Le retour des rois d’Iran

« Remonter le cours d’un voyage en Iran, rencontrer les rois persans et se retrouver dans le petit théâtre du conteur-voyageur. A savourer, un récit pimenté d’éclats sonores, visuels et poétiques. Le projet initial d’Olivier est ambitieux : mélanger son récit de vie en Iran au Livre des rois de Ferdowsi, un poème épique, retraçant la destinée de l’Iran depuis la création du monde jusqu’à l’invasion arabe. Autrement dit, mêler étroitement l’épopée nationale iranienne à l’histoire intime de l’auteur-conteur. J’ai été touchée par la sensibilité à fleur de peau d’Olivier Villanove, son sens de l’humour et de l’autodérision et sa capacité à incarner de multiples personnages.

On ressort avec deux envies : voyager en Iran pour découvrir par soi-même les richesses de la civilisation persane, et à défaut d’un tel périple, se lancer dans la lecture — plus casanière et moins onéreuse — du Livre des rois, véritable fontaine à histoires qui semble regorger d’aventures romanesques. Ne serait-ce que pour cette invitation au voyage, réel ou simplement littéraire, le spectacle d’Olivier Villanove mérite le détour. » Cristina Marino, Le Monde, 27.11.2015

Olivier Villanove

De son passé d’enfant voyageur embarqué sur le voilier de son père, il a gardé le regard de celui qui sait les richesses que procure le dépaysement. Conteur, comédien et metteur en scène, son coeur de métier est le récit. En 2001, il découvre le conte au Québec et se forme pendant 5 ans auprès de Claudette L’Heureux. Son univers oscille entre récits contemporains et l’univers des milles et une nuits. En 2011, il entre à la Fai-Ar à Marseille, école d’état dédiée à la création en espace public. Il se forme aux arts numériques, développe un regard photographique.

TIK TaC avec Simon Gauthier

 

1 TIK TaC

Après la mort de son grand-père, quelque chose a changé chez le jeune Samuel Marchand.  Il semblait désormais flotter plutôt que marcher.  Il était transparent, évanescent.  Dans ses silences, Samuel cherchait la passerelle, un pied dans l’existence, l’autre au ciel.  Il était devenu un être « existenciel » dans ce monde où tout est en perpétuel mouvement.
Simon Gauthier, conte
   Philippe Meunier, danse
           Véronique Plasse, musique.
Mise en scène : Daniel Gaudet.
Crédit photo : Sylvain Robert.

Les Siffleurs de nuit

1 Les siffleurs de nuit

À travers les histoires, les anecdotes et les menteries d’Antho l’contou et une musique métissée, Les siffleurs de nuit vous invitent à voyager dans l’univers imaginaire, fantastique et festif de la tradition celtique! En français, en gallo et en breton; en musique et en chansons teintées de couleurs québécoises, ce quatuor vous conduira à travers les dédales des sentiers légendaires de Bretagne. Le spectacle d’environ 1 heure 30 garde le spectateur en haleine et le fait voyager d’un bout à l’autre de la Bretagne entre rires et histoires, danses et complaintes. Bonne promenade!

 

Antho l’contou : contes, chants, trompette

Emmanuelle Hélias : chants

Alex Kehler : violon, mandoline, nyckelharpa

Félix Duhamel : Guitare, violon, podorythmie, harmonica

La Grande virée avec les Semeurs de contes

1 Les semeurs de contes

La Grande Virée des Semeurs de contes, un projet inédit et innovateur au Québec. Le collectif Les Semeurs de contes regroupe sept conteurs et conteuses qui marchent le territoire chaque automne depuis 2013, en partageant leur passion du conte dans les différentes communautés du Québec. Chaque soir, les conteurs offrent leurs histoires à des publics adultes variés, en échange du gîte et du couvert. Pour une soirée inédite venez rencontrer la nouvelle cuvée 2018 avec Christine Bolduc, Carine Kasparian, Michel Longchamps, Daniel Boiteau, Françoise Crête, Claire Jean, Yves Robitaille et André Morin.

Soirée d’ouverture

Venez vous joindre à nous pour ouvrir la 21e saison des Dimanches du conte. Plus d’une douzaine de conteuses et de  conteurs se relaieront sur scène à une folle vitesse proverbiale. Sous la houlette des animateurs Francis Désilets et Jean-Marc Massie, vous pourrez entendre Carine Kasparian, Marc André Fortin, Marie Pier Fournier, Sophie Boissonneault, Ronald Larocque, Céline Jantet, Isabelle Saint-Pierre et bien d’autres artistes. Invitée spéciale : l’électron libre de la saison Lucie Bisson

1 Isabelle St-Pierre

Isabelle St-Pierre fait entendre sa voix depuis plus de 20 ans (cabaret, poésie, slam, conte) au Québec, au Canada, en Acadie et en France. Elle dirige et anime depuis 2005, des dizaines de spectacles, micros ouverts, concours, ateliers. (Festival de conte de Bouche à Oreille, Festival Interculturel du conte du Québec, Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue, Festival de la parole de la Baie Ste-Marie). Elle dirige pendant 6 ans le volet conte/slam de l’État d’Urgence, camp de réfugiés (ATSA) de 2005 à 2010, invitant plus d’une vingtaine d’artistes et donnant la parole aux sans-abris. Elle coorganise et anime depuis 2012, les Slam Sessions Montréal, soirées mensuelles avec une formule artiste invité et micro ouvert. En janvier 2016, elle crée un événement sans précédent avec Caroline N. Hotte (CBC North), Paroles Fauves : vigile poétique contre la violence faite aux femmes autochtones. En avril 2017, elle a fait une résidence au Banff Centre for Arts and Creativity, dans le cadre du programme de Spoken Word. (Crédit photo : Mathieu Poirier)

1 Marc André Fortin

Bachelier en psychologie et ayant une formation en enseignement à l’université du Québec, Marc-André jongle professionnellement avec le conte depuis près de 10 ans. À l’affût des rumeurs et des mythes, il vous transporte dans son monde géantesque ; pays dont rêvent encore les fous et les poètes. Agrémenteur d’histoires sûrement vraies, il pige dans les faits historiques et les légendes pour leur donner une couleur singulière, profonde et humoristique.

Amoureux d’anecdotes de village et d’images langagières, Marc-André vous funambulise la ligne de nos ancêtres, celle qui départage le réel du doute. Il donne de la folie à ses récits et du fabuleux à ses personnages, du grand étendu qui dépasse l’étendement ! De la petite histoire quotidienne s’ouvrant sur du grandiose. Parce que parfois, mille mots valent mieux qu’une image.

Carine Kasparian

Auteure, sémiologue et conteuse, Carine puise ses histoires dans des récits vieux comme le temps ou de son imaginaire insolite. Son regard humaniste la plonge toujours plus en profondeur dans les tissus mystérieux de la nature humaine.  Ce qu’elle aime, ce sont ces histoires qui nous enracinent, nous jardinent, parsemant une pluie de mystère qui  nous pousse à grandir.

Sur scène, son registre d’expression à la fois drôle et profond  prend sa source  au cœur d’un silence fertile, comme le note le journal Le Devoir : « Sans élever la voix, la conteuse murmure une histoire de mélodies intérieures[…] Entassée devant elle, la foule, muette, est suspendue à ses mots. Le brouhaha de l’entracte s’est complètement éclipsé. » Ses contes se sont promenés tant au Québec qu’en France ou ailleurs.

Entrepreneuse dans l’âme, elle a participé à la création et au développement de plusieurs événements  tels que la Fabuleuse Nuit du conte, le Bal des ménestrels,  le Balai des Conteurs et les Semeurs de Contes.

Céline Jantet

Céline est conteuse, c’est à dire qu’elle partage avant tout des histoires. Revendiquant le conte comme un art actuel, Céline porte des récits d’hier qui résonnent aujourd’hui et écrit des histoires contemporaines ouvertes sur le monde de demain. Depuis 2006, Céline est conteuse pour des publics de tous les âges. Elle offre aux plus jeunes et à leur famille des spectacles imagés. Elle crée des solos féminins percutants pour le public adulte. On peut la voir œuvrer auprès d’autres conteurs ou d’autres artistes pour faire entendre une parole contemporaine à contre-courant, là où on ne l’attendrait pas.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Marie-Pier Fournier

Formée au théâtre, en graphisme et en ethnologie, passionnée par l’odeur des livres, exploratrice de l’insolite, jongleuse habile de la parole, Marie-Pier Fournier raconte et chante à partir du répertoire traditionnel et contemporain. Elle s’intéresse particulièrement à la « parlure » d’autrefois, c’est pourquoi elle puise son inspiration dans les documents d’archives et auprès des aînés directement. C’est ce patrimoine vivant qu’elle souhaite partager, cette façon qu’ont ces « porteurs de tradition » de raconter et de chanter spontanément et sans artifices.

Ronald Larocque

Conteur de la première heure des Dimanches du conte, il raconte depuis plus de seize ans. Il a participé à plusieurs festivals de contes et promené ses histoires de Natashquan à la baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse, et même en France comme invité d’honneur à Fontaine–Le Comte près de Poitiers où il a été réinvité pour une série de sept spectacles. Il a aussi conté en français et en anglais, en Inde à Mumbai, Goa et Delhi. Il a présenté son précédent spectacle <L’homme qui lisait dans les mamelons et autres contes de l’émotion> plus d’une quarantaine de fois dont huit fois en rafale à Valleyfield au Cabaret d’Albert (livre-disque chez Planète rebelle). Il est Arbraconteur et conte pour les enfants dans le cadre du programme  « La culture à l’école » du ministère de l’Éducation.  Son projet d’avenir c’est d’être globe-conteur (mot qu’il a créé) pour le partage et l’amitié.

Sophie Boissonneault

Sophie Boissonneault, comédienne depuis plus de 30 ans, conteuse depuis quelques années, elle crée ses propres textes depuis 2011. Originaire de la ville de Québec, elle vit maintenant à Notre-Dame-de-Ham, au Centre-du-Québec où sa création s’est déployée en même temps que l’immersion rurale ! Elle s’amuse avec les mots, le monologue, le conte, le drôle, le tragique… En 2011, naquit un personnage : Penouche, qui l’amena à explorer une poésie philosophique et clownesque pour patcher les cœurs troués. Son matériel original s’inspire de l’isolement social, la marginalité, l’appropriation du pouvoir d’agir, la quête du bonheur, etc. La scène et la création sont des terrains de jeux fertiles, loufoques et salvateurs. La création, c’est sa résilience. Ses mots-clés : Créer, Aimer et Rassembler pour patcher des cœurs troués. L’anthropologie, l’intervention sociale et la création artistique coexistent en elle créant ainsi, le temps d’une performance, une rencontre authentique, humaine et enveloppante.