Cabaret « Science et Fiction : Au-delà du Réel »

Bien avant que le monde se soit arrêté, l’idée de ce spectacle a germé dans mon cerveau de geek. Le croisement des sciences et de la littérature, de la parole vivante est devenu pour moi un nouveau créneau, un moteur de création qui permets à la fois la vulgarisation et la célébration des connaissances, et surtout une relation différente à cette réalité qui se transforme à la vitesse de la lumière.

Ce cabaret propose des paroles diversifiées et ses douces folies, entre conte, poésie, stand-up, chronique, chanson lo-tech et théâtre d’objet, qui proposent des récits et des regards sur les robots, les machines, la neuroscience, les soucoupes volantes, la physique quantique et les trous noirs. Chacun chez soi et tous ensembles, on est fait fort mais on est fatigué.

Avec : Claude l’Anthrope, Véronique Lambert, Nicolas Rochette, Julie Dirwimmer, Stéphanie Jolicoeur, Antonia Leney-Granger, et le duo Epiq Fail.

Direction et animation : Isabelle St-Pierre

Co-Production : Debout – Actes de parole

Achetez vos billets à l'avance!

Isabelle St-Pierre

Fait entendre sa voix depuis 20 ans (poésie, slam, conte) au Québec, au Canada, en Acadie et en France. Artiste engagée, elle dirige et anime depuis 2005, de nombreux spectacles, micro ouverts, ateliers : Festival de conte de Bouche à Oreille (2005-2007), Festival Interculturel du conte du Québec (2005-2019). Elle dirige pendant 6 ans le volet conte/slam de l’État d'Urgence (ATSA) de 2005 à 2010, invitant plus d’une vingtaine d’artistes et donnant la parole aux sans-abris. Elle a coorganisé et animé pendant 5 ans, les Slam Sessions Montréal, soirées mensuelles avec une formule artiste invité et micro ouvert. En janvier 2016, elle coproduit un événement sans précédent, Paroles Fauves : vigile poétique contre la violence faite aux femmes autochtones. En avril 2017, elle a fait une résidence au Banff Centre for Arts, dans le cadre du programme de Spoken Word. Depuis, elle et dirige et coproduit la série des Cabarets Poésie All-Star (Dimanches du conte et festival des Grandes Gueules) avec Debout : Actes de parole, a survécu à la Grande nuit de la poésie de St-Venant-de-Paquette et au festival Contabadour, a fait partie de la distribution du Cabaret des Hypothèses (FIL) dédié au croisement entre la science et la littérature.

Antonia Leney-Granger

Directrice du Théâtre du Renard, Antonia Leney-Granger est une artiste et pédagogue montréalaise spécialisée dans le théâtre d’objets et la création transdisciplinaire, notamment les ponts entre l’art et la science. Son travail touche à plusieurs formes artistiques (théâtre, conte, balado). Sa curiosité insatiable est le point de départ de chacune de ses créations, qui explorent la transmission du savoir de manière ludique et poétique : astrophysique, physique quantique, écologie, économie, philosophie, etc. Antonia développe des partenariats entre des artistes et des organismes des secteurs culturels et scientifiques, notamment par l’organisation de soirées-conférence et d’événements speed dating entre artistes et scientifiques. Elle œuvre aussi comme médiatrice culturelle auprès des enfants et des adultes, ainsi que comme collaboratrice pour plusieurs compagnies théâtrales.

Claude L’Anthrope

Artiste queer multidisciplinaire, Claude l'Anthrope oeuvre en musique depuis plus d'une décennie. Finaliste à Ma Première Place des Arts en 2010, elle a poursuivi avec son groupe Les Sofilanthropes, nominé au GAMIQ 2013, puis en électro-pop sous le pseudonyme de Claude l'Anthrope, parallèlement à une pratique en arts sonores. Ses nombreux albums explorent des styles allant du folk à l’électro, en passant par le jazz-manouche et la musique expérimentale. Son dernier album Allo Futur fut salué par la critique et l’artiste se produira prochainement à Vue sur la relève.

Epiq Fail

2084. Le format 3.45 devient le JPEG du conte. On le doit au duo d’androïdes, Epiq Fail. Leurs contes de robots n’auront malheureusement pas marqué l’histoire.

Kajé est une machine et ce n’est pas lui qui le dit, mais bien sarobopsychologue. Heureusement pour lui, comme pour son entourage, il a acquis, par mimétisme, des réflexes émotionnels convaincants. C’est d’ailleurs à travers les histoires des autres que Kajé continue de travailler son humanité, puisant dans ces témoignages réels ou fantasmés un carburant de qualité pour ses émotions.

P∞ est né d’un choc pétrolier et d’un père cyborg. En 2018, il créé gpeur.com, une agence de conception sonore spécialisé en histoires d’horreur s’appuyant sur l’intelligence artificielle pour la création de contenu. Depuis le scandale entourant la fermeture de cette start-up à l’avenir pourtant prometteur, P∞ est à la recherche d’un autre sinistre projet sonore.

Julie Dirwimmer

Au fil de ses écrits, Julie Dirwimmer a emprunté le dangereux chemin d’une fonction sinusoïdale et c’est ainsi qu’est née Madame Cosinus. Elle s'inspire de mots et de concepts scientifiques pour produire une poésie populaire qui traite de sujets comme la famille, l’amour ou l’identité. Alors que sa dimension corpusculaire est assez semblable à celle d’une jeune femme franco-québécoise dans la trentaine, sa dimension ondulatoire, elle, exerce des fonctions poétiques d’amplitude contextuellement variable, dans les soirées littéraires, à la radio, dans les compétitions de slam de poésie ou sur YouTube.

Nicolas Rochette

Entre deux aventures subatomiques, Nicolas Rochette est conteur. Il a cofondé, in vitro, l'organisme de recherche/création en conte contemporain La Quadrature (laquadra.ca). Depuis 2005, il a créé des oeuvres photoniques en conte qui remettent en question les formes de représentation de ce que l'on voit dans le génome de sa discipline. Depuis 2018, il agit à titre de scientifique en chef dans différents projets de recherche fondamentale en conte sonore baladodiffusée. Nicolas Rochette a conté dans de nombreux événements et festivals au Québec, et bien, bien au-delà

Stéphanie Jolicoeur

Détentrice d’une formation de physicienne, puis de comédienne, elle s’adonne joyeusement à la fusion de la créativité et de la science depuis 2016. Pendant le jour, elle œuvre dans le domaine de l’animation et de l’éducation scientifique, et fait l’idéation et la création d’activités scientifiques pour les enfants et les ados, en collaboration avec plusieurs organismes (acceSciences, Bunker de la science, C.I.Eau, etc)... Le soir venu, Stéphanie consacre son énergie à ses projets créatifs: écriture de poésie-slam et création de spectacles théâtraux à caractère scientifique, balados théâtrales humoristico-scientifiques, illustrations, radio et jeux vidéos scientifiques... Une autre de ses passions est de découvrir tous-tes les autres vulgarisateurs-trices scientifiques de sa génération!

Véronique Lambert

Véronique Lambert est née à Sherbrooke le 10 Novembre 1972, a passé son enfance à Montréal et son adolescence au Yukon. De retour à Montréal à la fin des années '80, elle a fait des études en Histoire et en langues. On la connaît surtout comme barmaid au Quai des brumes, bar légendaire du Plateau Mont-Royal. Elle a publié son premier recueil, Dernier train pour Batifolia en 2001.

Julie Dirwimmer

Au fil de ses écrits, Julie Dirwimmer a emprunté le dangereux chemin d’une fonction sinusoïdale et c’est ainsi qu’est née Madame Cosinus. Elle s’inspire de mots et de concepts scientifiques pour produire une poésie populaire qui traite de sujets comme la famille, l’amour ou l’identité. Alors que sa dimension corpusculaire est assez semblable à celle d’une jeune femme franco-québécoise dans la trentaine, sa dimension ondulatoire, elle, exerce des fonctions poétiques d’amplitude contextuellement variable, dans les soirées littéraires, à la radio, dans les compétitions de slam de poésie ou sur YouTube.

CABARET POÉSIE ALL-STAR #2

Laissons s’exprimer la directrice artistique et animatrice de la soirée Isabelle St-Pierre : « La poésie se porte bien au Québec et ne cesse de nous étonner par sa vivacité et sa diversité. Longuement associée à des cercles littéraires fermés et obscurs, la parole poétique a repris sa place avec force sur les scènes, avec l’avènement du Slam dans la belle province il y a 10 ans. Une parole vivante, incarnée, politique et intime. Le Spoken Word peut se décliner de mille façons. L’Oralité dans toute sa splendeur. Le Cabaret Poésie All-Star est une rencontre de sept poètes, qui sont aussi des acteurs importants du milieu notamment en production, animation, interprétation, médiation culturelle, édition et éducation ». Nos sept étoiles de la soirée seront Isabelle St-Pierre, Christian Vézina, Moe Clark, Paul Bradley, Julie Dirwimmer (Mme. Cosinus), Mathieu Arsenault, et Tanya Evanson.

Isabelle St-Pierre

Fait entendre sa voix depuis 20 ans (poésie, slam, conte) au Québec, au Canada, en Acadie et en France. Artiste engagée, elle dirige et anime depuis 2005, de nombreux spectacles, micro ouverts, ateliers : Festival de conte de Bouche à Oreille (2005-2007), Festival Interculturel du conte du Québec (2005-2019). Elle dirige pendant 6 ans le volet conte/slam de l’État d'Urgence (ATSA) de 2005 à 2010, invitant plus d’une vingtaine d’artistes et donnant la parole aux sans-abris. Elle a coorganisé et animé pendant 5 ans, les Slam Sessions Montréal, soirées mensuelles avec une formule artiste invité et micro ouvert. En janvier 2016, elle coproduit un événement sans précédent, Paroles Fauves : vigile poétique contre la violence faite aux femmes autochtones. En avril 2017, elle a fait une résidence au Banff Centre for Arts, dans le cadre du programme de Spoken Word. Depuis, elle et dirige et coproduit la série des Cabarets Poésie All-Star (Dimanches du conte et festival des Grandes Gueules) avec Debout : Actes de parole, a survécu à la Grande nuit de la poésie de St-Venant-de-Paquette et au festival Contabadour, a fait partie de la distribution du Cabaret des Hypothèses (FIL) dédié au croisement entre la science et la littérature.

Christian Vézina

Quelques années de radio consacrées principalement à la chanson puis quelques décennies à faire voir et entendre la poésie sur scène. Récent retour à la radio comme chroniqueur et billettiste, depuis 2015 sur la Première chaîne de Radio-Canada, à l’émission Dessine-moi un dimanche. Voilà en gros l'itinéraire de Christian Vézina, poète, homme de scène et de radio, fils, père, frère, ami, amoureux, voisin, citoyen, rêveur, travailleur très autonome et post-doctorant en vie intérieure. Né en 1958 entre le cap Tourmente et le cap Diamant. En 2018, il a fait paraître deux livres, aux éditions Somme Toute, Un dimanche à ma fenêtre, et Pêche à la ligne.

Julie Dirwimmer

Au fil de ses écrits, Julie Dirwimmer a emprunté le dangereux chemin d’une fonction sinusoïdale et c’est ainsi qu’est née Madame Cosinus. Elle s'inspire de mots et de concepts scientifiques pour produire une poésie populaire qui traite de sujets comme la famille, l’amour ou l’identité. Alors que sa dimension corpusculaire est assez semblable à celle d’une jeune femme franco-québécoise dans la trentaine, sa dimension ondulatoire, elle, exerce des fonctions poétiques d’amplitude contextuellement variable, dans les soirées littéraires, à la radio, dans les compétitions de slam de poésie ou sur YouTube.

Mathieu Arsenault

Il est né à Rimouski, a fait des études en sciences pures au Cégep de Rimouski, avant de se diriger en Études françaises à l'Université de Montréal. C'est alors qu'il poursuit un doctorat en littérature comparée qu'il fait paraître en 2004 son premier livre, Album de finissants (Triptyque), dont on saluera la justesse et l'intensité1. Trois ans plus tard, soit à l'automne 2007, il publie sa thèse remaniée sous la forme d'un essai, Le Lyrisme à l'époque de son retour (Nota Bene), suivi en 2008 d'un deuxième livre de fiction, Vu d'ici (Triptyque). À l'automne de la même année, une adaptation de Vu d'ici sera créée à Montréal au théâtre La Chapelle par Christian Lapointe et le Théâtre Péril. Depuis il a publié La vie littéraire en 2014 (Quartanier), qui a été aussi mis en scène par Christian Lapointe. Mathieu Arsenault multiplie aussi les lectures publiques, aussi bien dans les soirées de poésie que sur la scène slam québécoise. En tant que critique et essayiste, Arsenault est finalement un collaborateur régulier de la revue Spirale et un des membres-fondateurs du magazine OVNI.

Moe Clark

Elle fusionne dans ses œuvres sonores sa vision unique de la narration-performance avec les traditions du chant tribal et du « spoken word ». Ses chansons poétiques expriment le pouvoir de guérir, de célébrer la présence de l’esprit et de se brancher sur l’essence de la quête. Elle est une artiste métisse nomade et multidisciplinaire avec des racines tissées dans le sol du « Traité 7 » en Alberta (Calgary et ses environs) mais qui vit depuis 2008 à Montréal. Elle donne des ateliers sur l'écriture et l'expression orale. Elle organise des festivals, produit des spectacles, tout en étant codirectrice de « Transcestal », un lieu de convergence des musiques gnawa, soufi et autochtones. Auteure de deux albums de musique Circle of She: Story & Song (2008) et Within (2014) et d'un livre de poésie bilingue, Fire & Sage / De sauge et de feu (éditions Maelstrom). Elle s'est produite notamment au Lincoln Centre de New York, au Festival de poésie du Queensland en Australie, au Festival planète IndegenUs en Californie. Depuis 2016, elle est aussi chroniqueuse, Mâmawi Musique, sur Espaces Autochtones sur le site web de Radio-Canada.

Paul Bradley

Paul Bradley un artiste multidisciplinaire dont le travail s’articule autour de la narration de fictions quotidiennes. Les dispositifs employés cherchent à produire un décloisonnement entre le réel et la fiction, entre le créateur et le spectateur afin d’instaurer une communication multi-latérale. Les récits qu’il met en scène sont parsemés de symboles issus du quotidien, du présent, même lorsqu’il traite du futur. La musique rock des années 1990, la peinture de type surréaliste, le conte oscillant entre le traditionnel ré-inventé et le contemporain vieillie, le slam et plus récemment le blog; sont ses outils de prédilections afin de contaminer les médias. L’appartenance à un groupe, la réutilisation des performances précédentes, et la boucle (loop) autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie, des maisons des jeunes aux maisons de la culture. Nouvelle vague, un ouvrage collectif sur la relève en conte contenant trois de ses histoires a paru cet automne aux éditions Planète Rebelle.

Tanya Evanson

Elle est une poète, interprète, productrice et éducatrice artistique antiguaise-canadienne de Tiohtià:ke / Montréal. Directrice du programme Spoken Word du Banff Centre for Arts depuis quelques années, elle performe au niveau international dans de nombreux festivals, aux États-Unis, en Angleterre, en Australie, en Afrique du sud, depuis 20 ans. En 2013, elle a reçu le prix du Golden Beret Award et a été poète d'honneur au Canadian Festival of Spoken Word. Avec quatres albums studio de spoken word dans son sac et six livres d’art, elle publiera coup sur coup Bothism (éditions Ekstasis 2017), un texte expérimental soufi, et Nouveau Griot - textes rassemblés de ses quatre albums (éditions Frontenac 2018). Elle travaille au noir comme derviche tourneur.