10 avril – Joujou Turenne de retour aux Dimanches du conte

10 avril 2011  à 20:00 avec Joujou Turenne

NOMADANSE !

En contes, récits, chants et danse… voyage sur la route de l’imaginaire… avec sourires… avec soupirs.

Le nomadisme a aujourd’hui quitté les dunes de sable pour s’immiscer dans le béton de la grande ville. Il transporte plus que le taffetas, l’or et l’encens… et est surtout passeur de mémoire, de souvenir… parfois d’oubli.

Notre premier exil est notre naissance et, dès lors, ballottés entre le réel et l’imaginaire, nous passons notre existence à sillonner des mers, à parcourir des lieux physiques, des lieux de l’âme dans l’attente de notre ultime départ qu’est la mort. Et entre la naissance et la mort, à dos d’âne ou à moto, en avion ou en métro, de gré ou de force, nous sommes tous des nomades. Et avec un peu de chance, nous rencontrons l’amour.

La vie est une danse…

Une errance…

Joujou Turenne

Certains façonnent la glaise, Joujou Turenne façonne la parole. Nomade moderne, née au Cap Haïtien. Inspirée par ses filiations africaines et caribéennes, les mille textures du Québec où elle vit, Joujou Turenne, Amie du Vent pose un regard pluriel sur les quatre coins du monde qu’elle traverse. Elle pense, vit, vibre au rythme de cette planète qui tantôt fait rire, tantôt porte à réfléchir, tantôt provoque la colère. Et avec SES MOTS d’amour, de paix, d’amitié, d’espoir, de rêves de liberté et de dignité, elle se plaît à le DIRE à tout Vent…

Auteure, comédienne, chorégraphe et conteuse, elle se transforme tant par la gestuelle que par la voix en différents personnages issus d’errance et d’exil et qui surgissent en tourbillons de poésies, de contes, de rythmes, de danses, de chants, de souffles, d’humour, d’espièglerie, de tourments et de passion. Et dès le moment où elle se met à raconter, on fait partie soi-même du conte.