La soirée d’ouverture

12 septembre 2021  à 19:30 avec 1 Arleen Thibault, 1 Isabelle St-Pierre, Amélie Prévost, Charly Mullot, François Pelletier, Fred Péloquin, Ida Bachi, Noubi (Ibnou Ndiaye) et Yves Robitaille2

*** IMPORTANT *** Cette saison les billets pour assister aux Dimanches du conte au Jockey ne seront en vente qu’à la porte le soir du spectacle. Puis tous les mardi seront mis en vente sur la billetterie Lepointdevente.com le lien web permettant de voir la captation vidéo du spectacle présenté le dimanche d’avant *** IMPORTANT***

La soirée d’ouverture des Dimanches du conte avec Ida Bachi, François Pelletier, Amélie Prévost, Charly Mulot, Arleen Thibault, Noubi, Isabelle Saint-Pierre, Yves Robitaille, Invité spécial : l’électron libre de la saison Fred Péloquin.

Achetez vos billets à l'avance pour le spectacle en webdiffusion!

Arleen Thibault

Active sur la scène francophone du conte depuis plus de 15 ans, Arleen Thibault a su créer un univers de contes original, porté par une touchante présence sur scène, où le merveilleux et l’urbain se côtoient avec humour. En 2015, elle représentait le Québec aux Fêtes de la francophonie 2015 à Sao Paulo au Brésil et en 2009 le Canada aux Jeux de la Francophonie à Beyrouth au Liban. Son dernier spectacle, Le Vœu a été présenté dans plus d'une soixantaine de salles et a remporté plusieurs prix dont celui du CALQ Œuvre de l’année 2016 en Chaudière-Appalaches. SITE INTERNET: arleenthibault.com

Isabelle St-Pierre

Fait entendre sa voix depuis 20 ans (poésie, slam, conte) au Québec, au Canada, en Acadie et en France. Artiste engagée, elle dirige et anime depuis 2005, de nombreux spectacles, micro ouverts, ateliers : Festival de conte de Bouche à Oreille (2005-2007), Festival Interculturel du conte du Québec (2005-2019). Elle dirige pendant 6 ans le volet conte/slam de l’État d'Urgence (ATSA) de 2005 à 2010, invitant plus d’une vingtaine d’artistes et donnant la parole aux sans-abris. Elle a coorganisé et animé pendant 5 ans, les Slam Sessions Montréal, soirées mensuelles avec une formule artiste invité et micro ouvert. En janvier 2016, elle coproduit un événement sans précédent, Paroles Fauves : vigile poétique contre la violence faite aux femmes autochtones. En avril 2017, elle a fait une résidence au Banff Centre for Arts, dans le cadre du programme de Spoken Word. Depuis, elle et dirige et coproduit la série des Cabarets Poésie All-Star (Dimanches du conte et festival des Grandes Gueules) avec Debout : Actes de parole, a survécu à la Grande nuit de la poésie de St-Venant-de-Paquette et au festival Contabadour, a fait partie de la distribution du Cabaret des Hypothèses (FIL) dédié au croisement entre la science et la littérature.

Amélie Prévost

Amélie Prévost est une artiste de la parole dont la démarche puise à parts égales dans la poésie et la performance scénique. D’abord comédienne de profession et autrice de théâtre à l’occasion, elle découvre le slam de poésie en 2010. Elle crée alors coup sur coup deux spectacles de poésie orale, dont le second, Ma langue dans ton oreille, tourne pendant quelques années, un peu partout au Québec. En 2015, elle devient championne québécoise de slam et remporte la Coupe du monde de slam-poésie, à Paris, en 2016. Depuis dix ans, elle a participé à plusieurs festivals en France, en Belgique et en Allemagne, en plus d’avoir foulé les planches d’à peu près toutes les scènes de poésie et de slam du Québec. Suite à la publication de quelques textes dans différents livres collectifs et revues littéraires, son premier recueil de poésie, Corps Flottants, illustré par le peintre Steve Poutré, a été publié aux éditions Neige-Galerie en 2018. Son plus récent spectacle, Fol Ouvrage (Torcher des paillettes), créé en collaboration avec sa collègue Queen Ka tourne au Québec et en France depuis 2018. Elle participe également au segment «combat de mots» de l’émission littéraire Plus on est de fous, plus on lit, sur les ondes de la radio de Radio-Canada depuis quelques années.

Crédit photo : Marili Clark

Charly Mullot

Auteur et metteur en scène de spectacle avant d’être conteur, Charly Mullot puise ses racines dans un théâtre de collectif, de décentralisation culturelle et d’éducation populaire.

Toujours en quête d’univers poétiques et pluriels, il emprunte au folklore traditionnel occidental, au cinéma ou aux arts forains pour converger vers une esthétique simple, moderne et chaleureuse.

Ses influences et préoccupations (féministes, libertaires, décoloniales...) orientent son travail, tant dans ce qu’il écrit que dans le rapport qu’il entretient avec le répertoire traditionnel.

François Pelletier

Guitariste depuis sa plus tendre enfance, François Pelletier a toujours placé l’improvisation et la composition au centre de son exploration musicale. Intéressé tant par les musiques populaires que le jazz et le classique, il étudie la musique au Campus Notre-Dame-De-Foy, à l’Université Laval, à l’Université de Montréal et à l’Université du Québec à Montréal. Influencé par Don Ross et Sylvain Luc, il y développe notamment des techniques de jeu pour guitare classique et guitare jazz solo, qui l'amènent vers l’écriture pour guitare acoustique solo. On retrouve également François Pelletier au sein de plusieurs projets musicaux embrassant le métissage stylistique et la liberté de création dont Astheur, Boussaroque et Makazar. Musicien curieux et passionné, il troquera sa guitare pour un banjo et enfilera un chapeau de cowboy-conteur (pour une première fois !) pour vous amener dans un univers empreint de sa terre natale : la côte-nord. 

Fred Péloquin

En 2004, Fred Péloquin se mérite le poste d’accordéoniste dans le groupe de Marco Calliari. Pendant près de 10 ans, il travaille avec Calliari, ils font plus de milles spectacles partout dans tous les festivals du Québec, en France, Luxembourg, Belgique, Suisse et Italie, en plus du Canada et des Usa. Fred écrit des tonnes et des tonnes de chansons, commence à créer ses propres compositions de même qu’à les présenter en spectacles. Pendant tout ce temps, Fred mène une double vie car de 2001 à 2010 il s’active également à compléter des études en arts visuels et médiatique à l’université du Québec à Montréal. Aujourd’hui alliant conte et accordéon, Fred remporte le premier prix du concours de conte pluridisciplinaire Contabadour, avec la contorsionniste Fédérica Guérin en 2018. Il participe ensuite au Festival Joe Violon de Lévis, puis, il fait son entrée au Dimanche du Conte à Montréal.

Ida Bachi

Si gourmande des mots, Ida porte la parole du conte dans l’École, au Théâtre, auprès des jeunes en MJC, dans un Festival ou un apéro-conté, elle va partout où on l’invite pour partager le plaisir et l’émotion. Elle dit des contes traditionnels, du merveilleux, du facétieux, sans oublier l’urbain pourvu qu’il aiguise sa curiosité. Elle se rêve griot et promène son bâton de conteuse de France au Maghreb en passant par la Guyane et le Québec. Et son association « Conte Sans Frontière » est née pour mettre le Monde à l’honneur. Les premiers pas vers le public se font en Guyane grâce à « Zoukouyanyan » en 2006. C’est l’année de LA RENCONTRE avec Jihad Darwich qui sera son formateur pour Les Mille et Une Nuit. Mais avant c’est au Centre des Arts du Récit qu’elle fait sa formation longue. En 2007, elle crée un atelier conte dans son Collège pour échanger les histoires européennes, créoles et marones. A la radio RFO elle dit des contes pour enfants. Depuis 2012, de retour en France avec la Compagnie « Le Grain de Riz », les ados sont privilégiés. En solo, elle est allée de la salle privée, au théâtre, à  la Maison des Ainés, au Festival de Constantine « Ken ya Makan », au Festival Jeunesse « Festilou …

Noubi (Ibnou Ndiaye)

Noubi est un artiste originaire du Sénégal qui propose des histoires profondes et musicales, inspirées de ses origines mais adaptées à tout public et tout environnement.

Yves Robitaille

Enrôlé par Le Sergent Recruteur au siècle dernier, ce vétéran des Dimanches du conte aura exploré le Moyen-âge anglais ( Les contes de Canterbury), les débuts du monde selon les Grecs,  le Japon fantastique de Kwaidan (d'après LafcadIo Hearn), la guerre de Troie des origines à la vengeance d’Ulysse (cinq épisodes en cinq semaines à titre de conteur du mois de 2015) et la grande peste à Florence au XIVe siècle avec Le Décaméron de Boccace. Entré dans le Labyrinthe de l’Intraquilité en 2019, il en est sorti avec le goût d’en revenir à l’essentiel. Il explore donc, avec la complicité de Nicolas Rochette, le monde des particules élémentaires (qui sont aussi des ondes, ne l’oublions pas) dans le Cantique des quantiques.