houlette  de Nadine Walsh. Cette saison, pour marquer la longévité de Paroles de femmes, c’est le mois de mars en entier qui sera dédié aux femmes. Cinq spectacles inédits mettant en vedette les conteuses du Québec seront présentés au cours du mois. Si les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, et bien Vénus se fera Mars en 2014.  Le mois de Mars sera «Le moi de Vénus».

Le reflet de Vénus

Bienvenue mesdames et messieurs à la fête foraine! Vénus, elle, y est entrée par hasard, à la recherche de son image qui s’est échappée. Elle la course entre les miroirs déformants. Vénus rencontre des femmes hors du commun qui l’accompagnent dans sa course folle et décalée. Et face à ces femmes plus grandes que nature, c’est notre propre image de la femme qui s’interroge. Une quête de la féminité et une reconquête du corps parsemées de mille et une embûches.

Céline s’amuse des convenances tant dans le contenu que dans la forme. Et n’est-ce pas justement approprié de se jouer des convenances quand on parle des femmes?!

Céline Jantet

Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline défend un retour à l’oralité face à une société hypra-visuelle. En 2013, elle a co-fondé La Quadrature qui s’interroge sur la place du récit dans la société industrielle. Céline œuvre en solo ou en collectif pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l'attendrait pas.

Clin d’œil aux filles du Roy

Le mois de Vénus

C’est déjà la seizième année consécutive que le premier dimanche du mois de mars est réservé aux conteuses afin de marquer La Journée internationale des femmes. Dirigé et animé à l’origine par Claudette L’Heureux, le spectacle Paroles de femmes,  devenu un classique dans le milieu du conte,  sera désormais sous la houlette  de Nadine Walsh. Cette saison, pour marquer la longévité de Paroles de femmes, c’est le mois de mars en entier qui sera dédié aux femmes. Cinq spectacles inédits mettant en vedette les conteuses du Québec seront présentés au cours du mois. Si les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus, et bien Vénus se fera Mars en 2014.  Le mois de Mars sera «Le moi de Vénus».

Clin d’œil aux filles du Roy

Cinq conteuses ouvrent leur coffre pour partager l’héritage des filles du Roy : 100 aiguilles, 1000 épingles, un mouchoir… mais ce coffre contient aussi une tonne de courage, une montagne de patience, un jardin de savoirs, une langue de Roy, un livre à corps ouvert, des recettes, des ragots et des remèdes.

Contes anciens et nouvelles contemporaines tissent une toile où l’on devine la vie de mille fois mille femmes, en même temps ce pourrait être celle d’une seule, de sa venue à sa mort.

Pour cette soirée « Paroles de femmes », Stéphanie, Céline, Claudette, Lucie et Nadine rendent hommage à ces femmes d’honneur venues bâtir un pays.

Stéphanie Bénéteau, Avec sa parole poétique, sa gestuelle gracieuse et sa voix envoûtante, elle raconte les grands récits de la tradition mondiale.

Lucie Bisson, Elle est conteuse dans l’âme. Elle raconte avec son cœur et son vécu. C’est avec beaucoup d’émotions et de vitalité qu’elle apporte sa propre couleur au conte.

Céline Jantet, Humaniste et féministe, elle interroge avec le conte nos préjugés. Ses créations invitent à la quête d’un avenir inespéré. Joueuse, elle jongle aussi bien avec le contenu des histoires qu’avec la forme pour les raconter.

Claudette L’Heureux, Certains sont tombés dans les histoires quand ils étaient petits. Elle, ce sont les histoires qui lui sont tombées dedans. Abreuvée de contes de fées par son père, nourrie de soupe au caillou par sa mère, cela lui fit bonne bouche pour la parole conteuse.

Nadine Walsh, À travers ses histoires Nadine fouille ses racines et porte une mémoire vive. Ses contes sont vivants, émouvants et toujours d’actualité parce qu’ils parlent de la nature humaine et de la Nature elle-même.

Céline Jantet

Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline défend un retour à l’oralité face à une société hypra-visuelle. En 2013, elle a co-fondé La Quadrature qui s’interroge sur la place du récit dans la société industrielle. Céline œuvre en solo ou en collectif pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l'attendrait pas.

Claudette L’Heureux

Dans le cadre des Dimanches du conte, Claudette aura été de la première et la dernière soirée des Paroles de femmes. Elle en a connu des belles, errant, cherchant sa vérité du moment. Une chance que la Poule à Madame Moreau veillait au grain. « Tu as fait longue vie pleine d’histoires et ce n’est pas la fin. Tu as une voix faite pour les contes. Tu es : : charmante  L:   loyale  A : adorable  U : unique  D : droite E:  énergique  T:  tenace T : tendre  E : étincelante LUNA SAURIOL 12 ANS

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Nadine Walsh

En 1999, Nadine Walsh obtient un baccalauréat en art dramatique à l'Université du Québec À Montréal, enrichissant un parcours en danse, mime, marionnette, arts martiaux et jeu masqué. Depuis 2002, elle présente son répertoire de conte au Québec, en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. En 2009, elle crée Femmes pirates ou crise de foi(e), mis en scène par Alberto Garcia Sanchez. En 2011, O’ La traversée fantastique, mis en scène par Diane Loiselle et Denys Lefebvre de Tenon Mortaise. En 2013, elle présente La Chatte blanche, d’après l’œuvre de Madame d’Aulnoy accompagnée de l’ensemble baroque Les Idées heureuses. « Elle, c’est Nadine Walsh. Pendant près de deux heures, elle nous embarque dans l’odyssée de Ann Bonny et Mary Read […] Elles (Bonny et Read) s’incarnent chair et âme dans les mots de le corps de Nadine Walsh qui clame là un hymne superbe célébrant la parole. Si forte, si vraie des femmes libres. »  Anne-Marie Letort pour Gardarem Lo Larzac, 20 janvier 2017 «L’art du conte peut être très physique. Invitée dans le cadre du Festival international du conte de Fribourg, elle joue de sa voix autant que de sa forte présense corporelle. Avec elle le conte devient une parole incarnée. » Élisabeth Haas, La Liberté, Fribourg 11 mai 2010. « Sur scène Nadine explose dans les rôles de ces deux femmes pirates qui, déguisées en hommes pour pouvoir embarquer sur un bateau, abordent l’amour et l’ennemi à bout portant ». Midi libre, samedi 17 décembre 2016.  

Stéphanie Bénéteau

Avec sa parole poétique, sa gestuelle gracieuse et sa voix envoûtante, Stéphanie Bénéteau raconte depuis vingt ans les grands récits de la tradition mondiale. Son répertoire passe par les Mille et Une Nuits, les contes coquins, la légende médiévale et la mythologie grecque.  Stéphanie Bénéteau présente régulièrement ses spectacles à l’étranger. Elle reçoit plusieurs subventions du Conseil des arts et lettres du Québec et du Conseil des Arts du Canada pour créer ses spectacles dont Tristan et Iseult, Coquines et Costaudes (spectacle de contes érotiques) et Persée, basé sur le mythe grec. On trouve dans les contes de Stéphanie une voix lyrique et actuelle qui nous raconte les vieux contes de la tradition mondiale comme s’ils nous parlaient, ici et maintenant. Une langue savoureuse, un accent indéfinissable, au parfum de voyage. La voix se feutre, se module, envoûte. Et quand elle parle, la magie opère. Stéphanie s’efface imperceptiblement et les images apparaissent. C’est une conteuse née. Revue Lurelu Hiver 2011