Conte + Forme | Catharsis pandémique

*** IMPORTANT *** Cette saison les billets pour assister en personne aux Dimanches du conte au Jockey ne seront en vente que sur ATUVU.CA (5$) ainsi qu’à la porte (10$) le soir du spectacle. Puis tous les mardi seront mis en vente sur la billetterie Lepointdevente.com (5$) et sur notre site web (5$) le lien web permettant de voir la captation vidéo du spectacle présenté le dimanche d’avant *** IMPORTANT***

Achetez vos billets à l'avance pour le spectacle en webdiffusion!

Si tout se passe bien ce soir, si chaque artiste, chaque récit, chaque concept fonctionne parfaitement, c’est peut-être que nous n’aurons pas été assez audacieux.

Soirée résolument conceptuel, Conte + Forme propose des explorations sur le détournement des conventions d’une performance de conteur.euse. Ici, rien n’est sacré. Les conteur.euse.s posent un regard critique, politique et esthétique, sur ce geste, que nous avons peut-être trop pris pour acquis, celui de raconter.

6 à 8 performances/conteur.euse.s et artistes d’autres disciplines/débats sur le perron/diffusion en direct sur le web

Cet événement collectif est initié par La Quadrature.

La Quadrature

Cet événement collectif est initié par La Quadrature, le tout premier organisme de recherche, de création et de production en conte contemporain. La Quadrature sonde les futurs possibles du conte et, pour cela, crée et produit des œuvres qui déjouent les attentes conventionnelles à l’égard de cet art de la parole. Ses projets sont à géométrie variable et s’appuient sur la porosité des pratiques disciplinaires. La rencontre entre une diversité d'artistes pour penser ces nouvelles formes y est essentiel pour ouvrir des brèches aux conteur.euse.s de demain.

Isabelle St-Pierre

Fait entendre sa voix depuis 20 ans (poésie, slam, conte) au Québec, au Canada, en Acadie et en France. Artiste engagée, elle dirige et anime depuis 2005, de nombreux spectacles, micro ouverts, ateliers : Festival de conte de Bouche à Oreille (2005-2007), Festival Interculturel du conte du Québec (2005-2019). Elle dirige pendant 6 ans le volet conte/slam de l’État d'Urgence (ATSA) de 2005 à 2010, invitant plus d’une vingtaine d’artistes et donnant la parole aux sans-abris. Elle a coorganisé et animé pendant 5 ans, les Slam Sessions Montréal, soirées mensuelles avec une formule artiste invité et micro ouvert. En janvier 2016, elle coproduit un événement sans précédent, Paroles Fauves : vigile poétique contre la violence faite aux femmes autochtones. En avril 2017, elle a fait une résidence au Banff Centre for Arts, dans le cadre du programme de Spoken Word. Depuis, elle et dirige et coproduit la série des Cabarets Poésie All-Star (Dimanches du conte et festival des Grandes Gueules) avec Debout : Actes de parole, a survécu à la Grande nuit de la poésie de St-Venant-de-Paquette et au festival Contabadour, a fait partie de la distribution du Cabaret des Hypothèses (FIL) dédié au croisement entre la science et la littérature.

Jenny Cartwright

Jenny Cartwright explore les thèmes de l’autodétermination et des inégalités à travers des sujets comme la gentrification, le militantisme, le travail et la pauvreté. C’est à travers ce parti pris pour les personnes mises à l’écart qu’elle tente d’allier poésie et manifestes.

En 2019, elle réalise son premier documentaire sonore, Debouttes !, récompensé en 2020 par le prix NUMIX du meilleur balado catégorie histoire. Avec ce projet, elle découvre un médium qui rappelle la littérature par son fort pouvoir évocateur: le coup de foudre est grand et la création sonore devient son médium de prédilection.

Crédit photo : David Cherniak

Jérome Bérubé

Natif de la Côte-Nord, Jérome Bérubé est un projecteur d'imaginaire, un conteur lumineux et un menteur créatif.  Son cerveau est comparable à une encyclopédie trouée où les connaissances se connectent de façon absurde et inattendue. Jérome habite maintenant le quartier Rosemont de Montréal où il crée entre son territoire forestier originel et son écosystème urbain d'adoption.

Jonathan Dubé

Homme-orchestre à l’origine de nombreuses légendes locales, Jonathan Dubé a fait partie de nombreuse formations musicales des cantons de l’Est dont Klon et  Lunatikos. Originaire de Dunham, il habite et compose à partir de Ville de Lac Brome.

Nelly Daou

Nelly Onestas Daou, Cœur poète et élève du kasàlà, cette poésie orale qui prend ses racines en Afrique et qui invite à célébrer le vivant sous toutes ses formes, Accompagnante et facilitatrice d’expression de soi par la créativité par ailleurs, elle a fondé le studio d’art social mobile La Ruche d’art Yéléma en 2016.

Paul Bradley

Paul Bradley est un conteur né en 1973 à Cowansville. En 1998, il joint la plus ancienne troupe de conteur des Cantons de l’Est, Les ceuzes-là. À la dissolution du groupe, en 2010, il créé le duo de conteur Les Prétendants en compagnie de Sylvain Racine. Le 11 décembre 2013, il cofonde La Quadrature, un organisme de création et de diffusion en conte contemporain en compagnie de Nicolas Rochette, de Céline Jantet et de Kevin Gravier. En 2018 il est publié par les Éditions Planète rebelle, dans l’ouvrage collectif Nouvelle Vague. Il devient membre de Primaires, les couleurs secondaires, un band de poésie performée l’année suivante. L’évolution au sein de nombreuses formations, la transparence du processus et la boucle autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie.

Simone D’Ambrosio

Suivant une passion innée pour le rythme, Simone D’Ambrosio s’implique au sein de plusieurs projets comme batteur sur la scène musicale florentine, en explorant différents genres, du rock pur aux premières intégrations de synthétiseurs et séquenceurs aux propres patterns rythmiques.

À la recherche constante d’un langage musical personnel, il complète en 2008 un baccalauréat en Musique et Nouvelles Technologies au Conservatoire de musique  « L. Cherubini » de Florence. En 2013, sous la direction de Robert Normandeau, il termine ses études en composition électroacoustique, dans le programme de maîtrise de l’Université de Montréal.

Sa démarche artistique se développe sur deux axes distincts, soit la recherche assidue du timbre à partir de sonorités typiquement environnementales et l’intégration de la composante spatiale au processus de composition. Beaucoup de ses projets personnels ont l'esprit d'un «groupe de rock multidisciplinaire», où différentes formes d'expression se fondent dans l'objectif commun d'un art engagé.

Impliqué activement au sein d'Audiotopie depuis 2015, il approfondit les orientations de sa démarche dans ce contexte coopératif en concevant et réalisant des projets hétérogènes , des balados aux parcours et installations sonores.

Primaires, les couleurs secondaires

*** IMPORTANT *** Cette saison les billets pour assister en personne aux Dimanches du conte au Jockey ne seront en vente que sur ATUVU.CA (5$) ainsi qu’à la porte (10$) le soir du spectacle. Puis tous les mardi seront mis en vente sur la billetterie Lepointdevente.com (5$) et sur notre site web (5$) le lien web permettant de voir la captation vidéo du spectacle présenté le dimanche d’avant *** IMPORTANT***

Achetez vos billets à l'avance pour le spectacle en webdiffusion!

Né de la rencontre spontanée de quatre artistes de la parole sur la grève de Trois-Pistoles à l’occasion du Rendez-vous des Grandes Gueules 2019, ce band de poésie contée performative s’amuse en adoptant le concept de posture chromatique. À partir du nuancier de leurs voix singulières, Amélie Prévost, Élise Argouarc’h, Paul Bradley et Véronique Bachand, fidèles à leurs univers respectifs, mettent en dialogue leurs créations parlées. Primaires, les couleurs secondaires est un collectif qui prend le risque d’unir leurs teintes, de mêler leurs histoires, de jouer avec les formes, dans une onde contrastée et sans filtre.

Véronique Bachand

Véronique Bachand est poète, conteuse et auteure. Reconnue pour son travail comme artiste de la parole, elle a foulé de nombreuses scènes, notamment avec ses spectacles M’entends-tu? (2014-2016) et Avec le rire de ma grand-mère (2019…). À l’écrit, Véronique a publié le recueil de poèmes à quatre mains Décembre brule et Natashquan attend (2017) ainsi que plusieurs autres textes dans des revues et ouvrages collectifs. Animatrice d’ateliers dans les écoles, chargée de cours à l’université et organisatrice d’évènements de littérature orale, elle est aussi étudiante au doctorat en études et pratiques des arts

Amélie Prévost

Amélie Prévost est une artiste de la parole dont la démarche puise à parts égales dans la poésie et la performance scénique. D’abord comédienne de profession et autrice de théâtre à l’occasion, elle découvre le slam de poésie en 2010. Elle crée alors coup sur coup deux spectacles de poésie orale, dont le second, Ma langue dans ton oreille, tourne pendant quelques années, un peu partout au Québec. En 2015, elle devient championne québécoise de slam et remporte la Coupe du monde de slam-poésie, à Paris, en 2016. Depuis dix ans, elle a participé à plusieurs festivals en France, en Belgique et en Allemagne, en plus d’avoir foulé les planches d’à peu près toutes les scènes de poésie et de slam du Québec. Suite à la publication de quelques textes dans différents livres collectifs et revues littéraires, son premier recueil de poésie, Corps Flottants, illustré par le peintre Steve Poutré, a été publié aux éditions Neige-Galerie en 2018. Son plus récent spectacle, Fol Ouvrage (Torcher des paillettes), créé en collaboration avec sa collègue Queen Ka tourne au Québec et en France depuis 2018. Elle participe également au segment «combat de mots» de l’émission littéraire Plus on est de fous, plus on lit, sur les ondes de la radio de Radio-Canada depuis quelques années.

Crédit photo : Marili Clark

Élise Argouarc’h

Elise Argouarc’h transcende l’exil grâce à la création parlée depuis son immigration au Québec en 2011. Elle s’intéresse à l’interaction entre le corps et l’oralité dans la performance artistique comme voie d’actualisation identitaire. Depuis 2014, elle apparaît sur les scènes conte et slam du Bas-Saint-Laurent. En solo ou dans des collectifs, ses thèmes privilégiés sont féministes, territoriaux, migratoires et suivent le chemin d’une décolonisation intime. A l’instar de Gougaud, elle estime que les arts de la parole peuvent « faire exister les gens à qui ils parlent ». Elle offre dans divers milieux des ateliers de création de kasàlà (poésie de louange africaine) pour développer le pouvoir de dire et d’être. Elle fait actuellement un doctorat pour étudier comment les arts de la parole peuvent soutenir la résilience et l’inclusion des femmes réfugiées accueillies au Bas-Saint-Laurent.

Paul Bradley

Paul Bradley est un conteur né en 1973 à Cowansville. En 1998, il joint la plus ancienne troupe de conteur des Cantons de l’Est, Les ceuzes-là. À la dissolution du groupe, en 2010, il créé le duo de conteur Les Prétendants en compagnie de Sylvain Racine. Le 11 décembre 2013, il cofonde La Quadrature, un organisme de création et de diffusion en conte contemporain en compagnie de Nicolas Rochette, de Céline Jantet et de Kevin Gravier. En 2018 il est publié par les Éditions Planète rebelle, dans l’ouvrage collectif Nouvelle Vague. Il devient membre de Primaires, les couleurs secondaires, un band de poésie performée l’année suivante. L’évolution au sein de nombreuses formations, la transparence du processus et la boucle autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie.

Primaires, les couleurs secondaires

LE LIEN DE VISIONNEMENT WEB SERA DISPONIBLE LA SEMAINE DE L’ÉVÉNEMENT SUR LePointDeVente.com. Né de la rencontre spontanée de quatre artistes de la parole sur la grève de Trois-Pistoles à l’occasion du Rendez-vous des Grandes Gueules 2019, ce band de poésie contée performative s’amuse en adoptant le concept de posture chromatique. À partir du nuancier de leurs voix singulières, Amélie Prévost, Élise Argouarc’h, Paul Bradley et Véronique Bachand, fidèles à leurs univers respectifs, mettent en dialogue leurs créations parlées. Primaires, les couleurs secondaires est un collectif qui prend le risque d’unir leurs teintes, de mêler leurs histoires, de jouer avec les formes, dans une onde contrastée et sans filtre.

Achetez vos billets à l'avance pour le spectacle en webdiffusion!

Véronique Bachand

Véronique Bachand est poète, conteuse et auteure. Reconnue pour son travail comme artiste de la parole, elle a foulé de nombreuses scènes, notamment avec ses spectacles M’entends-tu? (2014-2016) et Avec le rire de ma grand-mère (2019…). À l’écrit, Véronique a publié le recueil de poèmes à quatre mains Décembre brule et Natashquan attend (2017) ainsi que plusieurs autres textes dans des revues et ouvrages collectifs. Animatrice d’ateliers dans les écoles, chargée de cours à l’université et organisatrice d’évènements de littérature orale, elle est aussi étudiante au doctorat en études et pratiques des arts

Amélie Prévost

Amélie Prévost est une artiste de la parole dont la démarche puise à parts égales dans la poésie et la performance scénique. D’abord comédienne de profession et autrice de théâtre à l’occasion, elle découvre le slam de poésie en 2010. Elle crée alors coup sur coup deux spectacles de poésie orale, dont le second, Ma langue dans ton oreille, tourne pendant quelques années, un peu partout au Québec. En 2015, elle devient championne québécoise de slam et remporte la Coupe du monde de slam-poésie, à Paris, en 2016. Depuis dix ans, elle a participé à plusieurs festivals en France, en Belgique et en Allemagne, en plus d’avoir foulé les planches d’à peu près toutes les scènes de poésie et de slam du Québec. Suite à la publication de quelques textes dans différents livres collectifs et revues littéraires, son premier recueil de poésie, Corps Flottants, illustré par le peintre Steve Poutré, a été publié aux éditions Neige-Galerie en 2018. Son plus récent spectacle, Fol Ouvrage (Torcher des paillettes), créé en collaboration avec sa collègue Queen Ka tourne au Québec et en France depuis 2018. Elle participe également au segment «combat de mots» de l’émission littéraire Plus on est de fous, plus on lit, sur les ondes de la radio de Radio-Canada depuis quelques années.

Crédit photo : Marili Clark

Paul Bradley

Paul Bradley est un conteur né en 1973 à Cowansville. En 1998, il joint la plus ancienne troupe de conteur des Cantons de l’Est, Les ceuzes-là. À la dissolution du groupe, en 2010, il créé le duo de conteur Les Prétendants en compagnie de Sylvain Racine. Le 11 décembre 2013, il cofonde La Quadrature, un organisme de création et de diffusion en conte contemporain en compagnie de Nicolas Rochette, de Céline Jantet et de Kevin Gravier. En 2018 il est publié par les Éditions Planète rebelle, dans l’ouvrage collectif Nouvelle Vague. Il devient membre de Primaires, les couleurs secondaires, un band de poésie performée l’année suivante. L’évolution au sein de nombreuses formations, la transparence du processus et la boucle autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie.

NOUVELLE VAGUE

Nouvelle Vague, c’est une nouvelle publication de la saison 2018-19 de l’éditeur Planète Rebelle. Marie-Fleurette Beaudoin et Céline Jantet ont réuni six nouveaux conteurs précurseurs de la Nouvelle Vague du conte contemporain au Québec.

Avec Jérôme Bérubé, Paul Bradley, Carine Kasparian, Ariane Labonté, Nicolas Rochette et Céline Jantet.

Ariane Labonté

Son langage en gage d’engagement, Ariane porte ses histoires aux adultes et aux enfants depuis plus de 12 ans. Ses contes sont sensibles et sensés, éthiques, poétiques et parfois politiques. Les jeux de mots s’y déploient avec amour, humour et philosophie. Ses acrobaties langagières débrident l’imaginaire. Bachelière en création littéraire, musicienne et conteuse, Ariane s’est produite sur plusieurs scènes et festivals (Festival Contes en Chaises Longue, France, Francofolies de Montréal, théâtre Outremont, Festival interculturel du Conte de Montréal, Dimanches du contes, etc.) Son travail a été reconnu et appuyé par le CALQ et le CAC. À ses contes, elle fusionne parfois slam, théâtre d’ombre, musique, marionnettes et cirque. Elle écrit et offre ses histoires gorgées de poésie et d'engagement social... pour recréer le monde, tout en se récréant. www.arianelabonte.com

Carine Kasparian

Dans l’enfance, Carine a été happée par les montagnes qui se jettent dans la mer de sa Corse d’origine, par le vent fougueux qui nettoie et emporte tout et par le silence si vaste qu’il fait jaillir la parole inattendue, celle qui vient d’ailleurs. C’est peut-être pour garder mémoire de ces paysages-là, que des histoires ont émergé. Des poèmes aussi pour y inscrire la trace du vent.  Et le conte, pour qu’histoire et poème deviennent êtres vivants. 

 Avant, Carine voulait être astronome. Après des études de mathématiques et de physique, elle a choisi une voie plus directe pour toucher les étoiles. Ne plus observer les atomes de loin, mais devenir elle-même électron libre.  Depuis que le vent s’est infiltré dans ses cheveux, elle a grand mal à se coiffer. Ce qui l’amène à porter plusieurs chapeaux : Auteure, conteuse et sémiologue, elle puise ses histoires dans des récits vieux comme le monde ou de son imaginaire insolite. Des histoires qu’elle a fait voyager sur plusieurs continents.  Sa dernière publication est parue chez Planète Rebelle dans le collectif « Conteurs, Nouvelle Vague ». Il lui arrive aussi d’accompagner des artistes dans leur processus créatif. Entrepreneuse dans l’âme, elle a collaboré à la création et au développement de la Fabuleuse Nuit du conte, du Bal des ménestrels, du Balai des Conteurs et de la grande virée des Semeurs de conte avec lesquels elle marchera cette année pour la neuvième fois.

Céline Jantet

Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline défend un retour à l’oralité face à une société hypra-visuelle. En 2013, elle a co-fondé La Quadrature qui s’interroge sur la place du récit dans la société industrielle. Céline œuvre en solo ou en collectif pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l'attendrait pas.

Nicolas Rochette

Entre deux aventures subatomiques, Nicolas Rochette est conteur. Il a cofondé, in vitro, l'organisme de recherche/création en conte contemporain La Quadrature (laquadra.ca). Depuis 2005, il a créé des oeuvres photoniques en conte qui remettent en question les formes de représentation de ce que l'on voit dans le génome de sa discipline. Depuis 2018, il agit à titre de scientifique en chef dans différents projets de recherche fondamentale en conte sonore baladodiffusée. Nicolas Rochette a conté dans de nombreux événements et festivals au Québec, et bien, bien au-delà

Paul Bradley

Paul Bradley est un conteur né en 1973 à Cowansville. En 1998, il joint la plus ancienne troupe de conteur des Cantons de l’Est, Les ceuzes-là. À la dissolution du groupe, en 2010, il créé le duo de conteur Les Prétendants en compagnie de Sylvain Racine. Le 11 décembre 2013, il cofonde La Quadrature, un organisme de création et de diffusion en conte contemporain en compagnie de Nicolas Rochette, de Céline Jantet et de Kevin Gravier. En 2018 il est publié par les Éditions Planète rebelle, dans l’ouvrage collectif Nouvelle Vague. Il devient membre de Primaires, les couleurs secondaires, un band de poésie performée l’année suivante. L’évolution au sein de nombreuses formations, la transparence du processus et la boucle autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie.

CABARET POÉSIE ALL-STAR #2

Laissons s’exprimer la directrice artistique et animatrice de la soirée Isabelle St-Pierre : « La poésie se porte bien au Québec et ne cesse de nous étonner par sa vivacité et sa diversité. Longuement associée à des cercles littéraires fermés et obscurs, la parole poétique a repris sa place avec force sur les scènes, avec l’avènement du Slam dans la belle province il y a 10 ans. Une parole vivante, incarnée, politique et intime. Le Spoken Word peut se décliner de mille façons. L’Oralité dans toute sa splendeur. Le Cabaret Poésie All-Star est une rencontre de sept poètes, qui sont aussi des acteurs importants du milieu notamment en production, animation, interprétation, médiation culturelle, édition et éducation ». Nos sept étoiles de la soirée seront Isabelle St-Pierre, Christian Vézina, Moe Clark, Paul Bradley, Julie Dirwimmer (Mme. Cosinus), Mathieu Arsenault, et Tanya Evanson.

Christian Vézina

Quelques années de radio consacrées principalement à la chanson puis quelques décennies à faire voir et entendre la poésie sur scène. Récent retour à la radio comme chroniqueur et billettiste, depuis 2015 sur la Première chaîne de Radio-Canada, à l’émission Dessine-moi un dimanche. Voilà en gros l'itinéraire de Christian Vézina, poète, homme de scène et de radio, fils, père, frère, ami, amoureux, voisin, citoyen, rêveur, travailleur très autonome et post-doctorant en vie intérieure. Né en 1958 entre le cap Tourmente et le cap Diamant. En 2018, il a fait paraître deux livres, aux éditions Somme Toute, Un dimanche à ma fenêtre, et Pêche à la ligne.

Julie Dirwimmer

Au fil de ses écrits, Julie Dirwimmer a emprunté le dangereux chemin d’une fonction sinusoïdale et c’est ainsi qu’est née Madame Cosinus. Elle s'inspire de mots et de concepts scientifiques pour produire une poésie populaire qui traite de sujets comme la famille, l’amour ou l’identité. Alors que sa dimension corpusculaire est assez semblable à celle d’une jeune femme franco-québécoise dans la trentaine, sa dimension ondulatoire, elle, exerce des fonctions poétiques d’amplitude contextuellement variable, dans les soirées littéraires, à la radio, dans les compétitions de slam de poésie ou sur YouTube.

Mathieu Arsenault

Il est né à Rimouski, a fait des études en sciences pures au Cégep de Rimouski, avant de se diriger en Études françaises à l'Université de Montréal. C'est alors qu'il poursuit un doctorat en littérature comparée qu'il fait paraître en 2004 son premier livre, Album de finissants (Triptyque), dont on saluera la justesse et l'intensité1. Trois ans plus tard, soit à l'automne 2007, il publie sa thèse remaniée sous la forme d'un essai, Le Lyrisme à l'époque de son retour (Nota Bene), suivi en 2008 d'un deuxième livre de fiction, Vu d'ici (Triptyque). À l'automne de la même année, une adaptation de Vu d'ici sera créée à Montréal au théâtre La Chapelle par Christian Lapointe et le Théâtre Péril. Depuis il a publié La vie littéraire en 2014 (Quartanier), qui a été aussi mis en scène par Christian Lapointe. Mathieu Arsenault multiplie aussi les lectures publiques, aussi bien dans les soirées de poésie que sur la scène slam québécoise. En tant que critique et essayiste, Arsenault est finalement un collaborateur régulier de la revue Spirale et un des membres-fondateurs du magazine OVNI.

Moe Clark

Elle fusionne dans ses œuvres sonores sa vision unique de la narration-performance avec les traditions du chant tribal et du « spoken word ». Ses chansons poétiques expriment le pouvoir de guérir, de célébrer la présence de l’esprit et de se brancher sur l’essence de la quête. Elle est une artiste métisse nomade et multidisciplinaire avec des racines tissées dans le sol du « Traité 7 » en Alberta (Calgary et ses environs) mais qui vit depuis 2008 à Montréal. Elle donne des ateliers sur l'écriture et l'expression orale. Elle organise des festivals, produit des spectacles, tout en étant codirectrice de « Transcestal », un lieu de convergence des musiques gnawa, soufi et autochtones. Auteure de deux albums de musique Circle of She: Story & Song (2008) et Within (2014) et d'un livre de poésie bilingue, Fire & Sage / De sauge et de feu (éditions Maelstrom). Elle s'est produite notamment au Lincoln Centre de New York, au Festival de poésie du Queensland en Australie, au Festival planète IndegenUs en Californie. Depuis 2016, elle est aussi chroniqueuse, Mâmawi Musique, sur Espaces Autochtones sur le site web de Radio-Canada.

Paul Bradley

Paul Bradley est un conteur né en 1973 à Cowansville. En 1998, il joint la plus ancienne troupe de conteur des Cantons de l’Est, Les ceuzes-là. À la dissolution du groupe, en 2010, il créé le duo de conteur Les Prétendants en compagnie de Sylvain Racine. Le 11 décembre 2013, il cofonde La Quadrature, un organisme de création et de diffusion en conte contemporain en compagnie de Nicolas Rochette, de Céline Jantet et de Kevin Gravier. En 2018 il est publié par les Éditions Planète rebelle, dans l’ouvrage collectif Nouvelle Vague. Il devient membre de Primaires, les couleurs secondaires, un band de poésie performée l’année suivante. L’évolution au sein de nombreuses formations, la transparence du processus et la boucle autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie.

Tanya Evanson

Elle est une poète, interprète, productrice et éducatrice artistique antiguaise-canadienne de Tiohtià:ke / Montréal. Directrice du programme Spoken Word du Banff Centre for Arts depuis quelques années, elle performe au niveau international dans de nombreux festivals, aux États-Unis, en Angleterre, en Australie, en Afrique du sud, depuis 20 ans. En 2013, elle a reçu le prix du Golden Beret Award et a été poète d'honneur au Canadian Festival of Spoken Word. Avec quatres albums studio de spoken word dans son sac et six livres d’art, elle publiera coup sur coup Bothism (éditions Ekstasis 2017), un texte expérimental soufi, et Nouveau Griot - textes rassemblés de ses quatre albums (éditions Frontenac 2018). Elle travaille au noir comme derviche tourneur.

Concours de menteries

Pour une sixième année consécutive sera déclaré le « Grand Endimancheur de la menterie ». Le très sélect Jury votera pour le meilleur menteur de la soirée, celui qui saura les enfirouaper, les enguirlander, bref les séduire! La soirée sera animée par Francis Désilets et les participants seront Marc-André Fortin, Alexandre Gauthier, Éric Michaud, Paul Bradley et l’électron libre de la saison Lucie Bisson.

Une menterie est une des plus vieille forme du conte : un récit de vie grandement exagéré qui reste dans le domaine du possible (douteux mais possible!). Ce spectacle de conte est chapeauté par la Confrérie des menteurs du Québec

Fondée par les conteurs Éric Michaud, Francis Désilets et Marc-André Fortin, La Confrérie des Menteurs du Québec (CMQ) est un regroupement faisant la promotion de la menterie comme forme d’expression artistique. La devise de la CMQ est : artifex mendacium (forgerons de mensonges). Hormis l’organisation de concours de menterie, la CMQ a notamment pour objectif de rapporter et dénoncer les menteurs sans scrupules sévissant au Québec tout en récoltant des dons afin de dédommager une personne, un regroupement, une entreprise ou un organisme ayant été lésée par voie mensongère.

Alexandre Gauthier

Alexandre Gauthier cumule plus d’une centaine de prestations devant divers publics. Il a participé aux Fêtes de la Nouvelle France, à des soirées au musée de Pointe à Callière, au 150e de Victoriaville, à la Fête nationale de la Mauricie, etc... Issu du monde de l’improvisation, Alexandre s’adapte et interagit avec le public. C’est par son originalité et son sens de l’humour qu’il nous embarque dans ses histoires. Formé à l’INIS en scénarisation, il poursuit une carrière d’auteur. Alexandre Gauthier est scénariste sur plusieurs projets pour la télévision, le cinéma et le Web.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Paul Bradley

Paul Bradley est un conteur né en 1973 à Cowansville. En 1998, il joint la plus ancienne troupe de conteur des Cantons de l’Est, Les ceuzes-là. À la dissolution du groupe, en 2010, il créé le duo de conteur Les Prétendants en compagnie de Sylvain Racine. Le 11 décembre 2013, il cofonde La Quadrature, un organisme de création et de diffusion en conte contemporain en compagnie de Nicolas Rochette, de Céline Jantet et de Kevin Gravier. En 2018 il est publié par les Éditions Planète rebelle, dans l’ouvrage collectif Nouvelle Vague. Il devient membre de Primaires, les couleurs secondaires, un band de poésie performée l’année suivante. L’évolution au sein de nombreuses formations, la transparence du processus et la boucle autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie.

Le futur est une tradition I

MAI – 2014, CONTEUSE DU MOIS

Le but de « Conteur du mois » est de permettre à un conteur talentueux et ayant déjà une bonne expérience de la scène de s’installer au Gainzbar un mois complet, lui donnant ainsi l’occasion de bénéficier d’une couverture médiatique conséquente et de toucher un plus vaste public. Il est à noter que le mois de mai est réservé à un nouveau conteur du mois choisi chaque année par les Productions du Diable Vert.

Donnant suite à l’incroyable succès remporté lors des dix dernières saisons par nos « conteurs du mois » Simon Gauthier, Mathieu Lippé, François Lavallée, Edwige Bage, Nadine Walsh, Les Ceuzes-Là , Dominique Breau Eric Michaud, Éric Gauthier et Richard Léveillé, nous récidivons cette année en faisant de la conteuse-organisatrice Yolaine notre « impératrice du mois ». Pour le  mois de mai, Yolaine nous a programmé quatre spectacles différents  produit par son organisme Les AmiEs Imaginaires.  Cette année, c’est au Gainzbar qu’il faudra être pour fêter le retour du printemps.

Le futur est une tradition I : Contes transgéniques et histoires robotisées avec Jérome Bérubé, Dominic Lapointe, Yoda Lefebvre et Paul Bradley.

Les 4 et 11 mai prochains, huit artistes de la parole vous mènent, chacun à leur manière, à travers des contes cosmi-comiquesfuturéalistes ou post-apocalyptiques. Quatre voix par dimanche pour vous conter des quêtes philosophiques, technologiques ou pseudo-scientifiques, jusqu’au bord du monde ou de la folie. Vous êtes invités à franchir les limites des galaxies ou la porte d’un trou noir logé entre les craques d’un divan.

Dominic Lapointe

Originaire de Québec, Dominic Lapointe vit dans le Bas Saint-Laurent depuis près de huit ans. Verbomoteur invétéré, gesticulateur intempestif, il raconte des histoires d'aussi loin qu'il se souvienne. Il les puise à toutes les sources : des conversations de balcon de sa grand-mère, des anecdotes de voyages et de soirées les plus folles les unes que les autres en passant par les répertoires de contes traditionnels. Il collecte les anecdotes, il aspire les récits, il grappille les souvenirs, le tout se mélangent pour produire d'incroyables parcours aux plus improbables détours où il sait vous emporter avec comme seul bagage un brin d'imagination.

Paul Bradley

Paul Bradley est un conteur né en 1973 à Cowansville. En 1998, il joint la plus ancienne troupe de conteur des Cantons de l’Est, Les ceuzes-là. À la dissolution du groupe, en 2010, il créé le duo de conteur Les Prétendants en compagnie de Sylvain Racine. Le 11 décembre 2013, il cofonde La Quadrature, un organisme de création et de diffusion en conte contemporain en compagnie de Nicolas Rochette, de Céline Jantet et de Kevin Gravier. En 2018 il est publié par les Éditions Planète rebelle, dans l’ouvrage collectif Nouvelle Vague. Il devient membre de Primaires, les couleurs secondaires, un band de poésie performée l’année suivante. L’évolution au sein de nombreuses formations, la transparence du processus et la boucle autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie.

Yoda Lefebvre

Le gars: Yoda Lefebvre est un conteur, c'est-à-dire un écrivain qui n'écrit pas, un acteur qui ne joue pas, et un metteur en scène qui ne met personne d'autre en scène que lui-même. Vraiment, quelqu'un à ne pas fréquenter...

Son principe; prétendre à la vérité en disant des choses inventées.

Sa méthode; évoquer ce qui est beau et ce qui est horrible, le sublime et le monstrueux, toutes la manne d’émotions qui nous dépassent... mais sans les pousser dans la gorge du public, de façon à ce que chacun puisse se les représenter jusqu'à la limite de ce qu'il a le goût de vivre aujourd'hui.

Pour le reste, il adore les imprévus et les impondérables; c’est chaque fois un bon stimulant…

Crédit photo :  Karine Désaulniers

18 mars – Duo Découverte : Paul Bradley et Sylvain Racine

Avec ces duos, le Diable Vert veut donner la chance à des conteurs de la relève, qui ont déjà fait leur preuve à l’occasion de la soirée « Nouveaux visages du conte au Québec », de se « faire les dents » en duo avant éventuellement de présenter un spectacle solo dans le cadre des Dimanches du conte.

Un caprice de princesse

Avec Un caprice de princesse, Les Prétendants puisent dans les racines du conte pour en faire fleurir le merveilleux. La seconde partie de leur assemblage d’histoires est une composition à deux voix possédant une structure moderne bien assise sur des bases traditionnelles. Si Les Prétendants prétendent bien à quelque chose, c’est assurément de laisser le caractère intrinsèque du conte s’exprimer, soit à travers l’intimité, la sincérité et l’imaginaire. Au final, on sent que leur échaffaudage oral n’est pas tant conçu pour toucher le ciel que pour vivre et faire vivre de beaux moments de contes

Paul Bradley

Paul Bradley est un conteur né en 1973 à Cowansville. En 1998, il joint la plus ancienne troupe de conteur des Cantons de l’Est, Les ceuzes-là. À la dissolution du groupe, en 2010, il créé le duo de conteur Les Prétendants en compagnie de Sylvain Racine. Le 11 décembre 2013, il cofonde La Quadrature, un organisme de création et de diffusion en conte contemporain en compagnie de Nicolas Rochette, de Céline Jantet et de Kevin Gravier. En 2018 il est publié par les Éditions Planète rebelle, dans l’ouvrage collectif Nouvelle Vague. Il devient membre de Primaires, les couleurs secondaires, un band de poésie performée l’année suivante. L’évolution au sein de nombreuses formations, la transparence du processus et la boucle autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie.

Sylvain Racine

Sylvain Racine, dit Le Président, a emprunté la route du conte en 1998 en tant que membre fondateur des Ceuzes-là, une troupe de conteurs qui se commet de vignobles en festivals. Il ne cherche pas à plaire, ni à déplaire, il conte ses histoires avec beaucoup d'humilité et d'humour. C'est sans prétention qu'il contribue à son tour et à sa manière au maintien d'une parole vivante et d'une tradition orale, parce que son rôle de passeur lui tient à cœur. Les auditeurs, de tous horizons, sont sa raison de prendre la route, la parole et de partager un moment de conte.

Ce qu’on en dit

Forts d’une expérience

« Forts d’une expérience de plus de dix ans dans le domaine du conte, Sylvain Racine et Paul Bradley ont connu un bel accueil jusqu’à  présent. […] leur assemblage d’histoire «Un caprice de princesse»  présenté le 11 septembre dernier a affiché complet. […] avec «Un caprice de princesse», Les Prétendants retournent dans les racines du contes […] La seconde partie de la soirée est composée de matériel inédit.»

Alain Bérubé, Le guide, 22 septembre 2010

Les Prétendants

« En prétendant venir d’un peu plus loin que l’endroit le plus lointain jamais visité, le duo de conteurs a donc choisi de s’appeler Les Prétendants. « Dans toute histoire, tout le monde prétend quelque chose, que ce soit de trouver un trésor, une princesse, Ça se peut qu’on prétende des choses… », […] »

Caroline Boiclair en entrevue avec Les Prétendants, La voix de l’est plus, 15 septembre 2010

Efficace

« […] les Prétendants possèdent une touche moderne, une distance sur l’histoire qu’ils nous racontent, extrêmement efficace. Ainsi, dans leurs contes, les personnages courent parfois si vite qu’ils sortent carrément de l’histoire. Certains leur sont imposés (en général, les stupides ou les méchants), alors qu’ils en choisissent d’autres pour leur qualité intrinsèque. […] »

Marc Fraser, L’Horizon, Presse coopérative des Basques, 14 août 2010

Paul Bradley

Paul Bradley est un conteur né en 1973 à Cowansville. En 1998, il joint la plus ancienne troupe de conteur des Cantons de l’Est, Les ceuzes-là. À la dissolution du groupe, en 2010, il créé le duo de conteur Les Prétendants en compagnie de Sylvain Racine. Le 11 décembre 2013, il cofonde La Quadrature, un organisme de création et de diffusion en conte contemporain en compagnie de Nicolas Rochette, de Céline Jantet et de Kevin Gravier.

En 2018 il est publié par les Éditions Planète rebelle, dans l’ouvrage collectif Nouvelle Vague. Il devient membre de Primaires, les couleurs secondaires, un band de poésie performée l’année suivante.

L’évolution au sein de nombreuses formations, la transparence du processus et la boucle autoréférentielle caractérisent son travail. Ses performances ont été présentées à de multiples occasions dans des lieux allant du musée à la micro-brasserie.

Forts d’une expérience

« Forts d’une expérience de plus de dix ans dans le domaine du conte, Sylvain Racine et Paul Bradley ont connu un bel accueil jusqu’à  présent. […] leur assemblage d’histoire «Un caprice de princesse»  présenté le 11 septembre dernier a affiché complet. […] avec «Un caprice de princesse», Les Prétendants retournent dans les racines du contes […] La seconde partie de la soirée est composée de matériel inédit.»

Alain Bérubé, Le guide, 22 septembre 2010