La tisserande des nuits

C’est une histoire dont l’origine se perd dans la nuit des temps.Tout commence par un roi. Un roi trompé par sa femme, qui jure de prendre chaque soir une nouvelle épouse qu’il fera mettre à mort au petit matin. Les jeunes filles du royaume disparaissent ainsi une à une, jusqu’à ce que l’une d’entre elles décide de mettre fin à cette folie meurtrière, au péril de sa propre vie. Elle épousera le roi et l’amènera, en lui racontant des contes durant mille et une nuits, à rompre son serment. Son nom? Shérazade, la tisserande des nuits.Amoureux des Mille et une nuits, Jacques Falquet et Mafane ont suivi pendant plusieurs années des ateliers avec Jihad Darwiche, grand spécialiste de ce fabuleux répertoire.Ils vous livrent ici une partie de leurs étonnantes découvertes.

Achetez vos billets à l'avance pour le spectacle en webdiffusion!

Mafane

Venue de l’île de La Réunion dans l’océan Indien, Mafane a d’abord trouvé dans le conte un remède pour soigner le mal du pays. Ayant à cœur de faire découvrir sa région d’origine, Mafane s’inspire dans un premier temps du folklore et de la musique de l’océan Indien avant de s’intéresser à d’autres traditions orales et de composer des histoires de son cru.

Mafane a porté ses histoires au Canada comme à l’étranger. Son spectacle La ruée vers l’autre a été présenté un peu partout au Québec, et a été édité chez Planète Rebelle en 2020. Le balado qui accompagne le livre a reçu plusieurs prix au Québec et à l’international.

Crédit photo : Amandine Alessandra

Jacques Falquet

Jacques Falquet est tombé dans le conte il y a 20 ans, et ne s’en est pas relevé depuis. En plus de conter, il a administré, diffusé, animé et discouru, en cherchant toujours à se renouveler. Il s’intéresse au conte merveilleux, à l'épopée et au répertoire des Mille et une nuits autant qu’à la création. Il pratique le conte dans la tradition orale de la création en direct, en se souciant toujours de l’actualité des récits.

Jacques Falquet

Jacques Falquet est tombé dans le conte il y a 20 ans, et ne s’en est pas relevé depuis. En plus de conter, il a administré, diffusé, animé et discouru, en cherchant toujours à se renouveler. Il s’intéresse au conte merveilleux, à l’épopée et au répertoire des Mille et une nuits autant qu’à la création. Il pratique le conte dans la tradition orale de la création en direct, en se souciant toujours de l’actualité des récits.