Déjà 20 ans de narratrices et narrateurs atypiques

Depuis déjà 20 ans, la scène des Dimanches du conte a vu défiler un nombre grandissant de conteuses et de conteurs atypiques  dans le cadre de la série « Soirée hors conte ». Cette année, Jean-Marc Massie nous présente celles et ceux qu’il a remarqués parmi toutes les conteuses et conteurs atypiques qui ont foulé les planches des Dimanches du conte depuis 20 ans. Au menu : Richard Gamache, Marie-France Bancel, Mathieu Lippé, Arleen Thibault et Ivy. Invité spécial : l’électron libre de la saison Ronald Larocque.

 

Arleen Thibault

La finesse de ses textes, une touchante présence sur scène, Arleen Thibault mène sa chasse- galerie d’histoires dans une écriture originale, rythmée et pleine d’humour. À la manière des groupes de musique néo-trad ( Mes Aîeux, les Batinses), elle flèche la ceinture de ses contes de thèmes traditionnels et contemporains qu’elle aménage dans des spectacles a géométries variables. Les pieds ferrés à ses histoires qu’elle accompagne de podorythmie, comme une Rose Latulippe qu’on aurait forcée de s’assoir pendant la danse du diable, Arleen fait grimper l’énergie de son public qu’elle attrape dans le détour et ratoure du plaisir de son foisonnant imaginaire à répondre. Prix porteur de tradition 2011, la conteuse a représenté le Canada aux Jeux de la Francophonie 2009, raconté en France, en Belgique, au Liban, au Congo en Cote d’Ivoire, en Acadie et un partout au Québec.

SITE INTERNET: arleenthibault.com

Ivy

Auteur, artiste de scène et poète, IVY est un incontournable dans le spoken word au pays et l’instigateur du slam au Québec.  Avec sa passion pour la poésie, il propose une œuvre qui transporte les mélomanes et les amoureux des mots bien tournée vers les hauts lieux de la performance.  Il parcourra le Québec et la francophonie en présentant des ateliers et des spectacles d’envergure (Montréal en Lumières, Francofolies, Mythos, Sommet de la Francophonie à Dakar, Coup de cœur francophone, etc).  En 2015, il publie le livre Slam à  toi (Ed. Bayard Canada) pour initier le public au slam et transmettre sa passion pour cet art déclamatoire. Le livre-disque SLAMÉRICA (2008), le disque Hors des sentiers battus (2012) et l’excellent disque S’armer de patience, sorti à l’automne 2016, dévoilent sa grande habileté à déclamer sur de la musique.  Ils sont encensés par la critique et le public.      www.ivycontact.com

Émouvant! Quasiment génial! (Joel Le Bigot-SRC)

Avant Catherine Ringer, le public a pu goûter au verbe fleuri d’un poète et slameur québécois.  Virtuose de la rime, avec humour et une bonne dose d’auto-dérision, IVY a charmé l’assistance, en toute décontraction (Ouest-France) .

Grandissime ! (Jean-François Côté – Radio-Canada Saguenay).

Un album très fort, intelligent et à la fois accessible (Monique Giroux).

Une réalisation des plus allumées (Valérie Lessard, Le Droit).

Une œuvre riche, belle, touchante et qui porte à réfléchir tant par sa poésie que par sa musicalité (Frédéric Bussières, Poste d’écoute).

L’exercice est ambitieux : Ivy fait évoluer ses mots, la phonation et la poétique de son propos (Alain Brunet, La Presse).

Marie-France Bancel

Marie France Bancel – alias tatie èmèf – représente un croisement entre conteuse, poète et chroniqueuse. Au cours des quinze dernières années, elle a participé à plusieurs festivals de conte, cabarets littéraires et autres soirées multidisciplinaires. Ses textes ont parus dans diverses revues littéraires, zines et recueils collectifs. Elle représente également l’hémisphère nord du duo de poésie franspagnole KoraZón NordSud. En décembre 2016, elle se produisait à la Place des Arts en compagnie du « BLT de la poésie » (Bancel, Lebeau, Thérien) dans un numéro d’ouverture pour la chansonnière Francine Christie. Actuellement, elle se consacre au recueil des Microaventures urbaines de tatie èmèf, chroniques singulières d’une ville plurielle.

Mathieu Lippé

Natif du Bas-du-Fleuve, Mathieu Lippé performe, slam, chante, conte professionnellement depuis dix ans. Il a pu faire entendre ces histoires inspirés de contes traditionnels, ses talents d’improvisateurs et son verbe surréaliste dans différents lieux et événements de la francophonie et même par delà. Du festival Les jours sont contés en Estrie jusqu’au Lycée français de Bucarest en Roumanie en passant par Trois-Pistoles, Bordeaux, Genève, et même Bangalore en Inde, il poursuit son chemin de diseur tout public. Poète invité pour le film Un cri au bonheur  sorti à l’automne 2007, il poursuit sa route sur la scène slam montréalaise où on le voit régulièrement présenter ses textes sensible, vibrant et claquant. Auteur-compositeur-interprète, il a sorti en 2007 son 1er album Là où le cœur mène. Après s’être mérité la deuxième place à la Coupe du Monde de Poésie Slam 2009 à Paris, il a remporté la médaille d’or dans la catégorie Conte-Conteur au 6ième Jeux de La Francophonie qui se tenait à Beyrouth en octobre 2009

Richard Gamache

« Qui suis-je ? Artiste. Poète, auteur-compositeur, palabriste, écrivain publique, producteur … J’ai jeté tant de bouteilles à la mer que si elles me revenaient toutes je pourrais en faire un radeau et enfin la traverser. »

Maire de Norbertville de 2005 à 2009, récipiendaire en 2010 du prix Georges-D’Or remis par la Société Saint-Jean-Baptiste Centre du Québec pour mon implication dans la promotion et la défense de la langue française, j’ai écris plus de cent chansons et quelques plaquettes de poèmes et n’en finirai jamais de me faire entendre partout où je le pourrai.

Instruments : stylos, guitare,  piano, voix, etc.

Ronald Larocque

Conteur de la première heure des Dimanches du conte, il raconte depuis plus de seize ans. Il a participé à plusieurs festivals de contes et promené ses histoires de Natashquan à la baie Sainte-Marie en Nouvelle-Écosse, et même en France comme invité d’honneur à Fontaine–Le Comte près de Poitiers où il a été réinvité pour une série de sept spectacles. Il a aussi conté en français et en anglais, en Inde à Mumbai, Goa et Delhi. Il a présenté son précédent spectacle <L’homme qui lisait dans les mamelons et autres contes de l’émotion> plus d’une quarantaine de fois dont huit fois en rafale à Valleyfield au Cabaret d’Albert (livre-disque chez Planète rebelle). Il est Arbraconteur et conte pour les enfants dans le cadre du programme  « La culture à l’école » du ministère de l’Éducation.  Son projet d’avenir c’est d’être globe-conteur (mot qu’il a créé) pour le partage et l’amitié.

La Parole est aux Actes !

Nouveau festival de contes et de légendes à St-Norbert d’Arthabaska
À ne pas manquer les 21, 22, 23 et 24 juin

39 rue Landry, St-Norbert d’Arthabaska, G0P 1B0.
Téléphone 819-369-9588 courriel: gamacherie@hotmail.com

Le mot de l’allumeur d’honneur Jean-Marc Massie

Attention !  Narrations sans préavis.

À l’instar des protestataires qui ne donnent pas leurs itinéraires, nous ne donnerons pas tout notre horaire. Vous devrez être parmi nous de l’ouverture à la fermeture de La Parole est aux Actes. Ainsi vous pourrez suivre le son des casseroles, ultime lumière pour être à l’horaire … du Off festival Quand les bouffons du roi bâillon se mettent en action, c’est qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de l’arnaque !

Avec un peu de chance, vous aurez le 24 une averse diluvienne, le temps d’une glissade boueuse à souhait. La pluie transformera-t-elle le festival en « Mudstock » ? Faites partie de ceux et celles qui diront : « J’y étais!!! »

Le mot de l’allumeur fondateur : Richard Gamache

La Gamacherie de Norbertville, qui tient son nom d’un village qui fait maintenant partie du tourbillon de la nuit des temps et du passé, présente en ses lieux un premier festival de contes et de légendes. Pour cet événement, elle s’est associée avec Les Productions du Diable Vert et Les Productions du Pneutosaure afin de nous concocter 4 jours/soirées où la parole prend tout son sens dans le dessus-dessous, l’envers et l’endroit de l’âme et de la parlure rurale et urbaine. Sous la présidence d’honneur de Jean-Marc Massie, grand rassembleur et cofondateur des Dimanches du Conte de Montréal, vous aurez la rare occasion de voir et d’entendre une douzaine d’artisans du conte parmi les grands et les grandes du Québec. Contes traditionnels, amérindiens, agrémentries, narrations atypiques, fables coquines, quelques ogres, princesses et loups-garous, une Contesse et le Roi des Menteurs seront de la partie pour vous entrainer dans la rafale du Festival de contes et de légendes présenté à La Gamacherie de Norbertville du 21 au 24 juin 2012.

Toutes les soirées seront animées par nos deux allumeurs

Jeudi 21 juin 2012

20h00 – Soirée d’ouverture – États des contes – 10$
Contes en rafales avec Éric Michaud, Francis Désilets,  André Morin, Arleen Thibault,  Yolaine et Marc André Fortin

Vendredi 22 juin 2012

14h00 – Ballade contée – 10$
Avec André Lemelin, Élisabeth Desjardins, , Francis Désilets, André Morin et  Marc André Fortin.
20h00 – « Elles content, il écoute » – 10$
avec Nadine Walsh, Yolaine,  Arleen Thibault et Éric Michaud.

Samedi 23 juin 2012
« Le Québec en nous – La fête nationale du Québec »
Entrée libre pour tous les spectacles

14h00 – Anti-âge de 0 à 100 ans avec Nicole Lefèvre, Éric Bernard, Jacynthe Lavoie-Richard et le Cirque in extremis
16h45 – Match local d’imporovisation
20h00 – Rafales de conte avec Nadine Walsh, André Lemelin, Élisabeth Desjardin, Richard Léveillé et Patti Warnock
21h30 – Feux d’artifices
22h00 – Musique festive avec Grenier Landry Ferland

Dimanche 24 juin 2012

20h00 – Le cri du Pneutosaure – 10$
Au centre communautaire, avec le narrateur atypique Richard Gamache, l’ambianceur  Dominique « Dalton » Huot. Invité spécial : Richard Léveillé

La parole est aux Actes
Nos conteurs et conteuses

André Lemelin – Cofondateur des populaires Dimanches du conte et fondateur de la maison d’édition de conte Planète rebelle, André Lemelin raconte ses histoires les unes après les autres, tel que nos conteux d’autrefois le faisaient : avec simplicité et générosité. Les histoires sont entrecoupées d’anecdotes et de petits airs traditionnels poussés à l’harmonica, et le tout est enrobé d’une touche humoristique.

Éric Michaud – En 2009, il a été le premier conteur hors-Européen, depuis 1748, à être sacré Roi des Menteurs au concours international de la menterie de Moncrabeau en France. Du XIIe siècle au XXIe siècle, laissez-vous emporter dans son monde bien personnel à l’humour assuré.

Francis Désilets – Originaire de Drummondville, Francis Désilets est passé par une formation en histoire avant de se laisser transformer par des histoires où le passé et le présent côtoient l’imaginaire et le fantastique. C’est alors que la parole prend le relais et donne corps au conte qu’on pourrait qualifier de traditionnel.

Yolaine – Yolaine amalgame et recrée des contes à partir de ceux qu’elle cueille dans le folklore qui se dit et les livres qui en parlent. Elle aime les contes qui font rire et réfléchir, les coyotes qui se font pincer au détour de l’histoire et les princesses au sale caractère. Elle a participé à de nombreuses soirées à travers la province et aux festivals de conte de Lévis, Trois-Pistoles et Natashquan.

Richard Léveillé – Richard Léveillé colore les évènements du quotidien et ceux de son imaginaire par des contes et des chansons en poésie rurale-distinguée. Des histoires touchantes racontées dans une langue sapinée de la vallée de l’Alsigantéka (quelque part entre Drummond et Sherbrooke), ponctuées à la guitare  à la manière du wayangkullit javanais et entrecoupées de chansons comme dans les contes chantés inuit.

Nadine Walsh – Depuis 2002, elle présente un répertoire de contes traditionnels québécois, de légendes amérindiennes et de fables coquines sur les scènes du Québec, d’Europe et d’Afrique. En 2006, elle participe à la tournée européenne Caravansérail dirigé par Hassane Kouyaté et Jihad Darwiche, regroupant onze conteurs francophones.

Elisabeth Desjardins – Élisabeth Desjardins raconte des histoires vieilles comme le monde ou tirées de sa plume. Détentrice d’un diplôme en art-thérapie, elle a animé des ateliers intitulés : Et si la femme m’était racontée à travers les contes de fées qui a pour but de redonner aux femmes leur pouvoir créateur. Elle a notamment conté au Festival international du conte francophone en Israël et au festival Contes d’ici et d’ailleurs au Nouveau-Brunswick.

Arleen Thibault – Originaire de Québec, Arleen Thibault a participé, depuis 2001, à de nombreux événements et festivals de contes au Québec, ainsi qu’à l’extérieur du pays (Maison du Québec à Saint-Malo, France, 2002 et en Côte d’Ivoire, 2007). Reconnue comme une narratrice atypique, une ingénue surréaliste, elle a également fait sa marque comme conteuse de répertoire traditionnel québécois et international. Elle a représenté le Canada pour le volet conte aux Jeux de la francophonie à Beyrouth en septembre 2009.

André Morin – André Morin est l’arrière-petit-fils d’un ogre du Témiscamingue. De cet aïeul, il a hérité des bottes de sept lieux. Il aiguise ses premières dents avec des anecdotes du quotidien qu’il partage en famille. Ses grosses bottes foulent la poussière du pays que ses ancêtres avaient fait naître : Lorrainville. Depuis ce temps, André fait renaître la mémoire de cette lignée, ces bâtisseurs de pays, plus grands que nature, dont il conte les histoires.

Marc-André Fortin – Il serait né dans les wagons du Petit Train du Nord entre Ste-Adèle et Lac-Carré. Petit-fils d’un loup-garou, il aurait été entraîné dans les sillages espiègles des lutins. « Agrémenteur » d’histoires sûrement vraies, il pige dans les faits historiques pour leur donner une couleur singulière et humoristique. Amoureux d’anecdotes et d’images langagières, il vous transporte sur le chemin de nos ancêtres à cheval entre le réel et le doute.

Patti Warnock – « La Contesse » nous propose un répertoire varié, passant de créations où réalité et fiction ne font qu’un à des contes plus traditionnels, nous évoquant royaumes et sagesses oubliées et comportant des dénouements plus qu’inattendus. Partie d’une île du Grand Nord canadien, elle passa par les Iles-de-la-Madeleine, s’engagea sur le Chemin des cantons et orienta sa boussole sur les Antilles, cap sur la Martinique!

Jacynthe Lavoie-Richard – Demeurant dans la notre belle région, cette jeune femme tisse de nouveaux liens et présent le conte aux enfants à travers les aventures de son personnage fétiche, Petite Souris. À chaque aventure, ce dernier découvre le monde tout en émerveillant les enfants. Ces présentations chaleureuses sont issues de son travail d’écriture, d’illustratrices et de conteuse. En plus de réaliser de nombreux spectacles, partout au Québec, les aventures de Petite Souris sont publiées aux éditions Planète Rebelle. Au cours des dernières années, elle a été récipiendaire d’une bourse du Conseil des arts du Canada et du prix Littérature du Centre-du-Québec.

Richard Gamache – « Qui suis-je ? Artiste. Poète, auteur-compositeur, palabriste, écrivain publique, producteur … J’ai jeté tant de bouteilles à la mer que si elles me revenaient toutes je pourrais en faire un radeau et enfin la traverser. » Maire de Norbertville de 2005 à 2009,  récipiendaire en 2010 du prix Georges-D’Or remis par la Société Saint-Jean-Baptisite Centre du Québec pour mon implication dans la promotion et la défense de la langue française, j’ai écris plus de cent chansons et quelques plaquettes de poèmes et n’en finirai jamais de me faire entendre partout où je le pourrai. Instruments : stylos, guitare,  piano, voix, etc.

Jean-Marc Massie – Homme de parole à l’imaginaire foisonnant et débridé, Jean-Marc Massie se situe au croisement du conte urbain et du dessin animé, du récit de vie affabulé et du monologue éclaté. Ce narrateur atypique occupe une place unique dans l’univers des conteurs.

Relation de de presse : Nancy Shaink 819-752-3726

La Parole est aux Actes est présentée par

Les Productions du Pneutosaure
Spectacles-Ateliers-Conférences

Richard Gamache
T. 819.369.9588

Les productions du Diable Vert
 

Jean-Marc Massie
T. 514.277.9084

22 janvier – « Nouveaux visages du conte au Québec » depuis 2007

Depuis 2007, la scène des Dimanches du conte a vu défiler un nombre grandissant de conteurs émergents dans le cadre de la série « Nouveaux visages du conte au Québec ». Cette année, Jean-Marc Massie nous présente ceux qu’il a remarqués parmi tous les nouveaux talents qui ont foulé les planches du  Cabaret du Roy depuis cinq ans. Au menu : Anaïs Fournier, Marc Sauvageau, Marc André Fortin, Christian St-Pierre, Richard Gamache, Yolaine, Patrice Michaud, Dany L. Boucher et Mathieu Barrette.

Anaïs Fournier

Anaïs Fournier est native de la Gaspésie jusque dans son ADN. Elle est arrivée dans le racontage comme on entre chez soi : pas besoin de cogner à la porte ni d’avertir d’avance… il suffit juste d’avancer le pas. Pour la nommer, on la dit « contesse » de ses lieux. Car ses lieux de contes prennent naissance dans son imagination et ce qui l’entoure. Elle dit que c’est la mer qui lui raconte ses histoires ! Anaïs taquine le théâtre de marionnettes, l’illustration d’histoires, le film d’animation et, depuis peu, la réalisation d’émissions jeunesse. Elle a conté à gauche et à droite dans son coin de pays, mais pas encore sur une île !

Christian St-Pierre

Christian St-Pierre est un fils du Grand Chemin qui marche. Sur ses rives, une petite ville appelée Montmagny, qui vit des années noires, voit passer bien des voyageurs. Ils sont bateliers, camionneurs, mais aussi Grande Oie Blanche. Tous ces êtres de passage sèment alors le goût de partir. Il voyage ainsi physiquement, mais aussi sur le plan littéraire. Pour lui, chaque conte est une odyssée où le parcours est encore plus important que la destination. Car autrement, ce serait du tourisme, et non du voyage. Il est donc capitaine conteur, pilote raconteur, et il se promène où bon lui semble afin de dire qui il est et d’où il vient. Il cherche plus que des passagers, mais bien des compagnons d’aventure.

Dany L. Boucher

L’humour est l’arme de prédilection de cet enfant terrible au cynisme débordant. Dany L. Boucher prend un malin plaisir à se moquer du conte traditionnel, en transgressant allègrement ses règles absurdes. Ce jongleur des mots utilise le pastiche pour emporter les spectateurs dans un tourbillon de pure folie, où l’irrévérence est au rendez-vous et où il fait bon rire et réfléchir à la fois.

Marc Sauvageau

Fasciné par la sonorité des mots et les images poétiques qui leur sont associées, Marc Sauvageau, dit le Marchand d’idées, est un électron libre qui refaçonne la réalité à l’aide de ses fantaisies et de ses rêves. Dans ses histoires, de simples faits deviennent fantastiques, le monochrome revêt les couleurs de l’arc-en-ciel. D’inspiration bédéistes, son univers parallèle puise à la source même de notre quotidienneté.

Lauréat du prix Lizette-Gervais en 1999 et du Prix de reconnaissance ESSOR régional (centre du Québec/Mauricie) en 2011, Marc Sauvageau est très actif dans le milieu du conte au Québec. Il a été boursier du conseil des Arts du Canada à deux reprises, a été sélectionné pour faire la tournée Coup de Cœur des nouveaux visages du conte au Québec et a participé à la compilation « Nuits du conte à Montréal », coffret de CD triple publié en France aux éditions Oui’dire. Son spectacle interactif Et Dieu créa les animaux à notre image a été présenté à plus de cent-cinquante reprises.

Mathieu Barrette

Pistolois d’origine au verbe renversant et au chant décapant, Mathieu Barrette parle à tous ceux qui ont le coeur à vif et l’esprit à la dérive. Par un étrange équilibre entre fabulation et réalité, il nous pousse vers une corde raide où les points de repère viennent au compte gouttes. Sa parole bouscule et brasse nos entrailles pour mieux dévoiler les tréfonds de l’âme humaine. Ici, point de compromis, seulement un artiste qui ne bullshit pas. Chose assez rare à l’ère de la langue de bois !

Mathieu Barrette a étudié et pratiqué la régie de scène et animé de nombreux spectacles, festivals et compétitionn artistiques. Depuis quelques années, il se consacre entièrement à l’écriture et aux différentes formes d’oralité.

Patrice Michaud

Grand gagnant du Festival International de la chanson de Granby en 2009, récompensé à trois reprises au Festival en chanson de Petite-Vallée en 2008, (Prix de la Chanson Socan pour C’est chien pour les singes, le Prix du Public et le Prix du Grand 8 franco-québécois) le chansonneur et conteur gaspésien originaire de Cap-Chat, Patrice Michaud, nous présente ici Les produits du tiroir, un spectacle intimiste où la chanson, le conte et l’humour s’entrecroisent au fil des histoires que nous trimbalons tous, au fond de nous. C’est drôle, c’est fou, c’est triste mais avant tout beau et touchant.

Richard Gamache

« Qui suis-je ? Artiste. Poète, auteur-compositeur, palabriste, écrivain publique, producteur … J’ai jeté tant de bouteilles à la mer que si elles me revenaient toutes je pourrais en faire un radeau et enfin la traverser. »

Maire de Norbertville de 2005 à 2009, récipiendaire en 2010 du prix Georges-D’Or remis par la Société Saint-Jean-Baptiste Centre du Québec pour mon implication dans la promotion et la défense de la langue française, j’ai écris plus de cent chansons et quelques plaquettes de poèmes et n’en finirai jamais de me faire entendre partout où je le pourrai.

Instruments : stylos, guitare,  piano, voix, etc.

Yolaine

Depuis plus de 10 ans, Yolaine compose ses contes autour de thèmes tirés des folklores traditionnel et contemporain. Elle a participé à de nombreuses soirées et festivals à travers le Québec, ainsi qu’en France et au Togo. Yolaine a remporté la première place au concours de menteries de Moncrabeau, en France, et est ainsi devenue la reine des menteurs 2014. Lancée, elle a aussi remporté le 1er prix au concours de menteries du festival Atalukan en 2015 et 2016, ainsi que le prix du jury au Concours intermondial de menteries des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion en 2016. Elle s’occupe de la programmation des événements de l’organisme Les Ami.e.s Imaginaires, diffuseur de contes, de légendes et de menteries à Québec.

6 novembre – Le Cri du Pneutosaure

Soirée hors-conte

Au cours de la saison, nous concocterons une grande fricassée des arts de l’oralité, un cabaret de paroles déjantées et désaxées. Sur fond de musiques atypiques, nous juxtaposerons les genres de manière à ce que les Dimanches du conte s’ouvrent à d’autres formes d’oralité. Cet automne, la rutilante poésie motorisée et musicalement asphaltée est au rendez-vous avec l’inénarrable Richard Gamache et son « Cri du Pneutosaure ».

Le Cri du Pneutosaure

« Le Cri du Pneutosaure » est un spectacle atypique qui se sert de l’automobile pour représenter les comportements humains. Ce délire motorisé met en scène le sacrifice humain pour le dieu automobile. De Pontiac à Henry Ford, Gamache vitupère au passage les responsables des génocides amérindiens pour l’or et l’électricité. Gamache nous livre une vibrante caricature de l’être et de sa créature où chant, conte, poésie et humour se rencontrent pour mieux fusionner au fond des cuves métallurgiques du Motor City Five. Cet artiste nous fait découvrir le Cri du Pneutosaure à travers ses textes  à la fois sensuels, décapants, tendres, renversants et humoristiques. Le tout accompagné au son des claviers et  guitares de Dalton.

TEXTES  ET  MISE EN SCÈNE : RICHARD GAMACHE
DIRECTION MUSICALE ET BRUITAGE : DOMINIQUE HUOT

Richard Gamache

« Qui suis-je ? Artiste. Poète, auteur-compositeur, palabriste, écrivain publique, producteur … J’ai jeté tant de bouteilles à la mer que si elles me revenaient toutes je pourrais en faire un radeau et enfin la traverser. »

Maire de Norbertville de 2005 à 2009, récipiendaire en 2010 du prix Georges-D’Or remis par la Société Saint-Jean-Baptiste Centre du Québec pour mon implication dans la promotion et la défense de la langue française, j’ai écris plus de cent chansons et quelques plaquettes de poèmes et n’en finirai jamais de me faire entendre partout où je le pourrai.

Instruments : stylos, guitare,  piano, voix, etc.

Dalton

Dalton

Dominique « Dalton » Huot, guitariste émérite, multi-instrumentiste évoluant sur la scène artistique underground montréalaise depuis plus de 40 ans, grand improvisateur et spécialiste des ambiances musicales; alchimiste des partitions, il prend part aux manifestations de musiques actuelles et contemporaines; aucune restriction quant aux styles musicaux qu’il visite.

4 Septembre – Soirée d’ouverture

Soirée d’ouverture de la 14e saison avec  Claudette L’heureux, Francis Désilets, Danielle Brabant, Éric Michaud, Richard Gamache, Denis Gadoury, Richard Léveillée, Lucie Bisson et Éric Gauthier

Le 4 septembre, un cabaret déjanté inaugurera la saison 2011-2012. Y défileront sur scène plusieurs conteurs. Vous voulez avoir un aperçu de la prochaine saison ? Venez à la soirée d’ouverture et entendez les artistes qui ponctueront notre programmation de l’année.

Claudette L’Heureux

Dans le cadre des Dimanches du conte, Claudette aura été de la première et la dernière soirée des Paroles de femmes. Elle en a connu des belles, errant, cherchant sa vérité du moment. Une chance que la Poule à Madame Moreau veillait au grain.

« Tu as fait longue vie pleine d’histoires et ce n’est pas la fin. Tu as une voix faite pour les contes. Tu es :

: charmante  L:   loyale  A : adorable  U : unique  D : droite

E:  énergique  T:  tenace T : tendre  E : étincelante

LUNA SAURIOL 12 ANS

Danielle Brabant

Depuis 10 ans, Danielle Brabant tire le meilleur du conte traditionnel et écrit de plus en plus ses propres histoires. Elle crée des univers sensibles, poétiques, teintés de réalisme magique qui font écho à nos doutes, nos espoirs, nos quêtes. Sur scène, son énergie ouvre en nous l’espace où se côtoient le rire et l’émotion.

Elle se distingue comme une voix singulière au Québec et dans une dizaine de pays, en français et en espagnol, de la France à la Roumanie, en passant par Cuba, l’Argentine et les Iles Canaries. Elle a reçu plusieurs bourses de création et de déplacement du Conseil des Arts et des lettres du Québec (CALQ) et du Conseil des Arts du Canada (CAC).

Site personnel

Denis Gadoury

Né à Saint-Thomas-de-Joliette, Denis Gadoury raconte depuis plus de vingt ans. Il a parcouru le Québec, les Territoires-du-Nord-Ouest et le Manitoba, a rencontré des personnages drôles et touchants, et recueilli des anecdotes et des faits pour le moins cocasses. Revenu au Québec, il a continué à partager ses récits et sa façon traditionnelle de faire vivre l’histoire. On retrouve quelques-uns de ses meilleurs contes dans le recueil Le bonhomme La Misère, publié chez Planète rebelle.

Eric Gauthier

Depuis son enfance en Abitibi, Éric Gauthier adore les histoires étranges. Informaticien défroqué, il se plaît maintenant à raconter sur scène et sur papier. C’est en 1999 qu’il a répondu à l’appel du Sergent recruteur et ses Dimanches du conte; depuis, il est allé conter jusqu’en France et au Yukon. On le reconnaît à sa manière de présenter la vie moderne dans tout ce qu’elle a de fantastique, de drôle et de déroutant. Ses écrits et ses contes lui ont valu plusieurs prix, dont le Grand Prix de la science-fiction et du fantastique québécois. Après son recueil de contes Feu blanc(Planète rebelle, 2009) et son ambitieux roman Montréel (Alire, 2011), il propose un nouveau roman, La Grande Mort de mononc’ Morbide (Alire, 2015), qui met en évidence sa voix de conteur et son style singulier. Il habite maintenant Sherbrooke où il poursuit sa chronique de l’insolite. Pour en savoir plus: ericgauthier.net.

« Il est de ces conteurs mutants qui inventent leur matière en puisant à toutes les formes de récits, fictions médiatiques, légendes urbaines, contes traditionnels. »
— Anne Dupuis, Spirale

« Éric Gauthier nous présente un univers moderne, où subsistent toutefois quelques traces des légendes d’autrefois. Mais contrairement au folklore qui peut parfois nous paraître absolu et lointain, la verve du conteur nous mène plutôt vers ce qui fait le caractere du Québécois d’aujourd’hui. »
— Sadrina Brochu, Le Girafe

« C’est ainsi que Gauthier structure ses contes, en réunissant les principes d’un espace-temps (la vie des étudiants de nos jours) à un autre espace-temps (le mode de vie tribale, l’oralité). »
— Nicolas Tremblay, Lettres québécoises

Eric Michaud

Éric Michaud, parfois connu sous le sobriquet de Ubert Sanspré, son alter-ego historique, reste un conteur de l’Histoire. Depuis 1995, il a conté à plusieurs endroits dont les Dimanches du Conte, Les Grandes Gueules de Trois-Pistoles, les fêtes de la Nouvelle-France, le festival interculturel du conte, le festival Bouches à oreilles, l’auberge du Dragon Rouge, le festival Alianait du Nunavut, etc. En 2009, il a été le premier hors-Européen, depuis 1748, à être sacré Roi des Menteurs au concours international de la menterie de Moncrabeau en France. Du XIIe siècle au XXIe siècle, laissez-vous emporter dans son monde bien personnel.

Francis Désilets

Le conte dans la bouche de Francis Désilets, c’est la tradition qui ne mâche pas ses mots. Ce conteur d’expérience vous emmène avec lui dans son imaginaire pour un voyage dans le temps et dans ces lieux à revisiter. Car le conteur dialogue avec le public, l’écoute, le questionne et s’inspire de ses réactions pour nourrir son histoire.

Il dévoile une manière de conter bien à lui. Les traces de sa formation en histoire lui servant aussi à enrichir ses contes. Vous ne serez pas que diverti, vous serez transportés !

Enfin, Francis Désilets, c’est la chanson à répondre qui s’invite pour la soirée. Il en ponctue ses histoires pour vous enchanter et offrir le conte sous un jour nouveau.

Lucie Bisson

C’est par la menterie (petite histoire pour divertir) que Lucie Bisson fait son entrée dans le milieu du conte au Québec. Les prix qu’elle remporte sont le début d’une magnifique odyssée dans le monde merveilleux de la parole conteuse. Elle écrit la plupart de ses histoires tantôt insolites, tantôt frôlant la vérité et elle n’oublie jamais que toute vérité n’est pas bonne à dire… Lucie Bisson poursuit sa route sur le chemin du conte, remplie de gratitude envers ceux et celles qui ont su, par leurs encouragements et leurs précieux conseils, faire grandir ses ailes de conteuse et devenir la raconteuse qu’elle est aujourd’hui.

www.conte-quebec.com/conteurs/lucie-bisson-0

Richard Gamache

« Qui suis-je ? Artiste. Poète, auteur-compositeur, palabriste, écrivain publique, producteur … J’ai jeté tant de bouteilles à la mer que si elles me revenaient toutes je pourrais en faire un radeau et enfin la traverser. »

Maire de Norbertville de 2005 à 2009, récipiendaire en 2010 du prix Georges-D’Or remis par la Société Saint-Jean-Baptiste Centre du Québec pour mon implication dans la promotion et la défense de la langue française, j’ai écris plus de cent chansons et quelques plaquettes de poèmes et n’en finirai jamais de me faire entendre partout où je le pourrai.

Instruments : stylos, guitare,  piano, voix, etc.

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

Richard Léveillé

Comme chanteur et conteur, il a écrit une trentaine de chansons et une quinzaine de contes originaux qu’il présente sporadiquement dans des événements culturels tels : Festival international de littérature, Les décrocheurs d’étoiles (Radio Canada), Alliance Française de Sao Paulo, Brésil,  Festival de Troy, Montréal du Gers (France), Maison Alphonse Daudet à Draveil (France), Dimanche du conte (Sergent Recruteur et Cabaret du Roy), Les Mardis Gras, Festival du conte de Bouche à oreille, Voix d’Amérique(2002,2006), Maison Louis Fréchette (Lévis) Maison Chénier-Sauvé (Saint-Eustache), contes et légendes de Dolbeau-Mistassini, contes et récits de Trois-Pistoles, festival Jos Violon. ,etc.

Comme guitariste : 5 albums en duo avec Fortin-Léveillé et 3 albums en quatuor avec : Fortin-Léveillé-Donato-Nasturica

31 octobre – Le Cri du Pneutosaure avec Richard Gamache

« Le Cri du Pneutosaure » est un spectacle atypique qui  se sert de l’automobile pour représenter les comportements humains. Ce délire motorisé met en scène le sacrifice humain pour le dieu automobile. De Pontiac à Henry Ford, Gamache vitupère au passage les responsables des génocides amérindiens pour l’or et l’électricité. Gamache nous livre une vibrante caricature de l’être et de sa créature où chant, conte, poésie et humour se rencontrent pour mieux fusionner au fond des cuves métallurgiques du Motor City Five

Richard Gamache a fait beaucoup de recherches avant de présenter son spectacle, mais déjà le monde de l’automobile lui était familier puisqu’il est lui-même mécanicien et fils de mécanicien. Bref, l’artiste nous fait découvrir le Cri du Pneutosaure à travers ses textes  à la fois sensuels, décapants, tendres, renversants et humoristiques. Le tout accompagné au son des claviers et  guitares de Dalton.

Richard Gamache

« Qui suis-je ? Artiste. Poète, auteur-compositeur, palabriste, écrivain publique, producteur … J’ai jeté tant de bouteilles à la mer que si elles me revenaient toutes je pourrais en faire un radeau et enfin la traverser. »

Maire de Norbertville de 2005 à 2009, récipiendaire en 2010 du prix Georges-D’Or remis par la Société Saint-Jean-Baptiste Centre du Québec pour mon implication dans la promotion et la défense de la langue française, j’ai écris plus de cent chansons et quelques plaquettes de poèmes et n’en finirai jamais de me faire entendre partout où je le pourrai.

Instruments : stylos, guitare,  piano, voix, etc.

Dalton

Dalton

Dominique « Dalton » Huot, guitariste émérite, multi-instrumentiste évoluant sur la scène artistique underground montréalaise depuis plus de 40 ans, grand improvisateur et spécialiste des ambiances musicales; alchimiste des partitions, il prend part aux manifestations de musiques actuelles et contemporaines; aucune restriction quant aux styles musicaux qu’il visite.

Richard Gamache

« Qui suis-je ? Artiste. Poète, auteur-compositeur, palabriste, écrivain publique, producteur … J’ai jeté tant de bouteilles à la mer que si elles me revenaient toutes je pourrais en faire un radeau et enfin la traverser. »

Maire de Norbertville de 2005 à 2009, récipiendaire en 2010 du prix Georges-D’Or remis par la Société Saint-Jean-Baptiste Centre du Québec pour mon implication dans la promotion et la défense de la langue française, j’ai écris plus de cent chansons et quelques plaquettes de poèmes et n’en finirai jamais de me faire entendre partout où je le pourrai.

Instruments : stylos, guitare,  piano, voix, etc.