Le futur est une tradition II

MAI – 2014, CONTEUR DU MOIS

Le but de « Conteur du mois » est de permettre à un conteur talentueux et ayant déjà une bonne expérience de la scène de s’installer au Gainzbar un mois complet, lui donnant ainsi l’occasion de bénéficier d’une couverture médiatique conséquente et de toucher un plus vaste public. Il est à noter que le mois de mai est réservé à un nouveau conteur du mois choisi chaque année par les Productions du Diable Vert.

Donnant suite à l’incroyable succès remporté lors des dix dernières saisons par nos « conteurs du mois » Simon Gauthier, Mathieu Lippé, François Lavallée, Edwige Bage, Nadine Walsh, Les Ceuzes-Là , Dominique Breau Eric Michaud, Éric Gauthier et Richard Léveillé, nous récidivons cette année en faisant de la conteuse-organisatrice Yolaine notre « impératrice du mois ». Pour le  mois de mai, Yolaine nous a programmé quatre spectacles différents  produit par son organisme Les AmiEs Imaginaires.  Cette année, c’est au Gainzbar qu’il faudra être pour fêter le retour du printemps.
Le futur est une tradition II : Contes en binaire et voyages interstellaires avec Marc Sauvageau, Yolaine,  Marc-André Caron et Eric Michaud.

Les 4 et 11 mai prochains, huit artistes de la parole vous mènent, chacun à leur manière, à travers des contes cosmi-comiquesfuturéalistes ou post-apocalyptiques. Quatre voix par dimanche pour vous conter des quêtes philosophiques, technologiques ou pseudo-scientifiques, jusqu’au bord du monde ou de la folie. Vous êtes invités à franchir les limites des galaxies ou la porte d’un trou noir logé entre les craques d’un divan.

Marc Sauvageau

Fasciné par la sonorité des mots et les images poétiques qui leur sont associées, Marc Sauvageau, dit le Marchand d’idées, est un électron libre qui refaçonne la réalité à l’aide de ses fantaisies et de ses rêves. Dans ses histoires, de simples faits deviennent fantastiques, le monochrome revêt les couleurs de l’arc-en-ciel. D’inspiration bédéistes, son univers parallèle puise à la source même de notre quotidienneté. Lauréat du prix Lizette-Gervais en 1999 et du Prix de reconnaissance ESSOR régional (centre du Québec/Mauricie) en 2011, Marc Sauvageau est très actif dans le milieu du conte au Québec. Il a été boursier du conseil des Arts du Canada à deux reprises, a été sélectionné pour faire la tournée Coup de Cœur des nouveaux visages du conte au Québec et a participé à la compilation « Nuits du conte à Montréal », coffret de CD triple publié en France aux éditions Oui’dire. Son spectacle interactif Et Dieu créa les animaux à notre image a été présenté à plus de cent-cinquante reprises.

Marc André Caron

Né en Abitibi, il traîne ses boîtes un peu partout avant d'atterrir en Montérégie. Derrière le comptoir du dépanneur de son beau-père, il observe la faune urbaine et s'en inspire pour créer Les contes du dépanneur. D'abord présenté au festival Les jours sont contés en Estrie en 2004, ce spectacle lui vaut une invitation au Festival interculturel du conte de Bordeaux, France, pour l'été 2005. Membre fondateur du Cercle des conteurs des Cantons de l'est, il a suivi plusieurs formations et accompagne à son tour des élèves du secondaire dans leur découverte du conte. En 2006-2007, il a animé des soires de contes mensuelles de la Brûlerie de caf de Sherbrooke.

Yolaine

Depuis 2005, Yolaine compose ses contes autour de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle voit le conte comme un art de la relation, un espace d’écoute et de rencontre. Yolaine a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Elle donne aussi des ateliers autour du conte, de la menterie, de la créativité et de l’organisation du travail de l’artiste. Elle s'occupe de la programmation des événements de l'organisme Les Ami.e.s Imaginaires, diffuseur de contes, de légendes et de menteries à Québec.

Marc André Caron

Né en Abitibi, il traîne ses boîtes un peu partout avant d’atterrir en Montérégie. Derrière le comptoir du dépanneur de son beau-père, il observe la faune urbaine et s’en inspire pour créer Les contes du dépanneur. D’abord présenté au festival Les jours sont contés en Estrie en 2004, ce spectacle lui vaut une invitation au Festival interculturel du conte de Bordeaux, France, pour l’été 2005. Membre fondateur du Cercle des conteurs des Cantons de l’est, il a suivi plusieurs formations et accompagne à son tour des élèves du secondaire dans leur découverte du conte. En 2006-2007, il a animé des soires de contes mensuelles de la Brûlerie de caf de Sherbrooke.

Marc-André Caron

Né en Abitibi, il traîne ses boîtes un peu partout avant d’atterrir en Montérégie. Derrière le comptoir du dépanneur de son beau-père, il observe la faune urbaine et s’en inspire pour créer Les contes du dépanneur. D’abord présenté au festival Les jours sont contés en Estrie en 2004, ce spectacle lui vaut une invitation au Festival interculturel du conte de Bordeaux, France, pour l’été 2005. Membre fondateur du Cercle des conteurs des Cantons de l’est, il a suivi plusieurs formations et accompagne à son tour des élèves du secondaire dans leur découverte du conte. En 2006-2007, il a animé des soires de contes mensuelles de la Brûlerie de caf de Sherbrooke.

Le conteur Marc-André Caron présente depuis 11 ans des histoires trouvées sur les tablettes du dépanneur. Enseignant le jour, il se change en conteur au son de la cloche. Les Contes du Dépanneur présentent une réalité qui n’a rien des contes de fées.

Conteur contemporain, Marc-André Caron puise dans la modernité pour actualiser les contes et légendes du Québec.