Les meilleurs menteur.e.s du monde

Nous connaissons l’humour, les matches d’improvisation et le conte ! Mettez le tout dans un sac, et brassez ! Vous obtenez Les meilleurs menteur.e.s du monde, spectacle de contes sous la forme d’un Concours de menteries. 

Une menterie est un récit exagéré, pourtant crédible, assurément drôle, raconté au « je » et d’une durée de 8 à 10 minutes. Un « Maître du temps » indique aux menteurs et aux spectateurs l’écoulement du temps à l’aide de cartons.

En fin de spectacle, le public vote pour le meilleur menteur.e du monde et le gagnant.e reçoit le trophée du Pinocchio panaché.

Avec Patrick Courtois (Lac-Saint-Jean), Lucie Bisson (Montérégie), André Lemelin (Abitibi/Montréal), Benoît Davidson (Laurentides), Yolaine (Québec), Sylvain Vigneau (Îles-de-la-Madeleine/Québec). 

Produit par le Collectif de conteur.e.s traditionnels du Québec (CTTQ).

André Lemelin

Je raconte depuis le milieu des années 1990 où j’ai tour à tour exploré les contes urbains et merveilleux, pour finalement approfondir la manière traditionnelle de conter : je brode mes histoires sur des canevas en relation avec l’auditoire, j’improvise au besoin et je choisis mes contes selon les gens présents et l’environnement dans lequel j’évolue. En marge de ma pratique de conteur professionnel, j’explore la forme et questionne l'esthétique de la narration orale au moyen de procédés narratifs et de différentes technologies afin de porter ma pratique vers un art de la contemporanéité. Site personnel

Benoit Davidson

Des fois ont dit qu’il vaut mieux vivre ses rêves que de rêver sa vie...

Pour moi raconter des histoires, c’est comme vivre un rêve. Un rêve mélangé aux histoires quotidiennes que l’on tisse tout en sculptant l’imaginaire. Une sauce de traditionnelle vient agrémenter mes élans de créations qui m’amènent à adapter, tricoter et sculpter un conte. Les histoires décrivant mon aîné me donnent une courte pointe d’idée que je fais mariner dans un baril de mémoire bien fermenté.

Étant fils d’un jongleur de la parole, je me suis inspiré des jeux mots qu’intègre mon père dans ses histoires.

On m’a donné le titre de ¨Sculpteur de conte¨, créateur de conte sur mesure. Je m’engage dans des collectes de vieilles histoires, anecdotes, légendes auprès des aînés, historiens, villageois et villageoises pour enfin sculpter le tout dans une uniformité authentique. J’aime prendre les contes traditionnels et les sculpter à l’aide de mon imaginaire.

Un coup tous les ingrédients rassemblés, je peux enfin badigeonner cette recette qui est prêt à être contée.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Patrick Courtois

D’où vient-il… et que cherche-t-il? Ilnu de Mashteuiatsh au Lac Saint-Jean, Patrick Courtois a cette étincelle particulière du conteur bercé par sa propre histoire et les contes des terres dont il est issu. En toute simplicité, il offre le moment présent dans toute sa splendeur et sa richesse. Inspirées des croyances populaires de son village, tricotées de vérités dures à croire et brodées d’absurdités, les histoires de Patrick sont ancrées dans le concret, aussi folles puissent-elles devenir quand il les raconte.

Sylvain Vigneau

Depuis que son grand-père lui a parlé des lutins "tresseurs" de crinière de cheval et des feux follets, Sylvain ne cesse d’y croire. Il vous emporte dans son monde bien à lui, dans ses Iles de la Madeleine ou diables, hommes forts et autres créatures extraordinaires se battent pour une place... Dans ses histoires...

Yolaine

Depuis plus de 10 ans, Yolaine compose ses contes autour de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Yolaine a remporté la première place au concours de menteries de Moncrabeau, en France, et est ainsi devenue la reine des menteurs 2014. Lancée, elle a aussi remporté le 1er prix au concours de menteries du festival Atalukan en 2015 et 2016, ainsi que le prix du jury au Concours intermondial de menteries des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion en 2016. Elle s'occupe de la programmation des événements de l'organisme Les Ami.e.s Imaginaires, diffuseur de contes, de légendes et de menteries à Québec.

Duo découverte : Patrick Courtois et Étienne Gravel

Étienne Gravel

Etienne Gravel est un rocker au coeur trop tendre et son sens de l'humour reste son unique porte de sortie.En amour avec l'improvisation et la musique depuis qu'il se souvient c'est en 2001 qu'il rencontre celui qui deviendra son nouvel ami imaginaire, Bob Clousten, aventurier, chercheur d'or et fou à lier. Un personnage qu'il créa de toutes pièces dans le cadre d'un emploi comme animateur historique. En 2009, il organise le Festival de contes et légendes de Saint-Jacques-de-Leeds. Une formidable aventure qui dure depuis 8 ans déjà et qui se distingue par son originalité.  Depuis 15 ans déjà Etienne multiplie les occasions de se présenter sur scène et en retire un malin plaisir. Soit comme musicien, animateur, conférencier ou conteur, une chose est sûre, son unique but c'est qu'on s'amuse.

Patrick Courtois

D’où vient-il… et que cherche-t-il? Ilnu de Mashteuiatsh au Lac Saint-Jean, Patrick Courtois a cette étincelle particulière du conteur bercé par sa propre histoire et les contes des terres dont il est issu. En toute simplicité, il offre le moment présent dans toute sa splendeur et sa richesse. Inspirées des croyances populaires de son village, tricotées de vérités dures à croire et brodées d’absurdités, les histoires de Patrick sont ancrées dans le concret, aussi folles puissent-elles devenir quand il les raconte.

Patrick Courtois

D’où vient-il… et que cherche-t-il? Ilnu de Mashteuiatsh au Lac Saint-Jean, Patrick Courtois a cette étincelle particulière du conteur bercé par sa propre histoire et les contes des terres dont il est issu. En toute simplicité, il offre le moment présent dans toute sa splendeur et sa richesse. Inspirées des croyances populaires de son village, tricotées de vérités dures à croire et brodées d’absurdités, les histoires de Patrick sont ancrées dans le concret, aussi folles puissent-elles devenir quand il les raconte.

Nouveaux Visages du conte au Québec

Pour la 14e année consécutive, nous vous présentons les nouveaux visages du conte qui ont retenu l’attention du Diable Vert aux quatre coins du Pays Incertain. L’instant d’une soirée animée par Jean-Marc Massie, les Dimanches du conte vont renouer avec l’esprit cabaret qui a fait sa popularité à ses débuts. Cette année, vous pourrez entendre Brigitte Therrien, Patrick Courtois, Christine Bolduc, Étienne Gravel, Adrien Gaudon, Tink alias Amélie Leguiader, Cédric Landry, Gabrielle Harrison, Alexandre Picard et bien d’autres conteurs. Invitée spéciale : L’électron libre de la saison Mafane.

Adrien Gaudon

Adrien a participé à plusieurs soirées de slams, se rendant jusqu'à la finale de SLAMONTREAL en 2014. Il a écrit et monté un spectacle de contes urbains autour de son personnage fétiche « Ernest Rotulier », que le public a accueilli avec beaucoup de plaisir. Il dit lui-même qu’il ne sait pas faire les choses simplement et qu’il est incapable de synthétiser. Mais pourquoi ferait-il une chose pareille quand derrière toute tranche de vie, se cache une histoire ou une anecdote ? Adepte de l’adage « Peu importe la vérité tant que la légende est belle », il reste toujours proche des mots. On peut dire qu'il touche à tout ! Mais ce qu'il espère, lui, c'est vous toucher, vous.

Alexandre Picard

Natif de la Côte-de-Beaupré, Alexandre Picard est un conteur avec qui l’on ne s’ennuie pas. Souffrant d’une profonde intolérance au gris, il arpente son imaginaire sans borne pour mettre un peu de couleurs dans les aléas du quotidien. À la radio, il anime la soirée des bas de laine, une émission consacrée aux contes et légendes d’ici et d’ailleurs sur les ondes de CKIA FM à Québec. Un mouchoir, un banc, une épingle à couche ou une canne de conserve,  avec lui, tout est prétexte à partir sur un incroyable délire…  Vrai comme j’suis là!

Brigitte Therrien, alias la Belle au Bois de Mer

Conter est un art, dit-on. Suis-je donc une artiste? Mais puisque lire, écrire et parler sont des passe-temps pour moi...Suis-je donc une paresseuse? Une paresseuse amoureuse des mots et des gens, voilà ce que je suis! On m’a dit ce matin que j’avais le regard profond; que j’avais le regard comme un livre qu’on aurait envie de lire. Hummm! Je pourrais donc être une conteuse muette… Je conte depuis ce soir-là. Celui, où, sur le bord de la mer, depuis un peu plus de 2 ans, j’ai senti ton appel. Et le sien aussi. Depuis ce soir-là, je conte. La marée descendante a depuis longtemps effacé ces premiers mots. Mais, moi, je suis encore là… et je poursuis mon histoire… avec toi.

Cédric Landry

C’est dans ses Îles-de-la-Madeleine natales que Cédric Landry fait ses débuts, notamment en participant à la Ligue madelinienne d’improvisation et en fondant la troupe de théâtre Les Palabreux.  En 1997, il fonde la Ligue d’improvisation de Rimouski (LIR) et, en 2006, il cofonde le Théâtre l’Exil. On lui décerne le Prix de la relève artistique du Bas-Saint-Laurent en 2006 et le Prix culturel rimouskois en 2009. Cédric Landry est l’auteur de plusieurs pièces de théâtre dont Recherchés, Pierre-Luc à Isaac à Jos (en nomination au prix Michel-Tremblay pour le meilleur texte dramatique en 2009) et Raphaël à Ti-Jean. Parallèlement, Cédric œuvre en cinéma et télévision. Il a entre autres réalisé la série Capitaines des hauts-fonds, diffusée à Explora et à Ici Radio-Canada. Son premier spectacle de conte théâtral a été présenté au Vieux Treuil (Îles-de-La-Madelaine) pour 20 représentations à l’été 2016 et sera de la programmation du Théâtre du Bic au printemps 2017.

Christine Bolduc

La pratique de Christine est multidisciplinaire et indisciplinée. Issue d’abord du théâtre, de la littérature et de la musique, elle a eu en 2011 un coup de foudre pour la parole conteuse. Elle y a plongé avec une grande fougue et ne l'a plus quittée depuis. Christine prend la parole avec conviction, audace, et parfois même, impertinence. Ses héros, ou anti-héros, sont des poètes de la vie. Qu’ils soient tragiques ou ludiques, résistants ou résilients, ils s’insurgent contre la banalité et le conformisme.

Étienne Gravel

Etienne Gravel est un rocker au coeur trop tendre et son sens de l'humour reste son unique porte de sortie.En amour avec l'improvisation et la musique depuis qu'il se souvient c'est en 2001 qu'il rencontre celui qui deviendra son nouvel ami imaginaire, Bob Clousten, aventurier, chercheur d'or et fou à lier. Un personnage qu'il créa de toutes pièces dans le cadre d'un emploi comme animateur historique. En 2009, il organise le Festival de contes et légendes de Saint-Jacques-de-Leeds. Une formidable aventure qui dure depuis 8 ans déjà et qui se distingue par son originalité.  Depuis 15 ans déjà Etienne multiplie les occasions de se présenter sur scène et en retire un malin plaisir. Soit comme musicien, animateur, conférencier ou conteur, une chose est sûre, son unique but c'est qu'on s'amuse.

Gabrielle Harrisson

Gabrielle est une femme de passion aux dimensions plurielles. Mère, conteuse, hypnothérapeute, designer graphique et philosophe, elle apprend peu à peu l’art de communiquer ses réflexion sensibles sur le monde. Elle fait ressortir des livres poussiéreux les vieilles histoires oubliées pour leur redonner une nouvelle vie ; c’est un art qui permet à la magie et à l’imaginaire de prendre leur juste place dans notre quotidien. À l’ère de la facilité et du « prêt-à-consommer-tout-seuldevant- son-écran », les Netflix et cie, conditionnent les gens à devenir des récepteurs passifs et solitaires. Le conte, quant à lui, permet de tisser des liens entre les humains. Dans un contexte de déséquilibre social et environnemental, Gabrielle se dédie donc au tricotage de relations humaines, à la transmission du passé et au recyclage de sagesses oubliées. Pour que rien ne se perde… pour que tout se réactualise et se réinvente…

Mafane

Mafane débarque de L’île de La Réunion avec des contes de l’Océan Indien.  Elle s’accompagne d’un arc musical et ponctue ses histoires en nous enchantant les oreilles avec des tirades en créole réunionnais, bien de chez-elle. Pour Mafane, le conte a  été l’occasion de redécouvrir le folklore d’où elle vient, de se souvenir de Gran Mèr Kal, de Ti Zan et de Gran diab et des autres, de se rappeler les légendes du Voile de la mariée, de la Vierge noire ou de Madame Desbassayns.

Patrick Courtois

D’où vient-il… et que cherche-t-il? Ilnu de Mashteuiatsh au Lac Saint-Jean, Patrick Courtois a cette étincelle particulière du conteur bercé par sa propre histoire et les contes des terres dont il est issu. En toute simplicité, il offre le moment présent dans toute sa splendeur et sa richesse. Inspirées des croyances populaires de son village, tricotées de vérités dures à croire et brodées d’absurdités, les histoires de Patrick sont ancrées dans le concret, aussi folles puissent-elles devenir quand il les raconte.

Tink alias Amélie Leguiader

A 20 ans, Tink décide d’arrêter de grandir en écoutant son professeur de Lettres raconter des histoires de Bernard Friot. Développeuse de jeux vidéos, passionnée de littérature de jeunesse, elle découvre le conte en arrivant au Québec en 2014 et s’investit dans l’organisation du Cercle des Conteurs de Montréal. Son nom lui vient de ses amis, qui l’associent à la Fée Clochette de Peter Pan, pour son côté tintinnabulant et excessif. Elle aime le bruit des mots et montrer aux adultes que les histoires pour enfants sont bien plus profondes qu’ils ne le pensent.