11 avril – À pas de louve

11 avril 2010  à 20:00 avec Isabelle Crépeau

On ne sait pas depuis quand elle est là, ni qui elle est ni d’où elle vient. Certains racontent qu’elle a toujours eu les cheveux du même gris : un peu plus poivre que sel…

Femme étrange, farouche, femelle indomptable, figure de pouvoirs, de mystère : la femme-louve s’accorde aux reliefs de la terre, au gré des saisons et aux caprices du temps. Là où elle passe, elle recrée terre de jeu faisant de chaque lieu un endroit primitif, exposé aux intempéries… À pas de louve, la conteuse retrace l’histoire de cette intrigante créature.

Transporté au cœur de la forêt, au clair de la lune, l’auditoire audacieux participe à la célébration du féminin sauvage en se laissant emporter par ce tendre conte rituel.

Ce spectacle a été créé à l’issu d’une résidence artistique au Nouveau-Brunswick, en 2008, grâce à une subvention du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ).

Isabelle Crépeau

Née une nuit de pleine lune, élevée parmi les fées, les sorcières et les loups, Isabelle Crépeau, surnommée la louve, croit au magique pouvoir de transformation des contes. Elle raconte avec bonheur ses histoires douces, gourmandes et parfois féroces pour ravir les petites et les grandes oreilles. Bohème, elle se fait entendre dans les bibliothèques, les festivals, les événements en plein air et partout où on veut l’entendre, saisissant toutes les occasions d’explorer les paysages d’ici, qui habitent ses contes. Elle incarne le personnage de dans le spectacle de danse et conte pour jeune public, avec le collectif de folklore urbain ZØGMA danse. Avec la collaboration du CALQ, elle a fait une résidence artistique au Nouveau-Brunswick, en 2008, pour la création de À pas de louve. Elle a publié Sedna, une adaptation d’une légende Inuk, aux éditions du Soleil de Minuit en 2009. Conteuse en résidence, dans les bibliothèques de Montréal-Nord en 2011 et en 2014, elle y a initié une trentaine de classes du primaire à la création orale d’autant d’histoires merveilleuses…

Consultez son site internet.

Ce que les médias ont dit d’Isabelle Crépeau

« Isabelle Crépeau raconte, murmure, chante presque, une heure d’histoires onctueuses. Cajolés, bercés, les cerveaux réchauffés goûtent aux finales enchantées. […] ce fut une superbe rencontre. »

Denis Chiasson, Le Chic Québécœur, 22 décembre 2008.

« Tout au long de la soirée, les sons, les chants ajoutés à ces contes ont transporté les spectateurs. […] Isabelle Crépeau propose des regards, des mimiques, des intonations qui font que chaque conte est intéressant tant à écouter qu’à regarder. »

Josiane Haspeck, La Concorde, 22 mars 2006.